Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 La rue Varanth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: La rue Varanth   Mer 09 Fév 2011, 13:47

La rue Varanth commence dans la vieille ville, à un carrefour avec la rue Gelguld, près de la "petite porte", au sud de la base navale. Elle traverse un pont vers le sud vers le vieil Arn ou elle croise le bout de la rue Chancever, continue encore au sud via un autre pont vers l'île aux épaves dont elle longe les rives Est puis Sud, contournant le palais de la famille noble Bracegauntlet. Elle atteint finalement l'île d'Aertoprann et s'y termine dans un carrefour avec la rue Torve.

Tu viens de t'engager dans la rue lorsqu'un gamin âgé de 8 ou 9 ans t'agrippe par la manche.


Hey, M’sieur M’sieur, vous venez d’où ? J’vous conduis ? Je connais toute la ville comme ma poche, ne trouverez pas d’meilleur guide que moi dans tout Marsembre. M’sieur.


------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Jeu 14 Juil 2011, 20:11

En provenance de la forteresse de l'étoilée

Après un entretiens aussi intense en terme d'information que de stresse Aldayr appréciait l'air frais et marin du port militaire, malgré les odeurs inhabituel pour lui. Le jeune homme était très heureux de sa première rencontre avec son oncle et de la mission qui lui avait été confié, d'ailleurs même sans cela il aurait probablement cherché à retrouver cette "Rose noire" alors c'était aussi bien que ce soit la officiel.

Désormais il devait rencontrer le Baron de Bracegauntlet pour se présenter et faire savoir à cet ami de la couronne que son affaire était une priorité pour la couronne. Les indications du garde semblaient assez simples mais ne connaissant pas les ilots et n'ayant aucune idée de la géographie des lieux il était pourtant un peu dubitatif sur sa capacité à trouver le Manoir.

Heureusement à peine avait il mit le pied dans la rue Varanth qu'un jeune homme vint proposer ses services de guide.

Hey, jeune homme.
Je viens de Suzail et j'ai effectivement besoin d'un guide. J'ai ouïe dire que la route était assez simple mais si tu peux m'aider ce ne sera pas de refus.

Je cherche le manoir du Baron de Bracegauntlet et durant le trajet j'aurais des questions sur la ville à te poser.

Si tu remplis bien ton office je pourrais peut être te proposer un travail plus permanent, et ce que cela t'intéresse ?

Mais tout d'abord, dit moi ton nom s'il te plais ?


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Malgré les paroles du maître de bataille, le fidèle de la cavalière savait qu'il avait besoin d'aide et d'information précis sur Marsembre et parfois l'argent était une grande motivation, surtout pour ceux qui en manquaient cruellement. Bien traité et récompensé le paladin espérait voir la nature fondamentalement bonne d'un enfant remonter à la surface et ainsi inspirer la loyauté, le respect et l'amour de sa patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Ven 15 Juil 2011, 11:18

Aldayr d´Argevrai


Le garçon te sourit et semble enthousiaste à l'idée de te guider quelque part.


Moi c'est P'ti Tom M'ssieur. Pour sur j' peux vous guider jusque là bas. J' connais tout´ les rues, vous trouverez pas d' meilleur guide, j'peux vous conduire où vous voulez, vous trouver tout c'que vous voulez, foi de P´tiTom !

Par là M'sire, dit il en t'indiquant de le suivre dans la rue principale, faut quitter la vieille ville et traverser l'pont de la noyée, l'appelle comme ça l'pont pasqu'il est hanté a s´qu'ont dit. Vrai de vrai, l'fantôme d'une bonne femme qu'serait morte noyée là. Mais vous inquiétez pas M'ssire, l'est inoffensif a s'qu'on dit. Après on traverse l'vieil Arn pis on arrive sur les épaves. C´est là qu´il a son château l´vieux Baron.


