Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 La chope d'anguilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: La chope d'anguilles   Mer 09 Fév 2011, 21:41

De par son nom étrange et son état délabré ce bâtiment ne pouvait être qu'une taverne.

A l’intérieur, c’est un lieu plaisant et convivial. On y vient pour prendre un verre et discuter, pas pour chanter, danser ou chahuter, encore moins pour s’y battre. Y demarrer une rixe est certainement une mauvaise idée car l´endroit est trés apprécié des Dragons Pourpres et nombres d´entre eux viennent s´y détendre aprés leur service. Les gens viennent pour discuter de tout et de rien et il n’est pas rare d’y apprendre quelque rumeur. La taverne ne propose pas à manger à l’exception de pains au sel que l’on mange en général en accompagnement d’une bière. Les gens apportent parfois leur propre nourriture qu'ils consomment sur place. Il est par contre interdit d'apporter des boissons. Le choix de bière et de liqueurs est impressionnant. On y trouve notamment, la bière naine du Valbise brassée par le célèbre Clan Marteau-de-Guerre, la moins connue mais néanmoins excellente bière ambrée brassée par le clan Malecroche de Soirétoile et du vin de feu, le célèbre alcool des Rashémites.

Le mobilier, est constitue de longues tables recouverte de nappes en damier blanc et bleu ciel et de banc étroits. On s’assoit généralement là ou une place se libère, se mêlant ainsi aux conversations en cours.


Chaud devant, chaud, laisser passer la serveuse !

------------------------------------------------
Silke Hagenmaier est la solide et plantureuse serveuse de la chope d’anguilles. Il n’est pas rare de la voir passer en tenant jusqu'à cinq chopes de un litre dans chaque main. Non content, de battre bien des hommes au bras de fer, peu peuvent s’enorgueillir de tenir aussi bien la bière qu’elle. Originaire de Valombre, elle a conservé l’allure et le parler rustique des habitants des Vaux.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Mer 19 Juin 2013, 12:49

SYLVIA DOLEON

Sylvia suit son nouveau guide et soupirant à travers les rues de la cité, n'hésitant pas à lui tenir le bras comme le ferait une femme amoureuse. Autant pour continuer à accrocher sa nouvelle victime sentimentales que pour éviter qu'il continue à lui tripoter les fesses et la cuisse. Bien qu'elle n'en montre rien, elle commence à s'agacer de se faire tripoter de façon malhabile et pitoyable. Ces années au sein des voleurs d'ombre lui ont appris à respecter ou a force ou la finesse. Le problème avec Oblidion étant que pour le moment il ne semble posséder ni l'une, ni l'autre de ces qualité.

Entrant dans la fameuse auberge, elle regarde se qui s'y passe, la serveuse qui se trace un passage, les clients, les boissons dans les mains. Elle adresse un petit sourire à son chevalier servant et va à la première table qu'elle trouve dans un coin afin de se positionner avec dans son dos uniquement un mur. En effet, elle a deux sensations désagréables. La première, que Oblidion lui cache quelque chose, la deuxième et non la moindre, qu'elle est observée. Se qui la dérange plus que tout. Et donc, ainsi assise, elle verra qui rentrera dans la taverne et surtout ne pourra se faire surprendre dans son dos.

Dommage que tu ne veuilles pas me parler de tes projets. Mais bon, je peux comprendre. Après tout, on ne se connait pas ou pas depuis longtemps, c'est normal que tu gardes une certaine réserve ou que tu ne me fasses pas complètement confiance. Ca pourra te sauver la vie un jour, quoique tu fasses.

Sylvia sort alors une ration de son sac pour Oblidion et une autre pour elle.

Tu peux passer la commande s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Sam 22 Juin 2013, 18:35

SYLVIA DOLEON

Le jeune homme prend de l’assurance avec toi à son bras et marche fièrement. En entrant dans la taverne, Oblidion sourit à quelques personnes de sa connaissance sans pour autant ne plus t’accorder son attention. A ne pas douter ce jeune homme bénéficie d’un capital sympathie qui pourrait être utile en son temps, bien que ça soit auprès d’hommes d’armes de cette ville.

