Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Ven 21 Fév 2014, 20:46

(Petit préambule :

- Déjà, bonjour à vous !
- Sera-t-il possible de changer mon pseudo de compte par celui de mon personnage ? Ou bien les deux peuvent-être différents ? En tout cas désolé pour la référence un peu brutale à Abercrombie !)
- J'ai pris la liberté de modifier le Couvre Chef de Déguisement selon les règles du Guide du maître (p.286) pour en faire une boucle d'oreille, en m'acquittant du prix augmenté (x1,5 donc 2700 po au lieu de 1800). Cependant je n'étais pas sûre que ça soit autorisé donc je vous le signale d'entrée de jeu !
- Partant de l'histoire de mon personnage, j'ai mis "l'Homme en noir" dans ses contacts, mais je n'ai pas encore compris comment vous jouez la règle des contacts. Je me suis aussi mise un Parchemin de Communication à distance pour pouvoir l'appeler/le prévenir, donc si ce contact n'est pas possible je l'enlèverai pour acheter autre chose ! (j'aime bien les emplètes !).



ETAT CIVIL

• Nom : Malevile du Téthyr
• Surnom : Gris-Cœur
• Race : Humaine
• Sexe : Féminin
• Région d'origine : Téthyr
• Age : 27 ans
• Taille : 168
• Poids : 57
• Niveau : 10
• Expérience : 45 000
• Classe(s) : Ensorceleur 6 / Adepte de l'ombre 4
• Alignement : Chaotique Neutre
• Divinité : Shar

CARACTERISTIQUES
• Force :  8 (-1)
• Dextérité : 14 (+2)
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 16 (+3)
• Sagesse : 10
• Charisme : 22 (+6) [16 initial + 2 niveaux + 4 cape de charisme]

DONS
• Prodige magique (niveau 1) : +2 à la caractéristique magique pour déterminer les sorts magiques
• Signature magique (niveau 3) : les sortilèges de Malevile se tissent dans une fumée de ténèbres qui ne se dissipe qu'au dernier moment, comme pour se dérober à la conscience ; +4 au DD d'Art de la magie pour identifier ses sorts, +1 au NLS pour lancer les sorts de thèmes (1 par niveau de sort)
• Magie de la Toile d'Ombre (niveau 6) : +1 au DD de sauvegarde et +1 au NLS pour passer la RM (Enchantement, Illusion, Nécromancie) ; -1 NLS (Évocation, Transmutation, sauf si registre Obscurité) ; impossibilité de lancer des sorts du registre de Lumière
• École renforcée - Enchantements (niveau 9) : +1 au DD de sauvegarde des sorts d'Enchantement

• Augmentation d'intensité  (racial - humain)

• Magie insidieuse (Adepte 1) : DD 11 + NLS du personnage pour identifier ses sorts par les utilisateurs de la Toile
• Magie pernicieuse (Adepte 1) : +4 au test de NLS pour passer la RM des utilisateurs de la Toile
• Magie Tenace (Adepte 1) : DD 15 + NLS du personnage pour dissiper ses sorts par les utilisateurs de la Toile

CAPACITES DE CLASSE
• Sorts profanes : 9/5/4/3/2/1 connus, 6/16/8/8/6/4 par jour, NLS 10, +1 pour les sorts de signature (9 pour Transmutation et Évocation), DD 19 (Enchantement), 18 (Illusion, Nécromancie), 17 (reste) + niveau du sort
• Familier : serpent

• Défense d'ombre +1
• Vision nocturne
• Puissance magique +1
• Bouclier d'ombre

COMPETENCES

• Art de la ma gie (Int) : +17 [12 + 3 + 2]
• Bluff (Cha) : +24 [12 + 6 + 3 + 3]
• Concentration (Con) : +11 [10 + 1]
• Connaissances - Folklore du Thétyr (Int) : +13 [10 + 3]
• Connaissances - Folklore d'Amn (Int) : +6 [3 + 3]
• Connaissances - Mystères (Int) : +12 [9 + 3]
• Connaissances - Noblesse (Int) : +10 [7 + 3]
• Déguisement (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3]
• Diplomatie (Cha) : +16 [3 + 6 + 4 + 3]
• Discrétion (Dex) : +6 [4 + 2]
• Intimidation (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3]

* : indique les compétences hors-classe (2 points par rang)

DEFENSE
• Dés de vie : 4 (Ensorceleur niveau 1) + 9d4 (5d4 Ensorceleur + 4d4 Adepte) + 10pv (Constitution)
• Points de vie :
• JdS Vigueur : +4 [+3 (base) +1 (CON)]
• JdS Réflexes : +4 [+2 (base) +2 (DEX)]
• JdS Volonté : +9 [+9 (base) +0 (SAG)]
• CA : 12 [+10 (base) +0 (armure) + 2 (Dex)], contact 12, pris au dépourvu 10

ATTAQUE
• Initiative : +2
• BBA : + 5
• Dague de lancer: +7 [+ 5 (BBA) +2 (Dex)], dégâts 1d4-1, critique 19-20 / x2, portée 3m

GRIMOIRE

• Niveau 0 : Destruction de mort-vivant, Détection de la magie, Fatigue, Lecture de la magie, Message*, Prestidigitation, Résistance, Signature magique, Sons imaginaires ;
• Niveau 1 : Armure de mage, Charme personne*, Image silencieuse, Projectile magique, Rayon affaiblissant ;
• Niveau 2 : Déblocage, Détection des pensées, Invisibilité*, Toile d'araignée ;
• Niveau 3 : Dissipation de la magie, Image accomplie, Réduction d'objet* ;
• Niveau 4 : Charme monstre, Convocation d'ombres* ;
• Niveau 5 : Magie des ombres* ;

* : indique le sort de thème du don Signature magique.

OBJETS NON MAGIQUES
• Cire à cacheter (1po ; 0,5kg)
• Chevalière (5po ; - ) : sceau personnel de Malevile, un disque fendu en deux, avec dans la première moitié la rune pour «Gris-coeur» et dans le second «Téthyr»
• Encre (8po ; - )
• Étui à parchemins (1po ; 0,25kg)
• Outre d'eau (1po ; 2kg)
• Papier, x20 (8po ; -)
• Petit miroir en acier (10po ; 0,25kg)
• Plume d'écriture (1po ; - )
• Ration, x2 (1po ; 1kg)
• Sac (1pa ; 0,25kg)
• Sacoche de ceinture (1po ; 0,5kg)
• Savon (5pa ; 0,5kg)

• Bâton fumigène, x5 (100po ; 1,25kg)
• Pierre à tonnerre, x3 (90po ; 1,5kg)

• Sacoche à composantes (5po ; 1,5kg)
• Trousse de déguisement (50po ; 4kg)

• Tenue de voyage (initiale)
• Tenue de cour (30po ; 3kg)
• Tenue de noble (75po ; 5kg)

• Dague, x2 (2po ; 1kg)
=> 389 po, 6 pa

OBJETS MAGIQUES
• Anneau des arcanes premiers (20 000po ; - )
• Cape de charisme +4 (16 000po ; 0,25kg)
• Serre tête de persuasion (4 500po ; - )
• Sceptre de métamagie mineure - Extension de durée (3 000 po ; - )
• Boucle d'oreille de déguisement (2 700po ; - ) : emplacement inhabituel (origine couvre chef, +50% du prix)
• Parchemin de communication à distance (1125 po - ; )
• Elixir de discrétion instinctive, x2 (500po ; - )


RICHESSES
• pièces de platine : 20
• pièces d´or : 35
• pièces d´argent : 4
• pièces de cuivre : -
• Gemmes : 2 opales (225po)
• Objets d´art : -
• Valeur globale : 49 000

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 13 kg. Charge intermédiaire entre 13 Kg et 26,5 Kg. Charge lourde entre 26,5 Kg et 40 Kg.
• Poids transporté : 22,75 kg, sans sac : 3,5 kg.
• Déplacement : 9 mètres (encombrement léger)

