Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 La rue Torve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: La rue Torve   Mer 09 Fév 2011, 13:30

La rue Torve commence sur l'ile de Baerouth dans un croisement avec la rue Hammaranthus, s'etend vers l'est a travers l'ile d'Orm, puis le rocher ou elle croise le bout du chemin de Fendrol avant de serpenter sur l'ile de la tortue, l'ile d'Aertopramm et enfin le rocher aux embruns.

La rue Torve est pour beaucoup synonyme de luxure et de dépravation. Pourtant, jusqu’en fin d’après midi, cette rue est à peine « tiède », presque une rue normale. Tout juste quelques filles déambulent elles, proposant leurs services aux passants. A la tombée de la nuit, la rue s’anime, se pare de lanternes rouges à l’entrée des bordeaux, elle devient alors l’artère qui alimente le cœur du quartier chaud.

Une jeune femme s'approche pour vous racoler.


Alors cheri, On monte? Tu verras, j’ai beaucoup de talents, t’seras pas déçu.

------------------------------------------------
Une prostituée comme il en existe partout dans les bas quartiers où l’absence de présence régulière de la garde leur permet de travailler. Trop vieilles, pas assez belles ou trop malades pour travailler dans une maison close. Exploitées à quelques pièces de cuivre la passe qu’elles sont obligées de reverser en quasi-totalité à leur maquereau. Elles vivent dans la misère et la détresse psychologique la plus totale; pour la plupart malades et affaiblies, souvent dépendantes à des drogues fournies par les gangs. Elles sont régulièrement la cible d’abus, de maltraitances, voire de violence gratuite. Il arrive parfois qu’on retrouve leur corps flottant dans les canaux ou coincés dans les grilles d’évacuation.


_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mar 05 Juil 2011, 19:55

Déçu par certaines des réponses du halfelin aubergiste mais content de certaines autres, une idée d'endroit où trouver du travail en tête, il ressortit de l'auberge tout comme il y était entré, prenant bien soin de refaire son noeud de paix avant de se retrouver dans la rue. Il avait eu suffisamment d'ennuis comme cela en ville depuis son débarquement, ce n'était certainement pas pour en avoir de nouveau à peine sorti de prison. Remontant les rues telles qu'on lui avait dit de faire, se fiant relativement facilement aux gens qu'il croisait et auxquels il demandait son chemin. En effet, l'heure était trop matinale pour tomber ou être jeté dans une embuscade tendue par quelques malandrins en quête d'une bourse à dérober. Bien qu'il se disait intérieurement que s'en prendre à lui relevait d'une certaine folie ou d'un courage démesuré.

Son arrivée dans la Rue Torve le marqua et le désarçonna plus qu'il ne tenta de le laisser paraître. En effet, il venait de passer d'une rue convenable à une rue beaucoup plus sordide et abandonnée que celles voisines. Ici il pouvait ressentir une certaine détresse et misère. Et cette sensation fut renforcée par la femme qui l'aborda. D'abord curieux de voir se qu'elle pouvait bien pouvoir ou vouloir lui dire, son visage se teinta d'étonnement lorsqu'il comprit que cette femme vendait ses charmes et lui proposait rien de moi qu'un petit séjour d'un son lit. Talian avait l'habitude de voir des femmes aux moeurs légères dans les tavernes à marins, mais dans ces endroits là, elles se contentaient de rester dans un coin et c'étaient les clients qui venaient choisir. Aussi se faire aborder d'une telle sorte le surprit plus qu'il ne l'aurait du. Et c'est presque bafouillant qu'il lui répondit.

Veuillez m'excuser m'dame mais je me vois contrains de refuser vos services. Je ne suis ici que pour le travail, pas pour le plaisir. Vraiment désolé m'dame.
Cependant avant de partir, il plongea la main dans sa poche puis prit les mains de la pauvre femme dans les siennes. Il les embrassa fugitivement sur le dos avant de les relâcher. Et la jeune femme put découvrir dedans une pièce d'argent.

- Offrez vous un bon repas ou quelque chose qui vous ferez plaisir. Bonne journée.

Aussitôt il tourna les talons et reprit sa route, cherchant la guilde des aventuriers qui pourrait lui permettre de mener une nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mer 06 Juil 2011, 13:13

Talian Tauvenal


La prostituée semble un peu surprise par ta réaction. A en juger par ses yeux cernés et son maquillage fatigué, elle a du "travailler" toute la nuit et rentrait probablement chez elle au moment ou tu l´a croisée. Elle a prit ta pièce avec un grand sourire.


Hé merci chéri !

J´m´appelle Mila. T´es chou.

------------------------------------------------
Une prostituée comme il en existe partout dans les bas quartiers où l’absence de présence régulière de la garde leur permet de travailler. Trop vieilles, pas assez belles ou trop malades pour travailler dans une maison close. Exploitées à quelques pièces de cuivre la passe qu’elles sont obligées de reverser en quasi-totalité à leur maquereau. Elles vivent dans la misère et la détresse psychologique la plus totale; pour la plupart malades et affaiblies, souvent dépendantes à des drogues fournies par les gangs. Elles sont régulièrement la cible d’abus, de maltraitances, voire de violence gratuite. Il arrive parfois qu’on retrouve leur corps flottant dans les canaux ou coincés dans les grilles d’évacuation.

Le Turmish était pressé de se rendre à la guilde des aventuriers et dame chance était avec lui car il ne fit aucune mauvaise rencontre en chemin et trouva ce qu´il cherchait du premier coup. A cette heure ci, contrairement au reste de la ville qui s´animait, les bas quartiers restaient encore relativement calmes. On vivait ici plus la nuit le cycle d´activité du quartier s´en trouvait décalé.

La guilde des aventuriers était d´ailleurs encore fermée et il fallu tambouriner à la porte pour que enfin quelqu’un vienne ouvrir.


Oui oui, pas la peine de défoncer la porte, j´arrive !

