Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion
Sujets similaires

Partagez | 
 

 La capitainerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Mar 14 Juin 2011, 15:12

Gwaryn, Talian Tauvenal

Notant vos réponses d´un hochement de tête, la magicienne se tourne vers vous:


Messires, je vous remercie pour votre collaboration. Vous pouvez reprendre vos affaires, le chevalier d´Argevrai va vous reconduire à la sortie et vous remettre une attestation de votre enregistrement sur le registre des mages.

Vous avez dans la pièce à coté un exemplaire des lois du Cormyr, notamment les lois réglementant l´utilisation de la magie. L´ouvrage est disponible en consultation. Je ne vous imposerai pas sa lecture, le langage juridique est des plus rébarbatif, sachez simplement que l´utilisation de la magie pouvant entrainer des blessures physiques ou morales chez des personnes, des destructions matérielles, des troubles à l´ordre public est interdite. De même que la magie visant à influencer magiquement ou à tromper quelqu´un. En gros utiliser la magie dans une intention criminelle n´est pas autorisé et vous pouvez vous défendre en cas de légitime défense, sans toutefois raser un quartier de la ville par la même occasion ou mettre d´autres personnes en danger.

Voila je crois que nous en avons terminé à moins que vous n´aillez des questions ....

Je vous souhaite une bonne journée et j´espère que vous retrouverez votre fille. Faites nous savoir si vous obtenez quelque renseignement concernant le "Dame du Cormyr", la couronne paie pour ce genre d´informations. ... Et ah oui j´oubliai. Messire Tauvenal, il va sans dire que relever les morts sous forme de morts vivant est formellement interdit.

------------------------------------------------
Kandice Johns est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du quatrième cercle. Affectée à la garde de jour elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

Vous saluant une dernière fois, la magicienne vers le bureau. Elle déverrouille un tiroir et en sort un grand registre dans lequel elle commence à écrire sans vous apporter plus d´attention.


Messire Tauvenal, voici votre attestation.

fait il en tendant un parchemin portant mention de ton nom, de ta description physique et un sceau officiel.

Messieurs, si vous voulez bien me suivre, je vous raccompagne.

------------------------------------------------
Le Chevalier Braegor d´Argevrai est l’un des quatre petits enfants du Duc d´Argevrai. Conformément à la tradition familiale, il s’est engagé très jeune dans la « Royale ». Jeune homme ambitieux et volontaire, le jeune Lieutenant espère faire rapidement ses preuves et se voir confier le commandement d’un navire. Actuellement officier responsable de la Capitainerie du port civil, il enrage à ce poste qu’il juge trop insignifiant pour un noble de sa valeur.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 21:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGwaryn
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
34/34  (34/34)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 13:40

En sortant de la capitainerie, pendant que la fonctionnaire donnait un papier qui symbolisait sa condition, sans toutefois lui en tendre un, car il fallait croire que les prêtres étaient traités différemment, vu qu'ils avaient à répondre de leurs actes devant un dieu, le hin douta tout de même de cette conclusion, si bien qu'il préféra demander à la responsable, si bien qu'il revint sur ses pas pour lui poser la question :

Excusez-moi mais si les utilisateurs de magie divine doivent eux aussi être inscrit dans ce registre, ne devrais-je pas avoir également un de ces certificats, car même si je ne compte pas rester très longtemps, juste le temps qu'il faudra à Messire ici présent de m'aider à trouver des informations sur le navire que je cherche, et plus particulièrement sur un de ses passagers, je préfèrerais ne pas avoir d'ennui avec vos collègues.

Et surtout, ce qu'il ne disait pas, ce qu'a priori, ce papier n'avait pas de limite de validité, rien ne l'empêcherait pas la suite de revenir dans la ville sans repasser par l'enregistrement : fini les formalités administratives, fini les mensonges, et avec un peu de chance, il ne serait pas inscrit sur la papier qu'il n'était sensé être qu'un simple prêtre de Brandobaris, et non un théurge mystique dans toute sa splendeur, même si pour le garde lambda, il n'y avait aucune différence entre les deux, les mages de guerre, ainsi que les clercs de la ville, en seraient, eux, capable, et éviter les problèmes seraient le plus simple.
S'adressant à l'homme qui venait, lui, de recevoir le papier si obligatoire, il lui demanda :

Si vous voulez bien m'attendre, je préfèrerais éviter d'avoir à vous chercher dans la ville, comme je l'ai dit il y a peu, chaque instant est précieux, et votre aide me serait très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 14:08

Gwaryn

Levant la tête de son ouvrage, la magicienne fait un signe négatif de la tête tout en te congédiant d´un mouvement du bras.


Non non, Messire. L´enregistrement ne concerne que les lanceurs de sort profanes, et vous n´en êtes pas un.

La bonne journée à vous encore.


------------------------------------------------
Kandice Johns est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du quatrième cercle. Affectée à la garde de jour elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

Elle se replonge alors dans ses écritures, signifiant également la fin de la discussion. D´ailleurs le prêtre s´avance vers la porte et la referme devant ton nez, non sans t´avoir adressé un sourire bienveillant.

Tu te retrouves dans la salle en compagnie de l´officier et du Mage à l´épée qui semblent t´attendre.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 21:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 14:29

Se saisissant de l'attestation qui faisait preuve de sa bonne foi et de son enregistrement sur les registres des Mages de guerre, le champion occultiste se félicita d'en avoir enfin fini avec l'administration et enfin pouvoir faire quelque chose de précis dans la cité. Cependant il releva la remarque de la mage de guerre et faillit se remettre en colère. Mais la voie de la raison semblait avoir repris le dessus sur lui aussi lui répondit il de son éternelle voix douce et tranquille.

- Sachez Madame que jamais je ne me suis lancé dans la résurrection et la création de crétures mort-vivantes et je ne compte pas commencer aujourd'hui. Alors gardez ce genre de remarque pour vous. De plus, si vous aviez bien regardé mes sacoches à composantes, vous auriez pu constater qu'il me manquait un des élément important pour un tel rituel, voire même le plus important. Je ne dispose pas d'onyx noir. Sur ce, au plaisir.

Alors qu'il allait sortir, il entendit le halfelin prendre la parole pour lui dire de l'attendre, tandis qu´il retournait voir la magicienne pour lui demander un certificat. Excédé et désirant sortir de cet endroit au plus vite pour enfin se retrouver tranquille et surtout rejoindre les seules personnes qu'il appréciait réellement, il s'en rendait de plus en plus compte, il se montra peut être un peu plus rude que prévu.

- Tu n'as qu'à me suivre une fois que tu auras fini tes pitreries. Moi je pars devant pour te trouver tes réponses.