COMPAGNONS, FAMILIERS, CONTACTS
• Ophide, familier serpent
• L'homme en noir

DESCRIPTION PHYSIQUE
Menue, malicieuse, coquette, charmante, bien jolie, une liste d'épithètes que Malevile aurait pu dresser année après année, à chaque fois qu'elle se l'entendait dire, quand elle vivait encore aux côtés de ses parents. Depuis quelques années en revanche, quand elle croisait la route d'un homme assez téméraire pour braver son regard noir et oser un commentaire, on la qualifiait plus volontier de femme froide, aux yeux assassins.
Malevile n'était ni grande, ni robuste, comme certaines filles de fermiers qui venaient vendre au marché, ou comme ces bonnes femmes qui jalonnaient les étales et déchargeaient des sacs avec autant d'ardeur que leur mari. Ni grande, ni robuste, mais diablement imposante : sa chevelure cuivrée encadrait deux émeraudes aux éclats presque dorés, ses joues pâles que fendaient un sourire - aujourd'hui davantage un rictus - charmeur, irrésistible. Elle avait une démarche élégante, toujours dans la séduction, chacune de ses délicieuses moues, de ses oeillades complices, achevant de capter les regards autour d'elle.
Si son cœur s'était figé, voici de cela presque une décennie, elle continuait d'user de ses charmes, par habitude, par jeu, par intérêt.
Les années de voyages, de guerre, auront fini par avoir raison de son extrême coquetterie, mais Malevile demeure une jeune femme aux courbes belles et discrètes, au visage séduisant, qu'elle cherche toujours à mettre en valeur : un chemisier bien taillé, une ceinture faisant miroiter les flammes de ses cheveux, une tunique sombre flattant sa peau laiteuse, ne laissant qu'entrevoir la ligne de son dos, de ses hanches. Elle arbore généralement une tenue sobre de voyage, presque masculine, fonctionnelle, enveloppée dans une longue cape grise, mais ne se prive pas d'agrémenter sa tenue de petits accessoires coquets, reliques de son passé insouciant.

DESCRIPTION MORALE
Malevile est une redoutable adversaire. Déterminée, méthodique, patiente, elle est aussi obsessive qu'implacable. Animée d'un ardent désir de vengeance, elle est prête à nombre de sacrifices et de compromis pourvu qu'ils la rapprochent de son objectif. S'ensuit un sens moral douteux, flexible. Viscéralement tournée vers l'accomplissement de sa quête, elle se ferme à toute sensiblerie. Le mensonge et la manipulation ne sont pour elle que des outils, comme l'épée d'un soldat ou l'argent d'un marchand. Elle sait faire preuve de compassion et de générosité, mais ce ne sont souvent que des artifices servant ses objectifs. Elle n'idolâtre pas le mal pour le mal, mais se ne laisse pas entraver par un quelconque code d'honneur, et aucune éthique ne saurait freiner sa course vengeresse.
Loin de sa terre natale, elle ne compte aucun proche, aucun ami véritable, si ce n'est un vieux sentiment de solitude qui la rejoint à la nuit tombée quand ses cauchemars la tiennent éveillée. Un mystérieux parrain qu'elle a rencontré dans le pays d'Amn constitue son seul allié. Un homme puissant qui lui a accordé plusieurs faveurs dans sa quête de vengeance, mais dont elle redoute encore le prix. La servilité ne lui inspire qu'une intense sensation nauséeuse, mais elle ne se risquera pas à décevoir son bienfaiteur avant d'avoir pu lui trouver une alternative.

HISTORIQUE
«Le goût des larmes assaisonne mal la vie. C'est pour ça que j'y ai toujours préféré celui acide et enivrant de la revanche. Je suis née loin d'ici, j'ai grandi loin d'ici. Là-bas, les choses étaient plus simples. J'avais de bons parents, quelques amis et des voisins charmants. Mon père était pêcheur, souvent en mer, ou au port à vendre ses prises. Ma mère tenait notre potager, avait sa petite enseigne de tailleur et une clientèle respectable, de quoi vivre dans le confort. Ma sœur, ma petite sœur, suivaient ses traces et l'aidait à la boutique. Quant à moi... J'ai toujours été la petite teigne embarassante. Ils m'aimaient, j'en suis sûre, mais grands dieux, je devais leur être une vraie plaie. Jamais à ma place, toujours à demander plus et plus vite. Non pas que j'aie été gâtée, je ne pense pas, mais j'attendais toujours un peu trop, j'étais souvent lasse et ennuyée. Autant dire que les choses ont faillii virer à la catastrophe quand j'ai commencé à canaliser la Toile. Heureusement, mon père s'est demené pendant des semaines pour me trouver une place dans une bibliothèque, à la ville. Là, on disait qu'il y avait un homme, un bibliothécaire qui n'était pas qu'un homme de livres. On disait beaucoup de choses sur lui en fait, pourtant j'ai rarement rencontre un type aussi discret. Et effectivement, il savait faire pas mal de choses que le commun des mortels rêve à peine d'accomplir. C'était parfait pour moi. L'idée, c'était de passer une lune avec lui, et de revenir chez ma mère pour travailler avec elle et ramener un peu plus d'argent, pour combler la dette contractée par mon père pour m'obtenir cette place. Un mois la ville à réaliser des merveilles invraisemblables, un mois à tâter du fil et de l'aiguille, et ainsi de suite. Je vous laisse imaginer à quel point j'ai déchanté à mon premier retour à la campagne. J'étais encore plus intenable. Ma mère pleurait, mon père me passait un savon, au début, et puis il a finit par avoir peur de moi. Ça ne se voit pas forcément, mais j'ai l'air vraiment méchante, quand je suis en colère. Ma sœur me méprisait, et un jour elle a finit par venir me voir, à la bibliothèque. Elle m'a expliqué qu'elle avait trouvé un autre travail, plus dur, mais mieux payé, qu'elle préférait que je ne vienne plus. C'est pas tant une préférence qu'un ordre, qu'elle me signifiait. Moi, ça m'arrangeait bien, pour être franche. Je profitais d'être là à plein temps pour faire un peu de copie à la bibliothèque, et envoyer de l'argent à ma famille. C'est pas parce qu'on ne se supportait plus que j'oubliais qui ils étaient. Et puis, comme les choses avaient l'air de se tasser, un jour, mon père est arrivé. L'ombre de lui-même, un fantôme à peine tangible. Il venait m'annoncer que je n'avais plus besoin d'envoyer d'argent. Que ça ne servait plus à rien, qu'on avait bien assez d'argent maintenant. Que pendant sa dernière sortie en mer, une nuit, des hommes étaient venus au village. Des hommes mauvais, des mercenaires, des bandits, il ne savait pas trop. Lui était rentré un peu moins d'une semaine après le drame. Ils n'avaient pas brûlé toutes les maisons, ni tué tout le monde. Mais la vie y était méconnaissable. Absente, presque. Ma mère avait été tuée en essayant de protéger ma sœur. Elle avait été abusée, salement. Les voisins épargnés s'étaient occupée d'elle, mais elle avait fini par se jeter d'une falaise, aux abords du village.

Mon père ne m'a rien dit de plus que l'essentiel pour comprendre qu'il m'en voulait, viscéralement. Il s'en voulait, à lui aussi. Mais à moi plus qu'à quiconque. Sa fille, la sorcière, capricieuse et profiteuse, incapable d'être là pour protéger sa famille. Je ne l'ai même pas retenu. J'ai appris plus tard qu'il était mort au large. Ça se disait à demi-mots, mais j'ai fini par comprendre que lui aussi s'était laissé prendre par la mer. Je n'ai pas non plus versé de larme pour lui, même s'il me manque encore, parfois. C'était mon père, quand même. Une compagnie de milicien, de jeunes ahuris, sont allés au village, après que les faits sont parvenus aux oreilles des autorités. Des criminels qui rasent pratiquement un village, on peut pas laisser ça vadrouiller dans le pays comme ça. La compagnie, là, ils étaient plus à la recherche de gloire et d'or que de justice, mais ça me convenait. Après avoir réglé mes affaires en ville, je les ai rattrapés. On a battu la campagne quelques mois. Pas de nouvelle, on a littéralement perdu leur trace. On était mauvais, faut avouer. Moi je nourissais une espèce de haine froide, je rêvais de retrouver les types en question, et de les faire souffrir, de les assassiner, mais pas trop vite. La justice, le bien, tout ça c'est vraiment du baratin quand on est pas juste un pantin. Je n'étais pas triste, je ne me suis pas laissée le temps. Comme si j'avais besoin de voir dans leurs yeux la même douleur que la mienne pour pouvoir la vivre pleinement. Faut croire qu'on est tous un peu fou, au fond. Vous aussi, je parie, si on cherche bien.

