Marsembre la Brumeuse

JDR par forum, D&D ed 3.5
pour personnages niveau 10 et plus
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesLiensCORMYRConnexion

Partagez | 
 

 La porte du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: La porte du Dragon   Mer 09 Fév 2011, 12:25

La porte du Dragon


Après une journée et demie de marche le long de la route de l’œil du dragon, votre voyage depuis Suzail touche à sa fin. Émergeant de la brume, se découpent les remparts crénelés de la ville. Faits de solides blocs de pierres ajustées, large de 45 pieds, haut de 60, ils semblent inexpugnables.

L'imposante Porte du dragon vous fait face. Trois tours la gardent. Les deux tours jumelles de 80 pieds de haut qui la flanquent de droite et de gauche sont surnommées "les mâchoires". Un imposant trébuchet trône à leur sommet, prêt a lancer ses projectiles sur d'éventuels assaillants. La troisième tour, dite "du guet ouest" fait 90 pieds de large et 110 de haut. Elle est surmonté d'une lanterne dont on dit que le signal peut être aperçu depuis Suzail. Située entre "les mâchoires", elle sépare la route de l'oeil du dragon en deux rues qui entrent dans la cité par le quartier de la tour: la rue Calathante à gauche et le Chemin de Fendrol à droite.

En plus des contrôleurs du guet, la porte est fortement défendue par une compagnie complète de Dragons Pourpres, les soldats d´élite du Cormyr ainsi que quelques uns des fameux Mages de Guerre du Cormyr.

Une petite file de personne s’est formée entre toi et les porte. Les gens attendre leur tour pour passer les contrôle du guet et pénétrer dans la cité. L´ambiance dans la file semble détendu et les contrôles  se passent plutôt rapidement. Derrière toi, un jeune homme semble renseigner un voyageur un peu plus loin dans la file:


Les lois?
Oui, regardez le panneau là bas, elles sont toutes affichées ...

lance t´il en pointant du doigt un panneau d´affichage à coté de toi.


------------------------------------------------
Les habitants du Cormyr sont généralement amicaux et ouverts, ils se considèrent comme des gens cultivés, paisibles et raffinés. Les évènements récents les ont cependant rendus plus méfiants.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Mer 22 Juin 2011, 15:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mar 07 Juin 2011, 10:28

Aldayr aimait voyager par temps frai lorsque c'était possible, il était partie de Suzail aux premières lueurs du jour après une longue prière à la cavalière ainsi que plusieurs heures d'entrainement matinaux. Levé depuis peut être une ou deux heures après la mi-nuit il avait du attendre l'ouverture des portes pour quitter la capital.

La route n'avait pas été très longue, Faran l'imposant destrier à la robe noir de jais avait avalé les lieux avec l'envie d'un jeune poulain malgré sa barde et malgré le poids de son cavalier et ami harnaché comme pour partir à la guerre. Avançant au trot l'animal avait ralentit de lui même en apercevant l'imposante muraille de Marsembre ainsi que les contours des tours de guet de la porte du dragon. Et le destrier semblait partager la joie de son maître à la vue de cette ville qui ne semblait pas prendre sa défense à la légère.

L'agencement de cette porte semble redoutable, et ces murailles sont impressionnantes...On dirait presque que la guerre n'est pas venue jusqu'ici.

Avançant désormais au pas Aldayr et sa monture s'approchèrent de l'entrée de marsembre et de la petite file qui c'était formé devant les portes. Les formalités d'entrée dans un lieu civilisé étaient inévitable si l'ont voulait que cela reste un lieu civilisé et bien que son statut aurait put lui permettre de ne pas attendre, voir de couper cours à ces formalités il n'était pas dans ses intentions d'user de passe droit, surtout qu'il avait d'autres obligation et que les dragons pourpres à l'entré pourraient lui indiquer les lieux qu'il devait visiter en premier.

Le jeune paladin ouvrit son ventail car maintenant qu'il était à l'arrêt dans la file l'aire se faisait plus rare dans son heaume, puis au prix de quelques contorsion il s'extirpa de sa selle de guerre et posa le pied sur le sol. sa lance et son immense pavois étaient tous deux fixé sur la monture mais sa large épée pendait à sa ceinture battant légèrement derrière lui. Curiosité de la magie, son lourd destrier semblait flotter au dessus du sol et non reposer dessus, pourtant l'animal n'était nullement gênée par cet état de fait. Pourtant il était du coup plus difficile de descendre de monture et le paladin attéri avec un bruit métallique prononcé sur le sol.

Les plumes pourpre et argent de son heaume symbole de son appartenance à une famille royal semblaient immobile dans l'aire chargée d'humidité, elle dépassaient en hauteur toutes les personnes présente signalant sa position. Tout en flattant l'encolure de sa monture Aldayr s'adressa au jeune homme qui le suivait.

Bonjour citoyen, vous êtes bien aimable de renseigner comme cela des inconnus, j'espère que vous avez fait bon voyage. La déesse cavalière vous accompagne dans les bonnes actions que vous allez faire à Marsembre.

Il sourit largement au jeune homme et se retourna pour voir si la file avait avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mar 07 Juin 2011, 22:00

Aldayr d´Argevrai

Surpris par ton intervention, le jeune homme met un instant avant de réaliser à qui il a affaire. Il bredouille d´incompréhensibles excuses et s´incline respectueusement devant toi, bientôt imité par tous ceux qui connaissent les coutumes du Cormyr. Seuls quelques étrangers, observent la scène sans réagir, certains inclinant vaguement la tête pour suivre le mouvement.

Toujours est il que l´attention générale se porte sur toi, ce qui ne manque pas d´attirer l´attention des Dragons Pourpres et un arrêt de la progression de la file. D´ailleurs un officier et un mage de guerre en s´avancent vers toi.

L´officier des Dragons Pourpres, un tout jeune Capitaine d´épée te salue impeccablement tandis que le magicien incline la tête avec respect. Aucun des deux ne porte de signe distinctif pouvant indiquer leur appartenance à la noblesse.


