Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion
Sujets similaires

Partagez | 
 

 Sylvia Doléon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Sylvia Doléon   Dim 28 Avr 2013, 19:03

ETAT CIVIL
• Nom : Doléon Slvia
• Race : Humain Téthyrien
• Sexe : Femme
• Région d'origine : Amn
• Age : 26 ans.
• Taille : 170 centimètres.
• Poids : 55kilogrammes.
• Niveau : 10.
• Expérience : 45 000/55 000.
• Classe(s) : Roublard 5 / Guerrier 2 / Assassin 3.
• Alignement : Neutre Mauvais.
• Divinité : Mask.

CARACTERISTIQUES
• Force : 14 (+2)
• Dextérité : 18 (+4) [14 + 2(niveau) + 2 (objet)]
• Constitution : 14 (+2)
• Intelligence : 14 (+2)
• Sagesse : 10 (+0)
• Charisme : 14 (+2)

DONS
• don (niveau 1) : Attaque réflexe.
• don (racial) : Science de l'initiative.
• don (niveau 3) : Esquive.
• don (niveau 6) : Arme de prédilection épée longue.
• don (niveau supplémentaire guerrier) : Spécialisation martiale.
• don (niveau 2 guerrier) : Souplesse du serpent.
• don (niveau 9) : Attaque éclair.



CAPACITES DE CLASSE
• sorts profanes : nombre, NlS, DD
• sorts divins : nombre, NlS, DD
• autres : donner le détail

COMPETENCES
• Nom de la compétence : +total [+ (degrés) +/- (mod caractéristique) + (don) +/- (race) + (objet) + (synergie) +/- (divers) si applicable]
• Détailler toutes les compétences ayant au moins 1 degrés ainsi que toutes les compétences ayant un modificateur autre que la simple caractéristique (synergie, bonus racial etc)

DEFENSE
• Dés de vie : 6(d6) + 4d6 + 2d10 + 3d8 + 20 = 6 + 12(3x4) + 10(5x2) + 12(4x3) + 20 = 60.
• Points de vie : 60 PV.
• JdS Vigueur : +7 [+1 (base) +3 (base) + 1(base)+2 (CON)]
• JdS Réflexes : +11 [+4 (base) + 0(base) + 3(base) +4 (DEX)]
• JdS Volonté : +2 [+1 (base) + 0(base) + 1(base) +0 (SAG)]
• CA : +total [+10 (base) + (armure) + (bouclier) + (don) +(taille) + (naturelle) +(déflection)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +8 [+4] + 4(don)]
• BBA : +7/+2
• Arme 1 ( épée longue ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +2 (FOR) + 1(don) + 1(altération)], 1d8 + 2(FOR) + 1(alteration) + 2(don), 19-20/x2.
• Arme 2 ( dague cac ) : 1d20+9/+4 = [+7/+2 (BBA) +2(FOR)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.
• Arme 2 ( dague distance ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +4(DEX)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.

MAGIE MEMORISEE
• Profane 1 : Coup au but, Feuille morte, Sommeil.
• Profane 2 : Pattes d'araignée.


OBJETS NON MAGIQUES
• nom de l´objet 1 (poids en kg, prix en po)
...

OBJETS MAGIQUES
• nom de l´objet 1 (poids en kg, prix en po)
...

RICHESSES
• pièces de platine : 3
• pièces d´or : 22
• pièces d´argent : 2
• pièces de cuivre : 0
• Gemmes : 4 tourmaline( 100 PO chacune, 6 héliotropes ( 50 PO chacune ).
• Objets d´art : 0.
• Valeur globale : somme des équipements et de toutes les richesses

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87.5 Kg.
• Poids transporté : ... kg, sans sac : ... kg.
• Déplacement : 12 mètres (encombrement léger)



DESCRIPTION PHYSIQUE

Sylvia est une jeune femme de taille moyenne et à la corpulence fine et athlétique. Fine mais musclée, elle n'en est pas moins une femme bien faite. Les cheveux noirs comme le plumage d'un corbeau, des yeux noisettes attirants, une bouche aux lèvres pulpeuses et épaisses. Elle est toujours vêtue d'une jupe rouge longue fendue sur la jambe gauche du haut de la cuisse jusqu'à la cheville. Contrairement à sa chevelure noire, sa peau est blanche comme du lait et de ce fait, le rouge de ses lèvres et la couleur de ses yeux ressortent beaucoup. Elle porte de plus une chemise ample de couleur sombre et des gants longs lui arrivant entre le coude et l'aisselle. Elle est imberbe. Elle a un tatouage dans le creux des reins représentant une longue plume noire de corbeau croisant une épée longue à la lame argentée.

DESCRIPTION MORALE

Sylvia est une personne au caractère versatile. Elle peut passer de la légèreté et l'allégresse d'un enfant à la dureté et la froideur de sa lame qui l'accompagne toujours. Elle ne fait guère preuve de pitié envers les gens faibles incapables de faire se qu'il faut pour s'en sortir alors que de multiples moyens sont accessibles, elle en est la preuve vivante. Elle sait être sociable comme complètement détachée. Néanmoins, derrière tout ça se cache une âme d'enfant qu'il faut juste parvenir à faire sortir et quitter la protection de sa carapace pour être en compagnie d'une personne agréable, charmante et vraie. Sylvia est obsédée par sa vengeance qui l'éloigne de toute relation humaine et elle est hantée de cauchemars récurents depuis la fameuse nuit à la Porte de Baldur.

HISTORIQUE

Je m'appelle Sylvia Doléon, j'ai 26 ans cette année et depuis que j'ai l'âge de 12 ans, je me sers de mes mains, de mes yeux et de mon joli visage pour embobiner et voler ceux qui ont plus d'argent que moi.
Pourquoi écrire mon histoire ? Je ne sais pas. Peut être juste pour répondre à un besoin de reconnaissance que ma profession m'empêche d'obtenir, sauf auprès de mes pairs et de tous ceux qui connaissent mon travail et ma capacité à le faire et ce dans les règles de l'art. Mais tout cela au final n'est pas très important.
Tout commence le jour de mes douze ans, dans une petite ville cotière d'Amn dont je tairai le nom. Mes parents me trouvant en âge de travailler afin de participer aux dépenses de la famille, ma mère me trouve alors une place comme petite main dans la famille bourgeoise dans laquelle elle travaille en tant que domestique, à défaut de trouver un autre terme. Elle est en effet la bonne à tout faire et travaille comme une esclave de tôt le matin à très tard le soir.
Mes premiers mois se passent bien et la famille qui m'emploie est heureuse de mon travail. Cependant malgré les compliments, jamais je ne parviens à trouver ma place dans ce monde de luxe et d'argent que je vois, imagine et que j'exècre quand je vois la misère de ma vie et de celle de ma famille, contrainte de travailler presque sans interruption pour survivre et s'offrir le strict nécessaire. C'est à ce moment là que je me rends compte que ma taille, ma jolie frimousse et la confiance peuvent me permettre d'améliorer la vie de mes parents. Mon premier larcin est somme toute assez modeste mais pour moi, il représente une fortune inconsidérable. Je parviens à subtiliser une bourse de cuir contenant soixante pièces d'or que je cache rapidement dans un coin après en avoir donné une petite partie à ma famille et dépensé une partie pour mois. Mais ce vol me laisse un goût amer et une certaine inquiétude d'être attrapée sur le fait et condamnée pour cela. Cependant, je ne m'arrête pas là et enchaine les menus vols, me forçant à ne voler que de petites sommes afin de ne pas me faire repérer.
Tout se passe bien pendant les deux premières années. Malheureusement, ma technique médiocre et surtout ma jolie frimousse s'accompagnant désormais d'un corps qui se féminise attire les regards. En effet, l'un des fils de la famille avec qui je m'entends relativement bien et attiré par mes charmes féminins naissants me poursuit de ses assiduités et à mes refus ne fait rien d'autre que repartir à la charge. Se que j'ignore encore c'est que le jeune homme fait des études magiques et qu'il va rapidement se servir des fruits de son apprentissage pour me faire suivre et surveillé afin de s'assurer que je ne repousse pas ses avances au profit d'un autre homme. Et le malheur fait que cette surveillance magique lui permet de me surprendre en flagrant délit de vol. Mais plutôt que de me dénoncer, ce dernier me propose un marché avantageux pour nous deux : il ne me dénonce pas pour mes crimes envers sa famille et pour ma part, je m'engage à devenir sa maitresse attitrée, c'est à dire céder à toutes ses envies et n'être au final qu'un petit toutou, un jouet jusqu'à se qu'il se lasse. Mon énième refus le met hors de lui et c'est accompagnée de menaces de m'envoyer un prison et dans des endroits bien pires encore que je suis chassé de la maison de sa famille et contraint de quitter la ville par peur d'arrestation et d'ennuis pour ma famille.