De ton coté l’impression d’être observé s’est évanouie avec ton entrée dans les lieux. Si observateur il y avait, il semble qu’il soit resté dehors, mais ton instinct de préservation te fait choisir une table à l’écart. Le choix de la table convenant à ton compagnon, il s’assoit non pas face à toi, mais bien à coté, car lui aussi désir voir la salle et surtout il a la ferme intention d’avoir ce qu’il est venu chercher en t’accompagnant. Dans le même temps, il refuse ta ration en te posant une main ferme et virile sur ta cuisse. Visiblement il est moins timide ici que lorsque vous flâniez dans les rues.

Non merci, j’ai mon propre repas, je ne te défausserais pas de tes bien. En revanche…

Et là il te glisse à l’oreille…

Je te défausserais bien de tes vêtements.

Puis te fait un baiser appuyé dans le cou, marquant au passage ta peau d’un léger picotement de barbe avant de finalement lever la main vers la serveuse et de la héler pour ne pas de laisser le temps de riposter.

Deux bières par ici s’il vous plait Mademoiselle !
------------------------------------------------
Oblidion est un brun aux cheveux court et aux yeux vert. Il fait dans les environ d'un mètre soixante quinze et bien qu'il ne soit agé que de 16 ans, il présente déjà un visage plus avenant qu'un simple adolescent. Il est bien battis et porte une épée d'entrainement au flanc. C'est un apprenti guerrier qui s'entraine a Marsembre auprès d'un maitre d'arme particulier. Il a beaucoup d'assurance et comprend vite les choses. Cependant il reste un adolescent avec tout ce que ça implique comme légèreté.

L’immanquable serveuse stoppe son ballet auprès de vous deux et lâche un énorme sourire au jeune homme.

Hum charmante compagnie que tu as là Oblidion ! Jvous apporte ça tout de suite. Patron ! Deux choppes !

Puis la serveuse repart rapidement pour deux autres tablées.
------------------------------------------------
Silke Hagenmaier est la solide et plantureuse serveuse de la chope d’anguilles. Il n’est pas rare de la voir passer en tenant jusqu'à cinq chopes de un litre dans chaque main. Non content, de battre bien des hommes au bras de fer, peu peuvent s’enorgueillir de tenir aussi bien la bière qu’elle. Originaire de Valombre, elle a conservé l’allure et le parler rustique des habitants des Vaux.

En attendant qu’elle revienne, il te regarde puis déballe son déjeuné fait de bons petits pains frais, de bonne tranches de lards, d’oeufs et autres crudités aux odeurs de campagne fraiche. Pas étonnant qu’il est refusé une de tes rations, son repas est beaucoup plus alléchant que le tiens. Reposant de nouveau son regard sur toi, il quitte ta cuisse pour séparer en deux parties égales, chaque chose qui compose son repas, pour finalement en pousse rune partie vers toi.

Mes parents font ce qu’ils peuvent pour prendre soin de moi depuis que ma sœur…

Il hésite un instant, puis faisant écho à tes propres propos d’avant il décida qu’il pouvait au moins t’avouer ça. Un regard noir et un visage fermé, faisant ressortir une veine sur son front voilà ce que tu peux a présent voir auprès de toi.

Depuis que ma sœur… s'est faite outragée et que des raclures lui aient gâché sa vie.

La phrase était dite et si tu as une pointe de jugeote tu peux comprendre pourquoi un jeune homme de la campagne se retrouve à devenir un guerrier. Ses yeux en disent long sur sa détermination transportant Oblidion dans le monde des hommes. La vengeance voilà ce que tu peux lire a présent sur ton compagnon de table.
------------------------------------------------
Oblidion est un brun aux cheveux court et aux yeux vert. Il fait dans les environ d'un mètre soixante quinze et bien qu'il ne soit agé que de 16 ans, il présente déjà un visage plus avenant qu'un simple adolescent. Il est bien battis et porte une épée d'entrainement au flanc. C'est un apprenti guerrier qui s'entraine a Marsembre auprès d'un maitre d'arme particulier. Il a beaucoup d'assurance et comprend vite les choses. Cependant il reste un adolescent avec tout ce que ça implique comme légèreté.