Chevalier d´Argevrai, nous avons été informés de votre arrivée. C´est un honneur de vous accueillir à Marsembre. Soyez le bienvenu.

Je suis Jasper Tangletoes, Mage du cinquième cercle et commandant de ce poste de garde. Voici mon adjoint, le Capitaine d´épée Wilfried Massepain

Votre voyage a t´il été agréable?
Sans doute souhaitez vous un rafraichissement?

------------------------------------------------
Jasper Tangletoes est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du cinquième cercle et l’œil attentif de Noryth Sansassador, le haut commandeur des Mages de Guerre de Marsembre. Affecté à la garde de jour, il commande le poste de garde de la porte du Dragon ou ses pratiques peu orthodoxes font parfois grincer des dents. Toutefois, les résultats obtenus jusqu'à présent ont toujours justifié de l’emploi de ces méthodes.

Pendant ce temps, un Dragon Pourpre se précipite pour s´occuper de ton palefroi.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mar 07 Juin 2011, 22:26

Certaines habitudes ont la vie dur, et voir ainsi plusieurs personne perdre leurs chondathien à sa simple vue avait toujours mis Aldayr légèrement mal à l'aise. Mais, il le voyait maintenant, c'était un moyen utile et facile de remarquer qui étaient Cormyriens ou habitués à voyager dans ses paysages magnifiques et qui ne l'étaient pas.

Le paladin n'eut pas le temps de demander à tous ces braves gens de se relever que deux officiers semblaient venir vers lui, ce qui ne manqua pas de le contrarier, lui qui avait voulut entrer sans faire de vague, il était servi.Malgré ces légères contrariété Aldayr ne c'était pas départit de son magnifique sourire et alors que le magicien qui lui faisait face venait de se présenter il en profita pour retirer son heaume et libérer sa masse de cheveux blond.

Puis avec une lenteur éprouvé et une grâce certaine il salua comme il se devait les deux officiers qui étaient venue à sa rencontre.

Commandant Tangletoes, capitaine Massepain. Je suis enchanté de vous rencontrer.

Pour détendre l'atmosphèe qu'il jugeait trop formel il se permit une petite boutade.

J'ignorais que mon arrivé avait été prévue, j'espérais un peu pouvoir faire une surprise à mon oncle voyez vous...

J'ai fait un excellent voyage, le temps est idéal et je n'ai pas encore soiffe je vous remercie.

Pouvez vous simplement me guider vers le chateau, ou le palais ou je pourrais présenter mes respects au Duc, je nétais encore jamais venu à Marsembre.


Alors qu'un dragon pourpre s'approchait de son palefroi pour s'en occuper, le paladin l'arrêta quelques instants avec douceur. Il lui semblait nécessaire de prévenir le garde au sujet de Faran, le grand destrier était parfois très vicieu pour un équidé, et il aimait par dessus tout mordre ceux qui lui tournait le dos.

Excusez moi soldat, je prend simplement quelques affaires avant que vous ne l'emmeniez, et faite attention à lui il a tendance à mordre, si vous avez une pomme cela devrait vous faciliter la tache.

Dans le même temps le jeune homme mis en garde son cheval.

Ne fait pas de bétises sinon tu va encore te faire remarquer et attacher, débrouille toi pour que tu puisse me rejoindre si besoin.

Aldayr retira un peu de son équipement du destrier puis le laissa aux bons soins du dragon pourpre avant de finalement se tourner à nouveau vers les deux officiers.

Je vous suis, dois je remplir un formulaire ou m'aquitter d'un droit d'entrer à Marsembre ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 08 Juin 2011, 11:16

Aldayr d´Argevrai

Comme pour confirmer ton avertissement, Faran s'ébroua brutalement lorsque le soldat tenta de le prendre par le mors. Repoussé en arrière, la Lame vit avec consternation le cheval se diriger seul et d'une allure très digne vers le râtelier à foin et l'abreuvoir où il se mit a boire à grande lampées, au plus grand amusement de la foule rassemblée.


Vicieux ??? Pfff n'importe quoi. C'est de la fierté.
Et en plus il n'a même pas de pomme ...




------------------------------------------------
Faran est un palefroi des plus impressionnants, d'une taille peu commune il mesure près d' 1 mètres 85 au garrot et sa robe est entièrement noire. Il arbore une crinière importante et toujours bien tenue ainsi que de long poils au niveau des sabots. Sa musculature est extrêmement développé et il développe une puissance que pratiquement aucun destrier lourd normal ne peut atteindre.

Avec ton arrivée et les facéties de Faran, la file d'attente s'était stoppée. L'attention générale s'était portée sur ce noble en armure rutilante et sur son magnifique palefroi noir comme la nuit. Toutefois, passées les premières minutes de curiosité et d'amusement, certains marchands commençaient à se plaindre de l'inactivité des Dragons Pourpres. Contrairement aux nobles, ils n' avaient pas toute la journée à perdre en courbettes oiseuses.

Le capitaine sembla rapidement remarquer le mécontentement croissant des citoyens car il s' excusa bientôt auprès de ta personne et rejoint les gardes, remettant rapidement la procédure de contrôle en place, au grand soulagement des plus impatients.

Pendant ce temps, le magicien te guida vers le poste de garde, répondant d'un ton affable à ta boutade par ce qui ressemblait fort à une autre boutade.


Vous n' êtes pas sans ignorer que peu de choses échappent à la vigilance des mages de guerre Monseigneur. Pour les formalités d' entrée je n' en vois pas l'utilité. J'ai ouïe dire que vous n'étiez pas un inconnu de la couronne ...

puis reprenant un ton plus sérieux:

Le Seigneur Scoryl et Sa Seigneurie le Duc se trouvent à la forteresse navale, ils ont demandé à vous voir dès que vous seriez restauré et présentable. Nous avons préparé une collation et de quoi vous rafraichir de votre voyage. Lorsque vous serez prêt, une escouade est à votre disposition pour vous escorter jusqu'à la forteresse de l'étoilée, Marsembre peut être un vrai dédale pour ceux qui ne la connaisse pas.