Se que j'ignore à ce moment là est que dans ma misère se cache mon avenir. En effet, deux yeux ne ratent pas un seul instant de ma déchéance ni de ma fuite. L'année de mes quatorze ans à mes quinze ans se révèle alors n'être qu'une succession de fuites après de menus larcins ayant attirés l'attention des autorités locales sur ma personne. C'est à la Porte de Baldur que je suis capturée par la milice locale et me retrouve au cachot où je partage la cellule d'un jeune homme plutôt effeminé, beau, délicat, beau parleur et aussi intelligent qu'intéressant. Moi qui croyait être la cible des pires exactions en prison à cause de mon sexe et mon attrait physique, je ne rencontre aucun ennui et devient amie avec mon colocataire que tout le monde appelle " Plume ". Je comprends vite que ma tranquillité est due à Plume même si j'ignore pourquoi. Car alors que certains des prisonniers sont de grosses brutes toutes en muscles et coups de poings rapidement partis, Plume est fin et peu musclé. De plus, jamais il ne se bat et il suffit qu'il parle ou se présente quelque part pour inverser la tendance.
Les mois s'écoulent lentement. Le seul intérêt que représente ma captivité est qu'elle me permet d'affuter ma musculature fine et m'habituer à l'obscurité. Après dix mois de prison, je suis libéré. Avant mon départ, Plume me souhaite juste bon courage, bonne continuation et me conseille d'aller dans une taverne sur le port qu'il me décrit le plus fidèlement possible avant de me donner la description d'un individu nommé " Courtaud" et de lui dire que je suis envoyée par Plume. Sans réellement savoir dans quoi je m'engage, je suis les conseils de mon protecteur et me retrouve dans un bouge à peine vivable pour une famille de rats ou Courtaud se révèle être un nain tellement alcoolisé qu'il menace de tomber à chaque instant. Cependant, quand je prononce le nom de Plume, ce dernier se relève avec vivacité et met une gifle telle qu'elle m'assomme. Je me réveille plus tard dans une chambre de la taverne avec la machoire douloureuse et le nain armé d'une masse d'arme légère attendant que je me réveille.

- Et bien petite, on peut dire que tu n'as pas froid aux yeux, ou alors que tu es complètement inconsciente. Que t'as dis Plume exactement ?
- Il m'a juste dit que si je voulais du travail, une famille et un endroit sûr, je devais me rendre dans une taverne sur le port qu'il m'a décrit et y trouver un certain Courtaud pour lui dire que je venais en son nom. C'est tout.
- Courtaud ? Ce salopart a osé dire que je m'appelais Courtaud ? S'il n'était pas en prison, je lui botterai les fesses à lui casser les deux jambes à ce petit avorton famélique ! Bon, j'imagine que tu ne sais pas où tu débarques mais puisque c'est Plume qui t'envoie, c'est que tu dois être sûre et qu'il a vu ton potentiel. Qu'est se que tu as fait pour te retrouver en prison petite ?
- J'ai juste volé un gros marchand tellement gras qu'il n'arrivait pas à courir. Mais il avait une sacrée voix et il a appelé la garde en hurlant comme un goret.
- Je vois. Et tu veux te venger ?
- Oh oui, je n'ai qu'une envie, c'est de le voir avec une grosse pomme rouge dans la bouche à tourner à la broche.
- Oula petite, moi je ne suis pas là pour t'apprendre ça. Tu sais lire, écrire, compter ?
-Oui, j'ai appris avec ma mère.
- Parfait. Si Plume t'envoie à moi c'est que tu as plus de potentiel que simple tire laine ou petite frappe. Si tu acceptes que je te forme crois mois, tu apprends bien plus et obtiendras une vengeance bien plus douce et appréciable qu'un simple meurtre. Ca te tente petite ?
- A une seule condition, que tu arrêtes de m'appeller Petite.
Le nain éclata alors de rire et ainsi commença ma formation. J'avais presque seize ans et jusqu'à mes dix huit ans, j'allais apprendre à falsifier, contrefaire tout se qu'il était possible de falsifier ou de contrefaire. Et il s'avéra que Courtaud était un excellent professeur dans ce domaine qui alliait talent et magie pour faire des faux plus vrais que les vrais. Durant ces deux ans de formation, je compris rapidement que j'avais intégré une cellule locale des Voleurs de l'Ombre, probablement la plus puissante et plus dangeureuse guilde de voleurs d'Amn. Je trouvais enfin protection, abri, famille et ma vie n'était plus misérable, bien au contraire. J'appris les ficelles auprès de voleurs, appris à parler, charmer, plaire. mais je me concentrais surtout sur la discrétion, la contrefaçon et la diplomatie. J'apprenais à côté le maniement des armes, choisissant l'épée longue comme compagne de route et protectrice. A dix huit ans, je pus enfin mener ma petite vengeance. Je réussis à me faire employer comme secrétaire par le marchand qui m'avait fait aller en prison et après quelques semaines à falsifier discrètement ses comptes, je le dénonçai anonymement et ce dernier se retrouvait en prison pour avoir caché de fortes sommes qu'il n'avait pas payé comme impôts. J'appris plus tard qu'il était mort en prison.
J'enchainai ensuite les divers missions sur ordre d'un chef que je ne vis jamais. J'étais en bas de l'échelle mais jamais je ne me plaignis ni ne cherchais à évoluer dans a hiérarchie. J'étais libre, heureuse et je pouvais enfin profiter de ma vie. Mes capacités reconnues, j'eu alors des missions plus difficiles, importantes. Je reçu alors un entrainement guerrier plus intensif et on m'apprit à tuer. Je ne compris pas pourquoi jusqu'à se qu'on me donne mon premier contrat, un jeune prêtre de Tyr trop malin et trop clairvoyant. Ce fut mon unique contrat. Je repris ensuite mes missions plus particulières. Cela dura pendant prêt de six ans, jusqu'à l'arrivée d'un halfelin, aussi charmand que malin et doué de ses mains. Il se présenta comme étant Boggit Boulevin, roublard et ensorceleur. Se que nous ignorions, nous qui lui ouvrions toutes grandes les portes de la cellule de la guilde était qu'il nous infiltrait au bénéfice d'un concurrent calishite. Et donc, non content de donner toutes les informations nécessaires à notre éradication, il me " sauva la vie " en m'emmenant loin du massacre en usant d'une baguette de suggestion dont il usa pour autre chose que m'éloigner.
Unique survivante de l'ancienne cellule en place, j'ai reçu pour mission de traquer, retrouver et tuer Boggit Boulevin pour faire comprendre à tous que les Voleurs de L'Ombre ne pardonnent pas la trahison. Je le traque pour d'autres choses et je promets que sa mort sera aussi longue que douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Mer 01 Mai 2013, 13:53

Ma foie voila une petite roublarde qui ne manque pas de piquant ! De quoi remplacer Ombrelame sur Marsembre !

A croire que la ville manquait de voleur et d'assassin :D:D.

Je commence ta fiche, pour le moment je voie pas de pb

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Mer 01 Mai 2013, 22:11

ETAT CIVIL
• Nom : Doléon Slvia
• Race : Humain Téthyrien
• Sexe : Femme
• Région d'origine : Amn
• Age : 26 ans.
• Taille : 170 centimètres.
• Poids : 55kilogrammes.
• Niveau : 10.
• Expérience : 45 000/55 000.
• Classe(s) : Roublard 5 / Guerrier 2 / Assassin 3.
• Alignement : Neutre Mauvais.
• Divinité : Mask.

CARACTERISTIQUES
• Force : 14 (+2)
• Dextérité : 18 (+4) [14 + 2(niveau) + 2 (objet)]
• Constitution : 14 (+2)
• Intelligence : 14 (+2)
• Sagesse : 10 (+0)
• Charisme : 14 (+2)

DONS
• don (niveau 1) : Attaque réflexe.
• don (racial) : Science de l'initiative.
• don (niveau 3) : Esquive.
• don (niveau 6) : Arme de prédilection épée longue.
• don (niveau supplémentaire guerrier) : Spécialisation martiale.
• don (niveau 2 guerrier) : Souplesse du serpent.
• don (niveau 9) : Attaque éclair.



CAPACITES DE CLASSE
• sorts profanes : nombre, NlS, DD
• sorts divins : nombre, NlS, DD
• autres : donner le détail

COMPETENCES
• Nom de la compétence : +total [+ (degrés) +/- (mod caractéristique) + (don) +/- (race) + (objet) + (synergie) +/- (divers) si applicable]
• Détailler toutes les compétences ayant au moins 1 degrés ainsi que toutes les compétences ayant un modificateur autre que la simple caractéristique (synergie, bonus racial etc)

DEFENSE
• Dés de vie : 6(d6) + 4d6 + 2d10 + 3d8 + 20 = 6 + 12(3x4) + 10(5x2) + 12(4x3) + 20 = 60.
• Points de vie : 60 PV.
• JdS Vigueur : +7 [+1 (base) +3 (base) + 1(base)+2 (CON)]
• JdS Réflexes : +11 [+4 (base) + 0(base) + 3(base) +4 (DEX)]
• JdS Volonté : +2 [+1 (base) + 0(base) + 1(base) +0 (SAG)]
• CA : +total [+10 (base) + (armure) + (bouclier) + (don) +(taille) + (naturelle) +(déflection)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +8 [+4] + 4(don)]
• BBA : +7/+2
• Arme 1 ( épée longue ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +2 (FOR) + 1(don) + 1(altération)], 1d8 + 2(FOR) + 1(alteration) + 2(don), 19-20/x2.
• Arme 2 ( dague cac ) : 1d20+9/+4 = [+7/+2 (BBA) +2(FOR)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.
• Arme 2 ( dague distance ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +4(DEX)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.