------------------------------------------------
Affublé de deux jambes de bois et d'un œil de verre, Aritan Dreytus se déplace à l'aide de deux longues béquilles calées sous ses aisselles. Ancien aventurier, il aime à raconter "le bon vieux temps" et comment une hydre lui arracha les deux jambes, ou encore comment il perdit son œil gauche par la faute d'un gobelin plus chanceux que les autres.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mar 23 Oct 2012, 22:23

En provenance du [Chemin de Fendrol]

Prenant une profonde inspiration, Aurora essayait de minimiser la gêne qu’occasionnait son arme. Elle répondait aux regards par un sourire appuyé et sympathique, histoire que l’association arme/personne soit un peu plus dissocié. Encore préoccupée, les pas de la rôdeuse sont plus machinal, comme sa respiration, que vraiment réfléchi. Elle savait dans les grandes lignes sa destination, mais elle se mettait à réfléchir à ce qu'elle allait y faire. Au fond elle n'avait eut qu'une bribe de conversation et les pauvres informateurs avaient été supprimé.

Dans sa bonté d'âme Aurora souriait aux gens faisant la manche, elle n'était pas du genre à encourager cette pratique en l'a récompensant de deniers, car pour elle, seul le travail méritait salaire. Bien sur elle savait qu'ils n'y étaient probablement pour rien, mais qu'importe. Ceci avait eut l'intérêt de sortir la blondinette de ses pensées. Elle profita donc de la longue marche dans cette rue, pour la détailler et la découvrir à la fois. Le coté populaire ne la dérangeait aucunement, mais elle passa néanmoins ses mains un peu partout sur son corps pour vérifier qu'on ne lui avait pas dépossédé d'un bien. Puis à en juger à la pancarte, la jeune femme et sa chienne arrivèrent à la prochaine rue que leur avait indiqué Ermeline.

Aurora regarda un peu les embranchements jetant un regard sur des bâtiments stratégiques, ou du moins assez reconnaissable pour les retrouver en cas de souci d'orientation. Elle pénétra dans la rue Torve, où bien vite le décor changea. Et bien vite une jeune femme fit entrer Aurora dans le vif du sujet. La rôdeuse regarda ou plutôt détailla de pied en cape son interlocutrice. Observant ses courbes et son allure générale, dame Heldomb égara un doigt sur l'épaule de l'intrigante lui caressant le bras jusqu'au poignet, qu'elle lui saisie fermement. S'approchant de son oreille, la rôdeuse lui susurra.

Je pourrais être intéressée par ton offre, mais pour l'heure une affaire plus urgente que mon plaisir m'attends. Dit moi ton nom je repasserais.
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

Aurora desserra le poignet de la jeune femme, et lui fit un regard complice mais non moqueur, elle semblait réellement intéressée par la proposition, mais la patronne de l'assiette gourmande ne pouvait attendre, une ménestrels ne pouvait attendre. La petite femme attendit sa réponse, et quand elle l'eut eut, elle prit deux de ses doigts y déposa un baiser, puis les glissa sur les lèvres de la gourgandine et tourna les talons sans plus de cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Lun 29 Oct 2012, 22:29

La prostitué te regarde surprise par ta réaction. Tu comprends que quand elle a des rapports homosexuels, se sont des rapports étranges car très peu de femmes assument de tels penchants très souvent mal vus par la société. Elle reste donc bouche bée quelques secondes avant de te répondre.

Hé merci chéri !

J´m´appelle Mila.

------------------------------------------------
Une prostituée comme il en existe partout dans les bas quartiers où l’absence de présence régulière de la garde leur permet de travailler. Trop vieilles, pas assez belles ou trop malades pour travailler dans une maison close. Exploitées à quelques pièces de cuivre la passe qu’elles sont obligées de reverser en quasi-totalité à leur maquereau. Elles vivent dans la misère et la détresse psychologique la plus totale; pour la plupart malades et affaiblies, souvent dépendantes à des drogues fournies par les gangs. Elles sont régulièrement la cible d’abus, de maltraitances, voire de violence gratuite. Il arrive parfois qu’on retrouve leur corps flottant dans les canaux ou coincés dans les grilles d’évacuation.

Elle te laisse poser tes doigts sur ses lèvres et ne peut s'empêcher de te les embrasser pendant que tu le fais. Elle te regarde partir et tourne les talons pour rentrer chez elle. Elle semble épuisée et a du mal à marcher. Elle boitille légèrement et tu n'as pas pu manquer de voir que sa tenue est déchirée par endroits et couverte par se qui semblerait être du sang. Toi tu continues ta route, pressée par ton envie d'en savoir plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mar 11 Juin 2013, 11:45

Spoiler:
 

ILSEA ET AURORA.

Alors que les deux femmes avancent en devisant, elles s'enfoncent tout naturellement dans la rue Torve, une petite rue sombre qui semble également peu fréquentée, elles marchent d'un pas sûr et assuré vers l'auberge du griffon rugissant tout en mettant au point un plan, du moins l'elfe. Enfoncées depuis seulement quelques minutes dans la rue, tout à coup les deux femmes peuvent entendre un sifflement, suivi aussitôt par deux autres.

Dis moi, c'est que vous êtes mignonnes les poulettes. Ca vous dit de vous frotter à de vrais mecs virils. Je vais vous faire connaître le plaisir suprête. Alors les chéries, qui veut commencer ?
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Tout en disant cela il se tourne vers un de ses copains également appuyé contre le mur, bras croisés. Tout comme lui, il est habillé simplement comme tout homme du peuple mais porte également une épée à la ceinture.


Sinon on les amène au QG et on les fait travailler. Elles n'ont plus l'air très jeune et l'humaine ne semble plus de première fraicheur. Puis l'elfe est pas très bien foutue. Autant les faire travailler, au moins elles rapporteront de l'argent. Y a de quoi faire avec ces deux poulettes.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Les deux hommes quittent l'appui du mur et sortent l'un une épée longue, l'autre une grosse masse d'arme. Le premier a avoir parlé fait signe au troisième larron encore contre le mur d'aller un peu plus loin, comme pour fait le guet.


