Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 Quelque part dans la vieille ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Quelque part dans la vieille ville   Mer 09 Fév 2011, 20:52


La vieille ville

On ne fait pas un pas sans tomber sur une échoppe. On y trouve des ateliers de tout, on y fabrique de tout, on y serpente entre les enseignes. Ici un forgeron, là un charron, plus loin un tonnelier, à côté d’un fourreur, et ainsi de suite au fil des rues qui ont toute des noms de métier. Les corporations de métier y sont très puissantes. On y croise une foule d’ouvriers et leurs maîtres d’oeuvre en tenue de labeur. A part les artisans, on trouve d’autres habitants, pour la plupart des employés de ville et des domestiques qui vivent ici, un peu mieux que dans les bas quartiers.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: Quelque part dans la vieille ville   Jeu 23 Juin 2011, 12:24

En provenance des rigoles


La réaction de la noble damoiselle était des plus prévisible mais au fond le jeune homme était persuadé qu'elle s'en remettrait et que son orgueil de femme probablement exacerbé avait du en voir d'autre, à sa mine renfrogné il ne répondit que par un mince sourire. Peut être le sourire du chevalier qui avait fait battre le plus de cœurs.

Puis les choses qu'il considérait comme sérieuse reprirent, après avoir grimpé sur la berge grâce à Aeron, Aldayr le rassura quand à son état.



Tout va pour le mieux Aeron, merci.

Je n'ai pas réussit à rattraper notre fuyarde, elle a été plus agile et plus chanceuse que moi pour sauter cette rigole et j'ai fini par atterrir dans la gondole de la Damoiselle de Monthor.

Allons mon brave, nous avons un rendez vous et je crains que par ma faute cette course ne nous ai grandement ralentit et sans résultats qui plus es.

Reprenez votre souffle et retrouvez les autres, il ne faut plus nous disperser désormais


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Laissant le temps à la lame de retrouver ses camarades dispersés, Aldayr observa avec plus amples attention la rose noir laissé par sa compagnonne de course, puis en l'absence de sac la rangea dans sa sacoche de ceinture en essayant de la préserver au maximum.

Ensuite son regard se posa sur le quartier dans lequel il se trouvait, il avait tellement courue qu'il n'aurait même pas été étonné d'être à Suzail désormais. Pourtant il semblait évident au vue des écriteaux, des échoppes et du monde qu'il était dans un des quartiers les plus animé et populaire de Marsembre. S'approchant d'une des échoppes au hasard il observa ce qu'il pouvait y avoir à l'intérieur, sincèrement intéressé de découvrir les spécialités local et l'artisanat de la ville.

Espérant que la garde puisse se reformer rapidement et qu'ensemble ils pourraient rapidement prendre le chemin de la forteresse Aldayr n'avait pas de temps à perdre et il avait préparé son petit discours qu'il comptait livrer en s'excusant encore une fois mais sans perdre une minute de plus.



J'ai l'impression de passer mon temps à m'excuser depuis que je suis arrivé…

Un discours simple et concis suffira... Quelque chose comme

Je m'excuse pour cette course qui n'a donné aucun résultat et pour ses conséquences…

Nous allons devoir presser le pas désormais. Si la Lame Steed, pouvez nous indiquer une route plus courte pour la forteresse, nous gagnerions du temps et je vous en sais gré.

Puis ses pensés se fixèrent sur autre chose...


Que vais je bien devoir faire pour me rattraper de ma goujaterie envers mademoiselle de Monthor...


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.


Il avait désormais hâte de pouvoir disposer de ses quartiers et de se reposer quelques instants et une question était entrain de germer dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Quelque part dans la vieille ville   Ven 24 Juin 2011, 19:39

Aldayr d´Argevrai


Dans la rigole, la gondole s´éloigne sans un bruit laissant derrière elle un sillage tourbillonnant dans l´eau noire. Bien droite sur son siège la damoiselle de Monthor te tourne le dos. Elle disparait bientot de ton champs de vision sans avoir relâché son allure guindée ni tourné la tête dans ta direction.


Vous m´avez fait peur Monseigneur, j´ai bien cru vous avoir perdu cette fois ci.

Écoutant ton ordre, il acquiesce et s´éloigne d´un bon pas à la recherche du reste de ton escorte.

Restez ici Monseigneur, ne vous éloignez pas, vous vous perdriez dans la vieille ville ...
Je me dépêche.


------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Lames, simples caporaux et militaires du rang forment l´immense majorité des Dragons Pourpres.

Te retrouvant seul, tu examines la rose noire offerte par la charmante hors-la-loi.


La fleur semble avoir été fraichement coupée, la tige en biseau. D´ailleurs, les pétales ont encore leur éclat velouté et leur douceur qui rappelle la peau d´une femme. Le bouton encore partiellement fermé dégage un parfum subtil aux tonalités douces et enivrantes. Manipulant la fleur pour la ranger, tu te piques à une épine et une goutte de sang perle du bout de ton doigt.

Reportant ton attention sur la rue alentours, il te semble découvrir l´animation du quartier. Tout à ta poursuite, tu n´y avais pas prêté attention plus tôt. Les gens qui croisent ton chemin te regardent avec respect et étonnement, ne manquant point de te saluer au passage. Sans doute se demandent ils ce que fait un noble de ton rang, seul et sans escorte dans ce quartier.

Après quelques minutes d´attente, ton escorte n´est toujours pas réapparue et ta curiosité te pousse vers un atelier de l´autre coté de la rue, à quelques mètres à peine de là ou tu as laissé Aeron.

