Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 La rue Calathante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: La rue Calathante   Mer 09 Fév 2011, 13:14

La rue Calathante traverse la cité d'Est en Ouest. Elle commence à la porte du Dragon, tout à coté du chemin de Fendor, traverse le quartier de la tour, le quartier marchand et la vieille ville avant de se terminer par un carrefour avec le chemin des docks au niveau du port.

Juché sur un escabeau, un crieur public, attire l'attention d'un roulement de tambour avant de délivrer son message:


Oyez Oyez, braves gens de Marsembre …

Le baron de Bracegauntlet offre une bourse de 1000 lions d’or à toute personne permettant la capture du bandit connu sous le surnom de « La Rose Noire ». Une récompense est également promise pour tout renseignement concernant les acolytes de « la Rose Noire »

Les marchands Tebius Arpholin et Arcellin Frego qui ont vendu de la viande de chien pour du bœuf sont mis à l’amende de 100 lions d’or pour fraude, et mensongerie. Il leur est désormais interdit de faire commerce de viande.

Les dénommés Laurent Trébuchet, Louis Brunel, Anscelme Tirlon sont convaincus de vol et d’association de malfaiteur. La cour les a condamnés à l’amputation d’un doigt, et à une année de travaux forcés.

Aurelia Otton, voleuse récidiviste, aura la main droite tranchée et est condamnée à cinq années de travaux forcés.

Les bandits, violeurs et meurtriers dits « Casse-Trogne », « Petit Jean » et « La fistule » sont condamnés à être pendus par le cou jusqu’ à ce que mort s’ensuive.

Les peines seront exécutées demain, à midi, devant la tour de Justice. Les condamnés seront exposés au pilori toute la matinée.


Oyez Oyez, braves gens de Marsembre …

------------------------------------------------
Reconnaissables à leur bonnet à médaille, les crieurs publics arpentent les rues de Marsembre, délivrant nouvelles et messages à la population. On peut louer leurs services pour colporter ses propres annonces pour quelques pièces.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Sam 11 Juin 2011, 21:43

Spoiler:
 

La surprise des témoins fut partagé à moindre mesure par Aldayr, c'est la première fois que Faran retournait dans son plan d'origine par lui même et même si l'effet magique lui était connue il se trouvait bête que Faran s'en aille ainsi. Bête et fâché également mais son visage ne trahissait pas cette colère plus du à la surprise qu'à la situation.

Désormais encadré Aldayr suivit ses guides à travers les imposantes portes de la cité avec un regard appréciateur même s'il notait encore que la ville ne semblait pas avoir subit le moindre dommage, l'observation du premier d'épée le sortit de ses pensés et d'une voix légèrement attristé.

J'étais dans la bataille du dragon, j'y ai vue mourir notre roi... Je suis heureux que vous en soyez sortit vivant, tant de gens bien y sont mort.

C'est avec un silence respectueux que le paladin continua sa route, observant la rue de Calathante et écoutant le crieur public.

Visiblement les lois sont les mêmes qu'a Suzail, et les peines y sont aussi sévère.

Le jeune chevalier pressa légèrement le pas, finalement il était pressé de rencontrer son parent et il aurait préféré visiter Marsembre avec un peu moins de formalisme et plus de discrétion. Mais Aldayr fini tout de même par rompre le silence, il ne voulait pas que le voyage soit trop ennuyeux pour ses gardes.

Cette ville ne semble pas avoir trop souffert des combats, c'est une chance.

Pouvez vous me dire vers quel quartier nous allons, vous avez parlez d'une forteresse ?


Le jeune homme observait chaque personne qu'il croisait, chaque bâtiments ou magasins et tout ce qu'il ne connaissait pas ou pourrais présenter un interet, la curiosité du paladin était sans limite par moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Mar 14 Juin 2011, 16:04

Aldayr d´Argevrai

Ton silence respectueux est aussitôt imité par les soldats. A leur mine tu comprends qu´ils ont aussi vu de nombreux camarades tomber ce jour là. C´est dans une atmosphère recueillie que vous progressez dans la ville.

Mis à part l´odeur qui semble imprégner cette ville, tu pourrais te croire dans une rue de Suzail. La rue pavée est propre et les bâtiments alentours sont bien tenus. Sur ta droite, un grand bâtiment de trois étage attire ton attention. Les fenêtres en verre teinté masquent l´intérieur de ce qui semble être une auberge, comme l´indique une enseigne de bois arborant en lettres d´or "le Griffon Rugissant". Dominant les autres bâtiments tu remarques également une haute tour au sommet de laquelle flotte l´étendard des Dragon Pourpres.