Bref, en tout cas, je suis restée avec ces gars-là. On était tous jeune, mais on a grandi ensemble, sur les routes, au final. Je vous cache pas qu'on a pas fait que de jolies choses. Pour sûr, au début on aimait bien se dire qu'on allait venger la veuve et l'orphelin. Mais rapidement, on comprend que la veuve et l'orphelin, ils paient pas autant que les seigneurs qui se battent entre eux. Enfin entre eux, façon de parler. Donc au bout d'un moment, des veuves, des orphelins, on en a fabriqué pleins. Enfin j'ai jamais été vérifier, je dois avouer. Mais je me doute. Et ça me gêne pas. On a amassé une petite fortune, on s'est fait un nom. Et j'ai retrouvé, un peu par hasard, la trace des meurtriers de ma mère. Le monde est petit quand même. On a combattu ensemble dans la même guerre, du même côté, dans le même bataillon. Possible que ces salauds m'aient sauvée la vie, ou moi la leur. Ça fait relativiser le bien et le mal, quand même. Toujours est-il que les mercenaires, c'est pas connu pour la discipline. Alors quand notre employeur a commencé à manquer de fonds, on s'est tous un peu dispersés. Et les trois gars que je poursuivais, ils sont partis ensemble. Je les ai gardés à l'œil, et ils ont fini par entrer dans le Cormyr. J'ai plus beaucoup d'informations, mais je pense qu'ils y sont encore. Voyez-vous, ils cherchaient un trésor. C'était une légende, dans la compagnie, mais eux, ils y croyaient dur. À croire qu'ils savaient un truc qu'on ignorait, c'est possible. Le problème, c'est que le Cormyr, c'est pas tellement un endroit pour les gens comme moi. Je vous ai dit que je m'étais fait un nom, mais les noms c'est comme une épée. Ça coupe dans les deux sens. Et je suis presque sûre que certains types un peu rancuniers risqueraient de me tomber dessus si j'essaie d'entrer comme une fleur. J'ai pas vraiment envie de me faire arracher, pas tout de suite en tout cas.

Vous, vous êtes un sacré phénomène. Un non-phénomène plutôt. J'ai mis du temps à vous trouver. Ça me plaît. C'est de ça que j'ai besoin. Et si vous avez entendu patler de moi, si les rumeurs sur ce que vous essayez d'accomplir sont vraies, alors je vous garantis que vous ferez une bonne affaire en vous attachant mes services. Encore une fois, j'ai assez à faire avec mes propres dilemmes pour m'embarassez des votres. Vous avez vos raisons, je n'ai pas besoin de les connaître. Mais si vous me faites entrer dans le Cormyr, si vous me laissez juste assez de lattitude pour retrouver ces gars que je recherche, vous aurez de l'autre côté de la frontière une alliée efficace. Je ne vous promets rien, les promesses, ça salit la bouche plus que ça n'abat de tête. Je vous laisse juger le sillon sanglant derrière moi.»

L'homme en noir, le visage à demi dissimulé derrière un masque de bois peint, laissait échapper un mince filet de fumée du coin de ses lèvres. Impossible de décrypter son regard. Il se tenait droit, immobile, il aurait pu être une statue drapée dans une cape sombre. Malevile sentait que ses yeux la détaillaient, et elle attendait. Elle avait un peu exagéré ses propos. Elle connaissait très vaguement l'homme - s'il en était un seulement - et n'avait pas vraiment idée de ses plans. Mais elle avait dit vrai : elle n'en avait cure. Elle savait qu'il cherchait à recruter, et à quel point il était puissant. Tout ce dont elle avait besoin, c'était d'un coup de pouce pour pénétrer le Cormyr, la suite, elle s'en chargeait. Et si elle devait ensuite passer sa vie à s'acquitter d'une dette, qu'importe ? Si elle ne trouvait pas de chemin dans le Cormyr, si on ne l'aidait pas à installer son assise dans ce maudit pays, elle pouvait tout aussi bien être déjà morte.

Elle allait presque dire quelque chose, tant le silence s'éternisait, quand tout à coup, dans un mouvement fluide dissimulé par la pénombre, la fumée et les ondulations du tissus de sa manche, l'homme en noir tendit le bras, présenta sa main gantée à Malevile. Elle n'hésita qu'une fraction de seconde avant de s'agenouiller, de saisir la main et d'y déposer un baiser qui scellait son avenir. Elle serait bientôt au Cormyr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 12:16

Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 12:19

Salut Darek, merci et salut à toi !


J'en profite pour énoncer deux trois trucs que je ne peux pas éditer :

- il y a un problème avec mes DD de sorts, en gros il faudrait faire -1 à tous (genre Enchantement serait à 18 avec +6 de Charisme, +1 d'École renforcée et +1 de Magie de la toile d'ombre)

En fait c'est tout, j'en avais vu d'autres hier soir mais j'ai oublié ! Je vais attendre que des yeux plus aiguisés passent par là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 16:32

Bienvenue parmi nous Malevile, c'est un plaisir que de t'accueillir ici-même. Et voilà un perso bien bancale, marchant sur le fil du rasoir. Intéressant, j'ai déjà envie de voir ce qu'il va donner à Marsembre.

Alors je viens de regarder les conditions de ta classe de prestige. Il faut que tu sois d'alignement mauvais pour pouvoir la prendre. Sinon, les autres conditions sont remplies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 16:46

Ha oui, zut, j'avais un MJ sur table qui laissait de côté les conditions d'alignement, plus l'habitude d'y faire gaffe.

Je ne suis pas très au point sur les alignements franchement Mauvais, lequel fonctionnerait le mieux considérant sa personnalité, son histoire ? Neutre Mauvaise ?

En tout cas merci de cette réponse rapide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 18:07

Oui vu ce que tu mets dans tes descriptions et ton background, je te verrai plutôt neutre mauvaise en effet. Déjà c'est l'alignement de la divinité que tu vénères et en plus au vu de tes actions, tu n'es pas loyale car tu n'as pas de code d'honneur ou de loi propre particulière et tu n'es pas chaotique mauvaise car tu n'es pas destructrice jusqu'à te faire détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Fév 2014, 19:30

Ok beh ça me va comme ça, va pour Neutre Mauvaise alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Ven 07 Mar 2014, 22:21

Personne ? =(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Ven 07 Mar 2014, 22:23

Si si, je suis bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Ven 07 Mar 2014, 22:38

Alors, je compte 67 points de compétences dépensés au lieu de 78.

Ton JDS de réflexe est faux, tu as oublié 1 point dans la base.

Dis moi, où t'es tu trouvée 16 sorts de niveau 1 par jours ? Je pense qu'il y a une erreur ou alors je veux bien que tu m'expliques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMatrim
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
44/44  (44/44)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 08 Mar 2014, 10:18

Il a un objet pour doubler son nombre de sorts de niveau 1 par jour (mais que ceux de base il me semble, pas ceux du charisme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 08 Mar 2014, 14:40

Alors pour les sorts c'est effectivement 14 et pas 16, je n'avais pas lu la petite close concernant les slots dus au charisme élevé ! C'est un objet du guide du maître, à 20000po.

