Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion
Sujets similaires

Partagez | 
 

 Darek Hareldson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Darek Hareldson   Mar 01 Oct 2013, 20:21

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : expérience
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 8 (-1)
• Dextérité : 16 (+3) [14 +2 (niveau)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 10
• Charisme : 18 (+4)

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Souplesse du serpent (niveau 6)
• Science de l'initiative (niveau 9)
• Arme de prédilection (arbalète légère) (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.
COMPETENCES
• Nom de la compétence : +total [+ (degrés) +/- (mod caractéristique) + (don) +/- (race) + (objet) + (synergie) +/- (divers) si applicable]
• Détailler toutes les compétences ayant au moins 1 degrés ainsi que toutes les compétences ayant un modificateur autre que la simple caractéristique (synergie, bonus racial etc)

DEFENSE
• Dés de vie : donner le détail
• Points de vie : arrondi à l´inférieur
• JdS Vigueur : +total [+ (base) +/- (CON) +(don) +(objet) + (race)]
• JdS Réflexes : +total [+ (base) +/- (DEX) +(don) +(objet) + (race)]
• JdS Volonté : +total [+ (base) +/- (SAG) +(don) +(objet) + (race)]
• CA : +total [+10 (base) + (armure) + (bouclier) + (don) +(taille) + (naturelle) +(déflection)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +valeur [+/- (DEX] + (don)]
• BBA : + (base)
• Arme 1: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée
• Arme 2: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée

OBJETS NON MAGIQUES
• nom de l´objet 1 (poids en kg, prix en po)
...

OBJETS MAGIQUES
• nom de l´objet 1 (poids en kg, prix en po)
...

RICHESSES
• pièces de platine :
• pièces d´or :
• pièces d´argent :
• pièces de cuivre :
• Gemmes :
• Objets d´art :
• Valeur globale : somme des équipements et de toutes les richesses

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; ... kg. Charge intermédiaire entre ... Kg et ... Kg. Charge lourde entre ... Kg et ... Kg.
• Poids transporté : ... kg, sans sac : ... kg.
• Déplacement : ... mètres (encombrement ...)

DESCRIPTION PHYSIQUE
à venir

DESCRIPTION MORALE
à venir

HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 02 Oct 2013, 15:48

Voila qui me semble être un bon début fils de Hareld, Ha non de Tamior !

BG bien documenté plein de nom de ville et de lieux, c'est assez sympa. On peux dire que voila un grand voyageur.

J'attend un peu plus d'information technique avant de commencé ta fiche mais jusque la ça me semble très bien.

Continue comme ça.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 02 Oct 2013, 19:28

Merci pour ces encouragements. J'avais envie effectivement de montrer son expérience (on n'atteint pas le niveau 10 en un clin d'oeil) tout en n'en faisant pas trop (ne pas avoir exploré le monde entier plus les plans).

J'ai encore un petit peu avancé sur la partie technique (compétences) mais je me demandais où trouver des informations sur le coût du matériel magique (coût d'une arme +2 par exemple). Sur les liens que j'ai consultés, il n'y a que les armes simples et les armes de maître (idem pour les instruments de musique qui m'intéressent également).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Jeu 10 Oct 2013, 13:38

Pour trouver des informations personnellement j'utilise trois sources.

- Les livres que j'ai pratiquement tous chez moi, mais ça va pas t'aider.
- Le DRS dont voici le liens : http://www.regles-donjons-dragons.com plus particulièrement cette partie pour toi : http://www.regles-donjons-dragons.com/Page1162.html#Topic631
- Et le site de Gemmaline : http://www.gemmaline.com/objetmagique.htm

Je te recommande le DRS dans un premier temps. Tous ce que tu y trouvera est autorisé sur le site. Sur Gemmaline certains objets venant de livres voir de magazines sont soumis à approbation (et limité à trois par personnage).

Voila n'hésite pas si tu as d'autres questions.

Pour le moment je n'ai vu aucune erreur dans ta fiche.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Sam 12 Oct 2013, 13:47

Bienvenue à toi fils des vents et conteur de leur beauté et de leurs mystères.

Un barde, voilà une excellente chose. En lisant ton background, je m'attendais même à trouver un hymnode funèbre.

J'ai hâte de voir se que ce personnage va donner et devenir à Marsembre.

Bon je sens que bientôt les Ménestrels feront une communauté à eux tous seuls
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Dim 13 Oct 2013, 19:46

Merci pour vos encouragements! J'ai mis à jour pas mal de choses, y compris dans les compétences (mais je n'ai pas touché au background qui était le gros morceau de ma première mouture) :

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : expérience
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 12 (+1) [8 + 4 ceinturon]
• Dextérité : 18 (+4) [14 +2 (niveau) + 2 (gantelets)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 10
• Charisme : 18 (+4)

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Arme de prédilection : rapière (niveau 6)
• Science de l'initiative (niveau 9)
• Arme de prédilection: arbalète légère (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.

COMPETENCES

De classe :
• Acrobaties (Dex) : +17 [+ 13 (degré : 4 base + 9 niv.) + 4 (mod caractéristique)]
• Bluff (Cha) : + 17 [+ 13 (degré : 4 base + 9 niv.) + 4 (mod caractéristique)]
• Concentration (Con) : + 14 [+ 13 (degré : 4 base + 9 niv.) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local) (Int) : + 11 [+ 10 (degré : 2 base + 8 niv.) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (histoire) (Int) : + 11 [+ 10 (degré : 2 base + 8 niv.) + 1 (mod caractéristique)]
•Déguisement (Cha) : +4/+6 [+ 0 (degré) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff: lorsque le personnage se sait observé et fait de son mieux pour se comporter en accord avec le rôle qu’il s’est choisi)]
• Diplomatie (Cha) : + 21 [+ 13 (degré : 4 base + 9 niv.) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff) + 2 (synergie psychologie)]
• Équilibre (Dex) : +6 [+ 0 (degré) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]
• Escamotage (Dex) : +6 [+ 0 (degré) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Langue (elfique) : 1 [0 base + 1 niv.]
• Psychologie (Sag) : +11 [+ 10 (degré : 2 base + 8 niv.) + 1 (mod caractéristique)]
• Renseignements (Cha) : +19 [+ 13 (degré : 4 base + 8 niv.) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local)]
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +17 [+ 13 (degré : 4 base + 8 niv.) + 4 (mod caractéristique)]
• Représentation (chant) (Cha) :+ 6 [+ 2 (degré : 2 base) + 4 (mod caractéristique)]
• Saut (For) : + 3 [+ 0 (degré) + 1 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]

Hors classe :
Survie (Sag) : +1 [+ 1 (degré : 0 base + 1 niveau]


DEFENSE
• Dés de vie : 10d6
• Points de vie : arrondi à l´inférieur
• JdS Vigueur : +4 [+ 3 (base) + 1 (CON)]
• JdS Réflexes : +11 [+7 (base) +4 (DEX)]
• JdS Volonté : +7 [+ 7 + 0 (SAG)]
• CA : +18 [+10 (base) + 4 (armure) + 4 (dextérité)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +valeur [+/- (DEX] + (don)]
• BBA : + (base)
• Arme 1: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée
• Arme 2: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée


OBJETS NON MAGIQUES

• Tenue de voyage (1 po, 2,5 kg)
• Sac à dos (2 po, 1 kg)
• Costume d'artiste (3 po, 2 kg)
• Harpe de maître (100 po, 1,5 kg)
• Mandoline de maître (100 po, 1,5 kg)
• Silex et amorce (1 po)
• Paillasse (1 pa, 2,5 kg).
• Outre (1 po, 2 kg)
• Chevalière (5 po)
• Plume d’écriture (1 pa)
• Papier (5 feuilles) (20 pa = 2 po)

OBJETS MAGIQUES
• Rapière magique +2 : 8.320 po, 1 kg
• Arbalète légère magique +2 : 8.335 po, 2 kg
• Carreaux magiques +1: 2.350 po, 2,5 kg
• Armure de cuir cloutée + 2 : 4.175 po, 10 kg
• Anneau de protection + 1 : 2.000 po
• Gantelets de dextérité + 2 : 4.000 po
• Ceinturon de force du géant (force + 4) : 16.000 po, 500 g.