Les soldats de ton escorte restent silencieux et attentifs, adaptant leur rythme à ton pas, tandis que les passants s´écartent et s´inclinent sur votre passage. Vous marchez ainsi pendant plusieurs minutes avant que tu ne rompes enfin le silence.


Effectivement Monseigneur, la ville n´a pas souffert contrairement à d´autres. L ennemi n´est pas descendu autant au Sud. Heureusement d´ailleurs car il restait si peu d´hommes pour tenir la ville qu´elle serait certainement tombée en cas d´attaque. Nous étions presque tous sur le front à cette époque.

Nous nous rendons à la forteresse de l´Étoilée, c´est dans le port militaire. La forteresse abrite le quartier général des Dragons Bleus.


Sentant ta curiosité alors que vous passez devant un imposant bâtiment noir sans aucune fenêtre ou porte apparente, Gontran reprend la parole:

Ça, c´est le "Pilier noir", la demeure de Delthrin, le nécromant.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.

Le soldat ne rajoute pas de commentaire, mais tu sens à son ton qu´il n´en pense pas moins à propos de la présence d´un nécromant en ville.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Mar 14 Juin 2011, 17:13


La découverte des rues de Marsembre était malgré tout une joie pour le chevalier d'Argevrai, et son escorte bien discipliné ne le gênée que très peu pour decouvrires ces rues. La première tour aperçut était probablement le quartier général des Dragon Pourpres ou au moins une grande caserne, rien d'étonnant à cela. L'odeur de Marsembre n'était pas vraiment étonnante non plus, et elle ne rivalisait absolument pas avec l'odeur nauséabonde d'un champ de bataille remplit de Gobelins en putréfactions. la seconde tour par contre était bien plus intriguante, et les commentaires de la première lame évéillère la curiosité et dans une moindres mesures la crainte d'Aldayr. Ces pratiquants de la magie profane dans ce qu'elle a de plus sombre sont presque inévitable dasn une grande ville, mais rare sont ceux qui vivent à l'aire libre et encore moins à la vue et au sus de tous.

Qu'a t'il fait pour que l'ont le laisse construire une tour en ville ainsi ?

La voix était neutre, mais elle dénotait tellement avec le ton enjoué adopté par le paladin jusque la qu'elle semblait charier des glaçons.

Aldayr continuait de suivre la rue Calathante puisque son escortes ne semblait pas indiquer un autre chemin, il espérait voir apparaitre bientôt les murailles de la forteresse de l'étoilée curieux d'apercevoir un des éléments de défenses les plus importants de la ville. Sans oublier de continuer la conversation.

Et la taverne dont vous parliez ? La chope d'anguilles, peut on y aussi y manger ? Je vous inviterais volontier à un repas ce soir, si vous n'ètes pas de quart.

Après tout vous ètes les seuls connaissance que j'ai en ville, peut être pourriez vous me présenter à vos amis j'aimerasi beaucoup mieux connaitre les habitants de Marsembre.

Bien sûr, si ma "qualité" ne vous dérange pas.... malgré mon enfance à Suzail, je n'ai jamasi gouté à la cours et aux jeux des nobles, mais j'ai souvent vue que ma présence empêchait les hommes d'arme de réellement s'amuser, je ne voudrais pas gacher votre soirée.


Aldayr parlait à nouveau d'une voi joyeuse et avec son visage fin et ses cheuveux blond il ressemblait bien plus à un enfant qu'à un adulte dans ces cas la. Cela contrastait vivement avec son regard neutre ou attristé qui semblait à lui seul lui redonner ses 24 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Jeu 16 Juin 2011, 09:47

Le première d´épée Gontran fait une moue dubitative en haussant les épaules. Visiblement il ignore la réponse à ta question.

Cependant, c´est Steed le Dragon Pourpre originaire de Marsembre qui te répond.


Il se fait appeler "le maitre des morts". Il a acquis une certaine notoriété en défendant Marsembre contre un raid de pirates il y a plusieurs années de cela. Il avait animé une légion de zombies, de requins squelettiques et de lacédons qui ont pris d'assaut et coulé pas moins de six navires pirates, massacrant l'équipage sans pitié. A ce qu´on dit il serait également d´origine noble bien qu’on se demande quelle noblesse pourrait avoir engendré un représentant aussi sinistre.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Lames, simples caporaux et militaires du rang forment l´immense majorité des Dragons Pourpres.

Un silence pesant s´installe dans votre groupe, heureusement rapidement brisé par ta question suivante. Cette fois Gontran te répond semble t il heureux de pouvoir discuter d´autre chose qu´un releveur de morts.