------------------------------------------------
Jasper Tangletoes est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du cinquième cercle et l’œil attentif de Noryth Sansassador, le haut commandeur des Mages de Guerre de Marsembre. Affecté à la garde de jour, il commande le poste de garde de la porte du Dragon ou ses pratiques peu orthodoxes font parfois grincer des dents. Toutefois, les résultats obtenus jusqu'à présent ont toujours justifié de l’emploi de ces méthodes.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par Elmonster le Jeu 23 Juin 2011, 18:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 08 Juin 2011, 13:29

Aldayr suivi le mage jusqu'à l'intérieur du poste de garde, il observait en souriant le manège des gardes, des marchands qui voulaient entrer en ville et des roturiers qui devaient être encore plus pressé, mais qui n'osaient dire mots. C'est à se genre de détail que l'ont pouvaient parfois observer la fidélité des différentes classes social à la couronne, et il semblait déjà flagrant que les marchands vénéraient plus l'argent que leur roi.

Le jeune chevalier émit un petit rire sincère à la boutade du magicien puis enlevant ses gantelets redevint lui aussi plus sérieux.

Encore une surprise, je ne pensais pas être attendu à ce point, mais c'est avez plaisir que je m'y rendrais.

Je n'ai pas faim, encore une fois merci mais si je pouvais enlever mon armure pour me présenter devant le Duc j'en serais fort aisé. Pouvez vous aussi me dire s'il est prévu un logement pour moi durant mon séjour et si les chevaux sont autorisé en ville.


Puis Aldayr eut un doute, et observa discrètement les mains du magicien pour voir qu'elles étaient ses éventuel bijoux

Si ça se trouve lui aussi...


Après ces premières phrases partagés et pour essayer de rompre un peu la glace avec cet homme qui semblait bien sous tous rapport Aldayr lui tendit la main en souriant pour le saluer de manière plus équitable.

J'espère ne pas vous déranger tout le temps autant qu'aujourd'hui durant mon séjour à Marsembre.

Aldayr commença ensuite à poser son équipement le plus lourd pour se rafraichir le visage avec de l'eau et si c'était possible se changer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Jeu 09 Juin 2011, 16:19

Aldayr d´Argevrai

Le magicien prend ta main tendue, te rendant ton salut. Une poignée de main ferme et franche. A son majeur, tu remarques sans problème qu'il porte l' anneau du Dragon Pourpre, ainsi qu'il sied à tout commandant en poste.


Les règles de circulation sont semblables à celles en vigueur à Suzail Messire. Les nobles sont libres de circuler à leur guise. Les gens du peuple peuvent utiliser charrois, attelages et montures dans le cadre de leur activité, dans la mesure ou cela n' occasionne pas de trouble à l'ordre public. Pour votre logement, je n' ai pas été informé, sans doute Monseigneur le Duc a t' il envisagé quelque chose.

Regardant la copieuse collation préparée à ton attention, des fruits, une viande rôtie, du pain frais et du fromage il annonce:

Je ferai partager la collation entre les hommes, en votre nom, ils apprécieront j' en suis sur ce changement de l' ordinaire. Vous pouvez vous changer dans le vestibule. Il y a de l'eau, du savon et de quoi vous sécher. Je vous envoie quelqu' un immédiatement pour vous aider à enlever votre harnois.

Me déranger? Et pourquoi donc Messire? Accueillir les visiteurs de marque fait aussi parti des attributions d'un commandant de poste de garde. Et a vrai dire, cela change agréablement de la routine. Messire chevalier, c' est un plaisir rare que d' avoir fait votre connaissance, mais si vous n' avez plus besoin de moi je vais me retirer et aller voir si tout se passe bien au niveau des entrées.


------------------------------------------------
Jasper Tangletoes est un officier des Mage de Guerre du Cormyr. Sa loyauté sans faille et sa perspicacité lui ont valu le grade de Mage du cinquième cercle et l’œil attentif de Noryth Sansassador, le haut commandeur des Mages de Guerre de Marsembre. Affecté à la garde de jour, il commande le poste de garde de la porte du Dragon ou ses pratiques peu orthodoxes font parfois grincer des dents. Toutefois, les résultats obtenus jusqu'à présent ont toujours justifié de l’emploi de ces méthodes.

Il te salue une dernière fois, de manière formelle avant de sortir du poste de garde, te laissant libre de te changer. Ainsi qu'il l' a annoncé, un soldat se présente quelques instants plus tard pour t'aider à ôter ton armure. Quelques minutes plus tard, c' est propre et soigné que tu sors à ton tour du poste de garde. Faran est là à quelques pas, semblant t'attendre.

Quatre soldats claquent des talons à ta sortie. A en juger par leur attitude, ces quatre hommes sont des vétérans. Leur fierté d' avoir été affecté à ton escorte est évidente. Le plus gradé, un premier d'épée au visage couturé d'une vilaine cicatrice encore boursoufflée lance d'une voix forte:


Premier d´épée Gontran Monseigneur ! A votre service Monseigneur !

Il semble hésiter un instant et ajoute ...

C'est un honneur Monseigneur.

------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.


_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Dim 19 Juin 2011, 20:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAldayr d'Argevrai
Hacheur de Sylvanien

Feuille de personnage
Points de vie:
89/89  (89/89)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Jeu 09 Juin 2011, 20:33

Aldayr n'avait pas fait attention qu'une tel collation avait été préparé, ou plutôt il n'avait pas compris que toute cette nourriture était pour lui…. Lui qui n'avait jamais besoin de manger.
Une preuve qu'il ne me connaisse pas si bien que cela, d'un certain côté voila qui est rassurant.

Pour ne point faire honte à cette nourriture le paladin pris une pomme parmi les fruits disposé la et la mis dans une poche de son sac de voyage. Puis lorsque le mage s'apprêta à quitter la salle il le remercie encore.

Merci de votre accueil mage Tangletoes, j'espère que nous pourrons un jour travailler de conserve. Vous pourriez dire bonne appétit aux hommes et remercier l'intendant pour la nourriture préparé, je vous en serai gré.