MAGIE MEMORISEE
• Profane 1 : Coup au but, Feuille morte, Sommeil.
• Profane 2 : Pattes d'araignée.


OBJETS NON MAGIQUES
• 2 dagues : 4 PO, 1 kg.
• 5 rations : 2.5 PO, 2.5 kg.
• 1 torche éternelle : 110 PO.
• Corde de soie : 10 PO, 2.5 kg.
• Couverture : 0.5 PO, 1.5 kg.
• Outre : 1 PO, 2 kg.
• Sac à dos : 2 PO, 0.5 kg.

Poids total : 10 kg.
Argent dépensé : 130 PO.

OBJETS MAGIQUES
• Epée longue +1 sanglante : 18315 PO, 2 kg.
• Chemise de maille +3 : 9250 PO, 12.5 kg.
• Bottes de sept lieux : 5500 PO, 0.5 kg.
• gants de dextérité +2 : 4000 PO.
• Carillon d'ouverture ( 50 charges ) : 3000 PO, 0.5 kg.
• Anneau de barrière mentale : 8000 PO.

Poids total : 15.5 kg.
Dépensé : 48065 PO.
...

RICHESSES
• pièces de platine : 3
• pièces d´or : 22
• pièces d´argent : 2
• pièces de cuivre : 0
• Gemmes : 4 tourmaline( 100 PO chacune, 6 héliotropes ( 50 PO chacune ).
• Objets d´art : 0.
• Valeur globale : somme des équipements et de toutes les richesses

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87.5 Kg.
• Poids transporté : 25.5 kg, sans sac : 15.5 kg.
• Déplacement : 12 mètres ( 9 mètres + 3(obet) (encombrement léger)



DESCRIPTION PHYSIQUE

Sylvia est une jeune femme de taille moyenne et à la corpulence fine et athlétique. Fine mais musclée, elle n'en est pas moins une femme bien faite. Les cheveux noirs comme le plumage d'un corbeau, des yeux noisettes attirants, une bouche aux lèvres pulpeuses et épaisses. Elle est toujours vêtue d'une jupe rouge longue fendue sur la jambe gauche du haut de la cuisse jusqu'à la cheville. Contrairement à sa chevelure noire, sa peau est blanche comme du lait et de ce fait, le rouge de ses lèvres et la couleur de ses yeux ressortent beaucoup. Elle porte de plus une chemise ample de couleur sombre et des gants longs lui arrivant entre le coude et l'aisselle. Elle est imberbe. Elle a un tatouage dans le creux des reins représentant une longue plume noire de corbeau croisant une épée longue à la lame argentée.

DESCRIPTION MORALE

Sylvia est une personne au caractère versatile. Elle peut passer de la légèreté et l'allégresse d'un enfant à la dureté et la froideur de sa lame qui l'accompagne toujours. Elle ne fait guère preuve de pitié envers les gens faibles incapables de faire se qu'il faut pour s'en sortir alors que de multiples moyens sont accessibles, elle en est la preuve vivante. Elle sait être sociable comme complètement détachée. Néanmoins, derrière tout ça se cache une âme d'enfant qu'il faut juste parvenir à faire sortir et quitter la protection de sa carapace pour être en compagnie d'une personne agréable, charmante et vraie. Sylvia est obsédée par sa vengeance qui l'éloigne de toute relation humaine et elle est hantée de cauchemars récurents depuis la fameuse nuit à la Porte de Baldur.

HISTORIQUE

Je m'appelle Sylvia Doléon, j'ai 26 ans cette année et depuis que j'ai l'âge de 12 ans, je me sers de mes mains, de mes yeux et de mon joli visage pour embobiner et voler ceux qui ont plus d'argent que moi.
Pourquoi écrire mon histoire ? Je ne sais pas. Peut être juste pour répondre à un besoin de reconnaissance que ma profession m'empêche d'obtenir, sauf auprès de mes pairs et de tous ceux qui connaissent mon travail et ma capacité à le faire et ce dans les règles de l'art. Mais tout cela au final n'est pas très important.
Tout commence le jour de mes douze ans, dans une petite ville cotière d'Amn dont je tairai le nom. Mes parents me trouvant en âge de travailler afin de participer aux dépenses de la famille, ma mère me trouve alors une place comme petite main dans la famille bourgeoise dans laquelle elle travaille en tant que domestique, à défaut de trouver un autre terme. Elle est en effet la bonne à tout faire et travaille comme une esclave de tôt le matin à très tard le soir.
Mes premiers mois se passent bien et la famille qui m'emploie est heureuse de mon travail. Cependant malgré les compliments, jamais je ne parviens à trouver ma place dans ce monde de luxe et d'argent que je vois, imagine et que j'exècre quand je vois la misère de ma vie et de celle de ma famille, contrainte de travailler presque sans interruption pour survivre et s'offrir le strict nécessaire. C'est à ce moment là que je me rends compte que ma taille, ma jolie frimousse et la confiance peuvent me permettre d'améliorer la vie de mes parents. Mon premier larcin est somme toute assez modeste mais pour moi, il représente une fortune inconsidérable. Je parviens à subtiliser une bourse de cuir contenant soixante pièces d'or que je cache rapidement dans un coin après en avoir donné une petite partie à ma famille et dépensé une partie pour mois. Mais ce vol me laisse un goût amer et une certaine inquiétude d'être attrapée sur le fait et condamnée pour cela. Cependant, je ne m'arrête pas là et enchaine les menus vols, me forçant à ne voler que de petites sommes afin de ne pas me faire repérer.
Tout se passe bien pendant les deux premières années. Malheureusement, ma technique médiocre et surtout ma jolie frimousse s'accompagnant désormais d'un corps qui se féminise attire les regards. En effet, l'un des fils de la famille avec qui je m'entends relativement bien et attiré par mes charmes féminins naissants me poursuit de ses assiduités et à mes refus ne fait rien d'autre que repartir à la charge. Se que j'ignore encore c'est que le jeune homme fait des études magiques et qu'il va rapidement se servir des fruits de son apprentissage pour me faire suivre et surveillé afin de s'assurer que je ne repousse pas ses avances au profit d'un autre homme. Et le malheur fait que cette surveillance magique lui permet de me surprendre en flagrant délit de vol. Mais plutôt que de me dénoncer, ce dernier me propose un marché avantageux pour nous deux : il ne me dénonce pas pour mes crimes envers sa famille et pour ma part, je m'engage à devenir sa maitresse attitrée, c'est à dire céder à toutes ses envies et n'être au final qu'un petit toutou, un jouet jusqu'à se qu'il se lasse. Mon énième refus le met hors de lui et c'est accompagnée de menaces de m'envoyer un prison et dans des endroits bien pires encore que je suis chassé de la maison de sa famille et contraint de quitter la ville par peur d'arrestation et d'ennuis pour ma famille.

Se que j'ignore à ce moment là est que dans ma misère se cache mon avenir. En effet, deux yeux ne ratent pas un seul instant de ma déchéance ni de ma fuite. L'année de mes quatorze ans à mes quinze ans se révèle alors n'être qu'une succession de fuites après de menus larcins ayant attirés l'attention des autorités locales sur ma personne. C'est à la Porte de Baldur que je suis capturée par la milice locale et me retrouve au cachot où je partage la cellule d'un jeune homme plutôt effeminé, beau, délicat, beau parleur et aussi intelligent qu'intéressant. Moi qui croyait être la cible des pires exactions en prison à cause de mon sexe et mon attrait physique, je ne rencontre aucun ennui et devient amie avec mon colocataire que tout le monde appelle " Plume ". Je comprends vite que ma tranquillité est due à Plume même si j'ignore pourquoi. Car alors que certains des prisonniers sont de grosses brutes toutes en muscles et coups de poings rapidement partis, Plume est fin et peu musclé. De plus, jamais il ne se bat et il suffit qu'il parle ou se présente quelque part pour inverser la tendance.
Les mois s'écoulent lentement. Le seul intérêt que représente ma captivité est qu'elle me permet d'affuter ma musculature fine et m'habituer à l'obscurité. Après dix mois de prison, je suis libéré. Avant mon départ, Plume me souhaite juste bon courage, bonne continuation et me conseille d'aller dans une taverne sur le port qu'il me décrit le plus fidèlement possible avant de me donner la description d'un individu nommé " Courtaud" et de lui dire que je suis envoyée par Plume. Sans réellement savoir dans quoi je m'engage, je suis les conseils de mon protecteur et me retrouve dans un bouge à peine vivable pour une famille de rats ou Courtaud se révèle être un nain tellement alcoolisé qu'il menace de tomber à chaque instant. Cependant, quand je prononce le nom de Plume, ce dernier se relève avec vivacité et met une gifle telle qu'elle m'assomme. Je me réveille plus tard dans une chambre de la taverne avec la machoire douloureuse et le nain armé d'une masse d'arme légère attendant que je me réveille.