Suivez nous sans faire d'histoires et tout se passera, bien.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mer 12 Juin 2013, 13:59

Discutant et réfléchissant à son plan pour la suite, Ilséa n'avait pas remarqué les trois hommes appuyés contre leur mur, ou plus exactement, elle n'y avait guère prêté attention, comme cela arrive souvent envers les autres passants, on jugeait si on risquait de les percuter selon leur route actuelle et la sienne propre, et dans le cas d'une réponse négative, on les oubliait. Malheureusement, ceux-là avaient l'air de genre à ne pas vouloir se faire oublier, du moins tant qu'ils étaient dans les parages.
D'une finesse et d'une diplomatie légendaire, il avait l'air à la fois de vouloir assouvir des besoins personnels et de vouloir les recruter pour un travail que l'elfe avait déjà effectué dans le passé, sinon que cette fois d'autres obtiendraient une rémunération pour cela. De plus, il semblait tout faire pour les énerver. De plus, certes, c'était une chose qu'Ilséa avait déjà fait par le passé, mais c'était lors de son époque sombre, et elle n'avait aucune envie de recommencer pour l'instant. Il allait donc falloir les repousser, malgré les armes qu'ils avaient sorti.
Les armes ne faisaient pas peur à la chanteuse, même si elle était quasiment désarmée, sa seule vraie arme, son arc, étant entravée. Malgré cela, elle était certainement tout aussi dangereuse que sa camarade et son énorme lame double, plus peut-être même, justement à cause du fait qu'elle paraissait inoffensive. Et pour couronner le tout, elle avait la peau plus épaisse que la normale, sans compter l'armure très discrète qu'elle portait. Vraiment, les armes ne lui faisaient pas peur, aussi commença-t-elle à s'approcher des deux hommes, les bras le long du corps, sans intention hostile apparente.
En chemin, elle se retourna pour l'incliner légèrement vers Aurora, comme pour lui dire "Désolé, mais nous nous séparons ici, je vais avec ces messieurs, mais en lui chuchotant au passage :


- Laissons-en un en vie, s'il te plait... à sa collègue Ménestrelle en passant à coté d'elle, espérant que les mâles ne l'entendraient pas et ne liraient que le langage du corps, qui était bien plus attractif pour les yeux que ce qu'ils disaient, quoi qu'ils en pensent réellement.
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.

En effet, elle voulait garder l'un des brigands au moins à cause du raisonnement suivant : quelles sont les chances pour que deux personnes, admettons des femmes, visiblement armées, même si ces armes sont entravées, elles montrent clairement qu'aucune des deux n'est de fragile constitution et qu'elles savent toutes deux se battre, se fassent presque agressé, voir même sans le presque, en pleine rue et plein jour. Ilséa n'était pas une spécialiste du royaume, mais vu la fréquence des patrouille de garde dans ce qu'elle avait vu dans la ville, ces chances étaient assez faibles, bien plus que si l'on changeait "deux personnes" par "deux Ménestrelles", et qu'on ajoutait le fait qu'elle sortait d'un lieu qui semblait avoir été découvert comme étant le repaire d'un de leurs membres permanents en ville. Aussi, il y avait fort à parier qu'ils aient donc à voir avec leur affaire, ou au moins avec des ennemis encore à identifier, il fallait donc en garder un en vie pour l'identifier facilement.
Mais si l'esprit pensait déjà à faire passer deux de ces hommes devant le tribunal de Kelemvor, le corps de l'elfe racontait une toute autre histoire, s'approchant doucement, et sans être en rien menaçante, désarmée, un sourire au lèvre, du trio. Elle annonça même au premier à avoir parler :

- Je rends peut-être quelques années à ta grand-mère, mais je suis sure que je suis plus endurante que toi. Peut-être veux-tu essayer ? En tout cas, tu n'auras guère besoin de ton arme si nous allons où je pense.
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.

Bien sur, elle-même pensait aller tranquillement interroger l'un des hommes pendant que les deux autres iraient dire bonjour à leur dieu respectif. Restait à voir si l'homme prendrait l'hameçon où s'il serait un peu plus insistant, et s'il comptait utiliser son arme. S'il le faisait, l'elfe se verrait dans l'obligation de riposter, ce qui pourrait être encore plus sanglant que s'il se laissait faire. Il serait si dommage de tacher une tenue encore utilisable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mer 19 Juin 2013, 13:02

Sa chienne a ses cotés, la rôdeuse marchait de nouveau sur les pavés de la rue Torve qu'elel avait traversée il y avait moins d'une heure. Aurora espérait y revoir Mila et fut légèrement déçue de voir que trois hommes avait prit sa place. Les bougres étaient insolant, armé et leur façon de courtiser des femmes était particulière et méprisable. Regardant tour à tour sa compagne et elle même, la rôdeuse ne trouvait pas particulièrement leur allure si défraichie que ça. De là plusieurs options s'offraient à elles. Les ignorer, mais son expérience rendait cette possibilité obsolète car ils ne les laisseraient pas tranquille. Les suivre comme de gentilles brebis naïves et douces, mais à bien y réfléchir, ni l'une ni l'autre ne ressemblait à ce genre de personne. Ou jouer les malignes en leurs faisant miroiter une acceptation pour les prendre à revers ensuite.

D'autre questions se posaient également, avec les mésaventures de Blentra était-il possible que l'établissement soit sous surveillance, et qu'ainsi leur appartenance secrète fut levé ? Fraichement arrivée en ville, Aurora voyait d'un mauvais œil d'être aussi vite découverte. Elle oeuvrait dans l'ombre depuis ses dernières années, il lui viendrait la moutarde d'avoir si vite été découverte. Mais loin d'avoir le temps d'analyser plus en avant le problème, Aurora reporta son attention à la rue Torve.

Et bizarrement voir Ilséa prendre le chemin de sa dernière idée mettait en joie l'humaine. Ce qui fut confirmé par la petite phrase qu'elle lui glissa en aparté à laquelle elle répondit d'un doux sourire d'acceptation. De toute façon, Aurora avait déjà eut à visiter les bancs du tribunal de Marsembre et il n'était même pas question pour elle de sortir son arme. Tout comme sa consoeur, la rôdeuse se rapprocha d'un des hommes, le plus à l'écart des autres, histoire de créer une sorte d'intimité toute relative entre eux deux. Prenant son air le plus innocent, la petite femme se mit à rouler des hanches vers lui et dit d'une voix toute mielleuse.