La lame qui aida Aldayr à enlever son harnois put admirer la finesse de création de ce dernier qui, bien qu'il n'avait pas été graissé depuis quelques temps ne grincé pratiquement pas et don les lanières d'ajustement semblait en parfaite état. Le paladin profita de l'occasion pour se rafraichir, se sécher, se coiffer comme il convient et enfiler le pourpoint pourpre et argent qui était soigneusement plié dans son sac. D'une voix douce Aldayr demanda au soldat.

Vous pourriez charger mon armure sur mon cheval, je ne pense pas en avoir besoin mais comme j'ignore ou je serais loger je préfère la garder à porté de mains.

Puis le jeune homme sortit du poste de garde, tiré à quatre épingles, sa bâtarde à son côté un grand sourire aux lèvres. Il rendit leur salut aux quatre gardes puis leur dit.

Enchanté premier d'épée Gontran, je suis ravi d'être arrivé dans votre ville. J'espère que vous aurez le temps de me la faire découvrir, peut être après mon entrevue avec monseigneur le Duc.

Quels sont les noms de vos hommes ?


Après la présentation des quatre hommes Aldayr s'avança vers Faran, lui donna la pomme qu'il avait prise et indiqua à la Lame qu'il pouvait attachez ses affaires à la monture. Le palefroi n'était pas à proprement parler un cheval de bat mais puisque ses gardes étaient à pied il comptait avancer à pied lui aussi, Faran suivrait le groupe docilement.

Tu va nous suivre Faran à quelques pas derrière le dernier soldat, ne t'avise pas de lui faire peur, ni de batifoler en ville, c'est le Duc que nous allons voir, le chef de ma famille.

Après ces quelques recommandations muettes le paladin jeta un coup d'œil à son escorte pour vérifier qu'elle était prête puis indiqua que le départ était possible, sans indication le chevalier n'avait aucune idée de la rue qu'il devait emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Ven 10 Juin 2011, 17:47

Aldayr d´Argevrai

Faran semble ne pas apprécier d´être traité comme une vulgaire bête de somme et sans de bon réflexes, son coup de sabot aurait pu envoyer le soldat à l´infirmerie pour un bout de temps. L´humeur de l´équidé ne s´améliore pas lorsque tu lui annonce qu´il doit marcher en queue de convoi, tel un vulgaire mulet.

Sa réponse d´ailleurs ne se fait pas attendre.


Bien puisque l´on a pas besoin de moi ici, et que tu préfères marcher sur tes sabots avec les roturiers, je m´en vais ... Tu pourras toujours m´appeler si tu as besoin de moi.



------------------------------------------------
Faran est un palefroi des plus impressionnants, d'une taille peu commune il mesure près d' 1 mètres 85 au garrot et sa robe est entièrement noire. Il arbore une crinière importante et toujours bien tenue ainsi que de long poils au niveau des sabots. Sa musculature est extrêmement développé et il développe une puissance que pratiquement aucun destrier lourd normal ne peut atteindre.

Claquant du sabot contre le sol, une lumière céleste enveloppe le magnifique animal, masquant sa silhouette de son intensité. L´éclat lumineux dure un instant puis disparait, laissant un espace vide là ou un instant plus tôt se trouvait le destrier, au plus grand ébahissement des témoins.

Passé le moment de surprise, le premier d´épée se reprend et répond à ta question:


Je suis originaire d´Arabel Monseigneur,

Voici les Lames Marlark de Suzail, Aeron de Tilverton et Steed de Marsembre. Nous avons tous combattu à la bataille du Dragon.

Nous avons ordre de vous escorter jusqu'à la forteresse de l´Étoilée. Si vous souhaitez vous joindre à nous plus tard ce serait un immense honneur Monseigneur. Nous trainons souvent à "La chope d'anguille" dans le quartier de la tour après le service.


------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade. Les Premiers d´épée font office de sergent dans la hiérarchie des Dragons Pourpres.

Les soldats se forment en carré autours de toi et lorsque tu annonces le départ, ils avancent sous la porte la plus à gauche. Vous franchissez l´imposante muraille en passant sous les créneaux menaçants des tours avant de pénétrer en ville, dans la rue Calathante. Non loin de la, un crieur public fait son office.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par Elmonster le Jeu 23 Juin 2011, 18:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Jeu 16 Juin 2011, 08:49

La route avait été fort agréable pour les deux compagnes. Ponctuée de jeux, de repos et de moments complices. Des rencontres aussi. Shana s’était montrée très douce avec des gamins de passages et Aurora avait sympathisée avec un couple. Bref le temps de parcours entre Suzail et Marsembre était passé vite.

Quand Aurora posa son regard sur l’architecture de la ville, elle ne fut pas très surprise. Marsembre était une ville importante et il était évident que celle ci possédait de solides défenses, non sans déplaire à la jeune femme. Elle regarda néanmoins la beauté des infrastructures tout en se plaçant tranquillement dans la file à la suite des autres.

Shana à ses pieds Aurora écoutait les indications au sujet des panneaux des lois en vigueurs ici. La chienne reniflait un peu partout et notamment les mollets de la personne de devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Ven 17 Juin 2011, 08:15

Aurora Helcomb


En cette fin d'après midi, une brume dense commence à se lever, enveloppant tout de voiles mouvants. L'atmosphère s'est rafraichie et il te semble que l'humidité commence à s'insinuer en toi telle un serpent glissant entre ta peau et tes vêtements.

La personne devant toi dans la file sursaute lorsque la truffe humide de Shana vient lui chatouiller le creux des genoux. Remuant la queue, la chienne semble d´humeur joueuse. Passé le moment de surprise le paysan se retourne, et chasse du pied Shana, sans toutefois chercher à lui faire de mal.


Allez ouste le corniaud, dégage! Va pisser ailleurs !