Ce serait un honneur pour tous les camarades et moi même de vous offrir à boire Monseigneur. La chope ne propose pas a manger, enfin juste de quoi grignoter en sirotant sa bière quoi! C´est facile à trouver. Quand vous êtes à la porte du Dragon, au lieu de prendre cette rue, prenez l´autre, le chemin de Fendrol. Vous le suivez quelques minutes et vous verrez la taverne sur votre droite. Vous pouvez pas la manquer.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.

Tandis que vous discutez, vous continuez à progresser dans la rue Calatanthe qui semble se prolonger parallèlement au mur d´enceinte. Petit à petit le quartier change. Les maisons sont moins bien entretenues, les gens moins bien habillés. A n´en point douter vous entrez dans un quartier plus populaire bien que la rue principale elle reste toujours aussi bien entretenue. Sur ta droite, tu remarque un hôtel particulier arborant le blason du Baron de Dagonhlar, une petite noblesse locale autant te semble t´il te souvenir.

Un peu plus loin ton attention est attirée par une enseigne de cuivre représentant une pièce de monnaie signale le temple. La façade toute simple est recouverte de graffiti ou l’on peut lire « sale voleur », « à mort », « affameur » et d’autres injures du même acabit. Un dessin griffonné à la va vite représente un homme courbé en avant entraîné dans les flammes de l’enfer par la lourde bourse qu’il porte autours du cou.

Si tu désirais te renseigner sur ces graffitis auprès de ton escorte, tu n´en as hélas pas le loisir. S´élevant depuis le pâté de maisons sur ta droite un sifflement strident retentit, bientôt suivi par des cris :

Arrêtez vous ! Au nom du Roi arrêtez Vous !
A moi la garde ! Arrêtez cet homme !


En même temps une silhouette encapuchonnée traverse une rue attenante en courant, à une vingtaine de mètres de vous tout au plus.

Immédiatement sur le qui vive, tes gardes portent la main à l´épée. Un moment de flottement survient, car ils hésitent entre poursuivre le malfaiteur et assurer ta protection.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Jeu 16 Juin 2011, 12:57

L'histoire du nécromant n'était pas du genre à faire tirer une larme a Aldayr, un releveur de mort n'avait pas sa place en ville, il n'avait sa place nul part d'ailleurs. Mais ce type d'adversaire n'était pas de ceux que le paladin craignaient le plus, sa puissance divine contre les morts vivants l'avait souvent aidé quand il avait du en combattre. Et pourtant ce n'était pas non plus le genre d'adversaire que l'ont peut combattre avec envie tellement sa magie est emplie de monstruosité et de vice.
Ceci mis d'un côté de son esprit rien n'empêchait le bon caractère du jeune homme de refaire surface et la réponse du premier d'épée le ravi.

Et bien si mes discussions avec son altesse le Duc ne durent pas trop je me ferais une joie de vous rejoindre à la chope dans ce cas. Mais vous me permettrez de vous offrir la boisson et non l'inverse.

Aldayr était près à insister s'il le fallait, voir à donner un ordre bien qu'il n'en ait pas le droit au sens stricte du règlement mais il n'aurait probablement pas a allez jusque la. Le changement du quartier ne lui échappa pas, très attentif il vit bien que les rues perpendiculaire étaient de plus en plus étroite, sombre et malodorante et cela n'avait rien n'inhabituel et le jeune noble se sentait aussi bien dans les quartiers populaire que dans les quartiers huppé à quelques exceptions prêt. Mais les insultes, les dessins et les quolibets inscrits sur la façade du temple de Wauknee étaient bien plus dérangeante pour lui. Bien qu'il n'ait aucune affection pour cette déesse dont les préoccupations était parfois fort malsaine il n'était pas agréable de voir ainsi bafoué un temple et donc une divinité et le paladin allait faire un commentaire mais il n'en eu pas le temps.

Des cris se firent entendre dans une rue voisine, attirant l'oreille et le regard puis presque en même temps le fidèle de la cavalière aperçut la silhouette traverser en courant. Les gardes se demandèrent peut être s'ils devaient intervenir mais pas Aldayr, peut être à cause du temps passer à Suzail ou du voyage trop tranquille mais le paladin manquait d'action et cette évènement imprévue était parfait pour changer cela.

Sans perdre un instant Aldayr se rua à la poursuite de l'individu plongeant dans la rue attenante tout en tirant d'un geste ample sa longue et large épée bâtarde.

L'espace d'une seconde il se dit qu'il devait crier au nom du roi…. Mais quelqu'un avait déjà averti le voleur, le chevalier pouvait donc se permettre de simplement poursuivre sa cible.