En effet, en tant que libre marin du Cormyr, il était parfois amené à fréquenter les tavernes de marins qui étaient le plus souvent mal famées et très mal fréquentées. Si lui ça ne le dérangeait pas le moins du monde, habitué qu'il était à ce genre d'ambiance. Et donc, avant de débarquer, car pour lui Marsembre était une escale qu'il n'avait encore jamais faite, il avait entendu parler de quelques auberges, sympathiques et accueillantes pour les gens comme lui, beaucoup moins pour les autres. Les deux noms qu'il avait ainsi recueillis étaient ceux de l'auberge de l'Ecu Fendu et celui de l'Anguille Frétillante. Il mit donc le cap sur cette dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGwaryn
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
34/34  (34/34)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 15:53

Étrange, Songea Gwaryn à la réponse de la fonctionnaire, Comment ces imbéciles de gardes peuvent-ils faire la différence ? A moins qu'ils ne soient toujours accompagnés de mages de guerre, ce qui les rendraient potentiellement beaucoup plus gênant, mais même alors, comment peuvent-ils différencier certains sorts, que magiciens comme prêtres peuvent lancer ? Cette ville est des plus illogiques, mais je ne suis pas ici pour la rendre meilleure, je suis ici pour Émilie. Il y avait peut-être anguille sous roche, mais l'avouer reviendrait pour le théurge à aborder un sujet sensible, en particulier si jamais il s'avérait que l'autre ne l'avait pas percé à jour et se contentait d'appliquer les lois absurdes d'une noblesse out aussi absurde, et de plus cela lui permettrait de perdre définitivement sa seule piste actuel, enfin la seule si l'on exceptait la magie, toujours disponible dans une aussi grande ville, surtout pour quelqu'un avec ses relations, car il était plus que probable que Mélinden connaisse un prêtre d'Oghma ou d'un autre dieu de la connaissance qui pourrait à son tour lui présenter quelqu'un capable de l'aider, un de ses supérieurs certainement, s'il n'en était pas capable lui même. Mais un tel usage de la magie n'était peut-être pas utile, autant voir ce que pouvait faire l'autre, aussi partit-il à sa poursuite en le grondant, prenant juste le temps de faire un signe d'adieu poli aux gardes :

Hé le gamin, soit poli avec tes aînés, mais si tu avais été éduqué, tu serais au courant depuis longtemps, mais j'imagine que c'est pour cela que vous restez entre vous, parce que vous n'arrivez pas à supporter cela. Tu comprendras plus tard que ce n'était pas une bonne chose, et que tu fais bien de m'aider, car il est toujours bon d'entrer dans les grâces des serviteurs des dieux, et toujours parmi les plus mauvaises choses de s'attirer leurs inimités.

Il espérait que l'autre serait suffisamment sage pour conserver son calme et comprendre l'avertissement, qu'il se montrerait sage pour le reste de leur collaboration. Mais au cas où il préféra s'éloigner de l'épée, même entravé, et prépara un contresort, au cas où l'autre aurait des intentions hostiles trop prononcées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 16:22

Talian ne put s'empêcher de passer la main brièvement sur la garde de son épée à deux mains sans réellement s'en rendre compte. Il ne supportait déjà pas beaucoup le théurge mystique, alors les menaces à peines voilées, cela était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Et pourtant, le vase était plutôt profond et Talian quelqu'un des plus calme et patient. Or depuis qu'il était arrivé aussi, il avait tendance à s'énerver facilement. Il fallait dire aussi qu'entre la mage de guerre et ses conditions administratives stupides alors qu'il souhaitait repartir, accouplé à un prêtre/mage halfelin des plus insupportable. Il en avait désormais marre et allait bien le lui faire comprendre.

Se plaçant droit devant le halfelin, le regardant dans les yeux et le visage crispé, les poings sur les hanches, il se déchaina.

- Ecoutes bien le minus. Puisque tu est si puissant et ton dieu également pour me menacer, tu sais quoi, tu vas te débrouiller tout seul. Je ne suis pas venu ici pour me faire suivre par des toutous halfelins, ni même me faire emmerdé par des parasites comme toi. Alors salut. Mais tu vois je comprends que ta fille soit partie. Tu es imbuvable, insupportable et particulièrement gonflant. Alors restes avec ton dieu prétendument puissant qui n'est même pas fichu de te dire où elle se trouve.

Sur ce, il tourna les talons et sortit de la capitainerie. Il souhaitait visiter quelques tavernes à marins et il comptait bien le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 16 Juin 2011, 18:38

Gwaryn, Talian Tauvenal


Semblant oublier ou ils se trouvaient, le ton était monté entre les deux aventuriers.

Le turmish, du haut de son mètre quatre vingt sept s´était approché du halfelin. Le dominant de presque un mètre, il avait déversé sur le hin un flot de paroles dans le but de l´intimider. Puis sans même attendre de réponse, il avait aussi sec tourné les talons pour se diriger vers la porte de sortie.

De son coté la grande sagesse du théurge mystique en faisait un individu particulièrement difficile à effrayer même au sein d´une race réputée déjà téméraire. Aussi, plutôt que de soumettre le halfelin et lui imposer une crainte respectueuse de l´humain, la tentative de ce dernier se solda par le résultat inverse. Non seulement le hin n´était pas intimidé, mais en plus, la tentative de Talian risquait fort de le mettre de bien mauvaise humeur, si tant es qu´il ne le soit pas déjà.

Les autres individus présent dans la capitainerie s´étaient levé lors de l´altercation. Tous semblaient prêt à intervenir si jamais une rixe ou pire un duel entre magie profane et magie divine se profilait. Certains avaient même déjà une matraque en main.

La voix de l´officier de garde tonna dans la Capitainerie, couvrant en intensité la voix du Turmish qui venait tout juste de s´éteindre.


Premier d´épée, escortez le halfelin jusqu´a son navire, et vous Messire hafelin suivez le sans faire d´histoire.

Pointant du doigt le géant Turmish il gronda:

Vous, venez ici immédiatement.

------------------------------------------------
Le Chevalier Braegor d´Argevrai est l’un des quatre petits enfants du Duc d´Argevrai. Conformément à la tradition familiale, il s’est engagé très jeune dans la « Royale ». Jeune homme ambitieux et volontaire, le jeune Lieutenant espère faire rapidement ses preuves et se voir confier le commandement d’un navire. Actuellement officier responsable de la Capitainerie du port civil, il enrage à ce poste qu’il juge trop insignifiant pour un noble de sa valeur.

Sans doute les deux étrangers étaient ils déjà trop énervés, car l´autorité du Noble ne sembla pas les atteindre ricochant sur leur détermination comme une pierre sur un harnois de bataille. L´un comme l´autre bien déterminé à n´en faire qu´a sa tête. Au final, seuls ses hommes répondirent à son ordre, deux s´approchant de chacun des protagoniste, d´une bataille qui jusqu ici n´avait été que verbale.

A ce petit jeu de savoir qui allait faire quoi, c´est toutefois Gwaryn qui réagit le premier, juste au moment ou Talian allait atteindre la porte. Les gardes étaient proches mais pas directement au contact des aventuriers.

Ailleurs, sur un autre plan, l´attention de la déesse de la discorde fut attirée par un infime sursaut d´énergie en provenance du plan matériel primaire. Elle souri et se pencha pour observer ce qui allait se passer.

    Spoiler:
     

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGwaryn
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
34/34  (34/34)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Ven 17 Juin 2011, 11:56

Le hin était prêt à encaisser, et surtout à contrer, un sort de l'autre mage, mais au final il ne dut contrer que quelques mots bien inefficace, comme l'autre avait pu le constater, car Gwaryn n'avait pas eu un mot à dire pour lui faire comprendre que c'était une terrible erreur que de prononcer ces paroles, qui ne l'atteignirent pas le moins du monde, et ne firent au contraire que l'énerver, car il n'aimait pas le moins du monde qu'on le traite de minus, fusse par un homme de deux fois sa taille, et moins encore qu'on insulte son dieu.