------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Le gamin progresse rapidement, se faufilant entre les passants, nombreux malgré l´heure. Derrière tu as du mal a soutenir son rythme, et plusieurs fois déjà tu t'es fait bousculer ou tu as du bousculer toi-même quelque passant. Le gamin ne semble pas s'en apercevoir et continue a débiter un flot d'informations sur le quartier et ses habitants.

Alors que vous avez dépassé le fameux "pont de la noyée", une bonne odeur de pain frais, d'épices et, chose rare, de chocolat vient chatouiller vos narines. Le gamin te montre une échoppe d’où proviennent les merveilleuses odeurs. Un gargouillis s' élève à l' unisson de ton ventre et de celui du gamin. Si le tien est de la pure gourmandise car ton anneau magique pourvoit magiquement à tes besoins en boisson et en nourriture, cela ne semble pas être le cas de celui du gamin, qui à en juger par sa carrure, ne doit pas manger tous les jours à sa faim.


C'est là qu'la mère Poulthard a son échoppe avec ses trois filles, des beaux brins d'filles y disait mon père avant de … Elle fait des navettes et des biscuits, les meilleures du monde moi j'dis. Pis y a la crème … et l´chocolat. Vous avez déjà gouté l´chocolat m´ssire? Un fois j' ai gouté un bout d´chocolat... on l'avait vol.. heue trouvé par terre, une noble l'avait fait tomber et l' avait laissé là. C' était incroyable, j'ai jamais gouté quelque chose d'aussi bon de toute ma vie, c' était comme ...

------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Les mots semblent manquer au gamin pour décrire ses sensations mais ses yeux gourmands et son sourire béat en disent long sur le plaisir procuré à ce gamin par une simple bouchée de pâtisserie volée. Il reprend néanmoins la conversation.


Vous allez voir le Baron pour la prime de 1000 lions c' est ça?

Il semble compter sur ses doigts et demande

Pff 1000 lions ça fait combien de fois tous les doigts? Dix fois?
Moi j' en ai jamais eu une seule de pièce d'or, alors 1000! Ça doit être beaucoup! J' sais même pas ce que j' ferais avec !


------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Mer 27 Juil 2011, 08:06

A travers les rues et les ponts de Marsembre le Chevalier d'Argevrai suivait le petit Tom tant bien que mal tout en écoutant ses histoires et ses informations riche de sens et de pertinence. Ainsi donc il était guidé vers le manoir du Baron de Bracegauntlet pour se présenter à lui et lui assurer de l'importance que son affaire revêtait pour le Duc et la couronne. Mais il n'était pas aussi pressé que cela, et la vitesse de ce petit Tom était fulgurante au milieu des autochtones qui encombraient les rues de la ville.

D'abord silencieux, concentré pour ne pas renverser ou bousculer de gens le paladin se permit quelques commentaires par la suite, sur les indications de son guide.

Je n'ai jamais gouté de chocolat, je n'ai jamais eu l'occasion quand j'avais ton âge, puis au chapitre nous étions loin de ces préoccupations. Ensuite… les guerres ne laissent que peu de temps pour profiter de la vie.

Mais peut être pourrais tu me faire découvrir quand j'aurais terminé mon affaire avec le Baron. Moi je payerai les chocolats et toi tu les choisiras pour nous deux ?


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Puis le garçon changea de sujet pour s'intéresser aux affaires du fidèle de la cavalière, et ainsi appris que le Baron avait offert une coquète somme à qui le débarrasserais de la Rose noir. Pareille récompense allait forcément attirer bon nombre d'individu peu recommandable et aux manières douteuses.

Je vais voir le Baron au sujet de la tentative d'assassina dont il a été victime. Je suis envoyé par le Duc, mais je n'étais pas au courant de cette prime de 1000 Lions. Je ne suis pas certain que ce soit une très bonne idée de sa part mais ne le répète pas Tom.

Mille Lions ça fait comme cent fois les doigts petit, mais autant d'argent peux rendre aussi triste que la pauvreté tu sais.