J'espère qu'ils me suivent… Je devrais….

Espérant que ces gardes étaient derrière lui il leur ordonna sans quitter son objectif des yeux :

Steed tu connais les rues ! Essaye de lui barrer la route ! Un autre avec lui, les deux autres suivez moi !

Dans ce genre de situation donner des ordres devenait naturel et ils seraient certainement suivis. Aldayr n'en doutait pas et il se concentrait sur sa course pour essayer d'accélérer et de rattraper l'homme encapuchonné. Aldayr se maudissait de ne pas avoir pris son arc, l'arme n'était peut être pas très esthétique mais au moins elle lui aurait permis de stopper net le fuyard, il ne restait qu'a espérer pouvoir le rattraper ou que Steed trouve un raccourci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Ven 17 Juin 2011, 21:01

Aldayr d´Argevrai


Entrainés à répondre instantanément aux ordres sans se poser de questions les trois soldats réagissent comme un seul homme. Gontran répercute ton ordre, s´élançant en courant dans la rue Calathante en direction d´une ruelle désignée du doigt par Steed.


A vos ordres! Steed avec moi!

A grands renforts de cris, les deux Dragons Pourpres se frayent un passage au milieu des passants.

Place! Faites place! Au nom du Roi !

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade.

Après quelques mètres de course, il apparait que Aeron, encombré par son armure, n´a aucune chance de soutenir ton rythme ni celui du fuyard. Pourtant il essaye tant bien que mal de suivre ton rythme même si un écart important se creuse rapidement entre vous. Très rapidement, tu doubles deux Dragons Pourpres à bout de souffle et le reste de la poursuite te laisse seul derrière le fuyard. Zigzaguant entre les rares passants, l´inconnu ne te semble pas essoufflé le moins du monde. Visiblement il connait la ville, bifurquant à plusieurs reprises dans des ruelles étroites dans une direction qui te semble s´éloigner de celle prise initialement par Steed et Gontran. En moins d´une minute de poursuite, tu es complétement seul, perdu, mais tu tiens toujours le fuyard dans ta ligne de mire. Une vingtaine de mètres à peine te séparent de ta cible.

Arrivant sur ce qui semble être une rue en cul de sac se terminant sur une rigole, il ne ralentit pas et d´un bond franchit les trois mètres d´eau le séparant de la rue en face. Si tu veux continuer à le poursuivre, tu vas devoir toi aussi franchir cet obstacle. Comble de malchance, une gondole choisit juste ce moment pour passer sur la rigole, rendant un saut plus délicat encore.

Mais, c´est sauter ou laisser s´enfuir ce repris de justice.


_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Sam 18 Juin 2011, 16:06

Le premier d'épée indiqua au chevalier d'Argevrai d'un "A vos ordres" claire et net qu'il comptait bien exécuté ses directives, les Dragon pourpre étaient vraiment la troupe de guerre la plus fiable et efficace du monde. Mais, Aldayr s'en aperçut très vite, pas la plus rapide. Il entendait bien que les bruits de ferraille de son escorte étaient de plus en plus lointain et il le nota avec une certaine inquiétude. Le fuyard semblait connaitre cette ville comme un malandrin se le doit et s'il avait voulut l'attirer dans un piège il ne s'en serait pas pris différemment, le chevalier pris donc une décision et sans arrêter de courir il cria aux passants qu'il croisait

Dites aux Dragon Pourpres quel chemin nous suivons !!

Puis par la vitesse et la direction, il devint évident que Steed n'arriveraient pas à coincer la silhouette encapuchonné, Aldayr espérait donc qu'il tombe sur une autre patrouille de Dragon pourpres lorsque finalement ils tournèrent dans le cul de sac.

Après un bref cri de victoire intérieur il devint évident que le fuyard allait sauter.

Hors de question d'abandonner si vite, j'ai encore de la ressource

Aldayr allait tenter le même saut mais la gondole apparut dans son champ de vision il n'eut que quelques seconde pour décider quoi faire et dans un effort remarquable pour transformer une mauvais fortune en chance le chevalier pris son élan, non pas pour sauter toute la rigole, mais pour sauter dans un premier temps sur la gondole et immédiatement après de l'autre côté de l'eau.