C'était une décision irrévocable que venait de prendre le halfelin, il se vengerait, l'imbécile comprendrait qu'il ne fallait ni se moquer de lui, ni de Brandobaris, mais il n'en avait pour le moment pas le temps. Surtout que les choses s'envenimait derrière, ces imbéciles de gardes, et en particulier leur chef, un imbécile de brute épaisse pensant certainement avec la lame de son épée, voulait le gêner dans ses recherches, et il ne tolèrerait pas cela.

Prenant sa décision rapidement, il préférait être recherché dans cette ville de gueux que d'abandonner tout espoir, si bien qu'il fit quelques gestes de la main gauche, tout en plongeant la main droite dans la sacoche à sa ceinture, et qu'il prononça quelques paroles magiques, bien décidé à ne pas se faire raccompagner là où il ne voulait pas aller sur l'instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Dim 19 Juin 2011, 16:11

Gwaryn, Talian Tauvenal

Alors que le halfelin plonge la main dans sa besace et commence à incanter, les deux Dragons Pourpres près de lui font un pas dans sa direction et tentent de lui agripper les bras. Visiblement, ils s´étaient préparés à l´éventualité que le semi homme cherche à lancer un sortilège.

Le premier toutefois, trop loin de Gwaryn échoue dans sa tentative. Hélas pour le semi homme, le second parvient à se saisir de la manche de sa veste, et en dépit de la tentative du hin pour se libérer, il maintient une prise bien ferme sur le bras du théurge, ruinant son incantation.

Les deux autres Dragons Pourpres, à proximité de Talian semblent eux aussi prêts à parer à toute éventualité de la part de ce dernier.

A ce moment , la porte donnant sur la salle d´interrogatoire de la capitainerie s´ouvre en grand, laissant passer le prêtre de Tyr et Kandice Johns. Si le prêtre arbore toujours un sourire bienveillant, ce n´est plus du tout le cas de la magicienne de guerre qui a l´air passablement fâchée. A la main , elle tient une boule de métal rouillé d´environs deux pouces de diamètre. En dépit de leur grandes connaissances des Mystères, aucun des deux aventuriers ne put reconnaitre la nature de cet objet.


Et bien, puisque je voit que vous insistez et ne voulez pas vous calmer, je me vois contrainte de vous faire mettre aux arrêts.

Je vous déconseille de tenter de résister, vous ne feriez qu´aggraver votre cas.


------------------------------------------------
Kandice Johns est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du quatrième cercle. Affectée à la garde de jour elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Dim 19 Juin 2011, 16:55

Voyant les gardes l'empêcher de sortir, Talian sans comprendre pourquoi alors qu'il comptait juste sortir et qu'il n'avait rien fait de mal mise à part envoyer paître l'autre casse-pied de halfelin. Cependant, il comprit aussitôt en se retournant et en constatant que le théurge mystique, poussant le bouchon encore plus loin tentait d'incanter un sort. Ne parvenant pas à identifier le sort qu'il projetait de lancer, il ne se cassa pas plus la tête que ça lorsqu'il vit un des dragon pourpre présent dans la pièce se saisir du petit être particulièrement ennuyeux, cassant au passage son rythme et son sort. Cependant, il semblait avoir davantage envenimé la situation car les entendant, le champion occultiste se retourna pour voir deux autres gardes de faction se rapprocher de lui pour l'empêcher de faire quelque chose de regrettable. Mettant aussitôt les mains loin de sa sacoche à composantes et de son épée à deux mains attachée dans son dos, il prit néanmoins la parole, car il voulait les rassurer avant que ne parte un mauvais coup. Il n'était en rien responsable au vu de la situation et il ne désirait pas être mis dans le même panier que l'autre imbécile de halfelins.

- Messieurs, on se calme, je n'ai pas l'intention de faire quoique ce soit. Je ne suis pas comme l'autre andouille, je ne tiens pas à avoir d'ennuis avec la justice.

Malheureusement, au moment ou il terminait sa phrase et espérait avoir convaincu les deux soldats de sa bonne fois, même prêt à poser son arme, toujours dans son fourreau, à terre pour bien leur montrer qu'il coopérait dans cette situation délicate, il se retourna quand il entendit Kandice Johns parler. Il ne s'arrêta guère plus de quelques instants sur l'objet qu'elle tenait en main, objet qu'il ne reconnut d'ailleurs pas car se qu'elle venait de dire le frappa aussi violemment qu'un coup de poing en pleine figure. Il resta même un instant ébahi, montrant certainement une grimace d'incompréhension des plus comiques. Cependant, pour lui, la situation n'avait plus rien de comique, bien au contraire.

- Aux arrêts ? Vous nous mettez aux arrêts ? Vous entendez quoi par " vous " ? Pourquoi vous me mettriez aux arrêts ? C'est cet imbécile qui se croit malin en lançant un sort, pas moi. Vous n'avez aucune raison de m'arrêter !

Regardant tout autour de lui, pour chercher un quelconque soutien, même si pour des personnes extérieures, il devait être possible de croire qu'il cherchait une sortie, Talian se retrouvait dans une situation qui le dérangeait et l'angoissait. Il ne savait comment réagir et perdait tous ses moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGwaryn
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
34/34  (34/34)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Lun 20 Juin 2011, 11:01

Les deux hommes les plus proches avaient de bons réflexes, et s'il arriva à esquiver le premier, le second l'arrêta avant qu'il ne puisse commencer à lancer son sort, l'empêchant de disparaître, si bien qu'il ne prononça pas la phrase qu'il avait prévu de balancer avant de s'en aller, laissant l'autre brute avoir ce qu'il méritait. Et voilà que ces imbéciles voulait les mettre aux arrêts, à cause d'un imbécile d'humains trop empoté. Avec un peu de chance, sa verve lui permettrait de s'en sortir sans dommage, sans quoi l'autre risquait de ne pas survivre à sa vengeance, et c'est pour cela qu'il répondit tranquillement à l'humaine :

Nous mettre aux arrêts, alors que je ne faisait que me défendre contre une attaque imminente de cette brute épaisse, qui avait déjà presque dégaine son arme, et cela au mépris total de toutes vos lois, si bien que je n'avais pas confiance dans les capacités de réaction de vos gardes, même s'il s'avère que, de ce coté là, j'avais tort. Mais contrairement à l'énorme chose derrière moi, je suis calme, même si j'ai plus qu'horreur qu'on insulte mon dieu, mais c'est lui qui ne sait pas ce qu'il risque à dire de tels choses, certains sont bien moins tolérant que moi à cet égard et lui aurait déjà fait payer cher cet affront.

Indirectement, il s'adressait aussi à l'autre mage, celui qui était dans son dos, voulant lui faire comprendre qu'il risquait gros et n'était qu'en sursis, sans toutefois faire de menaces découvertes, après tout, s'il était un magicien digne de ce nom, il était plus que capable de comprendre cela. Il comptait aussi bien faire porter toute la responsabilité à ce mastodonte, mais savait qu'en cas de problème durable, en particulier cette mise au arrêt dont parlait la femme, il aurait à le supporter, mais qu'il avait en stock quelques sorts des plus utiles pour ce genre de situations, pour certains ne nécessitant pas même sa sacoche à composante ou son symbole divin, mais que le plus gros problème de cette situation serait de récupérer ses affaires, ce qui serait facile si jamais l'autre coopérait, même juste quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Mar 21 Juin 2011, 17:58

Gwaryn, Talian Tauvenal

Les gardes se sont rapprochés de Talian. Prêts à intervenir. La magicienne s´approche également de vous, s´arrêtant à une distance d´environs cinq pieds.