Ma féminité avancée peut encore assouvir les désirs de ta virilité tu sais. Et en plus pas besoin de me payer, ton minois et un peu d'activité physique me feront le plus grand bien. Mais pourquoi rejoindre un autre endroit, alors que ce porche peut très bien supporter nos ébats, tune crois pas ? En plus tu pourrais te faire ta propre idée de mes talents directement.
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

Aurora était complètement dans son rôle, tout en ne sachant pas toutefois si elle était assez convaincante. D'instint Shana ne s'était pas plus approché que ça, un peu perdue par la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Jeu 20 Juin 2013, 15:21

ILSEA et AURORA

Les deux femmes de concert semblent prendre le parti de ces quelques insultes et de ces trois goujats en ne relevant pas et en jouant le jeu dans lequel les trois hommes semblent vouloir les mener. Après que la disciple draconienne elfique ait terminée de parler, les trois hommes d'arme de détendent visiblement et baissent leurs armes, se montrant tout de suite beaucoup moins menaçant. Le troisième, celui parti faire le guet un peu plus loin revient même pour voir se qu'il se passe et profiter de la marchandise avec ses deux comparses.

On va voir si la marchandise est aussi fraiche que ça.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

L'homme qui vient de parler s'approche de Ilsea et commence sans aucune pudeur à lui malaxer les fesses d'une main forte et ferme. L'elfe peut sentir son haleine avinée, son odeur corporelle plus proche de celle du chien que de l'homme et voir que ses vêtements sont sales et abîmés. Une fois les fesses bien étudiées, l'homme passe sans complexe au ventre et à la poitrine de la jeune elfe et sourit d'un air idiot et ne peut retenir un petit rire débile.

Toi tu vas nous ramener un max de blé avec ton petit cul.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Par contre pour Aurora les choses se passent nettement moins bien. Alors que la jeune femme amène sans complexe son homme sous la porte cochère pour lui montrer ses propres talents et se faire tripoter allègrement par l'homme d'arme, celui-ci tout en s'affairant à sa tâche ne semble pas particulièrement impressionné. Il caresse les fesses, les cuisses et tout se qu'il peut de ton anatomie mais fait une légère grimace.

J'espère que chez toi tout n'est pas en gueule parce que sinon on est mal barrés. Allé, déshabilles toi que je teste ta vigueur et ton appétit. Et que je vois de mes yeux se que tu caches sous tout ça. Veux pas me faire rouler sur la viande. Je veux pas baiser une moche et je peux pas proposer un laideron à mes clients.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Il commence alors à essayer de te retirer ton pantalon te faisant signe de te retirer le haut. Lui aussi sent l'alcool, la crasse et le chien mouillé et semble aussi crétin que son copain qui s'occupe de l'elfe.

Pendant ce temps là, le troisième homme se contente de regarder tout en surveillant les alentours. Il est désormais le seul armé, les deux autres ayant rangé leurs armes pour pouvoir faire leurs petites affaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 21 Juin 2013, 04:58

L'elfe se laissa faire, essayant de ne rien paraître du dégoût que lui inspirait l'homme. Il allait falloir faire vite, car Ilséa ne pensait pas qu'Aurora voulait se montrer presque nue en public, et surtout, la cache de sa broche allait bientôt être découverte à ce rythme, ce qui serait une surprise si les hommes ne leur étaient tombé dessus que par hasard, mais dans tous les cas un tue-l'amour pour l'abruti qui la trouverait.

Voyant que son homme semblait content de ce qu'il avait trouvé, elle passa un bras autour de son cou, comme pour pouvoir l'emmener un peu plus à l'écart, après tout, il n'avait jamais été question de faire ça au milieu de la rue. Mais cela n'était que le paraître, en pratique, le but était surtout de pouvoir mettre l'idiot entre son copain et sa meurtrière, ou celle qui allait le devenir, histoire qu'il puisse servir temporairement de bouclier de fortune, tout en bien sur s'éloignant un peu des autres. De plus, cette manœuvre lui permettait d'amener la moitié de ses griffes directement à portée de la vulnérable gorge du futur ex-alcoolique, il était souvent difficile de continuer à boire une fois que les gens pouvait contempler l'intérieur de votre corps.

Une fois l'homme placé, elle attendit qu'il commence à défaire son pantalon pour passer sa seconde main, et l'autre moitié des griffes par la même occasion, à son cou. De là, car elle ne voulait laisser aucune chance à cet être infâme, même s'il se retrouvait déjà désarmé et empêtré dans des braies à moitié défaites, elle rapprocherait sa tête de la sienne, comme pour lui susurrer un mot (doux) à l'oreille. Et à ce moment là, elle lâcherait sa fureur, se servant de ses deux mains comme d'une cisaille sur la nuque humaine pendant que ses dents troueraient sa trachée. Le seul problème, c'est que sa tenue ne serait plus bonne à rien après ça, du moins tant qu'elle ne serait pas nettoyée à fond.

Maintenant, si Dame Chance était avec elle, l'homme ne survivrait pas à ce premier assaut, ou alors dans un état qui ne lui laisserait jamais l'occasion de faire autre chose qu'agoniser dans son propre sang. une tête pouvait voler, sans le reste de son corps, lorsque l'on faisait ça, c'était certainement meilleur que de savoir pendant de longues minutes que l'on allait mourir avant de sombrer dans l'inconscience, puis dans la mort. A contrario, si Beshaba s'était penché sur elle aujourd'hui, comme elle semblait l'avoir fait sur les Ménestrels de Marsembre, l'homme serait certainement très énervé et reviendrait à ses premiers amours, les armes. Dans les deux cas toutefois, il y avait fort à parier que leur renfort, celui qui se retrouvait sans dame à peloter, et qui de ce fait et contrairement à ses pensées était chanceux, viendrait sur elle, ou au pire fuirait rapidement si ce qu'avait subit son "ami" suffisait à lui faire peur.

Cette seconde solution était moins au gout de l'elfe, même si elle était moins dangereuse, car le fuyard pouvait prévenir ses maîtres. Quoi qu'il en soit, dans les deux cas, cela laisserait la rôdeuse en tête à tête avec sa victime, et non seulement elle semblait bien plus forte que cette dernière, qui ne se méfiait guère, mais de plus en cas de problème, l'intuition de la chanteuse lui disait que la chienne viendrait à sa rescousse, et qu'elle pouvait être redoutable lorsqu'elle défendait sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Sam 22 Juin 2013, 10:59

ILSEA

La femelle elfe faisant marcher son charme sur l'homme qu'elle a face à elle se fait généreusement peloter pendant qu'elle l'emmène sous une porte, un petit renfoncement dans le mur afin d'être plus discrète et surtout moins visible des deux autres voyous, surtout celui qui est seul et semble continuer à surveiller. Et l'homme tout occuper à béer et reluquer la femelle qu'il a contre lui et qu'il peut caresser tout son saoul ne semble pas un seul instant méfiant à l'idée de se retrouver dans un endroit un peu sombre pour faire sa petite affaire avec une elfe qu'il disait trouver défraîchie quelques minutes auparavant. Et il laisse en tout confiance la barde passer ses bras autour de son cou sans se rendre compte un seul instant que la position des mains peut être considérée comme étrange.