RICHESSES
• pièces de platine :
• pièces d´or :
• pièces d´argent :
• pièces de cuivre :
• Gemmes :
• Objets d´art :
• Valeur globale : somme des équipements et de toutes les richesses


CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; ... kg. Charge intermédiaire entre ... Kg et ... Kg. Charge lourde entre ... Kg et ... Kg.
• Poids transporté : ... kg, sans sac : ... kg.
• Déplacement : ... mètres (encombrement ...)


DESCRIPTION PHYSIQUE

Darek est un humain de taille et de poids moyens. Il est assez peu musclé, n’appréciant que peu l’exercice physique pour lui-même, mais il compense en partie cette faiblesse par une grande agilité. Le barde porte une barbe, brune comme sa chevelure, depuis le décès de Léna. Si dans un premier temps cette barbe était la conséquence d’une certaine négligence de sa part, il a bien vite entrepris de l’entretenir, étant bien conscient de l’importance que revêt l’apparence physique pour une profession comme la sienne. Ses yeux verts expriment tantôt affabilité, tantôt tristesse et nostalgie. Ce qui le caractérise le plus, c’est sans doute sa voix, puissante et grave qui séduit la plupart de ses interlocuteurs dès qu’il ouvre la bouche.

DESCRIPTION MORALE

Darek est une personne résolument tournée vers le Bien. Au cours des ses nombreux voyages, il n’a que trop souvent rencontré misère, injustice et serviteurs du Mal. Il n’est pas idéaliste et cherche concrètement à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les individus et les communautés. Il n’hésite cependant pas à contrevenir aux règlements mis en place par les autorités locales si ceux-ci l’empêchent d’accomplir ce qu’il estime être juste et nécessaire. Curieusement, bien qu’il aime se produire en public, le barde est relativement solitaire et voyage généralement seul. Toutefois, quand il accorde sa pleine confiance à quelqu’un, il fait preuve d’une amitié indéfectible. Ces derniers temps, suite au décès d’Órelindë, il se montre plus taciturne et son regard est plus triste. Notre aventurier est bien évidemment passionné de musique mais il s’intéresse également à tout ce qui à trait à la compréhension des différentes cultures qu’il rencontre : histoire, géographie, religion, us et coutumes…


HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mar 15 Oct 2013, 07:36

Voila un personnage qui me semble bien réfléchit et cohérent !

Je commencerais la fiche d'ici peu.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Sam 19 Oct 2013, 16:52

Tout semble correct jusqu'ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 23 Oct 2013, 15:28

Je n'ai pas relevé d'erreur majeur ou d'interdit.

Je n'ai pas fait le compte des points de compétences, mais est ce que tu as pensé à rajouter les points de compétences offert en Folklore local suivant les différentes régions ou ton personnage à vécu ?

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mar 29 Oct 2013, 14:47

A vrai dire non, je vais me renseigner à ce sujet et essayer par la même occasion d'avancer encore un petit peu!

(Désolé pour l'absence de réponse mais j'étais à l'étranger une semaine pour le boulot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mar 29 Oct 2013, 14:58

J'ai jeté un coup d'oeil pour les compétences (vu qu'Eldiablo ne l'a pas fait)
Alors selon les manières de compter, tu es plus ou moins pas bien en pratique, et jamais comme il faut.
Tout d'abord, tu as 13 (niveau +3) * 8 (6 barde +1 int +1 humain) = 104 points de compétences à utiliser, plus 13 points à placer gratuitement en folklore local selon les régions traversées.
Il es bon de noter que tu n'as que des compétences de classe dans lesquelles tu as mis des points de compétences, à l'exception de survie.
Commençons donc par survie pour simplifier le calcul, 1 degré de maîtrise = 2 points de compétence, reste 102
Ensuite, le reste sauf langue et connaissance (folklore local) :
Spoiler:
 
13 (bluff) +13 (concentration) +10 (histoire) +13 (diplomatie) +10 (psychologie) +13 (renseignement) +13 (instruments : cordes) +2 (chant) = 87, reste 15 points de compétences

C'est là que la manière de calculer peut jouer : les points en folklore sont-ils gratuit ? As-tu compter la langue supplémentaire de ton intelligence en tant que le +1 ? Si les réponses sont positive, il te reste donc 15 points à dépenser, ainsi que 4 points en folklore local, et choisir une région pour les points déjà mis et ceux à mettre. Si la première réponse est négative, il te reste 5 points à dépenser, choisir une région pour tes points en folklore local, puis mettre les 14 points gratuit avec les régions correspondantes. Si la seconde réponse est négative, il te reste 14 points (et 4 en folklore + les régions à choisir). Enfin si les deux sont négatives, il te reste 4 points (+14 gratuit en folklore et les régions à choisir)

Tant qu'à faire sur les compétences, à ta place je mettrais la liste des langues parlées par là ainsi que les jets de savoir bardique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 30 Oct 2013, 19:38

Merci pour ce retour! Je vais retourner consulter mon brouillon mais, à priori, je n'ai pris en compte ni le bonus de folklore ni le bonus d'intelligence pour les langues. Effectivement, il faudrait indiquer les langues, je le ferai dans la version ultérieure de ma fiche (de mémoire, je n'avais indiqué que les deux langues basiques de mon ethnie + l'elfique via la compétence... je pourrais donc en ajouter une de plus : bonne nouvelle!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Sam 02 Nov 2013, 21:50

Excusez-moi pour ce double message mais j'ai quelques questions avant de poster une nouvelle version de ma fiche :

- pour les bardes niveau 10, deux valeurs de BBA sont indiquées (+7/+2) : qu'est-ce que cela signifie ? Quelle valeur dois-je prendre en compte ?

- quelle est la somme d'argent que je peux dépenser en équipement (j'ai lu 27.000 ou 49.000) ?

- concernant le folklore local, Eauprofonde constitue-t-elle une région à part entière ?

Merci d'avance !

PS pour Ilséa : après vérification, j'avais bien compté la langue supplémentaire via mon bonus d'intelligence mais pas les points de compétence gratuits en folklore local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Dim 03 Nov 2013, 22:36

Pour le BBA, tu gardes les deux valeurs, parce que cela signifie que tu as deux attaques, une avec un BBA de +7, l'autre avec 5 de moins (donc 2).

Ensuite il me semble que pour les régions tu choisis dans la carte de Faerun (plus bas), donc Eauprofonde en est une. Il y en a aussi en outreterre.