Greffier, notez !

Messire Tauvenal, vous êtes accusé de trouble à l´ordre public, de menaces envers un tiers et de blasphème envers les dieux ! Vous encourez une peine de trois nuits d´emprisonnement et 15 lions d´or d´amende. Reconnaissez vous vos crimes afin que que la peine puisse être exécutée sur le champ ou bien souhaitez vous être entendu par un juge qui statuera sur votre cas?

Messire Gwaryn, vous êtes accusé de trouble à l´ordre public. Vous encourez une peine de une nuit d´emprisonnement et 5 lions d´or d´amende. Reconnaissez vous votre crime afin que que la peine puisse être exécutée séance tenante ou bien souhaitez vous être entendu par un juge qui statuera sur votre cas?

Gardes passez les menottes à ces individus, mettez leur un bâillon brise sort et débarrassez les de leur affaires.


------------------------------------------------
Kandice Johns est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du quatrième cercle. Affectée à la garde de jour elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

C´est maintenant à vous de choisir. Soit vous résistez, soit vous vous laissez passer les menottes, le bâillon et dépouiller de votre équipement.

Tous les gardes sont sur le qui vive. Il y en a quatre en tout plus l´officier. Deux gardes sont a coté de chacun d´entre vous, l´un maintient toujours sa prise sur le bras de Gwaryn, mais sans forcer pour ne pas lui occasionner de blessure. L´officier s´approche avec des menottes et un bâillon muni d´une boule, très efficace pour empêcher quelqu´un de parler. Il s´approche d´abord de Talian. La magicienne elle garde son étrange objet à la main, prête à s´en servir en cas de besoin ou à incanter un sortilège. Elle vous surveille de près et semble prête à réagir au moindre mouvement de l´un de vous.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Mar 21 Juin 2011, 20:53

Alors que Talian pensait être arriver au pire dans les catastrophes, il fut incrédule lorsque la mage de guerre reprit la parole. Il allait écoper de trois jours de prisons et d'une amende assez importante, trois fois plus que l'autre vermine qui était, à son sens, responsable de tout se qui s'était passé dans cette pièce. Et alors que lui n'avait fait que parler, sans chercher à se battre ou à lancer un sortilège quelconque, il se retrouvait bien plus puni. Serrant les dents pour ne pas hurler et se retenant de se jeter sur le hin théurge mystique pour l'étrangler, il se laissa faire, sachant qu'il allait être complètement désarmé. Cependant, ce n'était pas ça qui l'inquiétait le plus. Il allait perdre du temps pour retrouver Delos et en plus il allait connaître le confort tout relatif des cellules cormyriennes alors qu'il avait servi la couronne et de nombreuses fois risquer sa vie pour elle.

- C'est comme ça que l'on remercie un gars qui s'est battu pour votre roi. Je vous que vous connaissez la gratitude. Vous n'êtes que des crétins. Faites donc votre boulot. Je ne chercherai pas à résister, je ne vous ferai pas ce plaisir.

Talian ne connaissait pas le baillon brisesort pour n'en avoir jamais porté, cependant il ne se faisait aucune illusion sur la gêne et l'embarras que cela provoquerait. Cela était fait pour l'empêcher de parler, donc d'incanter et il doutait de supporter une telle entrave. S'il pouvait supporter des chaines aux mains et/ou aux pieds, avoir quelque chose l'empêcher de faire quelque chose d'aussi normal et naturel que parler lui pesait déjà. Malheureusement, il allait devoir passer par là à cause d'un halfelin stupide et ignorant qui se permettait beaucoup de choses. Sachant très bien qu'il ne pouvait décemment s'en prendre physiquement à lui, alors il se contenta de lui lancer un regard noir et haineux. Cependant, même si celui qu'il surnommait mentalement la vermine était en partie responsable, sa colère et sa rage étaient surtout pour les deux chefs de corps, Kandice Johns et l'autre insipide personnage qui commandait les fantassins et dont il n'avait pas retenu le nom.

- Bon, dépêchez vous, qu'on en finisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGwaryn
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
34/34  (34/34)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Mar 21 Juin 2011, 21:53

Ainsi, son bluff avait, au moins en partie, fonctionné, et de plus, l'autre imbécile en avait pris pour son grade, mais pas assez au goût du halfelin, qui se voyait reprocher une partie des erreurs de l'homme, et avec cela une amende et une peine de prison.

Cinq pièces d'or pour un crime mineur inexistant ! Mais c'est du vol organisé ! C'est à ce demander si tous les habitants de la ville ne roule pas sur l'or, à devoir payer une telle amende dès que le ton se lève un tant soit peu ! Et cette idée de bâillon ne me dit rien qui vaille.

Toutefois, le halfelin n'osait pas lancer le sort qu'il avait encore en réserve et qui pouvait lui permettre de s'échapper à sa guise, car il n'avait aucune idée de ce dont était capable la magicienne ou l'objet qu'elle tenait en main, et si jamais un contresort arrivait, il serait très mal en point, aussi valait-il mieux tenter la diplomatie, une fois de plus, quitte à fuir plus tard, si les choses tournait mal.
Eloignant la main tenue par un garde de manière lente mais visible de sa sacoche à composante, et espérant que le garde le laisse montrer ce geste de bonnes intentions apparentes, il commença :

Cela me paraît bien exagéré, pour quelques phrases dites à haute voix alors qu'on insulte devant moi mon dieu, ce qui, comme vous venez de le rappeler à cet homme, est un crime, et à mon sens un crime grave, surtout quand on insulte un dieu devant l'un de ses clercs ! Toutefois, comme je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas de temps à perdre ici, et si vous me permettez de parler au capitaine du navire avec lequel je suis arrivé, pour lui demander de retarder son départ pour m'attendre, j'accepterais de reconnaître ce soi-disant crime, sans quoi je me verrais dans l'obligation de vous forcer à me faire voir un juge, et je ne tolèrerais pas, dans l'intervalle, d'être entravé ou privé de n'importe laquelle de mes affaire, comme tout être innocent, même si je serais d'accord pour être escorter, si besoin est en permanence, d'un de vos gardes si efficace pour molester de brave gens.

Il avait fait attention dans son choix des mots pour ne jamais reconnaître directement le "crime", sans quoi une interprétation de sa phrase le conduirait en prison, sans passer par un autre quelconque endroit, et surtout en le débarrassant de toutes ses affaires, ce qui allait être problématique, Merra'wak se trouvant au milieu de celles-ci. Il fit d'ailleurs part télépathiquement à celui-ci de rester le plus discret possible, et si possible de faire en sorte d'être invisible pour quelqu'un regardant rapidement le contenu du sac, mais sans toutefois trahir sa présence pour le moment, ainsi, si jamais on le délestait tout de même de son sac, il aurait un allié de choix dans la place pour le récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 23 Juin 2011, 13:18

Gwaryn, Talian Tauvenal


L´officier s´approche de Talian et lui passe autour des mains de solides menottes de fer. Il lui place ensuite l´incommodant bâillon brise sort, muni d´une boule qui rentre dans la bouche, prévenant de manière très efficace toute tentative pour incanter. Si tu peux encore sortir quelques borborygmes de ta bouche, articuler est impossible. Ce corps étranger se révèle ainsi que tu t´en doutais inconfortable au possible. S´il ne t´empêche pas de respirer, il provoque une salivation excessive des plus incommodes.