Si tu veux on va faire un marché tous les deux. Je vais avoir besoin d'aide durant plusieurs jours dans la ville car je ne la connais pas, si tu m'assiste loyalement, avant une semaine tu auras une pièce d'or pour toi, des nouveaux vêtements et tu mangeras à ta faim.

Est-ce que ça te semble un bon marché ?


------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Jeu 28 Juil 2011, 19:53

Aldayr d´Argevrai


P'ti Tom semble surpris par ta proposition mais cette dernière l' intéresse indéniablement. Il réfléchi un instant puis son visage s' éclaire d' un large sourire. Aucune malice ne semble animer l' enfant, simplement une certaine méfiance envers cet excès de bonne fortune.


Vous l´jurez sur les dieux? Un lion d´or?
C' est d'accord M'seigneur.Topez là!


Crachant dans sa main il te la tend pour sceller votre pacte

Tenez, on arrive! Vous voyez la grande maison toute noire au bout d' la rue? C'est là qu'le vieux Baron il crèche.
Vous voulez que je fait quoi maint'nant?

------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Effectivement, la rue forme un angle autours d' un vieux manoir de granit noir à l' aspect solide et massif. Un mur d´enceinte haut de sept pieds de haut et surmonté de pointes acérées encercle la propriété. Une grande grille de fer forgé aux armoiries du Baron permet d´accéder à une petite cour donnant sur le perron d´entrée de la bâtisse.

Deux gardes privés, arborant la livrée du Baron montent la garde derrière la grille.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Dim 31 Juil 2011, 08:00

Le grand blond sourit au petit Tom qui dans son habitude de misère n'arrivait pas à croire en ses oreilles.

Je le jure sur la cavalière rouge, ma déesse vénéré.
------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

-Le paladin cracha dans sa main à son tour puis serra celle du jeune garçon-

Ils arrivèrent ensuite en vue du manoir de Bracegauntlet, le bâtiment massif ressemblait à un petit fort en pleine ville. Avant de s'approcher plus Aldayr s'arrêta et en posant les mains sur les épaules de Tom lui expliqua ce qu'il avait en tête.

Bien, je vais te dire ce que j'attend de toi.

Tu connais bien la ville c'est certain et je vais avoir besoin d'un guide.

Mais j'ai aussi besoin d'un page et d'un écuyer, ne t'inquiète pas c'est beaucoup plus simple qu'on ne peu le penser.

Je vais entrer et avoir un entretien avec le Baron, ce ne devrais pas être très long. Quand je ressortirais on ira t'acheter des vêtements un peu différents et je t'expliquerais ce que tu devras faire.

Ce soir je suis invité à dîner chez la Duchesse d'Argevrai ma tante puis je te trouverais un endroit ou dormir il me semble qu'on m'a prévu une chambre à la forteresse de l'étoilée je suis sur qu'il y aura une place pour toi.



…durant mon entretien avec le Baron si tu a des gens à prévenir que tu sera occupé pour la semaine tu peux y aller. Mais ne sois pas trop long.

------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Le Chevalier était confiant et heureux de cette rencontre avec Tom, il semblait donc qu'à Marsembre il y avait des gens bien qui s'ignoraient et le paladin comptait bien faire ressortir la nature bonne des personnes qu'il rencontrerait, et même de la rose noir s'il en avait l'occasion.

Puis après s'être assuré que tout était compris de la part de Tom le chevalier d'Argevrai s'approcha des gardes à l'entrée du manoir de Bracegauntlet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Mer 10 Aoû 2011, 12:58

Aldayr d´Argevrai


Le gamin semble content de l´accord que vous venez de sceller. Un large sourire éclaire son visage crasseux ou ses yeux bleu brillent comme deux azurites.

J´ai bien compris M´Sieur. J´vous attend ici. J´ai personne à prévenir d´toute façon.


------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Le garçon s´assoit sur un vieux tonneau face à l´entrée du domaine et commence à jouer avec deux cailloux pour passer le temps. Les deux gardes jettent un regard mauvais au gamin, se demandant certainement ce qu´il mijote. Mais avant longtemps c´est ta présence qui accapare leur attention. Ils te lancent avec un accent Sembien prononcé:


Hola Messire, que désirez vous et qui êtes vous?