La somme d'argent est celle du Guide du Maître pour un personnage de niveau 10, soit 49 000 po (27 000 c'est pour un niveau 8, si j'en crois le scénario d'avant-hier)

Pour tes compétences, je pense que le plus simple serait que tu les refasse et les postes un fois faites, histoire que cela soit clair (en explicitatant les degrés gratuit), et que tu en profites pour mettre tes langues parlées (en précisant les langues de niveau 1 gratuite, région et intelligence, des autres prises via la compétence langue).

la carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Lun 04 Nov 2013, 16:04

D'accord, je vais tout recalculer sur base de tes corrections, soit "104 points de compétences à utiliser, plus 13 points à placer gratuitement en folklore local selon les régions traversées".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 13 Nov 2013, 10:38

Voici une version mise à jour :

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : 45.000
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 12 (+1) [8 + 4 ceinturon]
• Dextérité : 18 (+4) [14 +2 (niveau) + 2 (gantelets)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 10
• Charisme : 18 (+4)

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Arme de prédilection : rapière (niveau 6)
• Science de l'initiative (niveau 9)
• Arme de prédilection: arbalète légère (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.

COMPETENCES

De classe :
• Acrobaties (Dex) : +17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Bluff (Cha) : + 17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Concentration (Con) : + 14 [+ 13 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Valbise) (Int) : + 9 [+ 8 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côte des Epées sept.) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Eauprofonde) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côtes des Epées) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Contrées du Mitan occidental) (Int) : + 6 [+ 5 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (histoire) (Int) : + 7 [+ 6 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
•Déguisement (Cha) : +4/+6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff: lorsque le personnage se sait observé et fait de son mieux pour se comporter en accord avec le rôle qu’il s’est choisi)]
• Diplomatie (Cha) : + 21 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff) + 2 (synergie psychologie)]
• Équilibre (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]
• Escamotage (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Langue (elfique : RP : appris aux côtés d’Órelindë) : 1 [+ 1 (pc)]
• Psychologie (Sag) : +11 [+ 10 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Renseignements (Cha) : +16 [+ 10 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local)]
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Représentation (chant) (Cha) : + 6 [+ 2 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Saut (For) : + 3 [+ 0 (pc) + 1 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]

Hors classe :
• Natation (For) : +6 [+ 0 (pc) + 1 (mod. caractéristique) + 5 (objet magique)]
• Survie (Sag) : +1 [+ 1 (pc)]

Langues parlées : Illuskan (régional), Chondathan (intelligence), Elfique (compétence).

Savoir bardique : 1d20 + 10 (niveau) + 1 (int.) + 2 (synergie connaissance histoire).

DEFENSE
• Dés de vie : 10d6
• Points de vie : arrondi à l´inférieur
• JdS Vigueur : +4 [+ 3 (base) + 1 (CON)]
• JdS Réflexes : +11 [+7 (base) +4 (DEX)]
• JdS Volonté : +7 [+ 7 + 0 (SAG)]
• CA : +18 [+10 (base) + 4 (armure) + 4 (dextérité)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +7 [+ 3 (DEX] +4 (don)]
• BBA : +5/+2 (base)
• Arme 1: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée
• Arme 2: +valeur [+ (BBA) +/- (FOR/DEX) + (don) + (race)], dégâts + (FOR) + (alteration), critique, multiplicateur critique, portée


OBJETS NON MAGIQUES

• Tenue de voyage (1 po, 2,5 kg)
• Sac à dos (2 po, 1 kg)
• Costume d'artiste (3 po, 2 kg)
• Harpe de maître (100 po, 1,5 kg)
• Mandoline de maître (100 po, 1,5 kg)
• Silex et amorce (1 po)
• Paillasse (1 pa, 2,5 kg).
• Outre (1 po, 2 kg)
• Chevalière (5 po)
• Plume d’écriture (1 pa)
• Papier (5 feuilles) (20 pa = 2 po)

OBJETS MAGIQUES
• Rapière magique +2 : 8.320 po, 1 kg
• Arbalète légère magique +2 : 8.335 po, 2 kg
• Carreaux magiques +1: 2.350 po, 2,5 kg
• Armure de cuir cloutée + 2 : 4.175 po, 10 kg
• Anneau de protection + 1 :  2.000 po
• Anneau de nage : 2.500 po
• Gantelets de dextérité + 2 : 4.000 po
• Ceinturon de force du géant (force + 4) : 16.000 po, 500 g.


RICHESSES
• pièces de platine : 15
• pièces d´or : 54
• pièces d´argent : 8
• pièces de cuivre : /
• Gemmes : 3 gemmes d'une valeur de 100 po (cornaline), 10 gemmes d’une valeur de 50 po  (pierre de lune), 10 gemmes d'une valeur de 10 po (agate).
• Objets d´art : /
• Valeur globale : 49.000 po
- dépensé : 45.395 po + 2 pa
- restant : 1.104 po + 8 pa (monnaie et gemmes)


CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87,5 Kg.
• Poids transporté : 30 kg, sans sac : ... kg.
• Déplacement : ... mètres (encombrement ...)


DESCRIPTION PHYSIQUE

Darek est un humain de taille et de poids moyens. Il est assez peu musclé, n’appréciant que peu l’exercice physique pour lui-même, mais il compense en partie cette faiblesse par une grande agilité. Le barde porte une barbe, brune comme sa chevelure, depuis le décès de Léna. Si dans un premier temps cette barbe était la conséquence d’une certaine négligence de sa part, il a bien vite entrepris de l’entretenir, étant bien conscient de l’importance que revêt l’apparence physique pour une profession comme la sienne. Ses yeux verts expriment tantôt affabilité, tantôt tristesse et nostalgie. Ce qui le caractérise le plus, c’est sans doute sa voix, puissante et grave qui séduit la plupart de ses interlocuteurs dès qu’il ouvre la bouche.

DESCRIPTION MORALE

Darek est une personne résolument tournée vers le Bien. Au cours des ses nombreux voyages, il n’a que trop souvent rencontré misère, injustice et serviteurs du Mal. Il n’est pas idéaliste et cherche concrètement à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les individus et les communautés. Il n’hésite cependant pas à contrevenir aux règlements mis en place par les autorités locales si ceux-ci l’empêchent d’accomplir ce qu’il estime être juste et nécessaire. Curieusement, bien qu’il aime se produire en public, le barde est relativement solitaire et voyage généralement seul. Toutefois, quand il accorde sa pleine confiance à quelqu’un, il fait preuve d’une amitié indéfectible. Ces derniers temps, suite au décès d’Órelindë, il se montre plus taciturne et son regard est plus triste. Notre aventurier est bien évidemment passionné de musique mais il s’intéresse également à tout ce qui à trait à la compréhension des différentes cultures qu’il rencontre : histoire, géographie, religion, us et coutumes…


HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 13 Nov 2013, 10:40

Il reste une coquille :

- argent dépensé : 47.895 po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Ven 15 Nov 2013, 10:01

Outre ce que je t'avais déjà signalé par mp (genre non cumul arbalète magique - carreau magique pour les bonus d'altération), j'ai remarqué d'autres petites erreurs :
- Un degré gratuit en folklore local de trop : 5 (mitan) +3 (cote des épées) +3 (cote des épée sept) +3 (eauprofonde) = 14 pour 13 gratuit
- bonus d'objet (instrument de maître) en représentation (corde)
- PV: pense à ton +10 (niveau x CON) et au premier dv plein (donc 6+9x3,5+10 = 47
- CA: pense à ton anneau de parade à toutes les CA (total, contact et pris au dépourvu), de plus, ton armure fait +5 à la CA (+3 de base, +2 d'altération)
-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Lun 18 Nov 2013, 12:47

Merci pour ces remarques. Voici une nouvelle version mise à jour (j'espère avoir pris en compte toutes tes remarques). Il me reste juste la CA mais je ne sais pas trop comment effectuer le calcul :

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : 45.000
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 12 (+1) [8 + 4 ceinturon]
• Dextérité : 18 (+4) [16 + 2 (gantelets)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 12 (+1)
• Charisme : 18 (+4) [16 +2 (niveau)]

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Arme de prédilection : rapière (niveau 6)
• Science de l'initiative (niveau 9)
• Arme de prédilection: arbalète légère (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.