Pour les points de compétences, je recompte et en fait je trouve carrément plus, j'avais oublié que l'Enso n'avait pas les Connaissances en compétences de classe. Donc je rechange pour trouver ça :

Mise à jour a écrit:
• Art de la ma gie (Int) : +15 [10 + 3 + 2]
• Bluff (Cha) : +24 [12 + 6 + 3 + 3]
• Concentration (Con) : +11 [10 + 1]
• Connaissances - Folklore du Thétyr (Int) : +13 [10 + 3] *
• Connaissances - Folklore d'Amn (Int) : +6 [3 + 3] *
• Connaissances - Mystères (Int) : +8 [5 + 3]
• Connaissances - Noblesse (Int) : +8 [5 + 3] *
• Déguisement (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *
• Diplomatie (Cha) : +16 [3 + 6 + 4 + 3] *
• Intimidation (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *

* : indique les compétences hors-classe (2 points par rang)


Avec dans l'ordre : Bonus final [Rang + Modificateur de caractéristique + Bonus d'objet + Synergie]


Et donc pour les JS :

Mise à jour a écrit:
• JdS Vigueur : +4 [+3 (base) +1 (CON)]
• JdS Réflexes : +5 [+3 (base) +2 (DEX)]
• JdS Volonté : +9 [+9 (base) +0 (SAG)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 08 Mar 2014, 15:19

Alors à chaque fois que tu corriges quelque chose, il faut que tu remettes toute la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 08 Mar 2014, 15:58

Pardon ! Et voilà =)


Fiche a écrit:
ETAT CIVIL

• Nom : Malevile du Téthyr
• Surnom : Gris-Cœur
• Race : Humaine
• Sexe : Féminin
• Région d'origine : Téthyr
• Age : 27 ans
• Taille : 168
• Poids : 57
• Niveau : 10
• Expérience : 45 000
• Classe(s) : Ensorceleur 6 / Adepte de l'ombre 4
• Alignement : Neutre Mauvaise
• Divinité : Shar

CARACTERISTIQUES
• Force : 8 (-1)
• Dextérité : 14 (+2)
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 16 (+3)
• Sagesse : 10
• Charisme : 22 (+6) [16 initial + 2 niveaux + 4 cape de charisme]

DONS
• Prodige magique (niveau 1) : +2 à la caractéristique magique pour déterminer les sorts magiques
• Signature magique (niveau 3) : les sortilèges de Malevile se tissent dans une fumée de ténèbres qui ne se dissipe qu'au dernier moment, comme pour se dérober à la conscience ; +4 au DD d'Art de la magie pour identifier ses sorts, +1 au NLS pour lancer les sorts de thèmes (1 par niveau de sort)
• Magie de la Toile d'Ombre (niveau 6) : +1 au DD de sauvegarde et +1 au NLS pour passer la RM (Enchantement, Illusion, Nécromancie) ; -1 NLS (Évocation, Transmutation, sauf si registre Obscurité) ; impossibilité de lancer des sorts du registre de Lumière
• École renforcée - Enchantements (niveau 9) : +1 au DD de sauvegarde des sorts d'Enchantement

• Augmentation d'intensité (racial - humain)

• Magie insidieuse (Adepte 1) : DD 11 + NLS du personnage pour identifier ses sorts par les utilisateurs de la Toile
• Magie pernicieuse (Adepte 1) : +4 au test de NLS pour passer la RM des utilisateurs de la Toile
• Magie Tenace (Adepte 1) : DD 15 + NLS du personnage pour dissiper ses sorts par les utilisateurs de la Toile

CAPACITES DE CLASSE
• Sorts profanes : 9/5/4/3/2/1 connus, 6/14/8/8/6/4 par jour, NLS 10, +1 pour les sorts de signature (9 pour Transmutation et Évocation), DD 19 (Enchantement), 18 (Illusion, Nécromancie), 17 (reste) + niveau du sort
• Familier : serpent

• Défense d'ombre +1
• Vision nocturne
• Puissance magique +1
• Bouclier d'ombre

COMPETENCES

• Art de la ma gie (Int) : +15 [10 + 3 + 2]
• Bluff (Cha) : +24 [12 + 6 + 3 + 3]
• Concentration (Con) : +11 [10 + 1]
• Connaissances - Folklore du Thétyr (Int) : +13 [10 + 3] *
• Connaissances - Folklore d'Amn (Int) : +6 [3 + 3] *
• Connaissances - Mystères (Int) : +8 [5 + 3]
• Connaissances - Noblesse (Int) : +8 [5 + 3] *
• Déguisement (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *
• Diplomatie (Cha) : +16 [3 + 6 + 4 + 3] *
• Intimidation (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *

* : indique les compétences hors-classe (2 points par rang)

DEFENSE
• Dés de vie : 4 (Ensorceleur niveau 1) + 9d4 (5d4 Ensorceleur + 4d4 Adepte) + 10pv (Constitution)
• Points de vie :
• JdS Vigueur : +4 [+3 (base) +1 (CON)]
• JdS Réflexes : +5 [+3 (base) +2 (DEX)]
• JdS Volonté : +9 [+9 (base) +0 (SAG)]
• CA : 12 [+10 (base) +0 (armure) + 2 (Dex)], contact 12, pris au dépourvu 10

ATTAQUE
• Initiative : +2
• BBA : + 5
• Dague de lancer: +7 [+ 5 (BBA) +2 (Dex)], dégâts 1d4-1, critique 19-20 / x2, portée 3m

GRIMOIRE

• Niveau 0 : Destruction de mort-vivant, Détection de la magie, Fatigue, Lecture de la magie, Message*, Prestidigitation, Résistance, Signature magique, Sons imaginaires ;
• Niveau 1 : Armure de mage, Charme personne*, Image silencieuse, Projectile magique, Rayon affaiblissant ;
• Niveau 2 : Déblocage, Détection des pensées, Invisibilité*, Toile d'araignée ;
• Niveau 3 : Dissipation de la magie, Image accomplie, Réduction d'objet* ;
• Niveau 4 : Charme monstre, Convocation d'ombres* ;
• Niveau 5 : Magie des ombres* ;

* : indique le sort de thème du don Signature magique.

OBJETS NON MAGIQUES
• Cire à cacheter (1po ; 0,5kg)
• Chevalière (5po ; - ) : sceau personnel de Malevile, un disque fendu en deux, avec dans la première moitié la rune pour «Gris-coeur» et dans le second «Téthyr»
• Encre (8po ; - )
• Étui à parchemins (1po ; 0,25kg)
• Outre d'eau (1po ; 2kg)
• Papier, x20 (8po ; -)
• Petit miroir en acier (10po ; 0,25kg)
• Plume d'écriture (1po ; - )
• Ration, x2 (1po ; 1kg)
• Sac (1pa ; 0,25kg)
• Sacoche de ceinture (1po ; 0,5kg)
• Savon (5pa ; 0,5kg)

• Bâton fumigène, x5 (100po ; 1,25kg)
• Pierre à tonnerre, x3 (90po ; 1,5kg)

• Sacoche à composantes (5po ; 1,5kg)
• Trousse de déguisement (50po ; 4kg)

• Tenue de voyage (initiale)
• Tenue de cour (30po ; 3kg)
• Tenue de noble (75po ; 5kg)

• Dague, x2 (2po ; 1kg)
=> 389 po, 6 pa

OBJETS MAGIQUES
• Anneau des arcanes premiers (20 000po ; - )
• Cape de charisme +4 (16 000po ; 0,25kg)
• Serre tête de persuasion (4 500po ; - )
• Sceptre de métamagie mineure - Extension de durée (3 000 po ; - )
• Boucle d'oreille de déguisement (2 700po ; - ) : emplacement inhabituel (origine couvre chef, +50% du prix)
• Parchemin de communication à distance (1125 po - ; )
• Elixir de discrétion instinctive, x2 (500po ; - )


RICHESSES
• pièces de platine : 20
• pièces d´or : 35
• pièces d´argent : 4
• pièces de cuivre : -
• Gemmes : 2 opales (225po)
• Objets d´art : -
• Valeur globale : 49 000

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 13 kg. Charge intermédiaire entre 13 Kg et 26,5 Kg. Charge lourde entre 26,5 Kg et 40 Kg.
• Poids transporté : 22,75 kg, sans sac : 3,5 kg.
• Déplacement : 9 mètres (encombrement léger)

COMPAGNONS, FAMILIERS, CONTACTS
• Ophide, familier serpent
• L'homme en noir

DESCRIPTION PHYSIQUE
Menue, malicieuse, coquette, charmante, bien jolie, une liste d'épithètes que Malevile aurait pu dresser année après année, à chaque fois qu'elle se l'entendait dire, quand elle vivait encore aux côtés de ses parents. Depuis quelques années en revanche, quand elle croisait la route d'un homme assez téméraire pour braver son regard noir et oser un commentaire, on la qualifiait plus volontier de femme froide, aux yeux assassins.
Malevile n'était ni grande, ni robuste, comme certaines filles de fermiers qui venaient vendre au marché, ou comme ces bonnes femmes qui jalonnaient les étales et déchargeaient des sacs avec autant d'ardeur que leur mari. Ni grande, ni robuste, mais diablement imposante : sa chevelure cuivrée encadrait deux émeraudes aux éclats presque dorés, ses joues pâles que fendaient un sourire - aujourd'hui davantage un rictus - charmeur, irrésistible. Elle avait une démarche élégante, toujours dans la séduction, chacune de ses délicieuses moues, de ses oeillades complices, achevant de capter les regards autour d'elle.
Si son cœur s'était figé, voici de cela presque une décennie, elle continuait d'user de ses charmes, par habitude, par jeu, par intérêt.
Les années de voyages, de guerre, auront fini par avoir raison de son extrême coquetterie, mais Malevile demeure une jeune femme aux courbes belles et discrètes, au visage séduisant, qu'elle cherche toujours à mettre en valeur : un chemisier bien taillé, une ceinture faisant miroiter les flammes de ses cheveux, une tunique sombre flattant sa peau laiteuse, ne laissant qu'entrevoir la ligne de son dos, de ses hanches. Elle arbore généralement une tenue sobre de voyage, presque masculine, fonctionnelle, enveloppée dans une longue cape grise, mais ne se prive pas d'agrémenter sa tenue de petits accessoires coquets, reliques de son passé insouciant.