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Lun 08 Juil 2013, 11:43

SYLVIA DOLEON

Sylvia prit se que le jeune homme lui tendait et commença à grignoter tout en sirotant sa bière, se disant qu'il n'était guère prudent de commencer à boire de l'alcool aussi tôt dans la journée. Néanmoins, elle était sensée être une guerrière, une aventurière et les aventuriers sont connus pour abuser des boissons alcoolisées. Du moins pour la grande majorité. Mais elle but sa chopine à petites gorgées tout en mangeant et prit tout de même plaisir à boire quelque chose de frais de bon matin même si elle aurait préféré de l'eau ou du jus de fruit frais. Cependant, elle reposa chope et nourriture lorsque Oblidion reprit la parole pour lui expliquer entre autre, du moins indirectement, les raisons de sa formation martiale. Et en comprenant tout, Sylvia eut un haut le coeur et repoussa sa chope loin d'elle avant de prendre les mains du jeune homme dans les siennes et de le regarder droit dans les yeux.

- Surtout si tu as besoin d'aide, n'hésites pas à me demander. Je me ferai un plaisir de t'apporter mon soutien dans ta vengeance contre ceux qui ont osé détruire la vie de ta soeur. Je suis très sérieuse. Mon épée sera à ton côté si tu la veux. Je ne supporte pas cette engeance et si je peux en éliminer, je suis toujours partante.

Plus de jeu, plus de séduction. Le visage dur, l'amniène montrait qu'elle était sérieuse et que sous ses airs doux et agréables à regarder elle était quelqu'un de dangereuse et prête à faire couler le sang. Elle avait dit être une aventurière et les aventuriers étaient connus pour tuer, que se soit des gobelins au hasard des chemins ou autre chose. Elle en plus était une assassin expérimentée qui avait été formé par les meilleurs tueurs de sang froid du sud de la Côte des Epées, de l'Amn et du Téthyr. Et tout à coup, mettre ses talents très particuliers au service de ce jeune homme dont la soeur avait subi le pire des traitement que l'on puisse infliger à une femme était pour elle naturelle. Elle ferait couler le sang mais accorderait une mort lente et douloureuse, et s'en faisait un serment silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Sam 20 Juil 2013, 17:20

SYLVIA DOLEON
A présent c’est de la surprise qu’on peut lire dans les yeux du jeune homme. Comment aurait-il pu croire qu’en avouant ses motivations, il aurait droit à une telle déclaration. En parler lui est déjà bien pénible, tant il aime sa sœur, mais il était très loin d’avoir pu imaginer que tu lui offrirais ton aide.  Sans te l’avoir dit, tu avais compris ses motivations et ce qui l’avait poussé à devenir un guerrier. Pourtant il te regarde d’un air sombre,  et retire ses mains des tiennes, même s’il aurait tout donné pour les toucher encore et encore, il ne peut croire ce que tu viens de proposer.

Ne te moque pas de moi veux-tu. Tu me connais à peine, il y a peu j’essayais de te séduire, et là d’un coup tu propose ton aide, alors que je te parle de…

Il baissa la voix d’un ton, car il n’a pas oublié où vous vous trouviez.

.. de m’aider à tuer 3 personnes. Combien d’hommes as-tu déjà tuer. Tu ne me feras pas croire que mon fardeau t’intéresse. A moins que…

Il prend un peu de recule, te regarde toute entière, puis se rapproche de nouveau de toi et continu sur le ton de la confidence.

Tu veux quoi en échange, hein ? Pourquoi m’as-tu choisi ? C’est un test, c’est ça ?
Puis il blêmi et suffoque un peu.