COMPETENCES

De classe :
• Acrobaties (Dex) : +17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Bluff (Cha) : + 17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Concentration (Con) : + 14 [+ 13 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Valbise) (Int) : + 9 [+ 8 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côte des Epées sept.) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Eauprofonde) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côtes des Epées) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Contrées du Mitan occidental) (Int) : + 5 [+ 4 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (histoire) (Int) : + 7 [+ 6 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
•Déguisement (Cha) : +4/+6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff: lorsque le personnage se sait observé et fait de son mieux pour se comporter en accord avec le rôle qu’il s’est choisi)]
• Diplomatie (Cha) : + 21 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff) + 2 (synergie psychologie)]
• Équilibre (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]
• Escamotage (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Langue (elfique : RP : appris aux côtés d’Órelindë) : 1 [+ 1 (pc)]
• Psychologie (Sag) : +11 [+ 10 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Renseignements (Cha) : +16 [+ 10 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local)]
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +18 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 1 (instrument de maître)]
• Représentation (chant) (Cha) : + 6 [+ 2 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Saut (For) : + 3 [+ 0 (pc) + 1 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]

Hors classe :
• Natation (For) : +6 [+ 0 (pc) + 1 (mod. caractéristique) + 5 (objet magique)]
• Survie (Sag) : +1 [+ 1 (pc) + 1 (mod. caractéristique)]

Langues parlées : Illuskan (régional), Chondathan (intelligence), Elfique (compétence).

Savoir bardique : 1d20 + 10 (niveau) + 1 (int.) + 2 (synergie connaissance histoire).

DEFENSE
• Dés de vie : 10d6
• Points de vie : 47 (6+ 9x3,5 +10 = 47)
• JdS Vigueur : +5 [+ 3 (base) + 1 (CON) +1 (cape)]
• JdS Réflexes : +11 [+7 (base) +4 (DEX) + 1 (cape)]
• JdS Volonté : +9 [+ 7 + 1 (SAG) + 1 (cape)]
• CA : +20 [+10 (base) + 5 (armure) + 4 (dextérité) + 1 (anneau de protection)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +7 [+ 3 (DEX] +4 (don)]
• BBA : +5/+2 (base)
• Arme 1 (rapière +2): +10/+7 [+5/+2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection)], dégâts : 1D6+3 [+1 (FOR) +2 (altération)], critique : 18-20 x2.
• Arme 2 (arbalète légère +2): +10/+7 [+ 5/2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection)], dégâts : 1D8+3 [+1 (FOR) +2 (alteration)], critique : 19-20 x 2, portée : 24 m.


OBJETS NON MAGIQUES

• Tenue de voyage (1 po, 2,5 kg)
• Chevalière (5 po)

• Havre sac d'Hévard (2000 po, 2,5 kg), contenant :
- Costume d'artiste (3 po, 2 kg)
- Harpe de maître (100 po, 1,5 kg)
- Mandoline de maître (100 po, 1,5 kg)
- Silex et amorce (1 po)
- Paillasse (1 pa, 2,5 kg)
- Outre (1 po, 2 kg)
- Plume d’écriture (1 pa)
- Papier (5 feuilles) (20 pa = 2 po)
- Monnaie et gemmes (voir ci-dessous)


OBJETS MAGIQUES
• Rapière magique +2 : 8.320 po, 1 kg
• Arbalète légère magique +2 : 8.335 po, 2 kg
• 50 carreaux : 5 po, 2,5 kg
• Armure de cuir cloutée + 2 : 4.175 po, 10 kg
• Anneau de protection + 1 :  2.000 po
• Anneau de nage : 2.500 po
• Gantelets de dextérité + 2 : 4.000 po
• Ceinturon de force du géant (force + 4) : 16.000 po, 500 g
• Cape de résistance +1 : 1.000 po, 500 g

RICHESSES
• pièces de platine : 30
• pièces d´or : 52
• pièces d´argent : 8
• pièces de cuivre : /
• Gemmes : 10 gemmes d'une valeur de 10 po (agates)
• Objets d´art : /
• Valeur globale : 49.000 po
- dépensé : 48.547 po + 2 pa
- restant : 452 po + 8 pa (monnaie et gemmes)


CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87,5 Kg.
• Poids transporté : 21,5 kg, sans sac : 19 kg.
• Déplacement : 9 mètres

DESCRIPTION PHYSIQUE

Darek est un humain de taille et de poids moyens. Il est assez peu musclé, n’appréciant que peu l’exercice physique pour lui-même, mais il compense en partie cette faiblesse par une grande agilité. Le barde porte une barbe, brune comme sa chevelure, depuis le décès de Léna. Si dans un premier temps cette barbe était la conséquence d’une certaine négligence de sa part, il a bien vite entrepris de l’entretenir, étant bien conscient de l’importance que revêt l’apparence physique pour une profession comme la sienne. Ses yeux verts expriment tantôt affabilité, tantôt tristesse et nostalgie. Ce qui le caractérise le plus, c’est sans doute sa voix, puissante et grave qui séduit la plupart de ses interlocuteurs dès qu’il ouvre la bouche.

DESCRIPTION MORALE

Darek est une personne résolument tournée vers le Bien. Au cours des ses nombreux voyages, il n’a que trop souvent rencontré misère, injustice et serviteurs du Mal. Il n’est pas idéaliste et cherche concrètement à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les individus et les communautés. Il n’hésite cependant pas à contrevenir aux règlements mis en place par les autorités locales si ceux-ci l’empêchent d’accomplir ce qu’il estime être juste et nécessaire. Curieusement, bien qu’il aime se produire en public, le barde est relativement solitaire et voyage généralement seul. Toutefois, quand il accorde sa pleine confiance à quelqu’un, il fait preuve d’une amitié indéfectible. Ces derniers temps, suite au décès d’Órelindë, il se montre plus taciturne et son regard est plus triste. Notre aventurier est bien évidemment passionné de musique mais il s’intéresse également à tout ce qui à trait à la compréhension des différentes cultures qu’il rencontre : histoire, géographie, religion, us et coutumes…


HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
[/quote][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 27 Nov 2013, 16:31

La plupart m'a l'air bon, sinon :

• Renseignements (Cha) : +16 [+ 10 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local)] <- le bonus est un bonus conditionnel, valide uniquement dans les régions où tu as au moins 5 degrés de maîtrise (gratuits ou non) en connaissance (folklore local [région]), donc pour toi, en valbise
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +18 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 1 (instrument de maître)] <- instrument de maître, c'est +2, total donc : +19
• Survie (Sag) : +1 [+ 1 (pc) + 1 (mod. caractéristique)] <- total 2, le 1 étant le degré de maîtrise et non 1 point de compétence sinon le total est faux

Et que je n'ai pas vu passé l'intimidation (avec le bonus de synergie de bluff, on sait jamais, ça peut servir)

Pour les CAs: total : tu comptes tout (comme tu l'as fait), Contact : pas d'armure ni de bouclier (donc 15 pour toi), Dépourvu : pas de DEX ni de bonus d'esquive (donc 16 pour toi)

Ton BBA (bonus de base à l'attaque) est de +7/+2, et non +5/+2, ce qui te donne +2 à toutes tes premières attaques, quelle que soit l'arme. A cela, il faut aussi ajouter les bonus d'altération des armes, qui te donne +2 à l'attaque et aux dégâts (puisque ce sont deux armes +2), et non que aux dégâts. Par contre mauvaise nouvelle, sans le don rechargement rapide (arbalète légère), tu ne pourras pas faire d'attaque à outrance avec ton arbalète (parce qu'il te faudra une action de mouvement pour recharger)