- Et bien petite, on peut dire que tu n'as pas froid aux yeux, ou alors que tu es complètement inconsciente. Que t'as dis Plume exactement ?
- Il m'a juste dit que si je voulais du travail, une famille et un endroit sûr, je devais me rendre dans une taverne sur le port qu'il m'a décrit et y trouver un certain Courtaud pour lui dire que je venais en son nom. C'est tout.
- Courtaud ? Ce salopart a osé dire que je m'appelais Courtaud ? S'il n'était pas en prison, je lui botterai les fesses à lui casser les deux jambes à ce petit avorton famélique ! Bon, j'imagine que tu ne sais pas où tu débarques mais puisque c'est Plume qui t'envoie, c'est que tu dois être sûre et qu'il a vu ton potentiel. Qu'est se que tu as fait pour te retrouver en prison petite ?
- J'ai juste volé un gros marchand tellement gras qu'il n'arrivait pas à courir. Mais il avait une sacrée voix et il a appelé la garde en hurlant comme un goret.
- Je vois. Et tu veux te venger ?
- Oh oui, je n'ai qu'une envie, c'est de le voir avec une grosse pomme rouge dans la bouche à tourner à la broche.
- Oula petite, moi je ne suis pas là pour t'apprendre ça. Tu sais lire, écrire, compter ?
-Oui, j'ai appris avec ma mère.
- Parfait. Si Plume t'envoie à moi c'est que tu as plus de potentiel que simple tire laine ou petite frappe. Si tu acceptes que je te forme crois mois, tu apprends bien plus et obtiendras une vengeance bien plus douce et appréciable qu'un simple meurtre. Ca te tente petite ?
- A une seule condition, que tu arrêtes de m'appeller Petite.
Le nain éclata alors de rire et ainsi commença ma formation. J'avais presque seize ans et jusqu'à mes dix huit ans, j'allais apprendre à falsifier, contrefaire tout se qu'il était possible de falsifier ou de contrefaire. Et il s'avéra que Courtaud était un excellent professeur dans ce domaine qui alliait talent et magie pour faire des faux plus vrais que les vrais. Durant ces deux ans de formation, je compris rapidement que j'avais intégré une cellule locale des Voleurs de l'Ombre, probablement la plus puissante et plus dangeureuse guilde de voleurs d'Amn. Je trouvais enfin protection, abri, famille et ma vie n'était plus misérable, bien au contraire. J'appris les ficelles auprès de voleurs, appris à parler, charmer, plaire. mais je me concentrais surtout sur la discrétion, la contrefaçon et la diplomatie. J'apprenais à côté le maniement des armes, choisissant l'épée longue comme compagne de route et protectrice. A dix huit ans, je pus enfin mener ma petite vengeance. Je réussis à me faire employer comme secrétaire par le marchand qui m'avait fait aller en prison et après quelques semaines à falsifier discrètement ses comptes, je le dénonçai anonymement et ce dernier se retrouvait en prison pour avoir caché de fortes sommes qu'il n'avait pas payé comme impôts. J'appris plus tard qu'il était mort en prison.
J'enchainai ensuite les divers missions sur ordre d'un chef que je ne vis jamais. J'étais en bas de l'échelle mais jamais je ne me plaignis ni ne cherchais à évoluer dans a hiérarchie. J'étais libre, heureuse et je pouvais enfin profiter de ma vie. Mes capacités reconnues, j'eu alors des missions plus difficiles, importantes. Je reçu alors un entrainement guerrier plus intensif et on m'apprit à tuer. Je ne compris pas pourquoi jusqu'à se qu'on me donne mon premier contrat, un jeune prêtre de Tyr trop malin et trop clairvoyant. Ce fut mon unique contrat. Je repris ensuite mes missions plus particulières. Cela dura pendant prêt de six ans, jusqu'à l'arrivée d'un halfelin, aussi charmand que malin et doué de ses mains. Il se présenta comme étant Boggit Boulevin, roublard et ensorceleur. Se que nous ignorions, nous qui lui ouvrions toutes grandes les portes de la cellule de la guilde était qu'il nous infiltrait au bénéfice d'un concurrent calishite. Et donc, non content de donner toutes les informations nécessaires à notre éradication, il me " sauva la vie " en m'emmenant loin du massacre en usant d'une baguette de suggestion dont il usa pour autre chose que m'éloigner.
Unique survivante de l'ancienne cellule en place, j'ai reçu pour mission de traquer, retrouver et tuer Boggit Boulevin pour faire comprendre à tous que les Voleurs de L'Ombre ne pardonnent pas la trahison. Je le traque pour d'autres choses et je promets que sa mort sera aussi longue que douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 14:04

ETAT CIVIL
• Nom : Doléon Slvia
• Race : Humain Téthyrien
• Sexe : Femme
• Région d'origine : Amn
• Age : 26 ans.
• Taille : 170 centimètres.
• Poids : 55kilogrammes.
• Niveau : 10.
• Expérience : 45 000/55 000.
• Classe(s) : Roublard 5 / Guerrier 2 / Assassin 3.
• Alignement : Neutre Mauvais.
• Divinité : Mask.

CARACTERISTIQUES
• Force : 14 (+2)
• Dextérité : 18 (+4) [14 + 2(niveau) + 2 (objet)]
• Constitution : 14 (+2)
• Intelligence : 14 (+2)
• Sagesse : 10 (+0)
• Charisme : 14 (+2)

DONS
• don (niveau 1) : Attaque réflexe.
• don (racial) : Science de l'initiative.
• don (niveau 3) : Esquive.
• don (niveau 6) : Arme de prédilection épée longue.
• don (niveau supplémentaire guerrier) : Spécialisation martiale.
• don (niveau 2 guerrier) : Souplesse du serpent.
• don (niveau 9) : Attaque éclair.



CAPACITES DE CLASSE
• sorts profanes : 3/1, NlS, DD13/DD14.


COMPETENCES
Nombre de compétences au niveau 1: (8+2)x4+4(humain) = 44.
Nombre de points de compétences par niveau de roublard : (8+2)+1(humain) = 11.
Nombre de points de compétences par niveau de guerrier : (2+2)+1(humain) = 5.
Nombre de points de compétences par niveau d'assassin : (4+2)+1(humain) = 7.

Compétences de roublard :

Connaissances (Folklore local) 6 = 4 + 2 (Intelligence)
Estimation 2 = 0 + 2 (Intelligence)
Représentation 2 = 0 + 2 (Charisme)


Compétences de guerrier :

Dressage 2 = 0 + 2 (Charisme)
Equitation 6 = 2 + 4 (Dextérité)


Compétence commune de roublard et d'assassin :

Acrobaties 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Bluff 7 = 5 + 2 (Charisme)
Contrefaçon 12 = 10 + 2 (Intelligence)
Crochetage 10 = 6 + 4 (Dextérité)
Décryptage 4 = 2 + 2 (Intelligence)
Déguisement 12 = 8 + 2 (Charisme) + 2(synergie diplomatie)
Déplacement silencieux 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Désarmorçage/sabotage 9 = 5 + 4 (Dextérité)
Détection 7 = 7 + 0 (Sagesse)
Diplomatie 12 = 6 + 2 (Charisme) + 2(synergies psychologie) + 2(synergie diplomatie)
Discrétion 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Équilibre 6 = 0 + 4 (Dextérité) + 2(synergie acrobatie)
Escamotage 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergie diplomatie)
Évasion 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergies maîtrise des cordes)
Fouille 8 = 6 + 2 (Intelligence)
Maîtrise des cordes 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergie maitrise des cordes)
Perception auditive 6 = 6 + 0 (Sagesse)
Psychologie 7 = 7 + 0 (Sagesse)
Renseignements 9 = 7 + 2 (Charisme)
Utilisation d'objets magiques 9 = 7 + 2 (Charisme)

Compétences communes de guerrier et d'assassin :

Escalade 6 = 2 + 2 (Force) + 2(synergie maîtrise des cordes)
Intimidation 6 = 2 + 2 (Charisme) + 2(synergie diplomatie)
Natation 4 = 2 + 2 (Force)
Saut 11 = 2 + 2 (Force) + 2(synergie acrobaties) + 5(bottes de sept lieux)


DEFENSE
• Dés de vie : 6(d6) + 4d6 + 2d10 + 3d8 + 20 = 6 + 12(3x4) + 10(5x2) + 12(4x3) + 20 = 60.
• Points de vie : 60 PV.
• JdS Vigueur : +7 [+1 (base) +3 (base) + 1(base)+2 (CON)]
• JdS Réflexes : +11 [+4 (base) + 0(base) + 3(base) +4 (DEX)]
• JdS Volonté : +2 [+1 (base) + 0(base) + 1(base) +0 (SAG)]
• CA : +total [+10 (base) + (armure) + (bouclier) + (don) +(taille) + (naturelle) +(déflection)], contact +valeur, pris au dépourvu + valeur

ATTAQUE
• Initiative : +8 [+4] + 4(don)]
• BBA : +7/+2
• Arme 1 ( épée longue ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +2 (FOR) + 1(don) + 1(altération)], 1d8 + 2(FOR) + 1(alteration) + 2(don), 19-20/x2.
• Arme 2 ( dague cac ) : 1d20+9/+4 = [+7/+2 (BBA) +2(FOR)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.
• Arme 2 ( dague distance ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +4(DEX)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.