C’est mon test ? On m’avait parlé d’un test, mais je pensais que ça serait par une personne que je connaissais. Je n’aurais pas cru qu’il s’agissait de toi, heu enfin je veux dire de vous.
------------------------------------------------
Oblidion est un brun aux cheveux court et aux yeux vert. Il fait dans les environ d'un mètre soixante quinze et bien qu'il ne soit agé que de 16 ans, il présente déjà un visage plus avenant qu'un simple adolescent. Il est bien battis et porte une épée d'entrainement au flanc. C'est un apprenti guerrier qui s'entraine a Marsembre auprès d'un maitre d'arme particulier. Il a beaucoup d'assurance et comprend vite les choses. Cependant il reste un adolescent avec tout ce que ça implique comme légèreté.

Et d’un coup il n’ajoute plus aucuns mots. Visiblement un malaise s’est installé en lui. Pensant avoir eut affaire à une vraie inconnue,  Oblidion se mord maintenant là langue d’avoir avoué si facilement, la cause de son engagement pour devenir guerrier. Il se sent confus d’avoir également voulu, charnellement, d’une femme qui doit évaluer sa capacité à être un bon guerrier.  Mais n’en rougi pas pour autant. Te toisant, le jeune homme tente de cacher son trouble en buvant presque cul sec sa chope de bière.  IL attend visiblement une réponse.

Seulement la porte d’entrée s’ouvre à nouveau dans la taverne. Un homme vient d’entrer. Il porte un pourpoint d'un rouge bordeaux intense, finement brodé. En descendant le regard vers sa taille, il porte à la ceinture une dague finement serti de pierres. Dans une de ses mains il a un grand livre à la couverture de cuir brun. De l’autre il hèle la serveuse puis du menton te désigne. Tu es au fond de la salle, dos à un mur et sans porte arrière pour te dérober. Et surtout tu as Oblidion qui attends d’un air interrogateur une réponse.[/color]

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Dim 21 Juil 2013, 10:48

SYLVIA DOLEON

Sylvia regarde le jeune homme d'une étrange façon lorsqu'il termine de parler. Car il vient de réussir à la surprendre. Pas par le fait qu'il lui ai parlé de sa vengeance, mais bien son histoire de test. Car si tuer ne la dérange en rien, cette histoire de test la dérange vu que c'est la première fois qu'elle croise ce jeune homme dont elle ignorait tout auparavant et dont elle se moquait complètement.

Non ce n'est pas pas moi qui doit te faire passer un quelconque test. Je viens tout juste d'arriver au Cormyr et pour une raison bien précise. Je ne suis pas là pour te faire passer le moindre test. Et si je t'ai proposé mon aide c'est parce que je sais se que ta soeur a vécu et qu'en effet, elle mérite d'être vengée pour cela. C'est tout. Si tu ne veux pas de mon aide, dis le et je ne t'aiderai pas. Et ne t'inquiètes pas, tu sais quand on parcourt les chemins, on apprend à tuer. Et dans mon genre on peut dire que c'est même devenu une spécialité.

Sylvia s'arrête lorsqu'elle voit l'homme aux dagues ornées de pierreries entrer dans la taverne. Et bien qu'elle n'ait aucune porte de sortie prêt d'elle elle s'en moque car elle ne le craint pas et se battra si ce dernier décide de s'en prendre à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Ven 30 Aoû 2013, 14:02

SYLVIA DOLEON

Ta réponse détend le jeune homme. Mais tu peux encore sentir une tentions mêlée à une pointe de gêne de sa part. Contrairement à toi, il n'a pas vu l'entrée de l'homme qui avance toujours vers votre table. D'un hochement de tête, il acquiesce avant de desserrer les dents et de dire.

Bon très bien me voilà tranquillisé. Comme je te l'ai dit je suis à la fin de ma formation, voilà quelque années déjà que je me consacre à cela et à ma future tâche, je ne voudrais pas gâcher mes chance. Je suis navré que tu ais eut à subir cette ignominie. Je ne comprends pas ce genre de comportement.
------------------------------------------------
Oblidion est un brun aux cheveux court et aux yeux vert. Il fait dans les environ d'un mètre soixante quinze et bien qu'il ne soit agé que de 16 ans, il présente déjà un visage plus avenant qu'un simple adolescent. Il est bien battis et porte une épée d'entrainement au flanc. C'est un apprenti guerrier qui s'entraine a Marsembre auprès d'un maitre d'arme particulier. Il a beaucoup d'assurance et comprend vite les choses. Cependant il reste un adolescent avec tout ce que ça implique comme légèreté.