Au niveau de l'équipement : l'havresac est un objet magique, et je trouve une différence d'une pièce d'or, mais comme j'ai compté la tenue (et il me semble que cette dernière est gratuite, et puis bon, 1 po sur 49000, c'est rien) et j'ai bien le même compte de poids (même si là aussi, il me semblait que la tenue portée ne pesait rien, enfin ça, à voir avec les admins). Du moins, ça c'est si on prend sa référence pour la pièce de platine sur le MdJ (10 po) et non ici (5 po).
Je te conseille par contre de prendre une bourse pour mettre tes pièces qui pour l'instant se balade au fond de ton sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Ven 29 Nov 2013, 09:22

Encore une fois, merci pour tes corrections! Voilà une nouvelle version avec les corrections :

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : 45.000
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 12 (+1) [8 + 4 ceinturon]
• Dextérité : 18 (+4) [16 + 2 (gantelets)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 12 (+1)
• Charisme : 18 (+4) [16 +2 (niveau)]

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Arme de prédilection : rapière (niveau 6)
• Science de l'initiative (niveau 9)
• Arme de prédilection: arbalète légère (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.

COMPETENCES

De classe :
• Acrobaties (Dex) : +17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Bluff (Cha) : + 17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Concentration (Con) : + 14 [+ 13 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Valbise) (Int) : + 9 [+ 8 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côte des Epées sept.) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Eauprofonde) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côtes des Epées) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Contrées du Mitan occidental) (Int) : + 5 [+ 4 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (histoire) (Int) : + 7 [+ 6 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
•Déguisement (Cha) : +4/+6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff: lorsque le personnage se sait observé et fait de son mieux pour se comporter en accord avec le rôle qu’il s’est choisi)]
• Diplomatie (Cha) : + 21 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff) + 2 (synergie psychologie)]
• Équilibre (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]
• Escamotage (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Langue (elfique : RP : appris aux côtés d’Órelindë) : 1 [+ 1 (pc)]
• Psychologie (Sag) : +11 [+ 10 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Renseignements (Cha) : +14 (général)/+16 (Valbise) [+ 10 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local : Valbise uniquement)]
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +19 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (instrument de maître)]
• Représentation (chant) (Cha) : + 6 [+ 2 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Saut (For) : + 3 [+ 0 (pc) + 1 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]

Hors classe :
• Intimidation (Cha) : +6 [+0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Natation (For) : +6 [+ 0 (pc) + 1 (mod. caractéristique) + 5 (objet magique)]
• Survie (Sag) : +2 [+ 1 (pc) + 1 (mod. caractéristique)]

Langues parlées : Illuskan (régional), Chondathan (intelligence), Elfique (compétence).

Savoir bardique : 1d20 + 10 (niveau) + 1 (int.) + 2 (synergie connaissance histoire).

DEFENSE
• Dés de vie : 10d6
• Points de vie : 47 (6+ 9x3,5 +10 = 47)
• JdS Vigueur : +5 [+ 3 (base) + 1 (CON) +1 (cape)]
• JdS Réflexes : +11 [+7 (base) +4 (DEX) + 1 (cape)]
• JdS Volonté : +9 [+ 7 + 1 (SAG) + 1 (cape)]
• CA : +20 [+10 (base) + 5 (armure) + 4 (dextérité) + 1 (anneau de protection), contact : +15, pris au dépourvu : +16

ATTAQUE
• Initiative : +7 [+ 3 (DEX] +4 (don)]
• BBA : +7/+2 (base)
• Arme 1 (rapière +2): +14/+9 [+7/+2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection) + 2 (altération)], dégâts : 1D6+3 [+1 (FOR) +2 (altération)], critique : 18-20 x2.
• Arme 2 (arbalète légère +2): +14/+9 [+ 7/2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection) + 2 (altération)], dégâts : 1D8+3  [+1 (FOR) +2 (alteration)], critique : 19-20 x 2, portée : 24 m.


OBJETS NON MAGIQUES

• Tenue de voyage (1 po, 2,5 kg)
• Chevalière (5 po)

• Havre sac d'Hévard (2000 po, 2,5 kg), contenant :
- Costume d'artiste (3 po, 2 kg)
- Harpe de maître (100 po, 1,5 kg)
- Mandoline de maître (100 po, 1,5 kg)
- Silex et amorce (1 po)
- Paillasse (1 pa, 2,5 kg)
- Outre (1 po, 2 kg)
- Plume d’écriture (1 pa)
- Papier (5 feuilles) (20 pa = 2 po)
- Monnaie et gemmes (voir ci-dessous)
- Bourse (1pc)


OBJETS MAGIQUES
• Rapière magique +2 : 8.320 po, 1 kg
• Arbalète légère magique +2 : 8.335 po, 2 kg
• 50 carreaux : 5 po, 2,5 kg
• Armure de cuir cloutée + 2 : 4.175 po, 10 kg
• Anneau de protection + 1 :  2.000 po
• Anneau de nage : 2.500 po
• Gantelets de dextérité + 2 : 4.000 po
• Ceinturon de force du géant (force + 4) : 16.000 po, 500 g
• Cape de résistance +1 : 1.000 po, 500 g

• Havre sac d'Hévard (cf. ci-dessus)

RICHESSES
• pièces de platine : 30
• pièces d´or : 42
• pièces d´argent : 7
• pièces de cuivre : 9
• Gemmes : 11 gemmes d'une valeur de 10 po (agates)
• Objets d´art : /
• Valeur globale : 49.000 po
- dépensé : 48.547 po + 2 pa
- restant : 452 po + 7 pa + 9 pc (monnaie et gemmes)


CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 28,99 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87,5 Kg.
• Poids transporté : 21,5 kg, sans sac : 19 kg.
• Déplacement : 9 mètres

DESCRIPTION PHYSIQUE

Darek est un humain de taille et de poids moyens. Il est assez peu musclé, n’appréciant que peu l’exercice physique pour lui-même, mais il compense en partie cette faiblesse par une grande agilité. Le barde porte une barbe, brune comme sa chevelure, depuis le décès de Léna. Si dans un premier temps cette barbe était la conséquence d’une certaine négligence de sa part, il a bien vite entrepris de l’entretenir, étant bien conscient de l’importance que revêt l’apparence physique pour une profession comme la sienne. Ses yeux verts expriment tantôt affabilité, tantôt tristesse et nostalgie. Ce qui le caractérise le plus, c’est sans doute sa voix, puissante et grave qui séduit la plupart de ses interlocuteurs dès qu’il ouvre la bouche.