Dans le même temps il t´adresse un sourire contrit, et ajoute sur un ton d´excuses

Ces chiens errants, une vraie plaie

------------------------------------------------
Les paysans des alentours de Marsembre se rendent régulièrement en ville pour y vendre leurs excédents. Ils en profitent en général pour prendre un peu de bon temps. Ces hommes travailleurs et indépendants sont fiers de leur pays. Celui ci pousse une charrette à bras encombrée de paniers

La chienne recule et ignorant le paysan, s´en va finalement chercher un autre compagnon de jeu. Le paysan s´est remis dans le sens de la file, attendant patiemment son tour devant sa charette à bras encombrée de paniers.

Heureusement, la file est courte. hormis le paysan devant toi, deux autres encore te précèdent. Autant que tu puisses en juger, il s'agit également de paysans qui souhaitent entrer en ville. Ils ont l'un une mule chargée au delà du raisonnable tandis que l´autre porte un large ballot sur ses épaules. L'homme au ballot et celui avec la mule sont en grande conversation et tu parviens à comprendre quelques bribes de leur conversation.


… C’est une honte, Dame Aliénor était si choquée. Et non, elle n’a pas idée des motivations d’un tel acte…

On descend ou ce soir au fait? Chez les gnomes ou alors on se fait un extra?


------------------------------------------------
Les paysans des alentours de Marsembre se rendent régulièrement en ville pour y vendre leurs excédents. Ils en profitent en général pour prendre un peu de bon temps. Ces hommes travailleurs et indépendants sont fiers de leur pays. Celui ci porte un large ballot sur ses épaules

Derrière toi, émergeant de la brume, un chariot à bœufs lourdement chargé arrive de la route. Tu l´avais doublée il y a peu. Assis au coté du paysan qui conduit l´attelage, un homme au crane rasé et à la mine sombre saute à bas de la charrette et s´avance vers la file. Armuré et portant une large épée, il n´a pas l´air un paysan. A première vue, il semble en grande conversation avec ... son épée.


Oui ma belle bâtarde, on est enfin arrivé. Tu vas enfin pouvoir t´amuser.

Il semble écouter quelque chose puis s´esclaffe

Autant que tu voudras !


------------------------------------------------
Ce spadassin athlétique et musculeux est armé d´une grande épée bâtarde qu´il semble pouvoir manier d´une seule main. Il porte une vieille crevice comme celles utilisées par les troupes de Château Zenthyl qui semble hors d´usage.


Devant toi, un soldat semble interroger le paysan à la mule et contrôle le chargement de la pauvre bête. Le paysan tend finalement quelques pièces de monnaies au soldat qui le laisse entrer en ville. Les gardes ont l'air plutôt détendus et les contrôles semblent relativement succins.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Jeu 23 Juin 2011, 03:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Sam 18 Juin 2011, 12:59

L'humidité de la fin de journée commençait à se faire sentir. Par réflexe la rôdeuse replaça un peu mieux ses habits, sa chemise de maille et aussi sa cape. Elle n'avait pas spécialement froid, mais elle n'aimait guère la sensation humide sur sa peau.
Devant-elle un paysan chassa Shana un peu trop brusquement à son goût et Aurora lui fit remarquer sèchement mais poliment.

Dite donc mon cher monsieur, ça vous arrive souvent de maltraiter les bêtes ? Je vous signale que cette chienne n'est pas errante, elle m'accompagne. Son coté curieux ne vous donne pas le droit de passer votre énervement sur elle.
Aurora n'était pas le genre de femme à faire des esclandres, mais l'inconvenance de la situation ne lui avait pas plus. il aurait pu d'abord savoir a qui était ce chien Heureusement la chienne n'y prêtait plus attention et était déjà repartie à la découverte de ce nouveau territoire.


Du coup, la jeune femme regarda un peu plus la file dans laquelle elle avait prit place. Des paysans pour la plupart. Le commerce devait être florissant ici. Les ravage de la guerre ayant un peu épargné Marsembre, ils pouvaient encore espérer vendre facilement leur marchandise. Sans vraiment écouté, la jeune femme comprit une bribe de conversation avec un nom dont elle n'avait jamais entendue parler. Peut être cette personne s'était fait agressée, mais Aurora de fit pas plus de suppositions, d'autant que les paysans avaient déjà changer de conversation et n'alimenteraient donc plus sa curiosité.

Posant un regard sur Shana, la rôdeuse, continua son observation. Sortant de la brume, Aurora reconnu le chariot à bœuf qu'elle avait croisée plus tôt. Et alors qu'elle n'y avait pas fait attention, un homme descendit habilement du chariot. A son allure, il n'était clairement pas un paysan. Puis à bien y regarder, Aurora s'aperçut que l'homme était en grande conversation avec son épée. Elle masqua un sourire et tendit l'oreille pour mieux jauger du ridicule de la situation.

Seulement le discours qu'il tenait n'avait rien pour plaire à la rôdeuse. Tiens tiens ça ne me dit rien qui vaille. De toute évidence, sa légère ou totale aliénation, le pousserait a mettre le feu aux poudre à Marsembre. Aurora décida qu'il lui faudrait le tenir à l'œil au moins le temps de se rassurer ou pas de ses agissements. L'attitude relâchée des soldats à l'entrée, confirmait la méfiance de la belle. Mais pour l'instant Aurora attendit son tour en regardant le paysan et sa mule avancer. Elle siffla Shana pour que celle ci revienne à ses cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Dim 19 Juin 2011, 18:29

Aurora Heldomb


Ben vous avez qu´a mieu l´tenir alors vot´corniaud ! Pis c´est pas en m´donnant du M´Sieur que ca changera quelque chose, j´connais ma condition et m´fait pas honte !

C´est qu´j´ai nourri l´armée p´dant la guerre moi, qu´ t´as fais quoi p´dant la guerre hein?


------------------------------------------------
Les paysans des alentours de Marsembre se rendent régulièrement en ville pour y vendre leurs excédents. Ils en profitent en général pour prendre un peu de bon temps. Ces hommes travailleurs et indépendants sont fiers de leur pays. Celui ci pousse une charrette à bras encombrée de paniers

Ignorant la discussion houleuse que tu entretiens avec ton voisin de file, le spadassin s´avance, l´épée au clair nonchalamment posée sur son épaule. Sans vous accorder la moindre attention, il vous dépasse ainsi que le paysan au ballot et se plante devant le Dragon Pourpre qui fait les enregistrements.