MAGIE MEMORISEE
• Profane 1 : Coup au but, Feuille morte, Sommeil.
• Profane 2 : Pattes d'araignée.


OBJETS NON MAGIQUES
• 2 dagues : 4 PO, 1 kg.
• 5 rations : 2.5 PO, 2.5 kg.
• 1 torche éternelle : 110 PO.
• Corde de soie : 10 PO, 2.5 kg.
• Couverture : 0.5 PO, 1.5 kg.
• Outre : 1 PO, 2 kg.
• Sac à dos : 2 PO, 0.5 kg.

Poids total : 10 kg.
Argent dépensé : 130 PO.


OBJETS MAGIQUES
• Epée longue +1 sanglante : 18315 PO, 2 kg.
• Chemise de maille +3 : 9250 PO, 12.5 kg.
• Bottes de sept lieux : 5500 PO, 0.5 kg.
• gants de dextérité +2 : 4000 PO.
• Carillon d'ouverture ( 50 charges ) : 3000 PO, 0.5 kg.
• Anneau de barrière mentale : 8000 PO.

Poids total : 15.5 kg.
Dépensé : 48065 PO.

RICHESSES
• pièces de platine : 3
• pièces d´or : 22
• pièces d´argent : 2
• pièces de cuivre : 0
• Gemmes : 4 tourmaline( 100 PO chacune, 6 héliotropes ( 50 PO chacune ).
• Objets d´art : 0.
• Valeur globale : somme des équipements et de toutes les richesses

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87.5 Kg.
• Poids transporté : 25.5 kg, sans sac : 15.5 kg.
• Déplacement : 12 mètres (encombrement léger)



DESCRIPTION PHYSIQUE

Sylvia est une jeune femme de taille moyenne et à la corpulence fine et athlétique. Fine mais musclée, elle n'en est pas moins une femme bien faite. Les cheveux noirs comme le plumage d'un corbeau, des yeux noisettes attirants, une bouche aux lèvres pulpeuses et épaisses. Elle est toujours vêtue d'une jupe rouge longue fendue sur la jambe gauche du haut de la cuisse jusqu'à la cheville. Contrairement à sa chevelure noire, sa peau est blanche comme du lait et de ce fait, le rouge de ses lèvres et la couleur de ses yeux ressortent beaucoup. Elle porte de plus une chemise ample de couleur sombre et des gants longs lui arrivant entre le coude et l'aisselle. Elle est imberbe. Elle a un tatouage dans le creux des reins représentant une longue plume noire de corbeau croisant une épée longue à la lame argentée.

DESCRIPTION MORALE

Sylvia est une personne au caractère versatile. Elle peut passer de la légèreté et l'allégresse d'un enfant à la dureté et la froideur de sa lame qui l'accompagne toujours. Elle ne fait guère preuve de pitié envers les gens faibles incapables de faire se qu'il faut pour s'en sortir alors que de multiples moyens sont accessibles, elle en est la preuve vivante. Elle sait être sociable comme complètement détachée. Néanmoins, derrière tout ça se cache une âme d'enfant qu'il faut juste parvenir à faire sortir et quitter la protection de sa carapace pour être en compagnie d'une personne agréable, charmante et vraie. Sylvia est obsédée par sa vengeance qui l'éloigne de toute relation humaine et elle est hantée de cauchemars récurents depuis la fameuse nuit à la Porte de Baldur.

HISTORIQUE

Je m'appelle Sylvia Doléon, j'ai 26 ans cette année et depuis que j'ai l'âge de 12 ans, je me sers de mes mains, de mes yeux et de mon joli visage pour embobiner et voler ceux qui ont plus d'argent que moi.
Pourquoi écrire mon histoire ? Je ne sais pas. Peut être juste pour répondre à un besoin de reconnaissance que ma profession m'empêche d'obtenir, sauf auprès de mes pairs et de tous ceux qui connaissent mon travail et ma capacité à le faire et ce dans les règles de l'art. Mais tout cela au final n'est pas très important.
Tout commence le jour de mes douze ans, dans une petite ville cotière d'Amn dont je tairai le nom. Mes parents me trouvant en âge de travailler afin de participer aux dépenses de la famille, ma mère me trouve alors une place comme petite main dans la famille bourgeoise dans laquelle elle travaille en tant que domestique, à défaut de trouver un autre terme. Elle est en effet la bonne à tout faire et travaille comme une esclave de tôt le matin à très tard le soir.
Mes premiers mois se passent bien et la famille qui m'emploie est heureuse de mon travail. Cependant malgré les compliments, jamais je ne parviens à trouver ma place dans ce monde de luxe et d'argent que je vois, imagine et que j'exècre quand je vois la misère de ma vie et de celle de ma famille, contrainte de travailler presque sans interruption pour survivre et s'offrir le strict nécessaire. C'est à ce moment là que je me rends compte que ma taille, ma jolie frimousse et la confiance peuvent me permettre d'améliorer la vie de mes parents. Mon premier larcin est somme toute assez modeste mais pour moi, il représente une fortune inconsidérable. Je parviens à subtiliser une bourse de cuir contenant soixante pièces d'or que je cache rapidement dans un coin après en avoir donné une petite partie à ma famille et dépensé une partie pour mois. Mais ce vol me laisse un goût amer et une certaine inquiétude d'être attrapée sur le fait et condamnée pour cela. Cependant, je ne m'arrête pas là et enchaine les menus vols, me forçant à ne voler que de petites sommes afin de ne pas me faire repérer.
Tout se passe bien pendant les deux premières années. Malheureusement, ma technique médiocre et surtout ma jolie frimousse s'accompagnant désormais d'un corps qui se féminise attire les regards. En effet, l'un des fils de la famille avec qui je m'entends relativement bien et attiré par mes charmes féminins naissants me poursuit de ses assiduités et à mes refus ne fait rien d'autre que repartir à la charge. Se que j'ignore encore c'est que le jeune homme fait des études magiques et qu'il va rapidement se servir des fruits de son apprentissage pour me faire suivre et surveillé afin de s'assurer que je ne repousse pas ses avances au profit d'un autre homme. Et le malheur fait que cette surveillance magique lui permet de me surprendre en flagrant délit de vol. Mais plutôt que de me dénoncer, ce dernier me propose un marché avantageux pour nous deux : il ne me dénonce pas pour mes crimes envers sa famille et pour ma part, je m'engage à devenir sa maitresse attitrée, c'est à dire céder à toutes ses envies et n'être au final qu'un petit toutou, un jouet jusqu'à se qu'il se lasse. Mon énième refus le met hors de lui et c'est accompagnée de menaces de m'envoyer un prison et dans des endroits bien pires encore que je suis chassé de la maison de sa famille et contraint de quitter la ville par peur d'arrestation et d'ennuis pour ma famille.

Se que j'ignore à ce moment là est que dans ma misère se cache mon avenir. En effet, deux yeux ne ratent pas un seul instant de ma déchéance ni de ma fuite. L'année de mes quatorze ans à mes quinze ans se révèle alors n'être qu'une succession de fuites après de menus larcins ayant attirés l'attention des autorités locales sur ma personne. C'est à la Porte de Baldur que je suis capturée par la milice locale et me retrouve au cachot où je partage la cellule d'un jeune homme plutôt effeminé, beau, délicat, beau parleur et aussi intelligent qu'intéressant. Moi qui croyait être la cible des pires exactions en prison à cause de mon sexe et mon attrait physique, je ne rencontre aucun ennui et devient amie avec mon colocataire que tout le monde appelle " Plume ". Je comprends vite que ma tranquillité est due à Plume même si j'ignore pourquoi. Car alors que certains des prisonniers sont de grosses brutes toutes en muscles et coups de poings rapidement partis, Plume est fin et peu musclé. De plus, jamais il ne se bat et il suffit qu'il parle ou se présente quelque part pour inverser la tendance.
Les mois s'écoulent lentement. Le seul intérêt que représente ma captivité est qu'elle me permet d'affuter ma musculature fine et m'habituer à l'obscurité. Après dix mois de prison, je suis libéré. Avant mon départ, Plume me souhaite juste bon courage, bonne continuation et me conseille d'aller dans une taverne sur le port qu'il me décrit le plus fidèlement possible avant de me donner la description d'un individu nommé " Courtaud" et de lui dire que je suis envoyée par Plume. Sans réellement savoir dans quoi je m'engage, je suis les conseils de mon protecteur et me retrouve dans un bouge à peine vivable pour une famille de rats ou Courtaud se révèle être un nain tellement alcoolisé qu'il menace de tomber à chaque instant. Cependant, quand je prononce le nom de Plume, ce dernier se relève avec vivacité et met une gifle telle qu'elle m'assomme. Je me réveille plus tard dans une chambre de la taverne avec la machoire douloureuse et le nain armé d'une masse d'arme légère attendant que je me réveille.