Après une dernière plaidoirie verbale indignée du hin, ce dernier subit le même traitement. Toutefois, devant la résistance de ce dernier à se laisser passer le baillon, l´officier doit s´y prendre en force, et le théurge en plus de l´inconfort notoire lié à l´objet, s´en tire avec une mâchoire contusionnée.


De cet instant, l´atmosphère se détend un peu au sein des agents de l´ordre et un soldat s´autorise même une plaisanterie.


Et bien il était temps de les faire taire ces deux là, il commençaient à me taper sur le système !

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Lames, simples caporaux et militaires du rang forment l´immense majorité des Dragons Pourpres.

Vous êtes ensuite dépouillés de vos armes, sacoches de composantes, sac et sacoches ainsi que vos éventuels symboles religieux, qui sont soigneusement répertoriés par un greffier. Vos possessions les plus évidentes enlevée, l´officier lance un simple mot:


Bonthar !




------------------------------------------------
Le Chevalier Braegor d´Argevrai est l’un des quatre petits enfants du Duc d´Argevrai. Conformément à la tradition familiale, il s’est engagé très jeune dans la « Royale ». Jeune homme ambitieux et volontaire, le jeune Lieutenant espère faire rapidement ses preuves et se voir confier le commandement d’un navire. Actuellement officier responsable de la Capitainerie du port civil, il enrage à ce poste qu’il juge trop insignifiant pour un noble de sa valeur.

Il s´agit certainement d´un mot de commande activant un sortilège de détection de la magie, car dans les instants qui suivent, il vous dépouille de tout ce qui pouvait être un tant soit peu magique sur votre personne, pour finalement terminer par une fouille en règle de vos personnes. D´un hochement de tête entendu il signifie alors à la magicienne qu´il a terminé.

Vos effets magiques, également soigneusement répertoriés par le greffier rejoignent le reste de vos possessions dans deux caisses de bois numérotées distinctes, munie d´un couvercle à verrou. Le prêtre de Tyr s´approche alors des deux caisses, les verrouille et appose un sceau de cire.

De l´intérieur de la caisse, Gwaryn perçoit les pensées apeurées de Merra´Wak qui vient de se retrouver dans l´obscurité la plus complète.


Maitre, qu´est ce qui se passe? C´est tout noir !

Qu´est ce que je dois faire?



------------------------------------------------
Un corbeau est généralement vu comme un oiseau de mauvaise augure. Apercevoir l´oiseau noir sur sa droite porte malheur. Que l´une de ces bestioles vienne croasser sur la cheminée d´un malade, et celui ci n´en a certainement plus pour bien longtemps à vivre. Parfois utilisés comme familiers par des magiciens et des sorciers, ces derniers se verront soupçonnés de nécromancie, par la simple possession de cet animal réputé maléfique.

Finalement, la magicienne reprend:


Greffier, continuez à notez !

Messire Tauvenal, reconnait ses torts. Ses effets personnels seront conservés en lieu sur le temps qu´il purge sa peine. Transferrez le dans la cellule spéciale et ôtez lui ses entraves.

Messire Gwaryn, souhaite être entendu par un juge qui statuera sur son cas. Ses effets personnels seront conservés en lieu sur le temps qu´il soit entendu. Transferrez le à la Tour du Roi.


------------------------------------------------
Kandice Johns est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du quatrième cercle. Affectée à la garde de jour elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

Deux gardes encadrent Talian et le mènent dans une pièce au sous sol de la capitainerie. Il y a là plusieurs cellules et on le fait rentrer dans la première. Large de cinq pieds sur quinze de long, elle contient une paillasse propre, une couverture, une écuelle en bois avec de l´eau et une miche de pain ainsi qu´un pot de chambre. Au fond de la cellule se trouve une tablette avec dessus de quoi écrire ainsi qu´une clef dont la taille correspond aux menottes. La cellule est propre, sans aucune fenêtre et éclairée par une lumière magique qui émane du plafond. La porte de bois renforcé semble solide et un judas, fermé pour le moment permet aux gardes de voir ce qui se passe dans la cellule. Au bas de la porte, une trappe permet de passer pot de chambre et nourritures. A peine entré Talian s´aperçoit que l´ensemble de la pièce est englobée dans un sortilège de silence.

Gwaryn quand à lui est escorté par les deux autres gardes vers la sortie du bâtiment.


Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Ven 24 Juin 2011, 13:21

Se retrouvant seul dans la cellule qui allait lui servir de foyer pour les trois prochains jours à venir que Lathandre, dans sa grande bonté, allait faire. Regardant exactement dans tous les coins de la pièce, se qui ne lui prit guère de temps au vu de la salle exigüe, il remarqua tout se qui faisait une bonne cellule, du moins d'après l'avis général. Un cruchon d'eau, en espérant qu'elle ne soit pas croupie, une miche de pain qui devait certainement attirer les rats, une paillasse qui ne semblait pas moisie. Mais se qui étonnait réellement le champion occultiste était la présence des clefs servant à ouvrir ses menottes. Et Oghma seul savait à quel point il avait envie de s'en débarrasser. Mais il désirait également, et surtout, se retirer ce maudit baillon brise-sort qui le faisait baver de façon incontrôlable et gênante. Il maudissait les inventeurs d'un tel objet et leur promettait mentalement mille tourments dans les flammes de Baator. Se saisissant de la clef des menottes, son enthousiasme et sa précipitation les lui fit échapper des mains. Poussant un grognement ressemblant au beuglement d'un taureau, il se mit à quatre pattes pour les retrouver. Bien que la pièce ne soit pas des plus grande, cela parut pour lui prendre une éternité. Quand enfin il parvint à les récupérer, il se mit à trembler tout en essayant de rentrer la clef salvatrice dans la serrure, priant pour qu'elle les ouvre et ne soit pas juste une mauvaise farce, une torture supplémentaire, de la part des dragons pourpres. Les poignets blessés par ses entraves de fer, il ne put retenir un hourra mental quand il entendit le cliquetis caractéristique d'une serrure qui fonctionne. Attaquant aussitôt la deuxième il se releva une fois débarrassé de ses chaines. Et pour faire bonne mesure, il les jeta prêt de la porte. Il retira ensuite avec force précipitation son baillon et respira à grandes gorgées pour saluer cette libération. Par contre, il cacha le baillon sous sa paillasse, bien décidé à le garder. Un tel objet était une arme qu'il pouvait être utile de garder. Et puis il préférait que les dragons pourpres ne soient pas tenter de le lui remettre.

Ce n'est que lorsqu'il prêta attention vraiment à se qui l'entourait qu'il se rendit compte que le sort lancé sur la pièce ne lui faisait aucun effet. C'était la deuxième fois que cela lui arrivait, le premier sort étant celui de zone de vérité. Plus le sort de silence qu'il parvenait à surmonter sans encombre, il se mit sérieusement à douter des pouvoirs magiques des mages de guerres et de leurs prêtres. Car le sort divin était sans effet sur lui. Pourtant le prêtre de Tyr qu'il avait eu le plaisir de voir précédemment lui avait semblé compétent. Cependant cette idée partie aussi vite qu'elle lui était venue. Néanmoins il devait reconnaître qu'il n'étaient pas complètements mauvais. Car il savait que le sort de silence n'était pas illimité dans le temps, il avait donc fallu que quelqu'un jette un sort de permanence sur la pièce, se qui n'était pas un mince exploit, ce sort étant un sort de haut niveau.