Votre conversation est interrompue par l'arrivée de l'homme qui était devant toi dans la file d'attente tout à l'heure. Sans perdre de temps le nouveau venu s'installe à la table sans votre avis.

Bien le bonjour à vous deux, je me permets car je vois qu'il reste une chaise a votre table.

Et dans le même temps, la serveuse vient lui déposer sa commande mais elle est visiblement moins détendue que lors de votre arrivée. De son sourire forcé elle fait quand même sa besogne.


Et voilà pour vous. Puis-je vous remettre une autre commande ?

Oblidion fait un signe négatif à la demoiselle, bien contente de pouvoir très vite s'éclipser avec un clin d'oeil complice vers le jeune homme. Visiblement elle n'avait sacrément pas envie de rester auprès de votre nouvel interlocuteur.
------------------------------------------------
Silke Hagenmaier est la solide et plantureuse serveuse de la chope d’anguilles. Il n’est pas rare de la voir passer en tenant jusqu'à cinq chopes de un litre dans chaque main. Non content, de battre bien des hommes au bras de fer, peu peuvent s’enorgueillir de tenir aussi bien la bière qu’elle. Originaire de Valombre, elle a conservé l’allure et le parler rustique des habitants des Vaux.

Une fois la serveuse parti, l'homme reprends le fil de la conversation, mais Oblidion n'est pas de cet avis.

Vous savez que vous nous dérangé en pleine conversation là... Ca vous arrive souvent de vous imposer comme ça ?

La voix d'Olbidion s'était durcie et surtout il est agacé de voir quelqu'un d'inconnu s'installer sans y avoie été convié. Aussi il entant bien faire partir cet indésirable.

------------------------------------------------
Oblidion est un brun aux cheveux court et aux yeux vert. Il fait dans les environ d'un mètre soixante quinze et bien qu'il ne soit agé que de 16 ans, il présente déjà un visage plus avenant qu'un simple adolescent. Il est bien battis et porte une épée d'entrainement au flanc. C'est un apprenti guerrier qui s'entraine a Marsembre auprès d'un maitre d'arme particulier. Il a beaucoup d'assurance et comprend vite les choses. Cependant il reste un adolescent avec tout ce que ça implique comme légèreté.


J'ai à m'entretenir avec la jeune Dame là, donc si tu veux bien, j'aimerais continuer ma conversation. Pourquoi n'irais-tu pas voir plus loin si une demoiselle de ton age ne passerait pas dans de coin.

Son regard insistant montre que ces dires sont très sérieux, il veut être en tête a tête avec toi. L'évidence même au vu du larcin qui tu as perpétré. Pour autant il ne faudrait pas que cette matinée ce transforme en combat de coq....

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Mer 04 Sep 2013, 10:30

Sylvia regarde l'homme approcher et s'installer tout naturellement à la table qu'elle occupe avec Oblidion sans même une surprise. Elle reconnait l'homme à qui elle a dérobé une dague et ne retient un sourire que de justesse. Elle en retient d'ailleurs un autre lorsque Oblidion voulant très probablement affirmer son statut de mâle viril et puissant tente de donner de la voix pour intimider l'étranger qui ne se démonte pas et malgré un ton courtois fait clairement comprendre au jeune homme qu'il vaut mieux pour lui qu'il s'en aille. La roublarde se tourne alors vers Oblidion et lui dit d'une voix douce.

Oblidion va discuter avec la serveuse le temps que je suis avec ce monsieur. Il n'y en a pas pour longtemps et je suis sûre que plus vite monsieur sera satisfait plus vite il nous fichera la paix. Je te rejoindrai dès que ce sera fini.