Le bouseux lá il me laisse sa place. Pas vrai?

Visiblement intimidé, le paysan recule, en acquiescent d´un hochement de tête apeuré. Le spadassin se fend d´un large sourire et d´un

Merci des plus ironiques.

------------------------------------------------
Ce spadassin athlétique et musculeux est armé d´une grande épée bâtarde qu´il semble pouvoir manier d´une seule main. Il porte une vieille crevice comme celles utilisées par les troupes de Château Zenthyl qui semble hors d´usage.

L´inconnu semble également avoir impressionné le soldat, car ce dernier ne réagit pas et s´apprête même à reprendre l´enregistrement, en commençant par ce dernier.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.


Dernière édition par MJ Elmonster le Jeu 23 Juin 2011, 03:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 22 Juin 2011, 14:34

Aurora se retient d’exprimer à haute voix sa pensée profonde.
Qu’est ce que j’ai fait pendant la guerre ? Je l’ai faite, moi, ta guerre salopiau, pendant que tu pissais dans tes chausses.
La violence des paroles qu’elle se disait en son fort intérieur, fit passer un voile noir sur son visage, si tendre d’habitude.
Pour toute réponse le badaud eut droit à un sourire sarcastique non feint et un haussement d’épaule.

Cette conversation ennuyeuse n’avait pas fait détournée l’attention de la jeune femme sur le spadassin. Celui ci avait le culot de passer et d’intimider les personnes qu’il désirait dépasser. Mais le pire c’est que ce jeu fonctionnait aussi sur le soldat. Comment un homme ayant pour mission de protéger pouvait se laisser impressionner ainsi. Non celui là, elle devait le garder à l’œil. Il y avait quelque chose de pas nette dans son attitude. L’arrogance était rependu chez les gros bras, certes, mais là on aurait dit qu’il était attendu.

Fidèle à sa façon de faire, Aurora ne se fit pas remarquer de front. Elle se mit accroupi feignant de caresser Shana, elle prit une pierre au sol dans sa main. Puis elle dit au creux de l’oreille de sa chienne, Suit le quelques temps, jusqu’à ce qu’il entre dans un lieu. Puis revient me voir je serais ici. Allez, va.

La rôdeuse se releva, remit une nouvelle fois sa cape, puis d’un geste le plus discret possible, jeta le cailloux qu’elle avait en main, contre le mur opposé, en espérant détourner assez l’attention du spadassin, pour laisser Shana se rapprocher de lui et le renifler.

En attendant, Aurora chercha un moyen de rester assez longtemps dans le coin, afin de laisser le temps à Shana de revenir. D’un coup la bribe de conversation entre les deux paysans lui revient en tête. Comment c’était le nom, Dame… heu… ah oui … Aliénor. Bon ça sera un point de départ. Aurora attendit son tour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Jeu 23 Juin 2011, 05:11

Aurora Heldomb


Voyant que tu ne répliques pas à son agression verbale, le paysan hausse lui aussi les épaules, et se retourne, se désintéressant de toi.

L´enregistrement à repris, et le spadassin semble en bonne voie pour être admis en ville. Il montre un parchemin au garde et ce dernier opine de la tête, notant quelque chose dans son registre. Helas tu es trop loins pour entendre ce qu´ils se disent.

Au signal convenu, Shana s´élance tandis que tu mets en œuvre ta manœuvre de diversion. Succès ! La pierre rebondit avec un claquement sec contre le mur et personne ne semble avoir remarqué le mouvement vif du poignet avec lequel tu as lancé ton projectile.

Le paysan à la charrette devant toi se tourne en direction du bruit, pour en chercher l´origine. Ne trouvant pas, il reporte rapidement son attention sur la file devant lui. Le garde aussi lève la tête, mais ne décelant aucun danger, il reprend son travail d´enregistrement.

Au final, le seul qui semble ne pas remarquer ta diversion est justement celui que tu souhaitais distraire. Alors que Shana s´est approchée de lui pour le renifler par derrière, il se tourne brusquement face à la chienne. Un large sourire éclaire son visage et il se baisse pour flatter l´animal d´une caresse virile mais indéniablement amicale. Il fouille dans son sac et en sort quelque chose qu´il tend à Shana. On dirait un petit bout de saucisse. Indécise, la chienne te lance un regard interrogatif. Elle semble hésiter entre la fuite et accepter la nourriture que lui propose cet étranger que tu lui a demandé de suivre. Finalement, tassée sur elle même et la queue entre les jambes elle attrape le morceau de viande du bout des dents et s´en va le manger quelques pieds plus loin.

Le spadassin se relève en éclatant d´un rire jovial et tu peux l´entendre s´esclaffer:


Ha Ha Ha, Brave bête !


------------------------------------------------
Ce spadassin athlétique et musculeux est armé d´une grande épée bâtarde qu´il semble pouvoir manier d´une seule main. Il porte une vieille crevice comme celles utilisées par les troupes de Château Zenthyl qui semble hors d´usage.

L´air content de lui, il remet sa bâtarde sur son épaule et se retourne pour terminer son enregistrement. Cela ne prend pas bien longtemps et le mystérieux individu s´en va, empruntant la porte la plus à gauche.

Suivant tes instructions, Shana le suit à quelques pieds, jusqu’à ce que le spadassin, la remarquant, l´appelle en fouillant à nouveau dans son sac.

Le garde chargé de l´enregistrement regarde l´homme s´éloigner , une moue étrange sur le visage. Puis reportant son attention a nouveau sur la file d´attente, il fait signe au paysan au ballot de s´avancer.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Ven 01 Juil 2011, 18:02

La rôdeuse observait attentivement les faits et gestes du spadassin. La ruse avait fonctionnée, mais pas comme l’escomptait Aurora. Au moins Shana avait-elle pu s’approcher du guerrier sans trop de difficulté. Et même reçue une gâterie en prime, ce qui fit sourire la jeune femme.
au moins celui là ne lui mets pas le pied au train

La rodeuse prit plaisir à voir sa chienne se repaître un peu et le stratagème n’en serait que plus efficace. L’attitude de l’homme était contradictoire, entre sa manie de parler à son épée, celle d’être doux avec Shana, et sa façon d’être hautain avec les êtres humains qu’il croise.