Puis, une fois à l'abri des regards, Ilsea passe à l'attaque, avec griffes et crocs et décide de mettre fin à la vie minable de cet homme contre elle dont elle peut toujours sentir l'haleine avinée, la crasse et une bosse contre le bas de son ventre. se déchaînant sur sa malheureuse victime qui ne voit pas le coup venir, l'elfe parvint à labourer le visage et la gorge de son ennemi avec ses griffes mais ne mord que le vide lorsque celui-ci dans un élan de peu et de tentative de survie parvient à la maintenir éloignée de lui.

Les gars, à l'aide.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Le cri déchire le silence de la rue et les trois autres peuvent l'entendre également. La bataille commence.

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Elnino le Jeu 27 Juin 2013, 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Dim 23 Juin 2013, 11:45

La rôdeuse s'amusait bien à jouer les fille facile. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas eut à jouer un peu de son corps, ça devait d'ailleurs se voir puisque son partenaire de fortune n'appréciait pas plus que ça la marchandise qu'elle avait à proposer. Mais quand il lui demanda de se dévêtir, Aurora le vit d'un mauvais œil, elle savait parfaitement bien ce qu'elle cachait et n'avait pas l'intention de dévoiler son appartenance.

Prenant sur elle pour occulter l'odeur nauséabonde qu'il refoulait, la rôdeuse préféra l'aider à retirer son pantalon s'accroupissant ainsi devant lui, lui faisant croire dans le même temps qu'une gâterie suivrait. Les yeux candides lever vers sa future victime, elle s'arrangea pour bien lui mettre ses braies aux chevilles, histoire que sa course soit entravée. Dans le même temps, sa main qui lui caressait la cuisse de bas en haut, fini sa course sur la garde de l'épée de l'homme.

Une fois en main, Aurora se releva très rapidement et cria pour Shana en désignant la zone où elle voulait que sa compagne attaque, la cuisse.

Shana, attaque, là, maintenant !
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

La chienne sorti les crocs et se lança sur la cuisse qui lui était offerte. Tandis qu'Aurora pointait l'arme de son agresseur vers lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Lun 24 Juin 2013, 05:53

L'elfe avait gravement blessé son "cher et tendre", mais ce n'était pas suffisant. En effet, ce dernier, au lieu d'agoniser dans son sang, restait capable de marcher et de parler, assez du moins pour être encore debout et demander de l'aide. Malgré cela, il ne verrait peut-être pas l'aide arriver, même si elle arrivait un jour. En effet, pendant que, de l'autre coté de la rue, Aurora prenait le sien en main, de manière a priori moins sanglante qu'elle-même, la chanteuse se décida pour achever rapidement son adversaire, préférant prendre un des deux autres vivants. En effet, se retenir pour épargner la vie d'un adversaire avait la fâcheuse tendance d'allonger la durée de l'affrontement, ce qui sur ce coup aurait pour conséquence de les faire se battre à deux contre trois, plus le chien. De plus, mettre ainsi, de manière très sanglante, un terme à la vie de l'un de leurs camarades avait tendance à délier les langues après coup, les survivants n'ayant point envie de subir le même sort, ou même de s'approcher des doigts griffus au simple souvenir de ce qu'ils avaient fait peu avant. En un sens, c'était faire d'une pierre deux coups, à l'unique condition de réussir la capture de l'un des deux autres, sinon, c'était juste un moyen rapide, même si c'était assez salissant, de mettre un terme à une vie dont le monde se serait bien passé, une bonne action en soit.
L'elfe se jeta donc en avant, essayant de prendre entre ses dents la gorge déjà affaiblie pour en agrandir l'ouverture. Pendant ce temps, ses deux mains revenues en arrière repartir vers l'avant, à la recherche de deux cibles différentes, mais toutes aussi vitales chez le combattant : la gauche partit en direction du ventre, en direction du foie qu'elle pourrait sectionner, ce qui gênerait grandement les déplacements de l'homme, les gens souffrant de ce genre de blessures ayant besoin d'aide magiques ou de plusieurs mois de repos, allongé, pour s'en remettre. L'autre main, la droite et ses griffes toutes aussi acérées, et qui se trouvait pour son adversaire sur la gauche, chercha un moyen de percer directement les vêtements, l'armure légère et également la cage thoracique pour aller en chercher le cœur. Il allait sans dire que sans ce dernier, il irait beaucoup moins bien.


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Jeu 27 Juin 2013, 13:37

ILSEA et AURORA

Le combat fait maintenant rage et la première victime, et certainement loin d'être la dernière est déjà tombée. Et le résultat est le suivant. Les deux camps se retrouvent désormais à deux contre deux, et même trois contre deux en comptant la chienne qui défend fidèlement sa maîtresse. Aurora se retrouve avec l'épée longue de son adversaire qui se retrouve sans arme et le pantalon aux chevilles, Ilsea se retrouve sans ennemi vivant à portée de main. Cependant pendant que Ilsea est en train d'achever son adversaire, le voyou qui était de garde dégaine sa propre épée longue et charge Aurora en hurlant comme un damné.

Vous allez le payer !
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

Courant comme un dératé, il frappe en direction de la jeune femme mais celle-ci, l'entendant arriver, se retourne suffisamment pour pouvoir parer la lame de son adversaire avec celle qu'elle tient en main. Le bruit du métal contre le métal résonne dans la rue sans que pour autant cela attire quelqu'un. L'homme face à Aurora et bloqué contre le mur en profite alors pour remonter ses braies, afin de ne plus avoir l'air idiot et surtout de se battre correctement et se lance au corps à corps contre la rôdeuse. Celle-ci le voit arriver et lui dessine une jolie balafre sur la cuisse à l'aide de l'épée qu'elle vient de lui voler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 28 Juin 2013, 12:32

Tout en restant concentrée sur son propre combat, Aurora devine que le gars qui était entre les mains d'Ilséa était passé de vie à trépas ce qui lui décrocha un joli rictus. Tout comme l'intervention infructueuse du dernier homme libre s'étant jeté sur elle. Ses attributs remis à l'abris, son tendre se lança sur elle et eut en cadeau une jolie blessure. La rôdeuse s'amusait de voir que c'était avec sa propre épée qu'il venait de subir cet outrage. Pour autant le sachant désarmé, la demoiselle préféra attaquer sont adversaire le plus dangereux, autrement dit le troisième larron. Et lui répondit à sa menace.