Ainsi le paladin espérait réussir à passer, et peut être même perdre moins de temps à la réception sur l'autre rive. Il n'était pas dans ses intentions de courir ainsi toute l'après midi et après cette obstacle s'il le pouvait, il était près à accélérer encore et à essayer d'exhorter les habitants à lui venir en aide en ralentissant sa cible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Dim 19 Juin 2011, 19:34

Aldayr d´Argevrai


Plus habitué à faire sauter Faran qu´a devoir toi même franchir de tels obstacle, tu te lances néanmoins en direction de la gondole. Si tu as bien calculé ton point de chute, la stabilisation sur l´instable embarcation se révèle beaucoup plus ardue que prévue. Ton pied droit glisse sur le bois laqué et tu bascules vers la banquette capitonnée à l´intérieur de la gondole, te retrouvant mi assis mi couché sur les genoux d´une charmante demoiselle richement vêtue. Le gondolier, lui n´as pas eu ta chance. Occupé à regarder s´enfuir la personne qui vient de bondir à travers la rigole, il n´as pas vu arriver son poursuivant. C´est dans une gerbe d´éclaboussements à l´odeur vaseuse qu´il vient de plonger dans les eaux troubles de Marsembre.


Et bien Messire, quelle entrée en matière ! Vous auriez pu attendre que nous soyons présentés.

Êtes vous toujours aussi fougueux?


------------------------------------------------
Damoiselle Mathilde de Monthor est une femme précieuse et frivole. Elle entretient une liaison orageuse avec Gilbert de Ravensgar, au grand dam de son frère cadet Laurent de Monthor.


De l´autre coté de la rigole, le brigand c´est arrête. Il se retourne et tu découvres un individu masqué qui se fend d´une révérence des plus élégantes.


Messire, ce brin de course en votre compagnie fut des plus agréables, mais je vois que déjà vous m´abandonnez. Quel dommage.

Tenez, pour votre Dame !


------------------------------------------------
« La Rose Noire » suscite un mélange d’antipathie et d’admiration chez les gens du commun. Antipathie car après tout ce n’est qu’une voleuse : admiration car elle vole avec panache et que la plupart des gens sentent confusément qu’elle a d’autres motivations que le simple appât du gain. Elle signe chacune de ses « sorties » par quelque phrase assassine à l’encontre du Baron de Bracegauntlet et par une rose noire.

Tirant une rose noire de son sac, il ou plutôt elle, car c´est d´une charmante demoiselle qu´il s´agit sans le moindre doute te lance une rose noire fraichement coupée.

Visiblement peu effarouchée par la situation, la Damoiselle dont tu occupes les genoux te susurre d´une voix mielleuse.


Et bien beau jeune homme. Allez vous courir après ce brigand, ou resterez vous vous excuser de votre conduite?

Je suis toute prête à accepter vos excuses.


------------------------------------------------
Damoiselle Mathilde de Monthor est une femme précieuse et frivole. Elle entretient une liaison orageuse avec Gilbert de Ravensgar, au grand dam de son frère cadet Laurent de Monthor.

Ses battements de cils langoureux et sa bouche en cœur laissent d´ailleurs bien peu d´ambiguïté sur la nature des excuses qu´elle envisage.

S´éloignant rapidement, le rire clair de la fuyarde s´élève dans la ruelles. Pour la rejoindre, il te faudra te débarrasser de la demoiselle, et sauter sur le quai qui se trouve un pied au dessus du niveau de la gondole, et tout cela, sans élan. La mystérieuse voleuse risque d´être loin alors.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Jeu 03 Jan 2013, 22:06

Spoiler:
 

Regardant l'inscription qui lui avait été confié, la première remarque que ne put s'empêcher de faire l'elfe était que le dragon n'écrivait pas très bien, aussi dut-elle s'y prendre à plusieurs fois pour comprendre ce qui était écrit. Elle avait donc maintenant son point de départ, même s'il était bien sur possible que le faux marchand ait menti sur sa destination et sur son nom, il y avait de grande chance pour qu'au moins le premier soit un endroit réel, et donc qu'il connaissait, sans quoi il attirerait trop facilement les soupçons, mais il fallait avouer que le nom était étrange.

Il fallait donc maintenant trouver l'endroit ainsi désigné, et pour cela, il lui fallait un habitant de la ville, car même si la personne derrière elle avait fini, rien n'indiquait que cette dernière connaissait mieux la ville qu'elle-même.
Attirée par le son d'un roulement de tambour, Ilséa put voir un crieur public faire son office. Voilà quelqu'un qui connait la ville, songea l'elfe avant d'écouter ce qu'il avait à dire pour ne pas le déranger durant son travail, attendant sous la pluie qu'il est terminé, et faisant pour elle-même des remarques mentales sur ce qu'il disait.