Bon maintenant que plus rien de magique ou non magique ne m'entrave, sans être le paradis, ce séjour en cellule se révèlera bien plus vivable. Je vais bien réfléchir à que faire et on verra pour la suite de l'aventure marsembrienne. A moins que je ne remonte à bord. Mais s'ils n'ont pas encore repris la mer, ça ne saurait tarder. Il me semble que le capitaine voulait aller chasser le pirate sur la Mer des Etoiles Déchues. Je n'aurai jamais du quitter l'équipage, au moins cette expédition aurait été stimulante et amusante et je n'aurai pas fini dans un cachot anti-mage de la cité. Enfin, prétendument anti-mage car leur truc n'est vraiment pas efficace du tout. Bande de boulets, même pas capables de lancer un sort correctement.

C'est avec ce genre de pensées joyeuses dans la tête, se répétant telle une litanie incessante la médiocrité des lanceurs de sorts profanes ou divins de l'armée cormyrienne qu'il s'empara de la miche de pain et du cruchon d'eau et qu'il se mit à manger, assis sur sa paillasse. Sans être un réel festin, ce repas où pour lui le goût de mille délices. Sa nature souriante et bon enfant reprenait le dessus, occultant la partie désagréable de sa situation pour se concentrer sur les bons côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Ven 24 Juin 2011, 20:12

Talian Tauvenal


La situation est étrange. Se retrouver ainsi dans une zone de silence tout en n´étant toi même pas affecté par la magie ambiante a quelque chose d´irréel. La petite clef de fer qui t´as échappé des doigts est tombée au sol sans faire le moindre bruit. Plus tard, lorsque tu as lancé rageusement les menottes en direction de la porte, elle ont atterri dans le silence absolu. La pièce absorbe les sons dès qu´ils quittent ta personne. A vrai dire les seuls sons que tu entends sont ceux de ta respiration et les mots que tu prononce. Jamais encore tu n´as ressenti un tel calme autour de toi. Une chose était certaine, tu peux hurler, chanter à tue tête, les gardes ne t´entendront pas.

Contrairement aux idées reçues sur les prisons, l´eau était claire et pure et le pain n´était pas moisi, il semble même être du jour. Tu es donc là à manger avec une bonne humeur retrouvée lorsque tu remarques que le judas est ouvert. Cela fait peut être plusieurs minutes que l´on t´observe ainsi sans que tu ne t´en soit rendu compte. Tu n´as rien entendu, et pour cause !

Derrière le judas, tu reconnais l´officier de Dragons Pourpres. Il te souri et à grand renfort de gestes te fait comprendre qu´il veut récupérer les menottes , la clef et le bâillon. Il te montre également une pomme, un repas composé de viande séchée déjà coupée en fine lanières, de fromage et de vin ainsi qu´un livre. Visiblement, il attend que tu lui rende ce qu´il demande avant de te passer ton repas et de quoi te distraire.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEmilienne Tarj
Charmeur de méduses

Feuille de personnage
Points de vie:
44/44  (44/44)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Ven 24 Juin 2011, 22:03

Spoiler:
 

Marchant dans la rue, la femme nota rapidement les mots de son associée.

Elle sait que je n’aime pas quand elle m’appelle comme ca… c’est déstabilisant… Enfin, il est vrai que se plier au protocole est nécessaire, au moins pour l’exemple pour les jeunes, mais ca reste dérangeant. Même si personne ici ne nous comprend, elle est toujours aussi rigoureuse, moi-même aurai eu du laisser aller. C’aurait été une toute autre affaire avec une sœur quelconque, mais ici c’est différent.

Elle accéléra le pas pour revenir au niveau du mage, et le questionna tout en marchant.

Au fait, mage, qu’en est-il des taxes locales ? J’avais lu des choses à ce sujet, mais vous n’avez mentionné aucune contribution. Est-ce un simple oubli, ou y à l’il une raison a cela ?

Arrivant à la capitainerie, Emilienne entra dans la bâtisse, et s’adressa directement au garde, faisant signe aux jeunes de rester dehors, alors qu’elle, Héloyse et Vakilli se rendaient à l’intérieur, pour y régler les formalités.

Bougez pas, on fini ca et je vous lâche. Après tout vous êtes la pour découvrir. Mais pas de bêtises, je pense qu’aucun d’entre ne veut découvrir les limites de ma patience ? Je reviens de suite.

Poussant la porte, la wychlaran et ses deux acolytes entrèrent dans le bâtiment. Voyant l’homme l’interpeller, elle lui répondit poliment, malgré une légère incompréhension quant à qui suivre du mage ou du garde.

Excusez nous messire, le mage Beyrbauer nous à conduit ici dans le but de rencontrer dame Stormbillow, Pourriez vous prendre le relai sur les procédures et formalités ? ... A moins qu’une partie de l’organisation de la ville ne m’ait échappée ?

Loin d’être provocatrice, la remarque tendait vers l’excuse tout en cherchant à montrer qu’elle n’avait pas bien compris qui suivre, et par la ressortait une légère remise en question de l’organisation, surement imperceptible à qui ne connaissait pas la Hathran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Ven 24 Juin 2011, 22:39

Talian allait de surprise en surprise. N'ayant jamais connu une telle situation, se retrouver dans une bulle sous effet d'un sort de silence était une nouveauté, nouveauté qu'il appréciait malgré tout se qui se passait, certainement car il appréciait de ne pas être réprimé par les effets pervers de ce sortilège. Cependant cela lui donnait moultes idées qu'il espérait bien pouvoir mettre en oeuvre dans un avenir proche. Cependant il avait du mal à se faire à l'idée que son environnement proche était complètement silencieux et qu'aucun bruit ne viendrait le déranger. Cela le dérangeait même plus que le brouhaha le plus intense qu'il aurait pu entendre car un tel manque de bruit était forcément surnaturel. Il devait néanmoins reconnaître que pour dormir, c'était la plus parfaite des situations, même s'il avait l'habitude d'entendre le vent dans les voiles, le gréement se plier, grincer, le bois de la coque craquer. Tout ceci était tellement normal pour lui qu'il s'en servait pour se bercer. Aussi une telle absence de sons risquait elle de le gêner bien plus qu'il ne le pourrait se l'avouer. Même s'il avait envie de voir sa la capacité spéciale de son épée à deux mains serait touchée dans cette cellule.

C'est à cause de ce silence pesant que le champion occultiste ne remarqua que tard que l'un des dragon pourpre l'observait à travers le judas et il se mit à sourire. Il avait envie de faire une blague à cet homme, faire semblant d'incanter, seulement il ne voulait pas ensuite être privé de sa liberté en partie retrouvée dans cette minuscule cage à lapins. Cependant il poussa un soupir en comprenant que le soldat voulait récupérer les entraves. Il alla donc chercher le baillons brise sort sous sa paillasse et l'ajouta à la clefs et aux menottes. Et aussitôt il s'empara de la viande et du livre. Bien loin de les remercier pour leur hospitalité et leur façon bien à eux de l'accueillir, autant il appréciait le geste. Oh, ce n'était pas le fait d'avoir de la viande qui lui faisait plaisir, mais bien celui de lui prêter un ouvrage, bien que se ne soit probablement pas un ouvrage de magie. Seulement en lecteur assidu et passionné et avec trois jours à ne rien faire devant lui, il pensait bien dévorer le livre entièrement et peut être même faire un exposé dessus à sa libération. Enfin tout cela était hypothétique.