Mais oui vient là mon chou, plus on est de fou plus on rit. Vient tester mes talents caché mon mignonnet !
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

Elle fouetta de son épée de fortune en direction de se dernier avec la ferme intention de l'amocher bien comme il fallait. Et dans le même temps elle hurla à Shana d'attaquer de nouveau son premier adversaire, car elle espérait qu'il éviterait de prendre la fuite avec sa chienne dans les jambes pour le ralentir.

Va y Shana, attaque le encore, donne tout ce que tu as.

Et ainsi dans un même mouvement l'animal et l'humaine se jetèrent sur leur adversaires respectifs comme à chaque fois qu'elles combattaient ensemble.
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Sam 29 Juin 2013, 00:05

Assez rapidement, suffisamment pour qu'il n'est pas le temps de riposter, l'elfe s'était débarrassé de son adversaire, qui gisait maintenant, mort, à ses pieds. Pourtant, la situation n'était pas fameuse, car Aurora se battait, certes en tandem avec un animal, contre deux adversaires. De plus, l'imbécile s'était mis à hurler à la mort, ce qui allait certainement rameuté une patrouille dans les parages, si elle n'était pas déjà en route avant, à faire ses rondes. Il allait donc falloir faire vite, à la fois pour se défaire définitivement d'un des adversaires et pour emmener l'autre dans un coin plus discret.
Peu contente, même si cela se justifiait, que le troisième larron soit parti vers l'humaine, l'elfe se dirigea vers le groupe en disant doucement, un grand sourire sur les lèvres, qui découvrait des dents assez peu normales :

- Bah alors tu me laisse seule ? Tu ne veux pas jouer avec moi ? Alors c'est moi qui jouerais avec toi...
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.

Pour se faire, Ilséa rejoignit sa camarade Ménestrelle, de telle manière à ce que l'homme armé, Aurora s'étant chargé fort facilement de désarmer l'autre avant qu'il ne puisse comprendre quelque chose, ne puisse voir tous ses adversaires à la fois. Finalement, il n'était peut-être pas si chanceux, si on considérait qu'il était celui des deux qui avait le plus de chance de mourir dans la minute, l'autre pouvant avec de la chance survivre peut-être une demi-journée de plus, voir même, s'il faisait honnêtement amande honorable, plus longtemps. En effet, il était le plus dangereux, et c'est pour cela que l'elfe tenta de lui lacérer le ventre, pour voir s'il pouvait toujours se battre en maintenant ses tripes dans son propre corps avec son autre main.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 05 Juil 2013, 14:48

AURORA et ILSEA

L'action de Ilsea est déterminante car elle met fin tout aussi rapidement à la vie de l'agresseur anciennement de faction d'un coup de griffe bien placé dans l'estomac avant de les faire remonter vers le coeur. L'autre à juste le temps de regarder la blessure puis la femme elfe avant de cracher du sang, lâcher son épée et s'écrouler sans un cri sur le pavé ou désormais commence à se former une grosse flaque de sang. L'elfe a tout juste le temps de retirer ses griffes avant d'être emportée par le poids du mort.

Pendant ce temps, le dernier voyou encore debout et légèrement blessé fait le compte de la situation et se rend compte que le rapport de force vient de passer à trois contre trois à trois contre un et que ce dernier le dessert de façon très désavantageuse. Il lève dont les bras en l'air et dit d'une voix suppliante, la peur se lisant dans ses yeux et sur son visage et le faisant transpirer abondemment.

Pitié, j'me rends.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Sam 06 Juil 2013, 02:28

Voyant un nouvel ennemi tomber sous ses griffes, l'elfe se tourna vers le troisième larron pour lui proposer de se rendre, après tout, elles voulaient en garder un en vie, et c'était plus simple s'il était d'accord pour survivre un peu plus longtemps. Mais avant qu'elle n'est pu le lui proposer, l'autre s'était déjà rendu, ce qui était parfait.
Vérifiant à l'oreille qu'il n'y avait pas de gardes qui arrivaient en courant dans leur direction, l'elfe sortit ses menottes et son cadenas pour entraver le brigand, pas question qu'il puisse avoir une chance de se rebeller ou de s'enfuir, et il était beaucoup plus dur de courir avec les mains attachées dans le dos que lorsqu'elles sont libres, sans parler de se battre dans ces conditions, en particulier en infériorité numérique contre des gens que l'on a vu étriper, au sens propre, ses amis ou au moins collègues.
Une fois cela fait, dans le cas où personne n'arrivait encore, l'elfe indiqua à Aurora de le surveiller quelques minutes, et de le bâillonner si nécessaire avec les loques de ses camarades, puis commença une légère incantation, et se rapprocha également des cadavres. Elle voulait voir si ces derniers avaient en leur possession des choses que l'on ne s'attendrait pas à trouver sur des mercenaires de bas étages, ou de quoi les identifier, ou encore qui leur aurait permis de se voir désigner à l'avance des cibles particulières, en l'occurrence, Aurora ou elle-même.
Ces objets ramassés, qui permettraient certainement d'en savoir plus sur leurs agresseurs, Ilséa annonça à la jeune dame :


- Il vaut peut-être mieux que nous ne traînions pas ici, nous ferions certainement bien de nous diriger dans les ruelles non loin, peut-être dans la direction où nous allions à la base. Si jamais on nous voit ici avec ce genre de chose dans les parages, fit-elle en montrant les cadavres des deux hommes d'armes, nous allons au devant de nombreux problèmes, hors je pense que tu seras d'accord à dire que nous préférons rester discrètes.
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Dim 14 Juil 2013, 12:11

Décidément sa camarade était vraiment très efficace. Là où elle avait fait deux victimes, Aurora n'avait qu'à peine touché l'un deux. Sans trop chercher à la contrarier, la rôdeuse se prêta aux exigences d'Ilséa. Bâillonnant le survivant en attendant de pouvoir l'emmener dans une rue ou deux plus loin, afin de mieux l'interroger. Elle déposa aussi l'épée qu'elle lui avait subtilisée, délicatement au sol, histoire de ne pas faire plus de bruit, et afin de ne pas être en possession d'une arme ensanglanté en cas d’arrêt.