- Et bien petite, on peut dire que tu n'as pas froid aux yeux, ou alors que tu es complètement inconsciente. Que t'as dis Plume exactement ?
- Il m'a juste dit que si je voulais du travail, une famille et un endroit sûr, je devais me rendre dans une taverne sur le port qu'il m'a décrit et y trouver un certain Courtaud pour lui dire que je venais en son nom. C'est tout.
- Courtaud ? Ce salopart a osé dire que je m'appelais Courtaud ? S'il n'était pas en prison, je lui botterai les fesses à lui casser les deux jambes à ce petit avorton famélique ! Bon, j'imagine que tu ne sais pas où tu débarques mais puisque c'est Plume qui t'envoie, c'est que tu dois être sûre et qu'il a vu ton potentiel. Qu'est se que tu as fait pour te retrouver en prison petite ?
- J'ai juste volé un gros marchand tellement gras qu'il n'arrivait pas à courir. Mais il avait une sacrée voix et il a appelé la garde en hurlant comme un goret.
- Je vois. Et tu veux te venger ?
- Oh oui, je n'ai qu'une envie, c'est de le voir avec une grosse pomme rouge dans la bouche à tourner à la broche.
- Oula petite, moi je ne suis pas là pour t'apprendre ça. Tu sais lire, écrire, compter ?
-Oui, j'ai appris avec ma mère.
- Parfait. Si Plume t'envoie à moi c'est que tu as plus de potentiel que simple tire laine ou petite frappe. Si tu acceptes que je te forme crois mois, tu apprends bien plus et obtiendras une vengeance bien plus douce et appréciable qu'un simple meurtre. Ca te tente petite ?
- A une seule condition, que tu arrêtes de m'appeller Petite.
Le nain éclata alors de rire et ainsi commença ma formation. J'avais presque seize ans et jusqu'à mes dix huit ans, j'allais apprendre à falsifier, contrefaire tout se qu'il était possible de falsifier ou de contrefaire. Et il s'avéra que Courtaud était un excellent professeur dans ce domaine qui alliait talent et magie pour faire des faux plus vrais que les vrais. Durant ces deux ans de formation, je compris rapidement que j'avais intégré une cellule locale des Voleurs de l'Ombre, probablement la plus puissante et plus dangeureuse guilde de voleurs d'Amn. Je trouvais enfin protection, abri, famille et ma vie n'était plus misérable, bien au contraire. J'appris les ficelles auprès de voleurs, appris à parler, charmer, plaire. mais je me concentrais surtout sur la discrétion, la contrefaçon et la diplomatie. J'apprenais à côté le maniement des armes, choisissant l'épée longue comme compagne de route et protectrice. A dix huit ans, je pus enfin mener ma petite vengeance. Je réussis à me faire employer comme secrétaire par le marchand qui m'avait fait aller en prison et après quelques semaines à falsifier discrètement ses comptes, je le dénonçai anonymement et ce dernier se retrouvait en prison pour avoir caché de fortes sommes qu'il n'avait pas payé comme impôts. J'appris plus tard qu'il était mort en prison.
J'enchainai ensuite les divers missions sur ordre d'un chef que je ne vis jamais. J'étais en bas de l'échelle mais jamais je ne me plaignis ni ne cherchais à évoluer dans a hiérarchie. J'étais libre, heureuse et je pouvais enfin profiter de ma vie. Mes capacités reconnues, j'eu alors des missions plus difficiles, importantes. Je reçu alors un entrainement guerrier plus intensif et on m'apprit à tuer. Je ne compris pas pourquoi jusqu'à se qu'on me donne mon premier contrat, un jeune prêtre de Tyr trop malin et trop clairvoyant. Ce fut mon unique contrat. Je repris ensuite mes missions plus particulières. Cela dura pendant prêt de six ans, jusqu'à l'arrivée d'un halfelin, aussi charmand que malin et doué de ses mains. Il se présenta comme étant Boggit Boulevin, roublard et ensorceleur. Se que nous ignorions, nous qui lui ouvrions toutes grandes les portes de la cellule de la guilde était qu'il nous infiltrait au bénéfice d'un concurrent calishite. Et donc, non content de donner toutes les informations nécessaires à notre éradication, il me " sauva la vie " en m'emmenant loin du massacre en usant d'une baguette de suggestion dont il usa pour autre chose que m'éloigner.
Unique survivante de l'ancienne cellule en place, j'ai reçu pour mission de traquer, retrouver et tuer Boggit Boulevin pour faire comprendre à tous que les Voleurs de L'Ombre ne pardonnent pas la trahison. Je le traque pour d'autres choses et je promets que sa mort sera aussi longue que douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 15:51

Pour ma part c'est ok pour le BG, même s'il y a des petites fautes d'ortho et que ça manque de coupure en paragraphes plus courts pour une lecture plus agréable, ça me convient très bien.
J'aurais peut être ajouté un petit truc "style héroïque" mais bon c'est à ta discrétion.


_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 16:45

C'est vrai qu'il est joli, le BG. Bravo !

Si après on me permet de corriger un peu la partie technique, je dirais quelques trucs (du genre que spécialisation martiale requiert 4 niveaux de guerrier, ou que la moyenne d'un d6 c'est 3.5, 5.5 pour le d10 et 4.5 pour le d8, pour un total de pv de 64 (et demi), pour ne parler que des choses remplies que j'ai regardé rapidement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 19:26

Effectivement je valide les dires d'Isléa concernant la spé martial et les HP.

J'ai aussi aimé le BG mais je trouve qu'il manque cruellement de lien avec la ville de Marsembre, pourrais tu voir à rajouter ce qui peut motiver ton personnage à rester dans notre charmante cité (voir simplement au Cormyr) alors que la lois y est assez sévère ?

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 20:18

Pour spé martiale, il me semblait qu'il fallait juste avoir un BBA de +4, pas 4 niveaux de guerriers. Je vais en trouver un autre.

Pour la raison de sa venue à Marsembre, c'est peut être logique pour moi car j'ai écris le bg mais elle vient à marsembre pour retrouver Boggit Boulevin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Jeu 02 Mai 2013, 20:28

ETAT CIVIL
• Nom : Doléon Slvia
• Race : Humain Téthyrien
• Sexe : Femme
• Région d'origine : Amn
• Age : 26 ans.
• Taille : 170 centimètres.
• Poids : 55kilogrammes.
• Niveau : 10.
• Expérience : 45 000/55 000.
• Classe(s) : Roublard 5 / Guerrier 2 / Assassin 3.
• Alignement : Neutre Mauvais.
• Divinité : Mask.

CARACTERISTIQUES
• Force : 14 (+2)
• Dextérité : 18 (+4) [14 + 2(niveau) + 2 (objet)]
• Constitution : 14 (+2)
• Intelligence : 14 (+2)
• Sagesse : 10 (+0)
• Charisme : 14 (+2)

DONS
• don (niveau 1) : Attaque réflexe.
• don (racial) : Science de l'initiative.
• don (niveau 3) : Esquive.
• don (niveau 6) : Arme de prédilection épée longue.
• don (niveau supplémentaire guerrier) : Volonté de fer.
• don (niveau 2 guerrier) : Souplesse du serpent.
• don (niveau 9) : Attaque éclair.



CAPACITES DE CLASSE
• sorts profanes : 3/1, NlS, DD13/DD14.


COMPETENCES
Nombre de compétences au niveau 1: (8+2)x4+4(humain) = 44.
Nombre de points de compétences par niveau de roublard : (8+2)+1(humain) = 11.
Nombre de points de compétences par niveau de guerrier : (2+2)+1(humain) = 5.
Nombre de points de compétences par niveau d'assassin : (4+2)+1(humain) = 7.