Prise d’un léger doute, Aurora observa bien la direction que le guerrier prenait, même si pour l’heure c’est Shana qui l suivrait. Par chance la chienne était bien accueillie, pourvu que cela dur. La rodeuse se concentra de nouveau sur la file d’attende. Comme c’est long, il pourrait mettre plus de soldat pour les entrées, ça avancerait plus vite Elle souffla un peu d’agacement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Dim 03 Juil 2011, 15:06

Aurora Heldomb


La petite chienne disparue à la suite du spadassin, le suivant à un pas en remuant la queue, signe évident qu´elle appréciait la tache que tu lui avais confié. Et pour cause: l´homme lui distribuait généreusement des petits bouts de saucisse sèche à grand renforts d´éclats de rire. Ils pénétrèrent dans la cité par la porte de gauche, empruntant la rue Calathante.

Devant toi, la file avance rapidement. Les deux paysans n´ayant rien de spécial à déclarer, un sommaire contrôle de leur chargement ne prend pas plus de quelques minutes et leur permet d´entrer en ville.

Enfin, c´est ton tour et le soldat chargé du contrôle te fait signe d'avancer. Il te détaille de pied en cap d'un œil suspicieux. Son ton monocorde traduit le profond ennui qui est le sien à répéter sans cesse les même questions tout au long de la journée.


Votre nom, votre métier, d´ou vous venez et la raison de votre séjour ici.

Et, hum, si vous pratiquez la magie, vous devez le déclarer.


------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade.

Au loin, tu aperçois Shana qui revient. Son absence n´a pas durée bien longtemps. Elle avance d´un pas rapide et joyeux, contente d´avoir terminé sa mission et de te retrouver.

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Lun 04 Juil 2011, 20:13

Aurora regardait d'un œil amusée sa chienne s'éloigner, l'intérêt de ceci, c'est que je n'aurais pas à la nourrir ce soir, ou moins Visiblement le spadassin savait où il devait aller, a l'inverse de la rôdeuse, qui ne savait même pas où elle pourrait trouver le repos durant son séjour. Elle observa l'homme empruntant la porte gauche. Quant à savoir où elle menait, Aurora devrait le demandait au garde.

Sortant de sa torpeur et de ses pensées, la file avança un peu plus vite ah enfin, j'allais prendre racine Elle observa furtivement les paysans se déclarer devant elle, puis, se fut son tour. Aurora fit un grand sourire au garde, elle voulait lui être plus agréable que les autres qu'ils auraient pu voir dans la journée. Elle gonfla un peu la poitrine et enchaina d"un ton joviale.

Bien le bonjour cher soldat, comment vous portez vous mon brave ? Je me nomme Aurora Heldomb, rôdeuse de mon état. Venant de Valprofond, j'ai traversée le Cormyr , après Suzail je viens découvrir votre belle cité de Marsembre.

La jovialité de ton n'avait pas quitté les paroles de la petite femme. Aucune malice, aucun mensonge, juste une jolie jeune femme, essayant d'égayer les heures monotones d'un soldat de la garde. Puis elle reprit tout aussi séduisante.

Les rôdeurs ont effectivement quelques légers dont magique octroyés par leur dieu, mais je ne me considère pas comme une mage, loin de là et que Mailikki m'en garde d'ailleurs.

Aurora fit un clin d'œil entendu au garde. Puis à la vue de Shana, un peu surprise, la jeune femme se frappa le front un peu théâtralement, et ajouta en pointant du doigt sa chienne. Arf suis-je bête, j'ai oublié de vous dire que j'étais accompagnée de ma chienne, n'est-elle pas mignonne ?

Attendant un peu que Shana arrive, la rôdeuse continua son discours mielleux auprès du garde, jouant avec une mèche de cheveux. Puis-je savoir vers quoi mènent la porte gauche et la porte droite ? Bien évidement les seuls informations qu'elle souhaitait réellement concernait la porte gauche, mais cela aurait été trop flagrant de ne s'informer que sur cette dernière. Aurora attendit la réponse du garde tout en portant sa main à la bourse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mar 05 Juil 2011, 15:16

Aurora Heldomb


Le Dragon Pourpre te parait bien jeune. Un jeune homme encore imberbe et boutonneux, tout juste sorti des jupes de sa mère. Sans doute fait il parti des nouvelles recrues formées depuis la guerre pour remplacer les soldats tombés au combat. Visiblement peu habitué à une approche aussi directe et ouverte, particulièrement venant de la gent féminine, il semble complétement désarçonné, hésitant quant à où porter son attention entre tes paroles et ton décolleté, il fini par bredouiller une réponse en rougissant comme un adolescent:


Euh oui, non , c´est vrai! vous n´avez pas l´air d´une magicienne, d´une rôdeuse non plus d´ailleurs. Euh non c´est pas ce que je voulais dire, vous êtes très bien ...

Oui oui , elle est très mignonne ...


Désormais le jeune soldat transpire et son visage n´est pas loin de l´écarlate.

Elle peut y aller, votre chienne, heu je veux dire, vous aussi ...

A droite vers la vieille ville à gauche les docks .. euh non l´inverse ...


------------------------------------------------
Les Dragons pourpres sont des volontaires ayant juré loyauté et service à la Couronne du Cormyr. Ces soldats courageux et droits sont reconnaissables à leur surcot blanc frappé de l'emblème royal du Cormyr: le dragon pourpre. Leur manteau pourpre est ourlé différemment en fonction de leur grade.

Le pauvre garçon semble complètement dépassé, à tel point qu´il en a oublié de te demander de payer la taxe d´entrée. Quelques pas derrière lui, un homme portant la robe pourpre et noire caractéristique des Mages de guerre du Cormyr observe la scène en soupirant.