Patiemment la blonde attendit que sa consœur ait fini ses recherches tout en réfléchissant à la suite du chemin. Devaient-elles prendre une route plus discrète que la route principale qu'elle avait prit à l'aller, surement oui, une parallèle au moins, histoire de rester dans la direction du lieu d'enquête. Fermement Aurora prit les poignets de l’homme et le poussa un peu pour qu’il avance. Elle lui chuchota

Tu as intérêt à répondre à toutes nos questions si tu veux éviter le même sort que tes compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 02 Aoû 2013, 00:34

AURORA et ILSEA

Tenant fortement votre prisonnier par les poignets d'une poigne digne d'un ogre culturiste, vous le traînez dans une petite impasse que vous trouver quelques mètres plus loin. Menotté il vous suit dans l'impasse. Là, vous gênez deux prostitués qui vous regardent d'un air entendu et saisissent le bas de leur jupon pour prendre la poudre d'escampette sans vous adresser un seul regard. Elles ne regardent au plus haut que vos genoux. Vous pouvez reconnaître là l'attitude soumise de femmes aux moeurs légères habituées aux pires traitements et qui ont appris à ne pas dévisager les gens pour éviter des sévices bien pires voire mortels. Car dans la rue être témoins de se qu'il ne faut pas voir s'accompagne souvent de retour du bâton. Donc pour être certain de ne pas avoir de représailles même en se retrouvant au mauvais endroit au mauvais moments, les prostitués entre autre ont appris qu'il ne fallait pas regarder le visage des gens. Et elles appliquent cette leçon à merveille avec vous deux. Au bout de quelques instants, vous pouvez les entendre accoster le client dans la rue que vous venez de quitter.

Seul avec vous, le prisonnier ne semble plus très vaillant et regarde tout autour de lui, comprenant bien qu'il est seul et pris au piège. Cependant Aurora peut remarquer quand il entend les discussions engagées auprès des deux prostitués qu'il semble prendre un brin de courage. Alors que l'humaine s'apprête à l'envoyer contre le mur, il parvient, en bougeant rapidement à briser l'étreinte de celle-ci sur ses poignets et se met à courir vers la rue que vous venez de quitter avant de prendre à gauche. Vous pouvez alors l'entendre.

Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm Mmmmmmmmmmmmm.
------------------------------------------------
Ces hommes d'armes sont de solides hommes du peuple qui bénéficie d'un entrainement au combat. Ils sont employés comme mercenaire pour les bonnes comme les mauvaises causes. Ces hommes sont de moins bon combattants que les guerriers mais il savent manier leurs armes et sont efficace pour garantir la réussite de leur mission..

L'homme est en train de prendre la fuite et se retrouve bien sorti de cette impasse. Il est à une douzaine de mètres de vous et semble déterminé à prendre la fuite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Mar 13 Aoû 2013, 09:20

L'attitude des dames de joies n'avait rien d'étonnant, et arrangeait bien les affaires des jeunes femmes. Moins on verrait leur visage mieux ça serait. Il serait dommage de devoir liquider des témoins à la bouche aussi large que l'écartement de leurs cuisses. Surtout que finalement les ménestrels s'en prenait à leur souteneur ou dû moins s'étaient-il présenté comme tel. De plus à en écouter les voix de la rue où elles avaient filé, les pépées faisaient leur travail ayant pour avantage d'occuper sans le savoir des possible intrus indésirables.

Pour autant ce qui était un avantage pour Aurora et Ilséa, se retrouva être revigorant pour le prisonnier qui échappa à la poigne de la blonde. Ni une ni deux, la rôdeuse se mit à sa poursuite en courant de toute ses capacités pour se jeter sur lui. Elle espéra le plaquer au sol face contre terre afin de tenter de le maintenir dans cette position en lui collant fermement un de ses poings dans le creux de ses reins.

Puis changeant de ton, la rôdeuse sorti de ses entrailles une voix des plus rauque et des plus sombre pour susurrer à l'oreille de sa proie alors qu'elle était allongée complètement sur lui.

Jusqu'ici j'étais encline à te laisser la vie sauve, mais tu viens de signer ton arrêt de mort. Je te conseil de ne plus faire de vague.

Ses yeux presque en furie exprimaient, si on les voyaient, une certaine rage dévorante qui changeait complètement du visage doux habituellement affiché par Aurora.
------------------------------------------------
Aurora est une jeune femme aux cheveux courts et blond. De taille moyenne, elle est très athlétique bien qu'elle cherche souvent à le cacher. Ses yeux bleu sont emprunt de douceur mêlée d'un peu de malice. Ses formes sont généreuses et elle n'hésite pas à les mettre en valeur lorsqu'elle souhaite plaire.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 16 Aoû 2013, 06:26

Les prostituées s'en allèrent dès l'instant où Aurora, Ilséa et leur tendre compagnon de voyage rejoignirent la ruelle, en habituées des gens qui savent que ne rien savoir et taire ce que l'on sait est la meilleure manière de rester en vie pour atteindre un age honorable. Les filles allaient pouvoir passer à un interrogatoire dans les règles de l'art lorsque le prisonnier, entendant les autres dames proposer leurs services, décida de se faire la malle.
Réfléchissant un instant, l'elfe songea que si les demoiselles proposaient leurs services, c'est que les nouveaux arrivants était probablement des hommes, mais surtout qu'ils n'étaient pas des autorités. Dans le pire des cas, il ne s'agissait donc que d'amis des trois bonhommes d'avant, et sinon, juste d'innocents passants qui auraient tôt fait de partir à la vue du carnage qui s'était déroulé dans la rue, malheureusement, si elles ne rattrapaient pas le fugitif tout de suite, le peu de temps qu'ils resteraient sur place serait suffisant pour ruiner leurs plans.
Aurora dut avoir un raisonnement similaire, puisqu'elle fonça vers le prisonnier à toute vitesse. Elle était capable, et lui entravé, même s'il avait réussi à lui échappé pour l'instant. Dans tous les cas, elle était capable de s'en charger. Il restait donc à s'occuper des autres personnes, et jouer le levier de la peur sur toutes les personnes présentes.
Aussi, l'elfe fonça elle aussi vers la rue, mais pour se mettre en le duo Aurora-prisonnier et les prostitués et leurs clients, prête à empêcher l'homme de les rejoindre ainsi que la sécurité relative qu'ils pouvaient offrir, puis prit la parole, encore toute recouverte du sang chaud des deux cadavres qui étaient dans la rue :