Compétences de roublard :

Connaissances (Folklore local) 6 = 4 + 2 (Intelligence)
Estimation 2 = 0 + 2 (Intelligence)
Représentation 2 = 0 + 2 (Charisme)


Compétences de guerrier :

Dressage 2 = 0 + 2 (Charisme)
Equitation 6 = 2 + 4 (Dextérité)


Compétence commune de roublard et d'assassin :

Acrobaties 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Bluff 7 = 5 + 2 (Charisme)
Contrefaçon 12 = 10 + 2 (Intelligence)
Crochetage 10 = 6 + 4 (Dextérité)
Décryptage 4 = 2 + 2 (Intelligence)
Déguisement 12 = 8 + 2 (Charisme) + 2(synergie diplomatie)
Déplacement silencieux 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Désarmorçage/sabotage 9 = 5 + 4 (Dextérité)
Détection 7 = 7 + 0 (Sagesse)
Diplomatie 12 = 6 + 2 (Charisme) + 2(synergies psychologie) + 2(synergie diplomatie)
Discrétion 15 = 11 + 4 (Dextérité)
Équilibre 6 = 0 + 4 (Dextérité) + 2(synergie acrobatie)
Escamotage 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergie diplomatie)
Évasion 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergies maîtrise des cordes)
Fouille 8 = 6 + 2 (Intelligence)
Maîtrise des cordes 12 = 6 + 4 (Dextérité) + 2(synergie maitrise des cordes)
Perception auditive 6 = 6 + 0 (Sagesse)
Psychologie 7 = 7 + 0 (Sagesse)
Renseignements 9 = 7 + 2 (Charisme)
Utilisation d'objets magiques 9 = 7 + 2 (Charisme)

Compétences communes de guerrier et d'assassin :

Escalade 6 = 2 + 2 (Force) + 2(synergie maîtrise des cordes)
Intimidation 6 = 2 + 2 (Charisme) + 2(synergie diplomatie)
Natation 4 = 2 + 2 (Force)
Saut 11 = 2 + 2 (Force) + 2(synergie acrobaties) + 5(bottes de sept lieux)


DEFENSE
• Dés de vie : 6(d6) + 4d6 + 2d10 + 3d8 + 20 = 6 + 14(3x4) + 11(5x2) + 13(4x3) + 20 = 64.
• Points de vie : 64 PV.
• JdS Vigueur : +8 [+1 (rou5) +3 (gue2) + 1(ass3)+2 (CON) + 1(cape)]
• JdS Réflexes : +12 [+4 (rou5) + 0(gue2) + 3(ass3) +4 (DEX) + 1(cape)]
• JdS Volonté : +5 [+1 (rou5) + 0(gue2) + 1(ass3) +0 (SAG) + 2(don) + 1(cape)]
• CA : +21 [+10 (base) + 6(armure) + 1(anneau) +4(dextérité)], contact +15, pris au dépourvu + 17.

ATTAQUE
• Initiative : +8 [+4] + 4(don)]
• BBA : +7/+2
• Arme 1 ( épée longue ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +2 (FOR) + 1(don) + 1(altération)], 1d8 + 2(FOR) + 1(alteration) + 2(don), 19-20/x2.
• Arme 2 ( dague cac ) : 1d20+9/+4 = [+7/+2 (BBA) +2(FOR)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.
• Arme 2 ( dague distance ) : 1d20+11/+6 = [+7/+2 (BBA) +4(DEX)], 1d4 + 2(FOR), 19-20/x2, portée de 3 mètres.

MAGIE MEMORISEE
• Profane 1 : Coup au but, Feuille morte, Sommeil.
• Profane 2 : Pattes d'araignée.


OBJETS NON MAGIQUES
• 1 dagues : 2 PO, 0.5 kg.
• 5 rations : 2.5 PO, 2.5 kg.
• 1 torche éternelle : 110 PO.
• Corde de soie : 10 PO, 2.5 kg.
• Couverture : 0.5 PO, 1.5 kg.
• Outre : 1 PO, 2 kg.
• Sac à dos : 2 PO, 0.5 kg.

Poids total : 9.5 kg.
Argent dépensé : 128 PO.


OBJETS MAGIQUES
• Epée longue +1 sanglante : 18315 PO, 2 kg.
• Chemise de maille +2 : 4250 PO, 12.5 kg.
• Bottes de sept lieux : 5500 PO, 0.5 kg.
• gants de dextérité +2 : 4000 PO.
• Carillon d'ouverture ( 50 charges ) : 3000 PO, 0.5 kg.
• Anneau de barrière mentale : 8000 PO.
• Anneau de protection +1 : 2000 PO.
• Couvre chef de déguisement : 1800 PO.
• Cape de résistance + 1 : 2000 PO, 0.5 kg.

Poids total : 16 kg.
Dépensé : 48865 PO.

RICHESSES
• pièces de platine : 0.
• pièces d´or : 7.
• pièces d´argent : 0.
• pièces de cuivre : 0.
• Gemmes : 0.
• Objets d´art : 0.
• Valeur globale : 49993 PO.

CHARGES ET DEPLACEMENT
• Poids transportable : Charge légère ; 29 kg. Charge intermédiaire entre 29 Kg et 58 Kg. Charge lourde entre 58 Kg et 87.5 Kg.
• Poids transporté : 25.5 kg, sans sac : 15.5 kg.
• Déplacement : 12 mètres (encombrement léger)



DESCRIPTION PHYSIQUE

Sylvia est une jeune femme de taille moyenne et à la corpulence fine et athlétique. Fine mais musclée, elle n'en est pas moins une femme bien faite. Les cheveux noirs comme le plumage d'un corbeau, des yeux noisettes attirants, une bouche aux lèvres pulpeuses et épaisses. Elle est toujours vêtue d'une jupe rouge longue fendue sur la jambe gauche du haut de la cuisse jusqu'à la cheville. Contrairement à sa chevelure noire, sa peau est blanche comme du lait et de ce fait, le rouge de ses lèvres et la couleur de ses yeux ressortent beaucoup. Elle porte de plus une chemise ample de couleur sombre et des gants longs lui arrivant entre le coude et l'aisselle. Elle est imberbe. Elle a un tatouage dans le creux des reins représentant une longue plume noire de corbeau croisant une épée longue à la lame argentée.

DESCRIPTION MORALE

Sylvia est une personne au caractère versatile. Elle peut passer de la légèreté et l'allégresse d'un enfant à la dureté et la froideur de sa lame qui l'accompagne toujours. Elle ne fait guère preuve de pitié envers les gens faibles incapables de faire se qu'il faut pour s'en sortir alors que de multiples moyens sont accessibles, elle en est la preuve vivante. Elle sait être sociable comme complètement détachée. Néanmoins, derrière tout ça se cache une âme d'enfant qu'il faut juste parvenir à faire sortir et quitter la protection de sa carapace pour être en compagnie d'une personne agréable, charmante et vraie. Sylvia est obsédée par sa vengeance qui l'éloigne de toute relation humaine et elle est hantée de cauchemars récurents depuis la fameuse nuit à la Porte de Baldur.

HISTORIQUE

Je m'appelle Sylvia Doléon, j'ai 26 ans cette année et depuis que j'ai l'âge de 12 ans, je me sers de mes mains, de mes yeux et de mon joli visage pour embobiner et voler ceux qui ont plus d'argent que moi.

Pourquoi écrire mon histoire ? Je ne sais pas. Peut être juste pour répondre à un besoin de reconnaissance que ma profession m'empêche d'obtenir, sauf auprès de mes pairs et de tous ceux qui connaissent mon travail et ma capacité à le faire et ce dans les règles de l'art. Mais tout cela au final n'est pas très important.
Tout commence le jour de mes douze ans, dans une petite ville cotière d'Amn dont je tairai le nom. Mes parents me trouvant en âge de travailler afin de participer aux dépenses de la famille, ma mère me trouve alors une place comme petite main dans la famille bourgeoise dans laquelle elle travaille en tant que domestique, à défaut de trouver un autre terme. Elle est en effet la bonne à tout faire et travaille comme une esclave de tôt le matin à très tard le soir.

Mes premiers mois se passent bien et la famille qui m'emploie est heureuse de mon travail. Cependant malgré les compliments, jamais je ne parviens à trouver ma place dans ce monde de luxe et d'argent que je vois, imagine et que j'exècre quand je vois la misère de ma vie et de celle de ma famille, contrainte de travailler presque sans interruption pour survivre et s'offrir le strict nécessaire. C'est à ce moment là que je me rends compte que ma taille, ma jolie frimousse et la confiance peuvent me permettre d'améliorer la vie de mes parents. Mon premier larcin est somme toute assez modeste mais pour moi, il représente une fortune inconsidérable. Je parviens à subtiliser une bourse de cuir contenant soixante pièces d'or que je cache rapidement dans un coin après en avoir donné une petite partie à ma famille et dépensé une partie pour mois. Mais ce vol me laisse un goût amer et une certaine inquiétude d'être attrapée sur le fait et condamnée pour cela. Cependant, je ne m'arrête pas là et enchaine les menus vols, me forçant à ne voler que de petites sommes afin de ne pas me faire repérer.