J'espère qu'ils ont meilleurs goûts pour les livres que pour la décoration, sinon je vais vraiment m'ennuyer.

Il ne posa cependant pas la question très longtemps. S'allongeant sur la paillasse, il commença la lecture de sa seule occupation carcérale tout en mangeant doucement pain et viande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Sam 25 Juin 2011, 09:05

Emilienne Tarj


Les six Ethrans restent dehors avec Yhan et Truthkaer. Excités par cette première étape de leur dejemma ils prennent néanmoins leur mal en patience, attendant le retour l´Hatran Tarj. Rapidement, la discussion s´anime alors que les jeunes gens échangent leurs impressions sous l´oeil curieux des deux Dragon Pourpres qui gardent l´entrée de la capitainerie.

A l´intérieur, Emilienne, Héloyse et Vakilli se retrouvent confrontés à deux interlocuteurs, ne sachant trop lequel ils doivent suivre. L´apparition d´une troisième personne met toutefois un terme à ces interrogations. Une femme d´aspect jeune mais dont les cheveux semblent blanchis par l´age s´approche un large sourire au lèvres. Elle s´incline pour te saluer.


Que les esprits vous gardent ! Hatran Tarj, blethran Héloyse, soyez les bienvenues au Cormyr ainsi que votre protecteur. J´ai été informée de votre arrivée par la femme savante Drej de Suzail et je me suis empressée de venir vous accueillir. C´est un plaisir et un honneur de recevoir des wychlarans sur notre territoire. Je suis Filfaeril Stormbillow, sorcière du 4eme cercle des mages de Guerre du Cormyr. Voici le chevalier d´Argevrai et Charles Beyrbauer, Mage de Guerre du second cercle.

------------------------------------------------
Filfaeril Stormbillow est une humaine sur laquelle le temps n'a que peu de prise. A l'exception de sa chevelure blanchie par l'age, elle a conservé tous les attributs de la jeunesse, à commencer par sa beauté radieuse. Filfaeril est une sorcière qui a œuvré toute sa vie pour rassembler des artefacts plus ou moins rares, afin de les étudier et de les mettre au service des adeptes de la Toile dans le besoin. En temps qu´officier des Mages de guerre du Cormyr, elle est affectée à la garde matinale. Tous les matins, elle commande le poste de garde de la porte du Dragon.

Le mage profite d´une pause dans le discours de sa supérieure pour glisser une phrase et prendre congé.


Dame Stormbillow, je vous ai amené Dame Tarj celons vos ordres. Huit membres de sa suite attendent encore dehors. Je .. euh ... les formalités douanières ne sont pas encore réglées. Puis je retourner à mon poste ?



------------------------------------------------
Les mages de guerre du Cormyr sont une force d'élite qui intervient en cas de problème d'origine magique. Ils agissent également comme espions, informateurs et conseillers pour les hauts fonctionnaires de la couronne et ce faisant, camouflent souvent leur identité. En bataille, ils préfèrent généralement les sorts offensifs, laissant aux Dragons Pourpres le soin de les protéger.


Oui oui vous pouvez disposer Charles.

Passons dans mon bureau si vous voulez bien, nous y serons plus à l´aise. J´ai préparé une bouteille de Jhuild. Pas du pur, c´est quasiment introuvable ici ...

------------------------------------------------
Filfaeril Stormbillow est une humaine sur laquelle le temps n'a que peu de prise. A l'exception de sa chevelure blanchie par l'age, elle a conservé tous les attributs de la jeunesse, à commencer par sa beauté radieuse. Filfaeril est une sorcière qui a œuvré toute sa vie pour rassembler des artefacts plus ou moins rares, afin de les étudier et de les mettre au service des adeptes de la Toile dans le besoin. En temps qu´officier des Mages de guerre du Cormyr, elle est affectée à la garde matinale. Tous les matins, elle commande le poste de garde de la porte du Dragon.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Lun 27 Juin 2011, 17:18

Talain Tauvenal

Une note rédigée à la main se trouve en première page du livre.



L´ouvrage retrace la campagne navale contre Urdogen "Le Rouge", un pirate qui s´empara de l´ile dragon et unifia les pirates de la mer intérieure sous son pavillon. Aucune des nations côtière n´était à l´abris des raids et nombres de cités furent mises à sac. La terreur inspirée par les pirates dura 5 ans jusque en 1209 DR et il fallu que les forces navales de Sembie, d´Impiltur, d´Aglarond et du Cormyr s´allient pour former une flotte capable d´affronter celle du roi pirate. La bataille navale fit rage au large de l´ile dragon pendant une semaine complète et fut remportée par la coalition. La flotte sembienne subit les pertes les plus lourdes et la Sembie ne manqua pas de le reprocher au Cormyr à qui avait été attribué le commandement de la coalition. Urdogen et son navire ne furent jamais retrouvés et la légende dit que son navire disparu dans un banc de brume surgit de nulle part. On dit aussi que les nuits de pleine lune, son navire hante les eaux de la mer intérieure et que nul navire n´est alors à l´abris de sa vengeance.

Trois jours se sont passés dans le silence de ta cellule. Tes repas ont été servis à heure régulière et avec la lumière magique qui s´éteignait pour te laisser dormir ils ont constitué le seul rythme auquel tu te sois raccroché. L´ouvrage t´a tenu deux jours de lecture avide, laissant le troisième vide d´activité et d´un profond ennui.

Heureusement l´heure de ta libéralisation est maintenant proche tu en es sur. Tu en arrives presque à imaginer entendre le bruit des gardes qui viennent te chercher pour te libérer.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Lun 27 Juin 2011, 19:44

Les trois jours d'enfermement étaient pour l'ancien libre marin du Cormyr sur le point de s'achever. Et le bilan de tout ceci fut qu'au moins dans cette cellule était qu'il avait pu bien se reposer de se remettre pleinement de son dernier voyage en mer. Cependant, la première nuit, malgré l'extinction de la lumière magique de la pièce, il n'avait trouvé le sommeil que très tard et avait ainsi passé là plus grande partie à tourner et bouger sur sa paillasse sans pouvoir rejoindre le monde de Morphée. Comme il s'y était attendu, le manque de bruits caractéristiques et habituels d'un navire en mer lui avaient manqué et s'il avait pu dormir si rapidement et si longtemps la deuxième nuit c'était uniquement du à la fatigue de la nuit précédente. Sinon, il avait passé son temps entre lire et faire des exercices physiques. Il avait d'ailleurs noté avec beaucoup d'humour le choix du livre prêté, qui tout en étant une ode à la suprématie de ma marine cormyrienne et l'importance ainsi que l'influence du Cormyr sur la Mare aux Dragons et la Mer des Etoiles Déchues. De plus, cela faisait plus ou moins écho à sa vie aventureuse durant deux ans et il avait entendu maintes fois parlé de cette histoire par ses compagnons d'arme. C'était même une fabuleuse légende que celle de ce navire pouvant apparaître et disparaître dans la brume comme si celle-ci était un simple portail magique. Il se rappelait d'ailleurs avoir planché sur cette question nombre de fois sans jamais avoir trouvé. Tant de choses restaient inexplicables dans ce monde malgré une maîtrise de plus en plus pointues de la magie et de la découverte de nouveaux sorts et artefacts.