- Dégagez ! indiqua-t-elle d'un ton ferme aux prostituées et à leurs clients, espérant sur son apparence à la fois pour leur donner une plus forte envie de partir et pour la camoufler un minimum si jamais les gens décidaient d'aller chercher la garde. Elle se tourna ensuite vers l'homme toujours menotté et lui indiqua, voulant lui instiller la peur jusqu'au plus profond de lui :
- Et toi, tu viens avec nous de ton plein gré, sinon, tu pensera que l'éviscération est une façon paisible et sans douleur de finir ses jours
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Torve   Jeu 12 Sep 2013, 08:53

AURORA ET ILSEA.

Le fuyard parvient à échapper à Aurora avant qu'elle ne se saisisse de lui et essaie petit à petit de s'enfuir vers les deux hommes qui désiraient faire tranquillement affaire avec les deux prostitués avant d'être dérangés par cette arrivée non fortuite et surtout bien désagréable car elle les force à interrompre leur recherche de plaisir dans le seul but d'intervenir. Surtout après la menace bien creuse de la barde elfe qui semble mal s'y prendre pour impressionner la gente masculine. Mais du tout cela a surtout pour effet d'énerver et de tendre tout le monde car les deux hommes, bien habillés et ressemblant à des membres de la petite noblesse réagissent aussitôt. Le premier sort une fine dague d'excellente facture dont la magie se devine aisément par les petits arcs électriques qui semblent sauter sur la lame dès que celle-ci est dégainée. Quand au deuxième, il sort une baguette magique qu'il dirige vers Ilsea, qui semble devenir la principale fauteuse de troubles.

laissez cet homme en paix ou préparez vous à une sévère déconvenue ! crie alors le manieur de baguette.

Pendant ce temps, son camarade lui parle à voix basse aux prostitués qui partent en courant vers la sortie de la rue. A la vue du visage du bretteur, vous pouvez deviner sans difficultés le contenu de sa conversation avec les deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Ven 13 Sep 2013, 15:04

A priori, les anciens futurs clients de ces demoiselles avaient l'air de vouloir prendre la défense du brigand, et la tentative pour les intimider d'Ilséa avait été un échec retentissant, montrant qu'ils n'étaient pas né de la dernière pluie, même si cette technique d'interrogatoire, entre autre, n'était pas la spécialité de l'elfe. Les deux nobliaux, ou du moins c'était à cela qu'il ressemblait, et ils avaient au moins des relations et de l'argent pour pouvoir tirer aussi facilement leurs armes de leur fourreau en pleine ville, et pas n'importe quelle arme, vu que la dague, Ilséa n'avait pas besoin d'utiliser ses tours pour le savoir, était puissamment magique, avaient l'air de vouloir se battre pour défendre un criminel. L'elfe, de son coté, n'avait guère envie de se battre contre eux, et moins encore de les blesser, voir de les tuer. En effet, ils n'avaient pas l'air de connaître le criminel, ils n'étaient donc pas l'un de ses complices, et voulait juste défendre ce qui était encore à leurs yeux un innocent, peut-être que leur dire la vérité, remodeler selon le bon vouloir de la barde, cela allait de soit, les ferait rebrousser chemin, voir même les aider, mais cette seconde solution était peu probable. De plus, il fallait faire vite, avant que les renforts qu'ils avaient envoyé chercher, la garde très certainement, n'arrivent. Ilséa déclara donc, en essayant d'être la plus convaincante possible :

- Rangez cela, vous ne savez pas ce que vous faites, leur indiqua-t-elle, en le laissant partir, vous laisseriez s'échapper un criminel, un meurtrier même, en plus de ma prime qui est sur sa tête.
------------------------------------------------
Ilséa est une elfe extrêmement fine selon les critères humains, à la peau blanche, presque argentée comme ses cheveux attachés en chignon, et aux yeux bleus. Sa beauté n'est qu'accentué par sa voix fine, qui n'exerce son plein potentiel que lorsqu'elle chante.

Au moins, la partie comme quoi il était un criminel était véridique. Bien sur, l'elfe avait d'hors et déjà prévu la réponse aux questions les plus probables, le sang qu'elle avait sur elle, par exemple, ou les deux cadavres non loin, sans parler de la remarque qu'elle avait faite quelques instants plus tôt au prisonnier toujours menotté. Mais elle n'avait guère de raison de les leur donner s'ils ne posaient pas la question, sans quoi elle donnerait l'impression de se justifier, ce qui est une chose que font ce qui mentent et cache quelque chose, ce qui était tout, sauf l'impression qu'elle voulait donner.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La rue Torve   Jeu 19 Sep 2013, 10:16

Jusqu'ici les deux ménestrels n'avaient pas réussi à se dégager du léger pétrin dans lequel elles étaient  tombées. Et ça allait de mal en pis, puisqu'elles étaient a présent trop menacées, pour au moins préférer la discutions. Aurora resta immobile le temps de trouver un argumentaire viable pour se justifier. Cependant elle n'eut pas le temps de fournir cet effort, puisque déjà Ilséa exposait une idée, qui semblait plutôt bien trouvé pour la rôdeuse. Elle retenait presque sa respiration cherchant du regard les autres possibilités qu'Ilséa et elle, auraient pour fuir ne voulant pas se retrouver à nouveau devant les forces de l'ordre de La Brumeuse. La rôdeuse avait encore une carte à jouer, Shana, sa chienne fidèle pourrait sur son ordre tenter de désarmer un adversaire, tout tournait dans sa tête histoire de trouver une issue de secours en cas d'échec de la conversation. Pour ne pas risquer de compromettre le talent oratoire de sa collègue, l'humaine n'en ajouta pas plus et intérieurement croisa les doigts pour que le subterfuge soit efficacement accueilli des deux hommes menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La rue Torve   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rue Torve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: Les rues de Marsembre-