DESCRIPTION MORALE

Darek est une personne résolument tournée vers le Bien. Au cours des ses nombreux voyages, il n’a que trop souvent rencontré misère, injustice et serviteurs du Mal. Il n’est pas idéaliste et cherche concrètement à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les individus et les communautés. Il n’hésite cependant pas à contrevenir aux règlements mis en place par les autorités locales si ceux-ci l’empêchent d’accomplir ce qu’il estime être juste et nécessaire. Curieusement, bien qu’il aime se produire en public, le barde est relativement solitaire et voyage généralement seul. Toutefois, quand il accorde sa pleine confiance à quelqu’un, il fait preuve d’une amitié indéfectible. Ces derniers temps, suite au décès d’Órelindë, il se montre plus taciturne et son regard est plus triste. Notre aventurier est bien évidemment passionné de musique mais il s’intéresse également à tout ce qui à trait à la compréhension des différentes cultures qu’il rencontre : histoire, géographie, religion, us et coutumes…


HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
[/quote][/quote][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 11 Déc 2013, 09:28

Bonjour,

Il y a toujours quelqu'un ? Un problème avec ma fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Mer 11 Déc 2013, 10:25

J'allais dire plus aucun mais j'ai vu un détail : tu ne peux pas prendre Arme de prédilection en tant que don racial, vu que tu ne remplis pas les prérequis du don au niveau 1, toutefois, tu peux largement le prendre au niveau 9 et prendre Science de l'initiative au niveau 1.
Tu peux peut-être noté juste à coté de ta CA que tu as le Don Esquive (donc +1 face à un adversaire au choix sauf en pris au dépourvu)
La force ne s'applique pas aux dégâts à l'arbalète
Détail mais les carreaux d'arbalète n'étant pas magiques, ils n'ont rien à faire dans les objets magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDarek Harreldson
Terreur des kobolds
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Dim 15 Déc 2013, 11:40

Voilà voilà, une nouvelle fois merci pour cette relecture :

ETAT CIVIL
• Nom : Hareldson Darek
• Race : Humain (Illuskien)
• Sexe : Masculin
• Région d'origine : Valbise
• Age : 34  ans
• Taille : 182 cm
• Poids : 75 kg
• Niveau : 10
• Expérience : 45.000
• Classe(s) : barde niveau 10
• Alignement : Chaotique bon
• Divinité : Milil

CARACTERISTIQUES
• Force : 12 (+1) [8 + 4 ceinturon]
• Dextérité : 18 (+4) [16 + 2 (gantelets)]
• Constitution : 12 (+1)
• Intelligence : 12 (+1)
• Sagesse : 12 (+1)
• Charisme : 18 (+4) [16 +2 (niveau)]

DONS
• Esquive (niveau 1)
• Attaque en finesse (niveau 3)
• Arme de prédilection : rapière (niveau 6)
• Arme de prédilection: arbalète légère (niveau 9)
• Science de l'initiative (racial)


CAPACITES DE CLASSE
• 3 sorts profanes niveau 0 : lumière, lecture de la magie, illumination, ouverture/fermeture, repérage, prestidigitation.
• 4 sorts profanes niveau 1 : soins légers, identification, graisse, repli expéditif.
• 4 sorts profanes niveau 2 : effroi, héroïsme, image miroir, soins modérés.
• 3 sorts profanes niveau 3 : convocation de monstres III, dissipation de la magie, soins importants, terreur.
• 1 sorts profanes niveau 4 : invisibilité suprême, convocation de monstres IV.

COMPETENCES

De classe :
• Acrobaties (Dex) : +17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Bluff (Cha) : + 17 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Concentration (Con) : + 14 [+ 13 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Valbise) (Int) : + 9 [+ 8 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côte des Epées sept.) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Eauprofonde) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Côtes des Epées) (Int) : + 4 [+ 3 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (folklore local : Contrées du Mitan occidental) (Int) : + 5 [+ 4 (gratuit) + 1 (mod caractéristique)]
• Connaissances (histoire) (Int) : + 7 [+ 6 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
•Déguisement (Cha) : +4/+6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff: lorsque le personnage se sait observé et fait de son mieux pour se comporter en accord avec le rôle qu’il s’est choisi)]
• Diplomatie (Cha) : + 21 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff) + 2 (synergie psychologie)]
• Équilibre (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]
• Escamotage (Dex) : +6 [+ 0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Langue (elfique : RP : appris aux côtés d’Órelindë) : 1 [+ 1 (pc)]
• Psychologie (Sag) : +11 [+ 10 (pc) + 1 (mod caractéristique)]
• Renseignements (Cha) : +14 (général)/+16 (Valbise) [+ 10 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie connaissance folklore local : Valbise uniquement)]
• Représentation (instruments à cordes) (Cha) : +19 [+ 13 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (instrument de maître)]
• Représentation (chant) (Cha) : + 6 [+ 2 (pc) + 4 (mod caractéristique)]
• Saut (For) : + 3 [+ 0 (pc) + 1 (mod caractéristique) + 2 (synergie acrobaties)]

Hors classe :
• Intimidation (Cha) : +6 [+0 (pc) + 4 (mod caractéristique) + 2 (synergie bluff)]
• Natation (For) : +6 [+ 0 (pc) + 1 (mod. caractéristique) + 5 (objet magique)]
• Survie (Sag) : +2 [+ 1 (pc) + 1 (mod. caractéristique)]

Langues parlées : Illuskan (régional), Chondathan (intelligence), Elfique (compétence).

Savoir bardique : 1d20 + 10 (niveau) + 1 (int.) + 2 (synergie connaissance histoire).

DEFENSE
• Dés de vie : 10d6
• Points de vie : 47 (6+ 9x3,5 +10 = 47)
• JdS Vigueur : +5 [+ 3 (base) + 1 (CON) +1 (cape)]
• JdS Réflexes : +11 [+7 (base) +4 (DEX) + 1 (cape)]
• JdS Volonté : +9 [+ 7 + 1 (SAG) + 1 (cape)]
• CA : +20 [+10 (base) + 5 (armure) + 4 (dextérité) + 1 (anneau de protection), contact : +15, pris au dépourvu : +16

Note : Darek maîtrise le don "Esquive" (+1 à la CA face à un adversaire au choix sauf en pris au dépourvu).

ATTAQUE
• Initiative : +7 [+ 3 (DEX] +4 (don)]
• BBA : +7/+2 (base)
• Arme 1 (rapière +2): +14/+9 [+7/+2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection) + 2 (altération)], dégâts : 1D6+3 [+1 (FOR) +2 (altération)], critique : 18-20 x2.
• Arme 2 (arbalète légère +2): +14/+9 [+ 7/2 (BBA) + 4 (Dextérité) + 1 (arme de prédilection) + 2 (altération)], dégâts : 1D8+2  [+2 (alteration)], critique : 19-20 x 2, portée : 24 m.


OBJETS NON MAGIQUES

• Tenue de voyage (1 po, 2,5 kg)
• Chevalière (5 po)

• Havre sac d'Hévard (2000 po, 2,5 kg), contenant :
- Costume d'artiste (3 po, 2 kg)
- Harpe de maître (100 po, 1,5 kg)
- Mandoline de maître (100 po, 1,5 kg)
- Silex et amorce (1 po)
- Paillasse (1 pa, 2,5 kg)
- Outre (1 po, 2 kg)
- Plume d’écriture (1 pa)
- Papier (5 feuilles) (20 pa = 2 po)
- Monnaie et gemmes (voir ci-dessous)
- Bourse (1pc)

• 50 carreaux : 5 po, 2,5 kg

OBJETS MAGIQUES
• Rapière magique +2 : 8.320 po, 1 kg
• Arbalète légère magique +2 : 8.335 po, 2 kg
• Armure de cuir cloutée + 2 : 4.175 po, 10 kg
• Anneau de protection + 1 :  2.000 po
• Anneau de nage : 2.500 po
• Gantelets de dextérité + 2 : 4.000 po
• Ceinturon de force du géant (force + 4) : 16.000 po, 500 g
• Cape de résistance +1 : 1.000 po, 500 g

• Havre sac d'Hévard (cf. ci-dessus)

RICHESSES
• pièces de platine : 30
• pièces d´or : 42
• pièces d´argent : 7
• pièces de cuivre : 9
• Gemmes : 11 gemmes d'une valeur de 10 po (agates)
• Objets d´art : /
• Valeur globale : 49.000 po
- dépensé : 48.547 po + 2 pa
- restant : 452 po + 7 pa + 9 pc (monnaie et gemmes)


CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 28,99 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87,5 Kg.
• Poids transporté : 21,5 kg, sans sac : 19 kg.
• Déplacement : 9 mètres

DESCRIPTION PHYSIQUE

Darek est un humain de taille et de poids moyens. Il est assez peu musclé, n’appréciant que peu l’exercice physique pour lui-même, mais il compense en partie cette faiblesse par une grande agilité. Le barde porte une barbe, brune comme sa chevelure, depuis le décès de Léna. Si dans un premier temps cette barbe était la conséquence d’une certaine négligence de sa part, il a bien vite entrepris de l’entretenir, étant bien conscient de l’importance que revêt l’apparence physique pour une profession comme la sienne. Ses yeux verts expriment tantôt affabilité, tantôt tristesse et nostalgie. Ce qui le caractérise le plus, c’est sans doute sa voix, puissante et grave qui séduit la plupart de ses interlocuteurs dès qu’il ouvre la bouche.