Cependant, le bouquin eut une fin et au bout de deux jours, il se retrouva avec un livre déjà lu et une note manuscrite signée du nom du chevalier d'Argevray qui commandait la capitainerie au moment où il avait été arrêté et emprisonné. Il se posait d'ailleurs nombre de questions à propos de cette note qui portait à confusion. Car elle détenait plusieurs messages. Talian comprenait parfaitement qu'ainsi le Chevalier d'Argevray le prévenait que même à terre il n'échappait pas à une règlementation stricte et des devoirs, tout comme à bord. Cependant, le passage disant qu'il était appelé à autre chose qu'à des bagarres de rues ou de taverne et de séjours au cachot. Bien que le champion occultiste partage l'avis de son expéditeur pour cette dernière partie de la phrase, il ne pouvait s'empêcher de se demander si le chevalier n'avait pas prévu quelque chose à son propos. Il commençait à se dire que ce dernier avait quelque chose à lui proposer une fois sa captivité achevée. Et si tel était bien le cas, le turami se demandait se que cela pouvait être. Peut être serait il envoyé retrouver le Dame du Cormyr, son message étant parvenu à passer la crasse cérébrale d'au moins une personne dans la pièce. Car Talian ne doutait pas un seul instant que ses nombreux contacts et amis dans la marine, plus ou moins légale, l'aide à retrouver ce bâtiment. Mais pour savoir, il devait attendre de sortir, et l'attente se révélait insupportable pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La capitainerie   Mer 29 Juin 2011, 12:51

Talian Tauvenal


Ta captivité arrive enfin à son terme. La porte de ta cellule s´ouvre et deux gardes te font signe que tu peux sortir. Retrouver du bruit te fais un effet bizarre après trois journées passées dans le silence le plus absolu. Pour autant les gardes ne sont pas très bavards, ils te reconduisent dans la salle principale de la capitainerie ou une superbe demi elfe semble t´attendre à coté de la caisse scellée qui contient tes affaires.


Bonjour Messire Tauvenal, je suis Vindala Chalanter, officier en charge ce matin. Reprenez vos affaires, réglez votre amende et vous êtes libre.

D´autres vous feraient la morale, je m´en abstiendrai! Si vous êtes un mage digne de ce nom vous êtes suffisamment intelligent pour ne pas répéter vos erreurs.


------------------------------------------------
Approchant le siècle d’existence, cette demi elfe n’en reste pas moins d’une beauté stupéfiante. Plutôt menue, elle a de larges yeux noirs et une longue chevelure de jais. Vindala Chalanther est une illusionniste accomplie. Elle enseigne la magie et à l’occasion loue ses services à des aventuriers désespérés, et si l’on en crois les rumeurs locales, à quelques contrebandiers audacieux. Ayant jadis souffert de leurs intrigues, elle exècre la noblesse, lui préférant la simple compagnie des gens du commun, parmi lesquels elle se fond souvent à l’aide de ses sortilèges. Prompte à la repartie et dotée d’un humour grinçant, on lui attribue un caractère entier et difficile. Plusieurs pirates ont découvert à leur dépends qu´il vaut mieux ne pas s´en faire une ennemie. En temps qu´officier des Mages de guerre du Cormyr, elle est affecté à la garde matinale. Tous les matins, elle commande le poste de garde de la Capitainerie.

En ta présence, elle brise le scellé de la boite et te laisse libre de récupérer ton équipement. Il est tel qu´ on te l´a confisqué et rien ne semble manquer.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 30 Juin 2011, 15:14

Voyant la porte s'ouvrir, le champion occultiste se leva et sourit. Enfin il allait sortir du cachot et retrouver sa liberté. Il aurait volontiers sauté de joie à cette idée mais un sursaut d'orgueil l'en empêcha. Quitte à sortir de prison, autant le faire avec un minimum d'honneur. Il s'était bien comporté durant ces trois jours et ce n'était pas le moment de casser l'image que les dragons pourpres pouvaient bien avoir de lui. Il sortit donc de sa cellule doucement, la tête haute et suivit son libérateur pour se retrouver rapidement face à une demi elfe des plus belle. S'inclinant respectueusement devant elle, il l'écouta attentivement et lui sourit quand elle lui dit qu'elle ne lui ferait pas la morale, puisque par cette phrase elle s'en chargeait plus ou moins. Acceptant la leçon implicite et le compliment inclus dans la phrase, il se contenta de garder le silence et de récupérer ses affaires. Repassant son épée à deux dans son dos, il caressa la garde tout en souriant. Il était heureux de retrouver sa vieille amie. Pour les gens présents, voir un mage avec une épée à deux mains pouvait paraître surprenant, le voir autant apprécier de retrouver cette dite arme pouvait paraître encore plus surprenant. Peu connaissaient les champions occultistes et beaucoup de mages devaient trouver cette polyvalence quelque peu contre nature. Beaucoup de lanceurs de sorts profanes estimaient que leur profession était la meilleure et la plus puissante. Donc pour nombre d'entre eux, se diversifier également dans la maîtrise des armes avait quelque chose de dégradant. Mais pour Talian, c'était là que résidait sa véritable force. Aussi polyvalent, il pouvait de plus jouer sur les apparences et gagner du temps et l'effet de surprise. Une fois que tout son équipement fut repris, il sortit de sa bourse les quinze pièces d'or qu'il devait et enfin sa liberté était totale.

- Sachez que je vous remercie de ne pas me faire la morale et de compter sur mes capacités intellectuelles pour comprendre tout seul que je ne dois pas recommencer. Je vous laisse et je vais cesser de vous déranger. Je vous souhaite une bonne journée ma Dame. Prenez soin de vous.

Terminant par un salut de la tête, il tourna les talons et sortit de la capitainerie sans plus un regard en arrière. Enfin, il allait pouvoir commencer ses recherches et visiter la ville.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEmilienne Tarj
Charmeur de méduses

Feuille de personnage
Points de vie:
44/44  (44/44)
MessageSujet: Re: La capitainerie   Jeu 30 Juin 2011, 20:33

Si Emilienne avait jusque là ressenti un certain mal du pays, un malaise à l’idée de quitter la Rashéménie, rencontrer cette femme l’avait littéralement ramené chez elle. A l’entendre, elle revoyait son pays. Souriant sincèrement à la femme, elle effectua une rapide courbette en guise de salut, et invita d’un signe de la main ses deux serviteurs à en faire autant, même si elle savait qu’ils le feraient d’eux même.


Bien le bonjour, Dame Stormbillow. C’est un honneur de rencontrer une adepte de l’Art de votre envergure, et qui plus est maitrise notre langue et nos coutumes. Et c’est une attention des plus agréables que de nous avoir invités et accueillis. Le Mage Beyrbauer nous a conduit ici dés notre arrivée à quai, je me félicite de remarquer l’efficacité et le timing de vos subordonnées.

Regardant autour d’elle, la Wychlaran se mit à l’aise, et accepta avec joie l’invitation de l’Artière en question.


Je comprends parfaitement, même chez nous, le vin de feu pur est une boisson de choix. J’en aurai bien emmené une bouteille à partager avec vous, mais c’est malheureusement trop tard…

Toujours souriante, la magicienne se mit à l’aise, suivant ce que son hôte lui proposait, puis se tourna vers elle.


Donc, de quoi devons nous parler, exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La capitainerie   

Revenir en haut Aller en bas
 

La capitainerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande des clefs de la capitainerie
» !!! HRP : TRANSFERT DE LA CAPITAINERIE SUR FORUM 2 !!!
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: Le quartier des docks-