Une fois la phrase terminée, elle regarde intensément le jeune homme droit dans les hommes pour ponctuer sa phrase et surtout insister sur la nécessité de son départ pour que la discussion puisse avoir lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Mer 04 Sep 2013, 14:52

SYLVIA DOLEON

Se voyant mit sur la touche, Oblidion accepte son sort et ta demande, ne voulant chercher querelle plus que nécessaire. Dignement et fataliste, il se lève de table sans faire d'histoires, contrôlant les émotions qui germent pourtant en lui. Un masque d’indifférence sur le visage, il te salut fraichement et ne s'adresse pas au nouvel interlocuteur préférant ne pas perdre son temps. Si tu le suis des yeux, il s'avance effectivement vers la serveuse qu'il connait bien, sort de sous son armure, une petite bourse pour, selon tes déductions, payer vos consommations et lui fait une petite bise amicale. Et alors que tu lui avais demandé de rester, il se dirige vers la porte, sans un regard à ton égard et sort de la taverne fermant calmement la porte derrière. Est-il vexé ? Sera-t-il dehors à ta sortie ? Toujours est-il qu'il n'est plus dans ton champs de vision,  et que c'était plus que ce que tu  avais demandé.

A ta table, buvant calmement son breuvage, l'homme attendait patiement que votre petit manège se termine. Puis il prit la parole.

Bon, maintenant que le gamin à prit le large, on va peut-être enfin parler de vos dons particuliers pour la cambriole qu'en dite vous ?
------------------------------------------------
Il a l'allure d'un pirate,mais ce n'est qu'une allure. Borya aime à porter un bandeau sur le front. Sans doute cherche t-il à égayer le blanc de ses cheveux, histoire qu'on ne le prenne pas pour un vieillard. La stature honnêtement imposante de l'homme lui donne une prestence naturelle qu'il compléte par un menton costaud et bien dessiné. Ses yeux sombres sont emprunt de malice et de sérieux malgré tout. Il se promène souvent avec un livre en cuir rouge et y griffonne frénétiquement avec la régularité d'un facturier.

L'homme est serein, parfaitement conscient de ce qu'il dit et te regarde attentivement pour voir ta réaction.

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Jeu 12 Sep 2013, 09:10

Sylvia observe attentivement le jeune homme s'éloigner en faisant sa tête d'homme blessé mais qui ne veut pas le montrer et elle se rend alors compte de sa jeunesse et de son manque total d'expérience de la vie. Il débarque ici avec un projet mais sans moyens substantiels de le mener à terme sans risques pour lui. Et cette attitude qu'elle peut voir en ce moment montre bien qu'il est encore qu'un enfant qui veut découvrir la vie mais n'est pas protégé contre toutes les déceptions qu'elle apporte. Surtout qu'elle lui a juste demandé de l'attendre, lui signifiant ainsi implicitement qu'elle viendrait le rejoindre dès que tout cela serait fini.

En effet, il est parti. Faites vite, je n'ai pas que ça à faire et je doute que cette conversation m'intéresse très longtemps. Le gamin comme vous dites m'attend et il serait dommage qu'il boude ainsi trop longtemps tout seul.

Néanmoins, sa dernière remarque arrache un sourire sur son joli minois car elle imagine Oblidion boudeur qui essaiera de la faire culpabiliser quand elle le rejoindra, si il ne c'est pas déjà enfui en courant et en la maudissant. Bref, pour elle, c'est à voir plus tard, là elle s'occupe de l'homme présent et prend bien soin de sortir sa propre dague le plus discrètement possible, prête à l'utiliser sur cet homme trop sûr de lui si jamais cette conversation lui déplait.

Je vous écoute.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Jeu 19 Sep 2013, 09:54

SYLVIA DOLEON

Obtenant ainsi ton attention, Borya un rictus aux lèvres, déposa devant lui sa boisson et posa se mains bien à plat sur la table.

Voyons voyons jeune fille, il n'est nullement nécessaire de pointer sur moi une quelconque lame, sauf s'il s'agit de me rendre celle que vous m'avez habilement dérobée un peu plus tôt ce jour.