DESCRIPTION MORALE

Darek est une personne résolument tournée vers le Bien. Au cours des ses nombreux voyages, il n’a que trop souvent rencontré misère, injustice et serviteurs du Mal. Il n’est pas idéaliste et cherche concrètement à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les individus et les communautés. Il n’hésite cependant pas à contrevenir aux règlements mis en place par les autorités locales si ceux-ci l’empêchent d’accomplir ce qu’il estime être juste et nécessaire. Curieusement, bien qu’il aime se produire en public, le barde est relativement solitaire et voyage généralement seul. Toutefois, quand il accorde sa pleine confiance à quelqu’un, il fait preuve d’une amitié indéfectible. Ces derniers temps, suite au décès d’Órelindë, il se montre plus taciturne et son regard est plus triste. Notre aventurier est bien évidemment passionné de musique mais il s’intéresse également à tout ce qui à trait à la compréhension des différentes cultures qu’il rencontre : histoire, géographie, religion, us et coutumes…


HISTORIQUE

La vie de Darek Harreldson fut loin d’être un long fleuve tranquille. Notre aventurier est né dans la petite ville de Targos dans la région de Valbise, au sein d’une riche famille de commerçants ayant fait fortune dans le domaine de la tannerie.

Darek grandit dans une famille soudée de cinq frères et sœurs, bien encadré par ses parents Tamior et Rebecca. Issu d’une famille aisée, il reçut une éducation de bon niveau (la meilleure qu’on put trouver dans une petite ville telle que Targos) et apprit rapidement à lire, écrire et calculer. Contrairement à ses frères et sœurs, Darek n’était ni attiré par le commerce et la comptabilité, ni par la voie des armes. Au contraire, le jeune garçon se passionna pour l’histoire, pour la géographie et surtout pour la musique. Très jeune, il apprit à jouer de la mandoline et de la harpe et surpassa rapidement toute sa fratrie dans ce domaine. Darek était également plutôt bon chanteur. Dès qu’il fut en âge de se promener seul en ville, il se rendait dès qu’il le pouvait dans l’auberge de la ville en quête de bardes et de scaldes dont il écoutait avec passion les morceaux pour tenter ensuite de les reproduire à l’aide de ses propres instruments.

Tamior et Rebecca, ses parents, voyaient plutôt d’un bon œil cette passion pour la musique, estimant que le fait de savoir jouer d’un instrument faisait partie de l’éducation de tout jeune homme de bonne famille. Ils espéraient toutefois que Darek, avec l’âge, se consacrerait à une carrière dans le commerce des peaux, comme eux et comme deux de ses frères aînés. Mais ils durent se rendre à l’évidence : plus le temps passait, plus la passion de Darek pour la musique se renforçait. À partir de ses quatorze ans, l’adolescent y consacrait la totalité de son temps libre.

Lorsqu’il eut atteint dix-sept ans, sa vie se transforma à tout jamais. Il rencontra à l’auberge de Targos un groupe de huit bardes menés par un certain Milos, un musicien de grand renom dans le nord. Darek sympathisa rapidement avec eux et se joint à eux pour jouer quelques morceaux. Milos fut impressionné par le talent du jeune homme et lui proposa de se joindre à eux, ce que Darek accepta immédiatement : il avait envie de découvrir le monde et d’approfondir sa connaissance de la musique, ce qu’il ne pourrait faire en restant à Targos. Lorsque ses parents l’apprirent, ils tentèrent de le dissuader sans succès. Darek était déterminé et rien ne pourrait infléchir sa décision. Finalement, non sans verser quelques larmes, Tamior et Rebecca lui accordèrent leur bénédiction.

Pour la première fois de sa vie, Darek quittait sa Targos natale. Bien vite, il dut se conformer à la dure : le froid, la pluie, la neige, les chemins boueux, les futons inconfortables. Pire encore, il dut apprendre à se défendre contre bandits, gobelins et yétis qui harcelaient souvent les voyageurs de cette région. Deux semaines après son départ, Darek tuait son premier homme d’un carreau d’arbalète. C’était un bandit, membre d’une bande qui avait tenté de rançonner le petit groupe de musiciens. Pour la première fois, il ressentait cet étrange sentiment qu’était celui d’ôter la vie…  Ce n’était que la première d’une longue série.

Pendant quelques années, Darek voyagea avec la petite troupe. Milos les guida à Bremen, Bryn Shander, Havredest mais aussi plus sud vers Padhiver, Eauprofonde et même la Porte de Baldur. Les routes n’étant pas sûres, le jeune barde apprit à se battre au cours de ces longs voyages. Il progressa également considérablement dans le domaine des arts musicaux, en améliorant ses capacités en chant et sa maîtrise des instruments à cordes. C’est également à cette époque qu’il se lia d’amitié à Galbrett, le flûtiste du groupe, qui devint pour de longues années son meilleur ami et son confident. Il fit une autre rencontre, plus importante encore, au sein du groupe, celle de Léna, une jolie violoniste aux longs cheveux noirs. Ils se lièrent d’amitié puis, l’amitié fit place à l’amour. C’était la première relation amoureuse de Darek qui se voyait passer le reste de ses jours avec sa compagne. Le destin en voulut autrement : après une relation d’un peu plus d’un an, Léna tomba enceinte. L’accouchement se déroula malheureusement très mal et la mère et l’enfant, un petit garçon, périrent tous deux sans que les guérisseurs ne puissent rien faire. Âgé de vingt-et-un ans, Darek était un veuf totalement brisé. Il conserve depuis cette époque un petit portrait de Léna, réalisé par un artiste de rue aquafondien lors d’un de leurs passages dans la métropole.

Bien que profondément atteint par cette double perte, Darek parvint à rebondir, en grande partie grâce à la musique. Ce déchirement lui fit éprouver des sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors et c’est avec beaucoup plus d’intensité qu’il interprétait dorénavant les morceaux tristes et mélancoliques. C’est également à partir de cette époque qu’il se mit à composer ses propres œuvres.