Tout se passe bien pendant les deux premières années. Malheureusement, ma technique médiocre et surtout ma jolie frimousse s'accompagnant désormais d'un corps qui se féminise attire les regards. En effet, l'un des fils de la famille avec qui je m'entends relativement bien et attiré par mes charmes féminins naissants me poursuit de ses assiduités et à mes refus ne fait rien d'autre que repartir à la charge. Se que j'ignore encore c'est que le jeune homme fait des études magiques et qu'il va rapidement se servir des fruits de son apprentissage pour me faire suivre et surveillé afin de s'assurer que je ne repousse pas ses avances au profit d'un autre homme. Et le malheur fait que cette surveillance magique lui permet de me surprendre en flagrant délit de vol. Mais plutôt que de me dénoncer, ce dernier me propose un marché avantageux pour nous deux : il ne me dénonce pas pour mes crimes envers sa famille et pour ma part, je m'engage à devenir sa maitresse attitrée, c'est à dire céder à toutes ses envies et n'être au final qu'un petit toutou, un jouet jusqu'à se qu'il se lasse. Mon énième refus le met hors de lui et c'est accompagnée de menaces de m'envoyer un prison et dans des endroits bien pires encore que je suis chassé de la maison de sa famille et contraint de quitter la ville par peur d'arrestation et d'ennuis pour ma famille.

Se que j'ignore à ce moment là est que dans ma misère se cache mon avenir. En effet, deux yeux ne ratent pas un seul instant de ma déchéance ni de ma fuite. L'année de mes quatorze ans à mes quinze ans se révèle alors n'être qu'une succession de fuites après de menus larcins ayant attirés l'attention des autorités locales sur ma personne. C'est à la Porte de Baldur que je suis capturée par la milice locale et me retrouve au cachot où je partage la cellule d'un jeune homme plutôt effeminé, beau, délicat, beau parleur et aussi intelligent qu'intéressant. Moi qui croyait être la cible des pires exactions en prison à cause de mon sexe et mon attrait physique, je ne rencontre aucun ennui et devient amie avec mon colocataire que tout le monde appelle " Plume ". Je comprends vite que ma tranquillité est due à Plume même si j'ignore pourquoi. Car alors que certains des prisonniers sont de grosses brutes toutes en muscles et coups de poings rapidement partis, Plume est fin et peu musclé. De plus, jamais il ne se bat et il suffit qu'il parle ou se présente quelque part pour inverser la tendance.

Les mois s'écoulent lentement. Le seul intérêt que représente ma captivité est qu'elle me permet d'affuter ma musculature fine et m'habituer à l'obscurité. Après dix mois de prison, je suis libéré. Avant mon départ, Plume me souhaite juste bon courage, bonne continuation et me conseille d'aller dans une taverne sur le port qu'il me décrit le plus fidèlement possible avant de me donner la description d'un individu nommé " Courtaud" et de lui dire que je suis envoyée par Plume. Sans réellement savoir dans quoi je m'engage, je suis les conseils de mon protecteur et me retrouve dans un bouge à peine vivable pour une famille de rats ou Courtaud se révèle être un nain tellement alcoolisé qu'il menace de tomber à chaque instant. Cependant, quand je prononce le nom de Plume, ce dernier se relève avec vivacité et met une gifle telle qu'elle m'assomme. Je me réveille plus tard dans une chambre de la taverne avec la machoire douloureuse et le nain armé d'une masse d'arme légère attendant que je me réveille.

- Et bien petite, on peut dire que tu n'as pas froid aux yeux, ou alors que tu es complètement inconsciente. Que t'as dis Plume exactement ?
- Il m'a juste dit que si je voulais du travail, une famille et un endroit sûr, je devais me rendre dans une taverne sur le port qu'il m'a décrit et y trouver un certain Courtaud pour lui dire que je venais en son nom. C'est tout.
- Courtaud ? Ce salopart a osé dire que je m'appelais Courtaud ? S'il n'était pas en prison, je lui botterai les fesses à lui casser les deux jambes à ce petit avorton famélique ! Bon, j'imagine que tu ne sais pas où tu débarques mais puisque c'est Plume qui t'envoie, c'est que tu dois être sûre et qu'il a vu ton potentiel. Qu'est se que tu as fait pour te retrouver en prison petite ?
- J'ai juste volé un gros marchand tellement gras qu'il n'arrivait pas à courir. Mais il avait une sacrée voix et il a appelé la garde en hurlant comme un goret.
- Je vois. Et tu veux te venger ?
- Oh oui, je n'ai qu'une envie, c'est de le voir avec une grosse pomme rouge dans la bouche à tourner à la broche.
- Oula petite, moi je ne suis pas là pour t'apprendre ça. Tu sais lire, écrire, compter ?
-Oui, j'ai appris avec ma mère.
- Parfait. Si Plume t'envoie à moi c'est que tu as plus de potentiel que simple tire laine ou petite frappe. Si tu acceptes que je te forme crois mois, tu apprends bien plus et obtiendras une vengeance bien plus douce et appréciable qu'un simple meurtre. Ca te tente petite ?
- A une seule condition, que tu arrêtes de m'appeller Petite.

Le nain éclata alors de rire et ainsi commença ma formation. J'avais presque seize ans et jusqu'à mes dix huit ans, j'allais apprendre à falsifier, contrefaire tout se qu'il était possible de falsifier ou de contrefaire. Et il s'avéra que Courtaud était un excellent professeur dans ce domaine qui alliait talent et magie pour faire des faux plus vrais que les vrais. Durant ces deux ans de formation, je compris rapidement que j'avais intégré une cellule locale des Voleurs de l'Ombre, probablement la plus puissante et plus dangeureuse guilde de voleurs d'Amn. Je trouvais enfin protection, abri, famille et ma vie n'était plus misérable, bien au contraire. J'appris les ficelles auprès de voleurs, appris à parler, charmer, plaire. mais je me concentrais surtout sur la discrétion, la contrefaçon et la diplomatie. J'apprenais à côté le maniement des armes, choisissant l'épée longue comme compagne de route et protectrice. A dix huit ans, je pus enfin mener ma petite vengeance. Je réussis à me faire employer comme secrétaire par le marchand qui m'avait fait aller en prison et après quelques semaines à falsifier discrètement ses comptes, je le dénonçai anonymement et ce dernier se retrouvait en prison pour avoir caché de fortes sommes qu'il n'avait pas payé comme impôts. J'appris plus tard qu'il était mort en prison.

J'enchainai ensuite les divers missions sur ordre d'un chef que je ne vis jamais. J'étais en bas de l'échelle mais jamais je ne me plaignis ni ne cherchais à évoluer dans a hiérarchie. J'étais libre, heureuse et je pouvais enfin profiter de ma vie. Mes capacités reconnues, j'eu alors des missions plus difficiles, importantes. Je reçu alors un entrainement guerrier plus intensif et on m'apprit à tuer. Je ne compris pas pourquoi jusqu'à se qu'on me donne mon premier contrat, un jeune prêtre de Tyr trop malin et trop clairvoyant. Ce fut mon unique contrat. Je repris ensuite mes missions plus particulières. Cela dura pendant prêt de six ans, jusqu'à l'arrivée d'un halfelin, aussi charmand que malin et doué de ses mains. Il se présenta comme étant Boggit Boulevin, roublard et ensorceleur. Se que nous ignorions, nous qui lui ouvrions toutes grandes les portes de la cellule de la guilde était qu'il nous infiltrait au bénéfice d'un concurrent calishite. Et donc, non content de donner toutes les informations nécessaires à notre éradication, il me " sauva la vie " en m'emmenant loin du massacre en usant d'une baguette de suggestion dont il usa pour autre chose que m'éloigner.
Unique survivante de l'ancienne cellule en place, j'ai reçu pour mission de traquer, retrouver et tuer Boggit Boulevin pour faire comprendre à tous que les Voleurs de L'Ombre ne pardonnent pas la trahison. Je le traque pour d'autres choses et je promets que sa mort sera aussi longue que douloureuse. C'est ainsi que mes pas me menèrent à Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Sam 04 Mai 2013, 14:00

Correction de la fiche :

Changement de la chemise de maille +3 en chemise de maille +2.
Achat d'un Couvre chef de déguisement, d'un Anneau de protection +1 ainsi que d'une Cape de résistance +1.
Correction de l'argent restant.
Correction de la CA, des points de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Sam 04 Mai 2013, 15:05

Toutes corrections prise en compte, ta fiche est désormais à jour.

On va encore relire un peu et vérifier quelques détails.

Si tu vois des erreurs de ma part dans le recopiage de ta fiche, n'hésite pas à me le faire savoir.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Sam 04 Mai 2013, 15:10

Je peux commencer mon entrée en ville le temps que ma fiche soit terminée de valider ? Comme ça je peux attaquer les choses sérieuses dès que c'est fait. Je n'ai pas de nouvelles choses à apporter. Désormais, se ne sera que correction des petites erreurs oubliées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   Sam 04 Mai 2013, 16:09

Te voila postulante Sylvia

Amuse toi bien !

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sylvia Doléon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sylvia Doléon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Visite d'État de la Gouverneure du Canada en Europe de L'est
» Sylvia
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum hors aventures :: Forum des joueurs :: Création de Personnage-