Le ton taquin ne laisse cependant aucun doute, il est visiblement très bien informé et sur de ce qu'il avance. Ne doutant pas de tes propres talent, tu te retrouve dans une position un brin inconfortable face à l'assurance implacable dont il fait preuve.
------------------------------------------------
Il a l'allure d'un pirate,mais ce n'est qu'une allure. Borya aime à porter un bandeau sur le front. Sans doute cherche t-il à égayer le blanc de ses cheveux, histoire qu'on ne le prenne pas pour un vieillard. La stature honnêtement imposante de l'homme lui donne une prestence naturelle qu'il compléte par un menton costaud et bien dessiné. Ses yeux sombres sont emprunt de malice et de sérieux malgré tout. Il se promène souvent avec un livre en cuir rouge et y griffonne frénétiquement avec la régularité d'un facturier.

Il jet un regard dans la pièce, puis observe avec patience ta réaction à ses premières paroles pleine d'assurances. Il semble aussi apprécier les traits de ton visages ainsi que ton buste. Puis il prends une inspiration profonde et croise ses mains devant lui.

Bien je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps. Je me nomme Borya, enfin disons que c'est comme ça qu'on peut me connaître. Et je dois dire que vous et vos talent tombent plutôt a pic dans les affaires qui me préoccupent.

Tout en te parlant l'homme cherche la moindre expression que ton visage pourrait faire paraître afin de voir si, jusqu'ici, il a toute ton attention ou non. Il pose maintenant une main sur son livre en cuir, le même qu'il avait devant toi dans la file et dont tu sais qu'il y a nombre de lignes de calcules inscrites dessus. Et sa voix rauque reprend.

Et justement vous me devez une faveur, n'est-ce pas la bonne fortune qui nous a réunie ici ? A la petite coquine, toujours là où on s'y attend le moins.

Il te laissa le temps de comprendre ce qu'il venait de sous entendre.
------------------------------------------------
Il a l'allure d'un pirate,mais ce n'est qu'une allure. Borya aime à porter un bandeau sur le front. Sans doute cherche t-il à égayer le blanc de ses cheveux, histoire qu'on ne le prenne pas pour un vieillard. La stature honnêtement imposante de l'homme lui donne une prestence naturelle qu'il compléte par un menton costaud et bien dessiné. Ses yeux sombres sont emprunt de malice et de sérieux malgré tout. Il se promène souvent avec un livre en cuir rouge et y griffonne frénétiquement avec la régularité d'un facturier.

Spoiler:
 

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Mer 09 Oct 2013, 14:00

Sylvia écoute et éructe en silence de s'être faite avoir aussi facilement. Comme quoi, il y a toujours plus fort que soi et elle vient de se le voir rappeler de façon tout à fait brutale. Un simple vol et voilà qu'elle se retrouvait embarquée dans elle ne savait quoi. Et elle se doute bien que rendre l'objet du délit ne servira pas. Cet homme semble être du genre à ne plus lâcher sa proie une fois qu'il l'a. Faisant son plus beau sourire Sylvia se penche un peu vers lui, dague posée sur la table et lui caresse la joue d'un doigt avant de reprendre une position assise normale et tranquille.

C'est toujours un énorme avantage d'être dans les bonnes grâces de Tymora. Et comme il semblerait que ce ne soit pas mon cas, ayez la gentillesse de cesser de jouer avec moi comme un chat avec une souris et exposez moi clairement et rapidement se que vous désirez. Car je ne suis pas une souris et je déteste que l'on joue avec moi quand je ne le veux pas. Alors qu'on en finisse car de plus je suis attendue comme vous le savez fort bien.

Sans montrer une once de mauvaise humeur, l'assassin reste ferme et montre qu'elle n'est pas comme tous les petits nouveaux. Elle reconnait son erreur et utilise une loi de la rue pour se faire pardonner mais que cela en restera là après. Elle attrape son verre et le vide cul sec. Lorsqu'elle le repose, sans plus de bruit, elle reprend la parole tout en se levant.

Maintenant, car moi je pars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Mar 18 Fév 2014, 17:24

Avec un bref sourire il clapota sans bruit dans ses mains, satisfait du spectacle que tu lui donne. Puis il te fait une moue perplexe et décide de te dire la raison de sa ruse en toute bonne foi selon le ton neutre qu'il utilise.