Peu de temps après le décès de Léna, Darek quitta le groupe pour chercher sa propre voie. Galbrett, son fidèle ami, décida de le suivre. Tous deux prirent la route du sud et s’arrêtèrent pendant un temps à la Porte de Baldur puis à Bérégost où ils se produisirent plusieurs semaines durant en obtenant un succès certain auprès des habitants et des voyageurs de passage. C’est dans la petite ville de Brégost qu’ils rencontrèrent Shona Arkers, une guerrière qui leur proposa de rejoindre son groupe d’aventuriers. Darek se dit immédiatement que c’était peut-être là la nouvelle voie qu’il cherchait : la vie d’aventurier. Une fois encore, le fidèle Galbrett et c’est ainsi qu’ils lièrent leur destin avec le groupe de Shona. Leur premier haut fait fut le démantèlement d’un puissant réseau de contrebandiers dans la région du Gué de la Dague. Durant une année entière, ils parcourent la Côte des Epées en aidant les autorités locales à combattre bandits, malfaiteurs et sectateurs des dieux maléfiques. Pour la première fois, Darek s’épanouissait dans autre chose que la seule musique et cette nouvelle vie lui convenait très bien. Le groupe finit par se séparer quand Shona décida d’entrer au service de la garde d’Eauprofonde en tant que capitaine. Les membres de la petite compagnie, privés de leur chef, se dispersèrent aux quatre vents.

Darek retrouva sa vie d’aventurier itinérant, toujours accompagné de son ami Galbrett. Cinq années durant, ils parcoururent les routes, accomplissant diverses missions diplomatiques, redressant les torts, exerçant leur art dans des endroits toujours différents. Ils retournèrent dans le nord, passant même par Targos où vivait toujours la famille de notre héros, mais sans s’y attarder avant de prendre la route du sud en poussant jusqu’à Portcalim. La route et les missions plus ou moins périlleuses étaient leur quotidien. De cette époque mouvementée, le barde conserve de nombreuses cicatrices donc les plus importantes se situent au niveau du ventre et du haut du dos. Cette vie presque routinière s’arrêta un beau jour à Padhiver lorsque Galbrett s’éprit de la jeune Serena, la fille d’un de leurs clients. Serena partageant ses sentiments, ils décidèrent bien vite de se marier et Galbrett abandonna la vie de barde itinérant.

C’est seul et mélancolique que Darek quitta Padhiver pour reprendre la route. Il fut particulièrement actif dans la région de Murann durant les mois qui suivirent. Remontant vers le nord, il tombe amoureux pour la première fois depuis la mort de Léna, sept années auparavant. L’heureuse élue était une jolie jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux verts qui officiait comme serveuse dans l’auberge de Feldpost à Bérégost. Elle se prénommait Ambre. Leur relation, passionnée durant quelques mois, se finit mal : la jeune Ambre entendait rester à Bérégost auprès de sa famille tandis que Darek aspirait à poursuivre sa vie d’aventurier itinérant. La rupture était inévitable.


Dépité, Darek quitta la région et rebroussa chemin. Arrivé à Vélène, il s’embarqua sur un navire parti combattre les pirates nélanthères. D’expédition en expédition, il passa une année entière en mer à traquer forbans en haute mer.

Ayant regagné pour un temps la terre ferme, le barde fêta ses trente ans. L’adolescent parti de Targos s’était transformé un aventurier aguerri et un musicien talentueux. Mais il était désespérément seul et menait une vie solitaire. C’est alors qu’entra dans sa vie une nouvelle femme : Órelindë Elanessë. C’est à Berdusk, alors qu’il interprétait un morceau de son répertoire dans une taverne, qu’il rencontra la jeune magicienne. C’était une jolie jeune femme, demi-elfe, aux longs cheveux bruns bouclés. Il sut tout de suite que ce serait le grand amour de sa vie, plus encore que la défunte Léna.  

Le coup de foudre fut réciproque. Très vite, Darek et Órelindë devirent amants et entretinrent une relation pleine de fougue et de passion. La magicienne, contrairement à Ambre, était une aventurière que la vie itinérante n’effrayait pas. Après avoir passé quelques semaines à Berdusk, les amoureux prirent la route et combattaient le mal partout où ils le rencontraient. Après plusieurs mois, Órelindë avoua à Darek être une agent ménestrel et elle proposa à son compagnon qui partageait ses idéaux de rejoindre l’organisation. Cela faisait quelque temps que le barde était observé et il semblait avoir le profil idéal pour intégrer l’organisation. Darek accepta l’offre avec plaisir et devint ainsi membre de cette organisation semi-secrète. Quelques jours plus tard, le barde rencontrait un certain Ruben, un contact d’Órelindë parmi les ménestrels, qui confirma son intégration au sein de l’organisation et lui fit prêter le serment du secret.

Quatre années durant, Órelindë et Darek arpentèrent les routes et les principautés, traquant le mal et servant les desseins des ménestrels. Généralement, ils agissaient seuls et leurs missions consistaient surtout à espionner des agents servant de mauvais desseins, récolter les rumeurs ou intervenir dans des négociations mal engagées. Ils reçurent néanmoins ponctuellement de l’aide, notamment pour certaines missions périlleuses, comme lorsqu’ils durent assassiner un agent influent du Zhentarim à Port-Ponant. Malgré ses quatre années passées au service des ménestrels, Darek ne connaissait qu’une poignée d’agents : outre Órelindë et Ruben, il n’en avait rencontré que cinq. Au terme de cette période, les ménestrels l’intégrèrent cependant pleinement au sein de leur organisation en lui faisant prêter le serment du service qui fit de lui un agent à part entière.

Peu de temps après, un nouveau drame vint frapper Darek. Au cours d’une mission diplomatique pourtant sans grand danger,  Órelindë et lui tombèrent dans une embuscade préparée avec soin par de jeunes apprentis magiciens rouges de Thay. Darek, bien que gravement blessé, parvint à s’enfuir, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de sa compagne qui périt sous les coups de leurs ennemis. Darek fut secouru de justesse par un groupe de prêtres d’Oghma qui passait par là par hasard. Lorsqu’il apprit qu’Órelindë avait péri, il se mit à pleurer amèrement. Il était persuadé qu’il ne connaîtrait jamais plus un pareil amour. Peut-être rencontrerait-il à l’avenir une femme qu’il aimerait et avec qui il pourrait passer une vieillesse heureuse. Mais jamais il ne retrouverait son âme sœur, une femme aussi proche de lui dans tous les domaines.

Durant sa longue convalescence, Darek fut tenté de tout laisser tomber et de s’embarquer dans une quelconque entreprise périlleuse pour mourir ou plus simplement pour ne plus avoir à penser. Mais Ruben vint le voir à plusieurs fois, essayant de le consoler et lui rappelant les serments qu’il avait prêtés. Au terme de sa convalescence, Darek était finalement convaincu que la meilleure chose à faire de poursuivre son action au sein des ménestrels. Il le devait à son amour disparu. Il le devait aux magiciens thayens, qu’il souhaitait voir payer pour leur crime. Il le devait enfin à ses propres idéaux : durant ses voyages, il n’avait que trop vu de misère, de malheurs, d’ambitieux prêt à écraser les autres pour s’élever. Plus que jamais et malgré les épreuves qu’il venait d’endurer, sa conviction profonde était qu’il de son devoir de poursuivre son engagement au service de l’équilibre.

Dans un premier temps, les ménestrels le ménagèrent et ne lui demandèrent qu’une mission de surveillance à Eauprofonde. Mais il était clair que l’organisation ne pourrait se passer bien longtemps d’un agent aussi expérimenté que Darek. Après quelques semaines passées à Eauprofonde, il fut contacté par Ruben qui lui indiqua qu’il devait se rendre dans le Cormyr où la situation était particulièrement tendue. Il devait rallier la ville de Marsembre au plus vite pour y recevoir de nouvelles instructions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Darek Hareldson   Dim 15 Déc 2013, 11:50

J'ai validé ta fiche en prenant en compte les dernières modifications proposé par Ilséa. Te voila postulant, tu peux faire ton premier poste.

Amuse toi bien

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Darek Hareldson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Darek Hareldson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dossier des Renseignements : Darek Yader
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum hors aventures :: Forum des joueurs :: Création de Personnage-