Milles dragons ? Une belle prise que cette "Rose Noire", et cent de plus pour chacun de ses acolytes, ce brigand doit être une vraie plaie pour la cité pour que les autorité soient prêtes à débourser autant.
Cent dragons pour un petit mensonge qui n'a fait de mal à personne ? Et une interdiction d’exercer dans ce domaine, la loi est sévère ici. Enfin ils n'avaient qu'à pas se faire prendre.
Un doigt, une main tranché, et des années de travaux forcés, hou là là, il ne faut surtout pas se faire voir en ville dans la mauvaise maison, ou alors savoir se servir de son verbe.
Pendu, vu ce qui leur est reproché, c'est bien la moindre des choses, et ils ont eu de la chance sur ce coup-là de ne pas tomber sur quelqu'un comme moi, sinon ils auraient voulu finir pendu bien avant leur mort.


Attendant quelques instants encore que l'homme est fini, l'elfe l'interpella pour lui demander :

- Excusez-moi Monsieur, mais je suis nouvelle en ville et je dois me rendre aux "Toilettes de Chalasse", ce doit être je crois un endroit vendant des tissus et des vêtements. Je me suis dit que vous deviez bien connaître la ville, et que vous pourriez m'indiquer au moins dans quelle direction je devrait aller pour le trouver.

Elle en profita pour lui montrer le papier pour l'orthographe, et également pour chercher dans sa bourse une pièce en argent, comme celle qu'elle avait donné aux gardes, qu'elle donnerait à l'homme une fois qu'il lui aurait répondu pour le dérangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Sam 02 Fév 2013, 19:11

ILSEA

Le crieur public termine son travail et ne te remarque pas tout de suite, affairé qu'il est à répondre à diverses personnes de passages interpellées par ses différentes annonces. Certaines demandent plus d'informations, d'autres expriment leur mécontentement, leur haine ou leur dégoût. L'annonceur public est devenu le réceveur de toutes les humeurs des passants qui se défoulent sur l'annonceurs de nouvelles bonnes ou mauvaises pour se décharger de toute leur aigreur ou folie. Heureusement, cela ne reste que verbal et a le don de le faire rire plus qu'autre chose. Tu peux voir que c'est une sorte de jeu.

Il finit néanmoins par s'occuper de toi et te faisant son plus beau sourire, charmeur s'il en est, accompagné d'un clin d'oeil espiègle, il se frotte le menton d'un air pensif avant de te répondre.

Et bien ma ptite dame, si vous voulez trouver le magasin des toilettes de chalasse, je vous conseille de continuer à remonter la rue Calathante. Elle vous mènera directement au quartier de la tour et si elle ne passe pas devant votre boutique, elle n'en passe guère loin. Mais je vous préviens, c'est de la haute couture, les prix sont assez élevés.

------------------------------------------------
Reconnaissables à leur bonnet à médaille, les crieurs publics arpentent les rues de Marsembre, délivrant nouvelles et messages à la population. On peut louer leurs services pour colporter ses propres annonces pour quelques pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Sam 02 Fév 2013, 23:18

Attendant son tour une fois encore, comme aux portes de la ville, Ilséa put être témoin du quotidien du crieur public. Il n'avait pas un travail facile, et peut-être même celui-ci était risqué. Heureusement, cela resta verbale si bien que l'elfe ne se sentit pas obligée d'intervenir.
Le temps qu'elle avait passé à attendre, comme le corbeau d'argent qu'elle donna à l'homme, avait été bien dépensé, Ilséa n'avait plus aucune chance de se perdre, savait qu'au moins l'étrange marchand avait donné une vraie adresse, et elle avait même récupéré une petite information en plus. Elle remercia donc l'homme avant de partir :

- Merci beaucoup messire, au moins je ne me perdrais pas dans cette énorme cité, du moins pas tout de suite. Et puis vous savez, il est toujours meilleur d'acheter de la qualité, même si cela revient plus cher à l'achat, vous conserverez l'objet bien plus longtemps, surtout si vous y faite attention, et finalement, vous aurez fait des économies.

Bien sur, dès qu'un vêtement se retrouvait taché de sang, il devenait difficile de continuer à le porter en public, aussi Ilséa ne gardait pas souvent ses tenues très longtemps, du moins celles qu'elle utilisait dans son travail caché, il n'en était pas de même pour ses tenues de scène, qu'elle changeait régulièrement uniquement parce qu'elle était coquette, et qu'elle aimait bien ça.