------------------------------------------------
Les mercenaires viennent pratiquement tous de l´étranger. Les Cormyriens souhaitant embrasser la carrière des armes s´engageant plutôt dans l´armée régulière du Cormyr, les Dragon Pourpres. On trouve parmi ces étrangers beaucoup de soldats de fortune venus parfois de loin pour s´engager auprès des Nobles et de marchands

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Mar 09 Oct 2012, 16:04

Aldayr observa Tom se mettre à l’écart avec un sourire confiant, ce petit homme semblait avoir les capacités et la jugeote pour ne pas rester éternellement un vagabond ou pire devenir un voleur.

Tout en continuant à observer Tom monter sur son tonneaux le paladin se préparait à une tout autre épreuve, il sentait bien que ce premier contact avec le Baron serait difficile et l’allure même des gardes ou plutôt des mercenaires qui occupaient l’entré était de nature à énerver quelque peu le jeune homme.

Qu’un Cormyrien de sang noble s’abaisse à engager des Sembiens au lieu de faire confiance aux dragons pourpres ou à la rigueur à une compagnie d’aventurier du Cormyr parenté le mettait mal à l’aise et il n’avait pas l’intention de se laisser maltraiter par ces vas nue pieds.

Il prit donc une grande inspiration, bomba son torse musclé et remis en place ses vêtements avant de s’approcher d’eux et de leurs répondre.

Ce que je désire ne vous regarde pas Sembien.

Quand à mon identité je suis le Chevalier Aldayr d’Argevrai, de la famille royal d’Argevrai, paladin de la cavalière rouge et neveu du Duc Ayesun d’Argevrai commandant militaire de Marsembre, je suis aussi garde royal, avec le grade de Lionar.


Agissant comme si le mercenaire avait poliment demandé en quoi il pouvait l’aider Aldayr continua sa tirade.

Quand à ce que vous pouvez faire pour moi et bien c’est assez simple, allez m’annoncer correctement au Baron et dite lui que je suis ici sur ordre de mon oncle
------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Pour appuyer ses dires le paladin bougeait avec une nonchalance étudié sa lourde épée batarde dépourvue de nœud de paix tout en observant la réaction des deux mercenaires Sembien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Dim 14 Oct 2012, 20:55

Aldayr d'Argevrai

Le mercenaire te regarde de pied en cape d'un air neutre, guère ému par ton déballage de pédigrées, aussi long fut-il. Il a même l'audace d'afficher un sourire, quoique ça puisse s'apparenter à une grimace, alors que tu es en train de finir ta présentation. Quand tu as fini, l'homme ne semble pas plus déstabilsé que ça. Il sait qu'il a une place légitime ici, puisqu'on le paye pour filtrer les arrivées. Te laissant finir, il reprend aussitôt après tes derniers mots.

Hé ben respirez donc un coup Messire, ou il va vous arriver des bricoles. Ca serait dommage de devenir tout bleu juste avant de rencontrer le baron, hein.

Il soupir un peu, jete un regard garçon qui s'est éloigné et ajoute en le désignant d'un jet de menton.

Et lui là, il vient aussi, parce que je suis pas convaincu qu'il soit désirer ici. Si vous voulez mon avis, il ne vous apportera rien de bon.Puis d'un haussement d'épaule il fini. Enfin moi c'que j'en dit... Je vais vous annoncer auprès du Baron. Venez au moins dans l'entrée.
------------------------------------------------
Les mercenaires viennent pratiquement tous de l´étranger. Les Cormyriens souhaitant embrasser la carrière des armes s´engageant plutôt dans l´armée régulière du Cormyr, les Dragon Pourpres. On trouve parmi ces étrangers beaucoup de soldats de fortune venus parfois de loin pour s´engager auprès des Nobles et de marchands

A peine quelques secondes après ton entrée, le baron est déjà là dans l'escalier à attendre de pied ferme des nouvelles.