C´est un atelier de marqueterie. Plusieurs apprentis s´activent à poncer, limer ou découper des pièces de bois minuscules aux teintes allant du blond au noir d´ébène. Plus loin un ouvrier taille les pièces qui seront incrustées dans le bois dans des matériaux précieux comme la nacre, et l´ivoire. Enfin, le maitre ébéniste incruste les pièces dans la structure du bois de manière si parfaite que même en passant le doigt à la surface on n´en sent pas le relief. Ils travaillent sur un petit meuble de nuit, qui finira certainement dans la chambre à coucher d´un noble, à moins qu´il ne soit exporté vers un lointain pays.

Se sentant observé, le maitre ébéniste interrompt son travail pour te saluer et s´avancer vers toi.


Giuseppe Maggiolini, maitre ébéniste.

Puis je renseigner votre Seigneurie?


------------------------------------------------
Marsembre abrite de nombreux artisans: forgerons, charrons, tonneliers, fourreurs et drapiers. Les buffetiers de Marsembre sont réputés pour leurs pièces de marqueterie, caractérisées par des l’absence d’arête et de coins. La marqueterie de Marsembre est réputée bien au delà des frontières du Cormyr. Les pièces les plus chères intègrent de la nacre ou de l’ivoire, importée de lointains pays.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par Elmonster le Mar 28 Juin 2011, 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: Quelque part dans la vieille ville   Mar 28 Juin 2011, 08:27

Avant de la ranger le regard du jeune homme s'attarda sur la fleure que la charmante voleuse lui avait lancé. Aussi loin qu'il s'en souvenait c'était bien la première fois qu'une femme lui offrait une rose et même si les circonstances n'étaient pas vraiment amoureuses pour le moins il y avait pourtant dans ce geste quelque chose qui en disait long sur la femme masqué.

Le paladin se remémora les quelques fois ou il avait acheté des fleurs pour les offrir à une jeune fille avec un brin d'amertume et de regret. Sa vie de militaire et ses devoirs l'ont à chaque fois dissuadé de prolonger les expériences avec le sexe opposé. Le devoir vient loin avant le plaisir et la passion. Mais le devoir était aussi à un certain moment de permettre à sa famille de continuer à grandir et à se renforcer.

C'est donc un peu par obligation qu'Aldayr cherchait un parti mais il était aussi poussé par une envie trop longtemps réprimé et le paladin n'imaginait pas ne pas faire un mariage d'amour, se marier sans la passion de l'amour aurait été un mensonge honteux voir ignoble.

Le doux parfum de la rose était des plus enivrant et il poussait à des réflexions un peu hors de propos actuellement, cherchant à retrouver ses esprits le paladin rangea la fleure mais dans la précipitation se piqua à une de ses épines et vie une goute de son sang perlé.


Elle avait la grâce et la douceur d'une rose, mais aussi les piquants.

Je n'arrive pourtant pas à penser qu'elles ne puissent être qu'une vulgaire voleuse voir tueuse de bas étages, il faudra que j'en parle au chef de la garde.



------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.


Sortant un peu de ses pensés Aldayr regardant dans une boutique tout en réfléchissant vit le maitre artisan arriver vers lui et se présenter, il lui répondit avec un sourire


Merci non mon brave, j'admirais simplement la précision de votre travail.

Je n'ai malheureusement pas de domicile que je pourrais agrémenter d'un si noble mobilier.

Mais si un jour je dois meubler une maison, je penserais à vous et à votre travail soyez en certain.


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Il avait le plus grand respect pour ceux qui travail de leurs mains et ainsi tendent vers l'excellence de leur métier, le fidèle de la cavalière continua d'observer le travail des ouvriers quelques instants puis commença à faire les cents pas d'impatience dans la rue pavé, espérant voir arriver son escorte dans les délais les plus brefs. Mais l'impatience étant un défaut à combattre Aldayr pris une grande inspiration et tenta de se calmer intérieurement.


Cette course m'a beaucoup énervé, et excité. Mais je dois retrouver mon calme…

Ho cavalière toi ma déesse,
Toi qui es la mère de la sagesse
Tu qui protège par la tactique
du chaos de la guerre.
Le calme et la logique
sauve le cœur de tes frères
Dans le chaos des batailles
Nous restons sans faille
Grâce à toi la cavalière
Qui de nous tous est la mère



------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Ainsi rasséréné le paladin de la cavalière rouge attendait tranquillement son escorte en oubliant les traquas de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: Quelque part dans la vieille ville   Mer 29 Juin 2011, 14:59

Aldayr d´Argevrai


Il se passe une bonne vingtaine de minutes avant que Aeron et le reste de ton escorte soient de retour.


Nous n´avons pas retrouvé ce fuyard messire, il a du prendre un autre chemin et nous n´avons pas croisé sa route.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.

Au moins, tu sais quoi leur dire à leur retour et vous repartez sans perdre de temps en direction de la forteresse navale, guidé par Steed à travers le cœur tortueux de Marsembre. Il vous faut encore une bonne dizaine de minutes de marche mais celles ci se passent sans incident notable, à part un cochon qui semble t´apprécier et que ton escorte se voit contrainte de chasser à grands coups de pieds.

Enfin vous quittez la vieille ville et passez une nouvelle enceinte qui vous mène dans le port militaire, en vue de la formidable forteresse de l´étoilée. Amarrés dans le port, plusieurs navires de guerre oscillent doucement au grès de la houle légère.

S´arrêtant devant la forteresse, Gontran s´adresse à toi


Nous y sommes Monseigneur, la forteresse navale. Ce fut un honneur de vous rencontrer.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quelque part dans la vieille ville   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part dans la vieille ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» ? Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ? Jill
» FB - Quelque part dans la Méditerranée [Simbad et Setesh]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: La vieille ville-