L'elfe prit donc la rue Calathante dans la direction indiquée par le crieur public, regardant dans les rues adjacentes comment était la cité et si elle ne voyait pas la deventure de la boutique qu'elle cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElnino
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Lun 04 Fév 2013, 17:56

Tu prends la direction que le crieur public te donne et tu commences à remonter la rue Calathante. Tu te rends rapidement compte que c'est une rue qui traverse toute la cité dans sa longueur et que de ce fait, sa remontée te prend une bonne heure. Pendant cette heure, tu rencontres de tout, du gamin des rues, au marchant en passant par la famille aisée, le bourgeois dans ses pensées escorté par un spadassin à l'allure patibulaire typiquement fait pour dissuader par sa sale trogne, des muscles saillants et des mains refermées sur une massue des plus impressionnante. Tu croises donc de nombreux échantillons des nombreuses classes sociales de Marsembre durant cette marche. Bien que plus tu approches de ta destination plus les gens que tu vois semblent être des gens riches, ou membres de l'armée royale du Cormyr. Alors que le quartier de la tour défile autour de toi, tu finis par arriver face à l'enseigne que tu recherchais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Mar 15 Oct 2013, 10:28

TALIAN TAUVENAL

Spoiler:
 

Talian sourit en voyant deux membres des dragons pourpres qui semblent bel et bien avoir passé la nuit en faction devant le manoir. Il les salue d'un signe de tête et s'approche d'eux.

Oui c'est bien moi le garde de corps du Chevalier. Je vous remercie d'avoir surveillé la demeure. Vous devriez rentrer et prendre un repos bien mérité. Je demanderai au Chevalier de dire du bien de vous à vos supérieurs si vous voulez me laisser vos noms.
------------------------------------------------
Talian est un humain au visage enfantin malgré son âge, aux yeux rieurs et constamment brillants et toujours souriant. De grande taille, il dispose d'une musculature longue, fine et noueuse. Contrairement à se que pourrait faire penser son ancienne profession, ses mains sont douces. Bronzé. Ses gestes semblent aussi doux que de la soie et aucune méchanceté ne se dégage de cet homme visiblement bon et gentil. Sa peau mâte fait ressortir des yeux étonnamment bleus. Ses cheveux sont coiffés en dreads afin de ne pas le gêner de quelque façon que se soit.

Talian se retourne en entendant la porte s'ouvrir pour voir apparaître non pas le majordome mais Hubertus lui-même bien paré pour partir. Et le champion occultiste est surpris de constater qu'il est même très bien préparé et qu'il semble n'avoir rien oublier. Bien sûr, à voir sur le terrain.

Vous avez une tente dans le lot ?

Regardant la boite, il soupire avant d'entrer et de plier les genoux pour la porter en essayant de se gêner le moins possible.

Ca ne va pas être pratique pour vous défendre ce truc. J'espère qu'il n'y a rien de fragile dedans car en cas d'escarmouche faudra bien que je puisse intervenir rapidement et je doute de la poser en douceur. Donc je préfère savoir tout de suite avant d'éviter de faire du bêtise. Bon je vous suis.
------------------------------------------------
Talian est un humain au visage enfantin malgré son âge, aux yeux rieurs et constamment brillants et toujours souriant. De grande taille, il dispose d'une musculature longue, fine et noueuse. Contrairement à se que pourrait faire penser son ancienne profession, ses mains sont douces. Bronzé. Ses gestes semblent aussi doux que de la soie et aucune méchanceté ne se dégage de cet homme visiblement bon et gentil. Sa peau mâte fait ressortir des yeux étonnamment bleus. Ses cheveux sont coiffés en dreads afin de ne pas le gêner de quelque façon que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Mer 23 Oct 2013, 15:47

Talian Tauvenal

La rue Calathante est déjà bien encombré en cette mâtiné ensoleillé parfaite pour partir à l'aventure, tu note pourtant un vent léger à tendance tournoyante qui peux poser des problème pour la navigation à voile dans un espace restreint comme l'embouchure de l'étoilé. C'est que les habitudes de marins ont la vie dur, et il te faudra plus que quelques nuits sans tangage pour les oublier.

Vous cheminez le long de ce grand axe de la ville au milieu du petit peuple déjà en plein labeur et encore une fois tu note l'attitude du Chevalier Hubertus aux antipodes des clichés habituellement véhiculé à propos de la petite noblesse. Tu te rend vite compte que ce qui vous aide à avancé dans cette marée humain est plus surement ton imposante épée à deux mains qu'une quelconque mise en avant du rang de ton employeur.

C'est sur le ton de la camaraderie voir de l'amitié que ce dernier s'adresse à toi.

Talian, je peux vous appelez Talian ?

Et comme ça vous m’appellerez Hubertus, ce sera tout de même plus simple !