Spoiler:
 

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Ven 07 Juin 2013, 16:51

Aldayr d'Argevrai
En provenance du Manoir des Bracegauntlets

Le baron n'a émit aucunes objections à ta sortie. Après des salutations d'usage et courtes, il te laisse seul reprendre le chemin de la sortie. Ta rencontre avec l'homme ne sait pas trop mal passé, du moins tu pouvais surement t'attendre à pire vu la réputation du personnage. Ta jeunesse avait du jouer en ta faveurs, car il n'avait rien à dire, ni de mal ni de bon vu qu'il ne te connaissait pas.

A la sortie le mercenaire ne fait pas plus de cérémonie. Il te salue d'un bref signe de tête et te voilà de nouveau à ton point de départ. Du regard tu cherche le gamin, et il se trouve toujours à l'endroit où tu l'avais laissé. Il est en train de tailler en pointe une petite branche histoire de s'occuper les mains le temps de ton retour, lorsqu’il te voit il s’approche de toi.

Alors M’sieur on fait quoi maintenant ?

------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Il te regarde candide, tu peux apprécier sa discrétion car il ne t’inonde pas de questions sur ton entretiens.

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Mar 11 Juin 2013, 08:26

Après une bref hésitation plus destiné à repenser une dernière fois aux peu d'informations que le Duc avait pu lui donner plutôt qu'a la question simple de l'enfant, Aldayr sourit à son jeune acolyte et lui répondit.

Et bien maintenant on va un peu s'occuper de toi Tom.

J'ai deux priorités à toi de me guider vers l'une ou l'autre mais on doit un peu se dépêcher.

Il me faut un bon et rapide tailleur, et il me faut absolument du chocolat à partager avec toi.

------------------------------------------------
Grand blond aux yeux bleu saphir, Aldayr ressemble par les traits de son visage d'avantage à un enfant qu'à un homme et son regard ingénu est traitre, sa tignasse blonde est souvent mal coiffé accentue cette impression. Mais le reste de sa personne est très bien tenue et qu'il soit en habit de ville, ou en armure il arbore toujours quelques bijoux précieux, hérité de sa famille. D'une carrure peu commune et d'une taille imposante il surpasse d'une tête bon nombre de personnes. Mais le trait physique le plus marquant est ce sourire quasi permanent qui inonde son visage.

Et le paladin se mit à rire avec une joie non feinte, comme s'il vivait une partie de son enfance perdue par procuration

Puis le chevalier suivit Tom avec confiance vers la destination choisit par ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Varanth   Sam 22 Juin 2013, 13:17

Aldayr d'Argevrai

L’orphelin te dévisage ne sachant si tes paroles étaient vraies ou non. Puis tu le vois hésiter, regardant ses chausses puis te regardant un peu perplexe.

Beuh j’comprends pas, z’ont quoi mes oripeaux ?

Puis le gamin semble un peu réfléchir et fini par te fournir les conclusions de sa réfléxion.

D’ici, ya une boulangerie qu’est proche, le tailleur ça sera plus loin. Mais j’sais pas, j’imagine que l’artisan l’a besoin de temps pour ses ouvrages donc faudrait p’te’t commencer par lui. Ché pas M’Sieur, après l’sont fameux les pains de la Poulthard, alors on va passer là d’abord et on dégustera sur la route vers le tailleur.

Sa logique n’était pas forcément mauvaise et il se mit en route.
------------------------------------------------
Souvent orphelins, allant pied nus, les gamins des rues déambulent du matin au soir, toujours à l’affût de quelques piécettes à gagner ou à voler. On les emplois pour quelques pouces comme messager, guides ou porte torche à la nuit venue. Il arrive également que ces gamins conduisent quelque étranger de passage dans un traquenard.

Spoiler:
 

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La rue Varanth   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rue Varanth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: Les rues de Marsembre-