DESCRIPTION MORALE
Malevile est une redoutable adversaire. Déterminée, méthodique, patiente, elle est aussi obsessive qu'implacable. Animée d'un ardent désir de vengeance, elle est prête à nombre de sacrifices et de compromis pourvu qu'ils la rapprochent de son objectif. S'ensuit un sens moral douteux, flexible. Viscéralement tournée vers l'accomplissement de sa quête, elle se ferme à toute sensiblerie. Le mensonge et la manipulation ne sont pour elle que des outils, comme l'épée d'un soldat ou l'argent d'un marchand. Elle sait faire preuve de compassion et de générosité, mais ce ne sont souvent que des artifices servant ses objectifs. Elle n'idolâtre pas le mal pour le mal, mais se ne laisse pas entraver par un quelconque code d'honneur, et aucune éthique ne saurait freiner sa course vengeresse.
Loin de sa terre natale, elle ne compte aucun proche, aucun ami véritable, si ce n'est un vieux sentiment de solitude qui la rejoint à la nuit tombée quand ses cauchemars la tiennent éveillée. Un mystérieux parrain qu'elle a rencontré dans le pays d'Amn constitue son seul allié. Un homme puissant qui lui a accordé plusieurs faveurs dans sa quête de vengeance, mais dont elle redoute encore le prix. La servilité ne lui inspire qu'une intense sensation nauséeuse, mais elle ne se risquera pas à décevoir son bienfaiteur avant d'avoir pu lui trouver une alternative.

HISTORIQUE
«Le goût des larmes assaisonne mal la vie. C'est pour ça que j'y ai toujours préféré celui acide et enivrant de la revanche. Je suis née loin d'ici, j'ai grandi loin d'ici. Là-bas, les choses étaient plus simples. J'avais de bons parents, quelques amis et des voisins charmants. Mon père était pêcheur, souvent en mer, ou au port à vendre ses prises. Ma mère tenait notre potager, avait sa petite enseigne de tailleur et une clientèle respectable, de quoi vivre dans le confort. Ma sœur, ma petite sœur, suivaient ses traces et l'aidait à la boutique. Quant à moi... J'ai toujours été la petite teigne embarassante. Ils m'aimaient, j'en suis sûre, mais grands dieux, je devais leur être une vraie plaie. Jamais à ma place, toujours à demander plus et plus vite. Non pas que j'aie été gâtée, je ne pense pas, mais j'attendais toujours un peu trop, j'étais souvent lasse et ennuyée. Autant dire que les choses ont faillii virer à la catastrophe quand j'ai commencé à canaliser la Toile. Heureusement, mon père s'est demené pendant des semaines pour me trouver une place dans une bibliothèque, à la ville. Là, on disait qu'il y avait un homme, un bibliothécaire qui n'était pas qu'un homme de livres. On disait beaucoup de choses sur lui en fait, pourtant j'ai rarement rencontre un type aussi discret. Et effectivement, il savait faire pas mal de choses que le commun des mortels rêve à peine d'accomplir. C'était parfait pour moi. L'idée, c'était de passer une lune avec lui, et de revenir chez ma mère pour travailler avec elle et ramener un peu plus d'argent, pour combler la dette contractée par mon père pour m'obtenir cette place. Un mois la ville à réaliser des merveilles invraisemblables, un mois à tâter du fil et de l'aiguille, et ainsi de suite. Je vous laisse imaginer à quel point j'ai déchanté à mon premier retour à la campagne. J'étais encore plus intenable. Ma mère pleurait, mon père me passait un savon, au début, et puis il a finit par avoir peur de moi. Ça ne se voit pas forcément, mais j'ai l'air vraiment méchante, quand je suis en colère. Ma sœur me méprisait, et un jour elle a finit par venir me voir, à la bibliothèque. Elle m'a expliqué qu'elle avait trouvé un autre travail, plus dur, mais mieux payé, qu'elle préférait que je ne vienne plus. C'est pas tant une préférence qu'un ordre, qu'elle me signifiait. Moi, ça m'arrangeait bien, pour être franche. Je profitais d'être là à plein temps pour faire un peu de copie à la bibliothèque, et envoyer de l'argent à ma famille. C'est pas parce qu'on ne se supportait plus que j'oubliais qui ils étaient. Et puis, comme les choses avaient l'air de se tasser, un jour, mon père est arrivé. L'ombre de lui-même, un fantôme à peine tangible. Il venait m'annoncer que je n'avais plus besoin d'envoyer d'argent. Que ça ne servait plus à rien, qu'on avait bien assez d'argent maintenant. Que pendant sa dernière sortie en mer, une nuit, des hommes étaient venus au village. Des hommes mauvais, des mercenaires, des bandits, il ne savait pas trop. Lui était rentré un peu moins d'une semaine après le drame. Ils n'avaient pas brûlé toutes les maisons, ni tué tout le monde. Mais la vie y était méconnaissable. Absente, presque. Ma mère avait été tuée en essayant de protéger ma sœur. Elle avait été abusée, salement. Les voisins épargnés s'étaient occupée d'elle, mais elle avait fini par se jeter d'une falaise, aux abords du village.

Mon père ne m'a rien dit de plus que l'essentiel pour comprendre qu'il m'en voulait, viscéralement. Il s'en voulait, à lui aussi. Mais à moi plus qu'à quiconque. Sa fille, la sorcière, capricieuse et profiteuse, incapable d'être là pour protéger sa famille. Je ne l'ai même pas retenu. J'ai appris plus tard qu'il était mort au large. Ça se disait à demi-mots, mais j'ai fini par comprendre que lui aussi s'était laissé prendre par la mer. Je n'ai pas non plus versé de larme pour lui, même s'il me manque encore, parfois. C'était mon père, quand même. Une compagnie de milicien, de jeunes ahuris, sont allés au village, après que les faits sont parvenus aux oreilles des autorités. Des criminels qui rasent pratiquement un village, on peut pas laisser ça vadrouiller dans le pays comme ça. La compagnie, là, ils étaient plus à la recherche de gloire et d'or que de justice, mais ça me convenait. Après avoir réglé mes affaires en ville, je les ai rattrapés. On a battu la campagne quelques mois. Pas de nouvelle, on a littéralement perdu leur trace. On était mauvais, faut avouer. Moi je nourissais une espèce de haine froide, je rêvais de retrouver les types en question, et de les faire souffrir, de les assassiner, mais pas trop vite. La justice, le bien, tout ça c'est vraiment du baratin quand on est pas juste un pantin. Je n'étais pas triste, je ne me suis pas laissée le temps. Comme si j'avais besoin de voir dans leurs yeux la même douleur que la mienne pour pouvoir la vivre pleinement. Faut croire qu'on est tous un peu fou, au fond. Vous aussi, je parie, si on cherche bien.