Pour vous répondre, j'ai bien une tente avec moi et aussi une toile ciré de belle taille au cas ou nous ne trouverions pas de coins vraiment sec pour établir un camp. Et au sujet de la boite j'ai bien peur qu'il faille que vous la posiez avec certains égard, pour vous dire vrais j'ignore le détail de ce qui se trouve à l’intérieur mais je crains que ce qui s'y trouve ne soit en partie composé de récipient en verres et autres accessoire à tendance fragile.


Le chevalier s'arrête quelques instant afin d'éviter une petite troupe de passant.

J'espère cependant que nous ne seront pas attaqué comme hier et que si nous faisons une mauvaise rencontre comme un animal vous pourrez poser la boite avant d'avoir à nous défendre, ou peut être nous défendre tout en la gardant sur vous.
------------------------------------------------
Le Chevalier Hubertus de Ravensgar est le fils ainé du Comte de Ravensgar, issu d'un premier mariage. C'est un quinquagénaire bedonnant dont les préoccupations sont à des lieux de celles qui animent généralement la noblesse. Bien que l'héritier du titre, il se désintéresse totalement de la politique pour s'adonner à sa passion: l'étude d'une civilisation disparue d'hommes lézards qui aurait autrefois peuplée le marais Marsembre.

Vous avancez bien et d'ici peu vous aurez la porte du dragon en vue, en attendant les détails de votre mission semble de plus en plus étrange. Que peux bien contenir cette boite ??

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par Eldiablo le Lun 16 Déc 2013, 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTalian Tauvenal
Profanateur de Couatl

Feuille de personnage
Points de vie:
15/53  (15/53)
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Lun 09 Déc 2013, 18:55

Talian remarque vite que le ton du chevalier à son égard a changé. Lorsque la veille il lui parlait plus comme on parle à un employé alors que maintenant il lui parlait comme un camarade, un frère d'arme, un ami. Cela plut beaucoup au champion occultiste qui voyait que le chevalier n'était pas un de ces noble guindé mais bien un noble avec les pieds sur terre, enfin façon de parler. Cette relation serait forcément bénéfique et permettrait aux deux hommes d'apprendre l'un de l'autre. Car Talian ne doutait pas un seul instant qu'il puisse apprendre quelque chose d'Hubertus, surtout en histoire. Vu qu'il ne connaissait pas le pays dans lequel il venait de débarquer.

Je ferai donc attention à cette boite mais vous devez bien comprendre qu'elle risque tout de même de prendre des coups, même par inadvertance. Nous allons dans un endroit dangereux et je devrai réagir rapidement en cas de danger.
------------------------------------------------
Talian est un humain au visage enfantin malgré son âge, aux yeux rieurs et constamment brillants et toujours souriant. De grande taille, il dispose d'une musculature longue, fine et noueuse. Contrairement à se que pourrait faire penser son ancienne profession, ses mains sont douces. Bronzé. Ses gestes semblent aussi doux que de la soie et aucune méchanceté ne se dégage de cet homme visiblement bon et gentil. Sa peau mâte fait ressortir des yeux étonnamment bleus. Ses cheveux sont coiffés en dreads afin de ne pas le gêner de quelque façon que se soit.

Tout en parlant, Talian marche d'un pas soutenu vers la porte afin de vivre l'aventure qui sent poindre au bout de la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEldiablo
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La rue Calathante   Lun 16 Déc 2013, 18:36

TALIAN TAUVENAL

Hubertus semble tout sourire, il est aussi pressé que toi de partir à l'aventure.

Je comprend bien ne vous en faite pas, le suis sur que la magicienne Stormbillow n'aurait rien construit de trop fragile pour notre quête. C'est que j'ai du lui expliquer ce que je souhaitais faire pour qu'elle puisse créer cette pièce. Le contenu de cette boite est unique vous savez.

Je suis sûr qu'avec des égards limités mais présent tout ce passera bien.

------------------------------------------------
Le Chevalier Hubertus de Ravensgar est le fils ainé du Comte de Ravensgar, issu d'un premier mariage. C'est un quinquagénaire bedonnant dont les préoccupations sont à des lieux de celles qui animent généralement la noblesse. Bien que l'héritier du titre, il se désintéresse totalement de la politique pour s'adonner à sa passion: l'étude d'une civilisation disparue d'hommes lézards qui aurait autrefois peuplée le marais Marsembre.

Alors que vous pénétrez sur la place ou prend place la porte du dragon tu sent comme de mauvaises ondes venir de derrière toi, une mauvaise impression ou une impression malsaine. Sans pour autant pouvoir dire d'ou cela peux venir.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La rue Calathante   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rue Calathante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Aventures citadines :: Les rues de Marsembre-