Calmez-vous, et reposez vos fesses sur ce siège. Votre gamin attendra vu la façon dont il vous dévore des yeux, il n'est pas prêt de vous lâcher. Mais ce n'est pas a vous que je vais apprendre comment mener les hommes.

Il tapa un coup sur la table et entra dans le vif du sujet.

Bon, ce que je vous propose c'est un partenariat. Je cherchais quelqu'un d'aussi doué que moi dans l'art de subtiliser des choses. Et vous êtes la personne qu'il me faut. Je ne sais pas ce que vous comptiez faire dans cette ville, mais en vous associant à moi je vous promet un brillant avenir. Etre à la tête d'une guilde, ici, faisant parti de l'option.

Dans son discours, tu ne décèle aucunes tromperies, il te semble parfaitement sincère et saint d'esprit. Anticipant tes questions il complète son discours.
En fait il nous faut récupérer un objet très précieux qui m'a été prit. Je ne parle pas de la dague, te dit-il avec un clin d'oeil, elle est cadeau vous l'avez bien mérité, non je parle d'un vase ancien et qui vaut une fortune. C'est suite à un léger désaccord avec un homme, qu'il m'a été prit et il me faut de l'aide pour le reprendre. Le hic c'est qu'il se trouve sur un vaisseau et que je n'ai pas le pied marin...
------------------------------------------------
Il a l'allure d'un pirate, mais ce n'est qu'une allure. Borya aime à porter un bandeau sur le front. Sans doute cherche t-il à égayer le blanc de ses cheveux, histoire qu'on ne le prenne pas pour un vieillard. La stature honnêtement imposante de l'homme lui donne une prestance naturelle qu'il complète par un menton costaud et bien dessiné. Ses yeux sombres sont emprunt de malice et de sérieux malgré tout. Il se promène souvent avec un livre en cuir rouge et y griffonne frénétiquement avec la régularité d'un facturier.

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSylvia Doléon
Dresseur de singes

Feuille de personnage
Points de vie:
64/64  (64/64)
MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   Jeu 20 Fév 2014, 12:36

SYLVIA DOLEON

Se rasseyant suite à la demande de son vis à vis, Sylvia l'écoute le plus attentivement possible et ne ressort aucune émotion. Car en effet, ce que lui propose l'homme fait parti de ses projets et cela semble bien trop beau. En effet, elle vient juste d'arriver en ville et ne connait pas cette personne mais pourtant l'homme lui propose une association et ensuite la direction d'une guilde de voleurs. Où se trouvait donc le piège, Sylvia se le demandait.

- Quel est le nom de ce navire ? Dans quelles circonstances ce vase a t-il été perdu ? Combien de membre d'équipage ? Qui est le capitaine ? Y a t-il uniquement des marins ou également des gens d'arme et des lanceurs de sorts ? Y a t-il des gens alloués à la garde de ce vase ? Où se trouve t-il exactement dans le bateau ?

Sylvia désirait un maximum d'informations avant d'accepter. En effet, on lui avait appris à ne pas foncer tête baissée dans les ennuis. Les Voleurs de l'Ombre étaient d'excellents professeurs et ce n'était pas parce qu'elle se retrouvait loin d'Amn et qu'elle ne désirait pas y retourner qu'elle devait tout oublier et faire honte à Courtaud et à ses leçons de vie et de vol. D'ailleurs penser au nain lui fit un petit pincement au coeur, pincement qui lui rappela également pourquoi elle se retrouvait dans cette ville, si loin de chez elle.

- Bien j'accepte. Cependant je veux toutes les informations que j'ai demandé. Et autre chose aussi, je veux le nom du Capitaine et connaître ses habitudes et ses goûts en matière de femmes. Où d'hommes. Après tout, avec les marins, tout est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La chope d'anguilles   

Revenir en haut Aller en bas
 

La chope d'anguilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'auberge de la Chope de Fer
» Chaudron Baveur (Auberge)
» Les Chimères
» Dans la jungle, terrible jungle...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: Le quartier de la tour-