Bref, en tout cas, je suis restée avec ces gars-là. On était tous jeune, mais on a grandi ensemble, sur les routes, au final. Je vous cache pas qu'on a pas fait que de jolies choses. Pour sûr, au début on aimait bien se dire qu'on allait venger la veuve et l'orphelin. Mais rapidement, on comprend que la veuve et l'orphelin, ils paient pas autant que les seigneurs qui se battent entre eux. Enfin entre eux, façon de parler. Donc au bout d'un moment, des veuves, des orphelins, on en a fabriqué pleins. Enfin j'ai jamais été vérifier, je dois avouer. Mais je me doute. Et ça me gêne pas. On a amassé une petite fortune, on s'est fait un nom. Et j'ai retrouvé, un peu par hasard, la trace des meurtriers de ma mère. Le monde est petit quand même. On a combattu ensemble dans la même guerre, du même côté, dans le même bataillon. Possible que ces salauds m'aient sauvée la vie, ou moi la leur. Ça fait relativiser le bien et le mal, quand même. Toujours est-il que les mercenaires, c'est pas connu pour la discipline. Alors quand notre employeur a commencé à manquer de fonds, on s'est tous un peu dispersés. Et les trois gars que je poursuivais, ils sont partis ensemble. Je les ai gardés à l'œil, et ils ont fini par entrer dans le Cormyr. J'ai plus beaucoup d'informations, mais je pense qu'ils y sont encore. Voyez-vous, ils cherchaient un trésor. C'était une légende, dans la compagnie, mais eux, ils y croyaient dur. À croire qu'ils savaient un truc qu'on ignorait, c'est possible. Le problème, c'est que le Cormyr, c'est pas tellement un endroit pour les gens comme moi. Je vous ai dit que je m'étais fait un nom, mais les noms c'est comme une épée. Ça coupe dans les deux sens. Et je suis presque sûre que certains types un peu rancuniers risqueraient de me tomber dessus si j'essaie d'entrer comme une fleur. J'ai pas vraiment envie de me faire arracher, pas tout de suite en tout cas.

Vous, vous êtes un sacré phénomène. Un non-phénomène plutôt. J'ai mis du temps à vous trouver. Ça me plaît. C'est de ça que j'ai besoin. Et si vous avez entendu patler de moi, si les rumeurs sur ce que vous essayez d'accomplir sont vraies, alors je vous garantis que vous ferez une bonne affaire en vous attachant mes services. Encore une fois, j'ai assez à faire avec mes propres dilemmes pour m'embarassez des votres. Vous avez vos raisons, je n'ai pas besoin de les connaître. Mais si vous me faites entrer dans le Cormyr, si vous me laissez juste assez de lattitude pour retrouver ces gars que je recherche, vous aurez de l'autre côté de la frontière une alliée efficace. Je ne vous promets rien, les promesses, ça salit la bouche plus que ça n'abat de tête. Je vous laisse juger le sillon sanglant derrière moi.»

L'homme en noir, le visage à demi dissimulé derrière un masque de bois peint, laissait échapper un mince filet de fumée du coin de ses lèvres. Impossible de décrypter son regard. Il se tenait droit, immobile, il aurait pu être une statue drapée dans une cape sombre. Malevile sentait que ses yeux la détaillaient, et elle attendait. Elle avait un peu exagéré ses propos. Elle connaissait très vaguement l'homme - s'il en était un seulement - et n'avait pas vraiment idée de ses plans. Mais elle avait dit vrai : elle n'en avait cure. Elle savait qu'il cherchait à recruter, et à quel point il était puissant. Tout ce dont elle avait besoin, c'était d'un coup de pouce pour pénétrer le Cormyr, la suite, elle s'en chargeait. Et si elle devait ensuite passer sa vie à s'acquitter d'une dette, qu'importe ? Si elle ne trouvait pas de chemin dans le Cormyr, si on ne l'aidait pas à installer son assise dans ce maudit pays, elle pouvait tout aussi bien être déjà morte.

Elle allait presque dire quelque chose, tant le silence s'éternisait, quand tout à coup, dans un mouvement fluide dissimulé par la pénombre, la fumée et les ondulations du tissus de sa manche, l'homme en noir tendit le bras, présenta sa main gantée à Malevile. Elle n'hésita qu'une fraction de seconde avant de s'agenouiller, de saisir la main et d'y déposer un baiser qui scellait son avenir. Elle serait bientôt au Cormyr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Mar 2014, 10:35

Pour moi c'est bon. Tu peux juste remettre la fiche avec 36 PVs, c'est le nombre de points de vie auxquels tu as le droit.

Maintenant, quelqu'un passera pour la partie background mais moi je le trouve bien et il me plait beaucoup.

Désolé pour le passage lent, j'ai eu des soucis avec ma connexion internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarMonzcarro
Tueur de chauve souris

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Sam 22 Mar 2014, 15:50

Oki, marci =D


Fiche a écrit:
ETAT CIVIL

• Nom : Malevile du Téthyr
• Surnom : Gris-Cœur
• Race : Humaine
• Sexe : Féminin
• Région d'origine : Téthyr
• Age : 27 ans
• Taille : 168
• Poids : 57
• Niveau : 10
• Expérience : 45 000
• Classe(s) : Ensorceleur 6 / Adepte de l'ombre 4
• Alignement : Neutre Mauvaise
• Divinité : Shar

CARACTERISTIQUES
• Force :  8 (-1)
• Dextérité : 14 (+2)
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 16 (+3)
• Sagesse : 10
• Charisme : 22 (+6) [16 initial + 2 niveaux + 4 cape de charisme]

DONS
• Prodige magique (niveau 1) : +2 à la caractéristique magique pour déterminer les sorts magiques
• Signature magique (niveau 3) : les sortilèges de Malevile se tissent dans une fumée de ténèbres qui ne se dissipe qu'au dernier moment, comme pour se dérober à la conscience ; +4 au DD d'Art de la magie pour identifier ses sorts, +1 au NLS pour lancer les sorts de thèmes (1 par niveau de sort)
• Magie de la Toile d'Ombre (niveau 6) : +1 au DD de sauvegarde et +1 au NLS pour passer la RM (Enchantement, Illusion, Nécromancie) ; -1 NLS (Évocation, Transmutation, sauf si registre Obscurité) ; impossibilité de lancer des sorts du registre de Lumière
• École renforcée - Enchantements (niveau 9) : +1 au DD de sauvegarde des sorts d'Enchantement

• Augmentation d'intensité  (racial - humain)

• Magie insidieuse (Adepte 1) : DD 11 + NLS du personnage pour identifier ses sorts par les utilisateurs de la Toile
• Magie pernicieuse (Adepte 1) : +4 au test de NLS pour passer la RM des utilisateurs de la Toile
• Magie Tenace (Adepte 1) : DD 15 + NLS du personnage pour dissiper ses sorts par les utilisateurs de la Toile

CAPACITES DE CLASSE
• Sorts profanes : 9/5/4/3/2/1 connus, 6/14/8/8/6/4 par jour, NLS 10, +1 pour les sorts de signature (9 pour Transmutation et Évocation), DD 19 (Enchantement), 18 (Illusion, Nécromancie), 17 (reste) + niveau du sort
• Familier : serpent

• Défense d'ombre +1
• Vision nocturne
• Puissance magique +1
• Bouclier d'ombre

COMPETENCES

• Art de la ma gie (Int) : +15 [10 + 3 + 2]
• Bluff (Cha) : +24 [12 + 6 + 3 + 3]
• Concentration (Con) : +11 [10 + 1]
• Connaissances - Folklore du Thétyr (Int) : +13 [10 + 3] *
• Connaissances - Folklore d'Amn (Int) : +6 [3 + 3] *
• Connaissances - Mystères (Int) : +8 [5 + 3]
• Connaissances - Noblesse (Int) : +8 [5 + 3] *
• Déguisement (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *
• Diplomatie (Cha) : +16 [3 + 6 + 4 + 3] *
• Intimidation (Cha) : +16 [5 + 6 + 2 + 3] *

* : indique les compétences hors-classe (2 points par rang)

DEFENSE
• Dés de vie : 4 (Ensorceleur niveau 1) + 9d4 (5d4 Ensorceleur + 4d4 Adepte) + 10pv (Constitution)
• Points de vie : 36
• JdS Vigueur : +4 [+3 (base) +1 (CON)]
• JdS Réflexes : +5 [+3 (base) +2 (DEX)]
• JdS Volonté : +9 [+9 (base) +0 (SAG)]
• CA : 12 [+10 (base) +0 (armure) + 2 (Dex)], contact 12, pris au dépourvu 10

ATTAQUE
• Initiative : +2
• BBA : + 5
• Dague de lancer: +7 [+ 5 (BBA) +2 (Dex)], dégâts 1d4-1, critique 19-20 / x2, portée 3m

GRIMOIRE

• Niveau 0 : Destruction de mort-vivant, Détection de la magie, Fatigue, Lecture de la magie, Message*, Prestidigitation, Résistance, Signature magique, Sons imaginaires ;
• Niveau 1 : Armure de mage, Charme personne*, Image silencieuse, Projectile magique, Rayon affaiblissant ;
• Niveau 2 : Déblocage, Détection des pensées, Invisibilité*, Toile d'araignée ;
• Niveau 3 : Dissipation de la magie, Image accomplie, Réduction d'objet* ;
• Niveau 4 : Charme monstre, Convocation d'ombres* ;
• Niveau 5 : Magie des ombres* ;

* : indique le sort de thème du don Signature magique.

OBJETS NON MAGIQUES
• Cire à cacheter (1po ; 0,5kg)
• Chevalière (5po ; - ) : sceau personnel de Malevile, un disque fendu en deux, avec dans la première moitié la rune pour «Gris-coeur» et dans le second «Téthyr»
• Encre (8po ; - )
• Étui à parchemins (1po ; 0,25kg)
• Outre d'eau (1po ; 2kg)
• Papier, x20 (8po ; -)
• Petit miroir en acier (10po ; 0,25kg)
• Plume d'écriture (1po ; - )
• Ration, x2 (1po ; 1kg)
• Sac (1pa ; 0,25kg)
• Sacoche de ceinture (1po ; 0,5kg)
• Savon (5pa ; 0,5kg)

• Bâton fumigène, x5 (100po ; 1,25kg)
• Pierre à tonnerre, x3 (90po ; 1,5kg)

• Sacoche à composantes (5po ; 1,5kg)
• Trousse de déguisement (50po ; 4kg)

• Tenue de voyage (initiale)
• Tenue de cour (30po ; 3kg)
• Tenue de noble (75po ; 5kg)

• Dague, x2 (2po ; 1kg)
=> 389 po, 6 pa

OBJETS MAGIQUES
• Anneau des arcanes premiers (20 000po ; - )
• Cape de charisme +4 (16 000po ; 0,25kg)
• Serre tête de persuasion (4 500po ; - )
• Sceptre de métamagie mineure - Extension de durée (3 000 po ; - )
• Boucle d'oreille de déguisement (2 700po ; - ) : emplacement inhabituel (origine couvre chef, +50% du prix)
• Parchemin de communication à distance (1125 po - ; )
• Elixir de discrétion instinctive, x2 (500po ; - )


RICHESSES
• pièces de platine : 20
• pièces d´or : 35
• pièces d´argent : 4
• pièces de cuivre : -
• Gemmes : 2 opales (225po)
• Objets d´art : -
• Valeur globale : 49 000

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 13 kg. Charge intermédiaire entre 13 Kg et 26,5 Kg. Charge lourde entre 26,5 Kg et 40 Kg.
• Poids transporté : 22,75 kg, sans sac : 3,5 kg.
• Déplacement : 9 mètres (encombrement léger)

COMPAGNONS, FAMILIERS, CONTACTS
• Ophide, familier serpent
• L'homme en noir

DESCRIPTION PHYSIQUE
Menue, malicieuse, coquette, charmante, bien jolie, une liste d'épithètes que Malevile aurait pu dresser année après année, à chaque fois qu'elle se l'entendait dire, quand elle vivait encore aux côtés de ses parents. Depuis quelques années en revanche, quand elle croisait la route d'un homme assez téméraire pour braver son regard noir et oser un commentaire, on la qualifiait plus volontier de femme froide, aux yeux assassins.
Malevile n'était ni grande, ni robuste, comme certaines filles de fermiers qui venaient vendre au marché, ou comme ces bonnes femmes qui jalonnaient les étales et déchargeaient des sacs avec autant d'ardeur que leur mari. Ni grande, ni robuste, mais diablement imposante : sa chevelure cuivrée encadrait deux émeraudes aux éclats presque dorés, ses joues pâles que fendaient un sourire - aujourd'hui davantage un rictus - charmeur, irrésistible. Elle avait une démarche élégante, toujours dans la séduction, chacune de ses délicieuses moues, de ses oeillades complices, achevant de capter les regards autour d'elle.
Si son cœur s'était figé, voici de cela presque une décennie, elle continuait d'user de ses charmes, par habitude, par jeu, par intérêt.
Les années de voyages, de guerre, auront fini par avoir raison de son extrême coquetterie, mais Malevile demeure une jeune femme aux courbes belles et discrètes, au visage séduisant, qu'elle cherche toujours à mettre en valeur : un chemisier bien taillé, une ceinture faisant miroiter les flammes de ses cheveux, une tunique sombre flattant sa peau laiteuse, ne laissant qu'entrevoir la ligne de son dos, de ses hanches. Elle arbore généralement une tenue sobre de voyage, presque masculine, fonctionnelle, enveloppée dans une longue cape grise, mais ne se prive pas d'agrémenter sa tenue de petits accessoires coquets, reliques de son passé insouciant.

DESCRIPTION MORALE
Malevile est une redoutable adversaire. Déterminée, méthodique, patiente, elle est aussi obsessive qu'implacable. Animée d'un ardent désir de vengeance, elle est prête à nombre de sacrifices et de compromis pourvu qu'ils la rapprochent de son objectif. S'ensuit un sens moral douteux, flexible. Viscéralement tournée vers l'accomplissement de sa quête, elle se ferme à toute sensiblerie. Le mensonge et la manipulation ne sont pour elle que des outils, comme l'épée d'un soldat ou l'argent d'un marchand. Elle sait faire preuve de compassion et de générosité, mais ce ne sont souvent que des artifices servant ses objectifs. Elle n'idolâtre pas le mal pour le mal, mais se ne laisse pas entraver par un quelconque code d'honneur, et aucune éthique ne saurait freiner sa course vengeresse.
Loin de sa terre natale, elle ne compte aucun proche, aucun ami véritable, si ce n'est un vieux sentiment de solitude qui la rejoint à la nuit tombée quand ses cauchemars la tiennent éveillée. Un mystérieux parrain qu'elle a rencontré dans le pays d'Amn constitue son seul allié. Un homme puissant qui lui a accordé plusieurs faveurs dans sa quête de vengeance, mais dont elle redoute encore le prix. La servilité ne lui inspire qu'une intense sensation nauséeuse, mais elle ne se risquera pas à décevoir son bienfaiteur avant d'avoir pu lui trouver une alternative.

HISTORIQUE
«Le goût des larmes assaisonne mal la vie. C'est pour ça que j'y ai toujours préféré celui acide et enivrant de la revanche. Je suis née loin d'ici, j'ai grandi loin d'ici. Là-bas, les choses étaient plus simples. J'avais de bons parents, quelques amis et des voisins charmants. Mon père était pêcheur, souvent en mer, ou au port à vendre ses prises. Ma mère tenait notre potager, avait sa petite enseigne de tailleur et une clientèle respectable, de quoi vivre dans le confort. Ma sœur, ma petite sœur, suivaient ses traces et l'aidait à la boutique. Quant à moi... J'ai toujours été la petite teigne embarassante. Ils m'aimaient, j'en suis sûre, mais grands dieux, je devais leur être une vraie plaie. Jamais à ma place, toujours à demander plus et plus vite. Non pas que j'aie été gâtée, je ne pense pas, mais j'attendais toujours un peu trop, j'étais souvent lasse et ennuyée. Autant dire que les choses ont faillii virer à la catastrophe quand j'ai commencé à canaliser la Toile. Heureusement, mon père s'est demené pendant des semaines pour me trouver une place dans une bibliothèque, à la ville. Là, on disait qu'il y avait un homme, un bibliothécaire qui n'était pas qu'un homme de livres. On disait beaucoup de choses sur lui en fait, pourtant j'ai rarement rencontre un type aussi discret. Et effectivement, il savait faire pas mal de choses que le commun des mortels rêve à peine d'accomplir. C'était parfait pour moi. L'idée, c'était de passer une lune avec lui, et de revenir chez ma mère pour travailler avec elle et ramener un peu plus d'argent, pour combler la dette contractée par mon père pour m'obtenir cette place. Un mois la ville à réaliser des merveilles invraisemblables, un mois à tâter du fil et de l'aiguille, et ainsi de suite. Je vous laisse imaginer à quel point j'ai déchanté à mon premier retour à la campagne. J'étais encore plus intenable. Ma mère pleurait, mon père me passait un savon, au début, et puis il a finit par avoir peur de moi. Ça ne se voit pas forcément, mais j'ai l'air vraiment méchante, quand je suis en colère. Ma sœur me méprisait, et un jour elle a finit par venir me voir, à la bibliothèque. Elle m'a expliqué qu'elle avait trouvé un autre travail, plus dur, mais mieux payé, qu'elle préférait que je ne vienne plus. C'est pas tant une préférence qu'un ordre, qu'elle me signifiait. Moi, ça m'arrangeait bien, pour être franche. Je profitais d'être là à plein temps pour faire un peu de copie à la bibliothèque, et envoyer de l'argent à ma famille. C'est pas parce qu'on ne se supportait plus que j'oubliais qui ils étaient. Et puis, comme les choses avaient l'air de se tasser, un jour, mon père est arrivé. L'ombre de lui-même, un fantôme à peine tangible. Il venait m'annoncer que je n'avais plus besoin d'envoyer d'argent. Que ça ne servait plus à rien, qu'on avait bien assez d'argent maintenant. Que pendant sa dernière sortie en mer, une nuit, des hommes étaient venus au village. Des hommes mauvais, des mercenaires, des bandits, il ne savait pas trop. Lui était rentré un peu moins d'une semaine après le drame. Ils n'avaient pas brûlé toutes les maisons, ni tué tout le monde. Mais la vie y était méconnaissable. Absente, presque. Ma mère avait été tuée en essayant de protéger ma sœur. Elle avait été abusée, salement. Les voisins épargnés s'étaient occupée d'elle, mais elle avait fini par se jeter d'une falaise, aux abords du village.

Mon père ne m'a rien dit de plus que l'essentiel pour comprendre qu'il m'en voulait, viscéralement. Il s'en voulait, à lui aussi. Mais à moi plus qu'à quiconque. Sa fille, la sorcière, capricieuse et profiteuse, incapable d'être là pour protéger sa famille. Je ne l'ai même pas retenu. J'ai appris plus tard qu'il était mort au large. Ça se disait à demi-mots, mais j'ai fini par comprendre que lui aussi s'était laissé prendre par la mer. Je n'ai pas non plus versé de larme pour lui, même s'il me manque encore, parfois. C'était mon père, quand même. Une compagnie de milicien, de jeunes ahuris, sont allés au village, après que les faits sont parvenus aux oreilles des autorités. Des criminels qui rasent pratiquement un village, on peut pas laisser ça vadrouiller dans le pays comme ça. La compagnie, là, ils étaient plus à la recherche de gloire et d'or que de justice, mais ça me convenait. Après avoir réglé mes affaires en ville, je les ai rattrapés. On a battu la campagne quelques mois. Pas de nouvelle, on a littéralement perdu leur trace. On était mauvais, faut avouer. Moi je nourissais une espèce de haine froide, je rêvais de retrouver les types en question, et de les faire souffrir, de les assassiner, mais pas trop vite. La justice, le bien, tout ça c'est vraiment du baratin quand on est pas juste un pantin. Je n'étais pas triste, je ne me suis pas laissée le temps. Comme si j'avais besoin de voir dans leurs yeux la même douleur que la mienne pour pouvoir la vivre pleinement. Faut croire qu'on est tous un peu fou, au fond. Vous aussi, je parie, si on cherche bien.

Bref, en tout cas, je suis restée avec ces gars-là. On était tous jeune, mais on a grandi ensemble, sur les routes, au final. Je vous cache pas qu'on a pas fait que de jolies choses. Pour sûr, au début on aimait bien se dire qu'on allait venger la veuve et l'orphelin. Mais rapidement, on comprend que la veuve et l'orphelin, ils paient pas autant que les seigneurs qui se battent entre eux. Enfin entre eux, façon de parler. Donc au bout d'un moment, des veuves, des orphelins, on en a fabriqué pleins. Enfin j'ai jamais été vérifier, je dois avouer. Mais je me doute. Et ça me gêne pas. On a amassé une petite fortune, on s'est fait un nom. Et j'ai retrouvé, un peu par hasard, la trace des meurtriers de ma mère. Le monde est petit quand même. On a combattu ensemble dans la même guerre, du même côté, dans le même bataillon. Possible que ces salauds m'aient sauvée la vie, ou moi la leur. Ça fait relativiser le bien et le mal, quand même. Toujours est-il que les mercenaires, c'est pas connu pour la discipline. Alors quand notre employeur a commencé à manquer de fonds, on s'est tous un peu dispersés. Et les trois gars que je poursuivais, ils sont partis ensemble. Je les ai gardés à l'œil, et ils ont fini par entrer dans le Cormyr. J'ai plus beaucoup d'informations, mais je pense qu'ils y sont encore. Voyez-vous, ils cherchaient un trésor. C'était une légende, dans la compagnie, mais eux, ils y croyaient dur. À croire qu'ils savaient un truc qu'on ignorait, c'est possible. Le problème, c'est que le Cormyr, c'est pas tellement un endroit pour les gens comme moi. Je vous ai dit que je m'étais fait un nom, mais les noms c'est comme une épée. Ça coupe dans les deux sens. Et je suis presque sûre que certains types un peu rancuniers risqueraient de me tomber dessus si j'essaie d'entrer comme une fleur. J'ai pas vraiment envie de me faire arracher, pas tout de suite en tout cas.

Vous, vous êtes un sacré phénomène. Un non-phénomène plutôt. J'ai mis du temps à vous trouver. Ça me plaît. C'est de ça que j'ai besoin. Et si vous avez entendu patler de moi, si les rumeurs sur ce que vous essayez d'accomplir sont vraies, alors je vous garantis que vous ferez une bonne affaire en vous attachant mes services. Encore une fois, j'ai assez à faire avec mes propres dilemmes pour m'embarassez des votres. Vous avez vos raisons, je n'ai pas besoin de les connaître. Mais si vous me faites entrer dans le Cormyr, si vous me laissez juste assez de lattitude pour retrouver ces gars que je recherche, vous aurez de l'autre côté de la frontière une alliée efficace. Je ne vous promets rien, les promesses, ça salit la bouche plus que ça n'abat de tête. Je vous laisse juger le sillon sanglant derrière moi.»

L'homme en noir, le visage à demi dissimulé derrière un masque de bois peint, laissait échapper un mince filet de fumée du coin de ses lèvres. Impossible de décrypter son regard. Il se tenait droit, immobile, il aurait pu être une statue drapée dans une cape sombre. Malevile sentait que ses yeux la détaillaient, et elle attendait. Elle avait un peu exagéré ses propos. Elle connaissait très vaguement l'homme - s'il en était un seulement - et n'avait pas vraiment idée de ses plans. Mais elle avait dit vrai : elle n'en avait cure. Elle savait qu'il cherchait à recruter, et à quel point il était puissant. Tout ce dont elle avait besoin, c'était d'un coup de pouce pour pénétrer le Cormyr, la suite, elle s'en chargeait. Et si elle devait ensuite passer sa vie à s'acquitter d'une dette, qu'importe ? Si elle ne trouvait pas de chemin dans le Cormyr, si on ne l'aidait pas à installer son assise dans ce maudit pays, elle pouvait tout aussi bien être déjà morte.

Elle allait presque dire quelque chose, tant le silence s'éternisait, quand tout à coup, dans un mouvement fluide dissimulé par la pénombre, la fumée et les ondulations du tissus de sa manche, l'homme en noir tendit le bras, présenta sa main gantée à Malevile. Elle n'hésita qu'une fraction de seconde avant de s'agenouiller, de saisir la main et d'y déposer un baiser qui scellait son avenir. Elle serait bientôt au Cormyr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Dim 23 Mar 2014, 19:02

Parfait, maintenant quelqu'un va passer pour valider ton bg et ce sera bon pour la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   Jeu 17 Avr 2014, 08:23

Ca roule aussi pour moi. très intéressant ce BG.

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»   

Revenir en haut Aller en bas
 

Malevile de Téthyr, dite «Gris-Cœur»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» Levis x caniche gris moyen (dept 42) ADOPTE
» Les Havres Gris
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» Mission Jedi Gris : L'Enquête [Echouée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum hors aventures :: Forum des joueurs :: Création de Personnage-