Shana, vient se coller à ta jambe te gratifiant d´un coup de langue affectueux sur la main au passage. Elle s´assoie en face de toi et sa queue balaye le sol de droite à gauche derrière elle. Elle te fixe un instant et lâche un jappement sec pour attirer ton attention avant de repartir en direction de la porte. Elle s´arrête après quelques pas pour voir si tu la suis, s´arrête à nouveau et jappe à nouveau en te fixant.


Wouah ! wouah ! wouah !

------------------------------------------------
Chienne ordinaire, Shana pèse un peu plus de 10 kilos, son pelage noir sur le dos devient brun puis beige sur ses pattes, son museau et ses oreilles, Ses yeux ont souvent l'air triste même lorsqu'elle joue et s'amuse,



_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAurora Heldomb
Chasseur de bulettes

Feuille de personnage
Points de vie:
58/58  (58/58)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 06 Juil 2011, 09:53

Face à la grande gêne du jeune soldat, Aurora fit un sourire malicieux.
Peu lui importait ce qu’il bredouillait, le voir ainsi perdre ses moyens la galvanisait et elle ondula un peu sa chevelure dorée en plongeant son regard bleuté droit dans celui du soldat. Aurora avait maintenant sa bourse en main, la rôdeuse jeta un œil au Mages de guerre en arrière. Elle reprit un semblant de sérieux, tout en sortant la taxe qui lui incombait de payer.

Prenant la main du jeune homme, elle déposa les pièces Tiens, je pense que tu as oublié un petit quelque chose, elle lui fit un clin d’œil, le paiement de ma taxe d’entrée bien entendu. Aurora lui déposa un baiser sur la joue et salua d’un signe de tête, le mage de guerre.

Elle aurait voulu connaître le nom du soldat, mais Shana insistait pour que sa compagne la suive. Aurora rangea sa bourse et suivi d’un pas pressé la petite chienne.
Se retournant une dernière fois vers le soldat elle lui lança, Merci pour tout ! Puis elle reprit son chemin à la suite de Shana faisant de petits pas pressés.

Se remémorant les indications maladroites du garde, Aurora comprit donc que la porte gauche la mènerait dans la vieille ville. La rôdeuse ne sachant pas trop à quoi s’attendre exactement, resta sur ses gardes. Shana montre moi ce que tu as déniché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElmaestro
Puissance majeure
Administrateur
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Jeu 07 Juil 2011, 16:49

Aurora Heldomb


Le jeune soldat bafouille encore quelque chose qui ressemble à un merci et le mage note ton geste pour payer la taxe. Il s´approche et te tend plusieurs cordelettes de soie.


La bonne rencontre rôdeuse ! Je suis sur que vous apprécierez notre bonne ville de Marsembre. Voici quelques cordelettes pour fixer vos armes et votre carquois. Soyez la bienvenue.

D' un hochement de tête il t' indique que tu peux entrer en ville.
Il attend que tu t' éloignes un peu et tu l´entend morigéner le Dragon Pourpre.

Mais qu´est ce qu´on vous à apprit par les dieux ! Soyez autoritaire et surs de vous, restez ...

------------------------------------------------
Les mages de guerre du Cormyr sont une force d'élite qui intervient en cas de problème d'origine magique. Ils agissent également comme espions, informateurs et conseillers pour les hauts fonctionnaires de la couronne et ce faisant, camouflent souvent leur identité. En bataille, ils préfèrent généralement les sorts offensifs, laissant aux Dragons Pourpres le soin de les protéger.

Shana, ouvre le chemin, la queue frétillante, elle semble fière de remplir sa mission. Sans se préoccuper des passants, elle s' engouffre entre les tours de gardes par le passage de gauche. Une fois passée sous la muraille, te voila en ville, dans une rue pavée qui semble être une grande artère. Cela semble être un quartier chic de la ville car les façades sont propres, les gens plutôt bien habillés. Un peu plus loin, un crieur public fait son office.

Tu fais à peine quelques pas dans la rue que Shana s' arrête devant le premier bâtiment sur ta droite, s' assoie devant la porte, et se met à japper pour attirer ton attention.


Wouah ! wouah ! wouah !

------------------------------------------------
Chienne ordinaire, Shana pèse un peu plus de 10 kilos, son pelage noir sur le dos devient brun puis beige sur ses pattes, son museau et ses oreilles, Ses yeux ont souvent l'air triste même lorsqu'elle joue et s'amuse,

La porte est celle d' une auberge, "le Griffon Rugissant", comme l' indique l' enseigne de bois doré qui surplombe l' entrée. Les larges fenêtres de verre teinté ne permettent hélas pas de voir ce se passe à l'intérieur. Comme il s' est passé moins de 10 minutes depuis le départ du spadassin, si il est entré dans cette auberge, il y a fort à parier qu' il y soit encore.

Spoiler:
 

_________________
Naviguez facilement sur le site grâce au SOMMAIRE.
Le grand WHO´S WHO de Marsembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Lun 03 Déc 2012, 16:37

Au petit matin, Ilséa avait pris place dans la file d'attente pour entrer dans la ville, et attendait patiemment son tour. D'une main, elle alla chercher une fois de plus dans ses affaires la carte sur laquelle elle avait mis la main. Cette fois encore, comme les dizaines de fois précédentes, les choses correspondaient. C'était bien cette ville, et pas une autre, qui était entouré sur la carte. Une fois de plus, l'elfe se dit que cela devait avoir un sens, que c'était certainement la destination de sa dernière cible, qui n'y arriverait jamais, mais Ilséa ne savait toujours pas de quoi il s'agissait exactement, c'était même la raison de sa présence. Une fois de plus, la carte retourna à sa place, sans qu'elle est avancé sur le sujet.
Regardant son état, l'elfe put constater que sa tenue avait connu des jours meilleurs, même si elle était encore capable de tenir pour quelques voyages, elle n'était plus guère présentable en soi et surtout, elle était sale, pleine de la poussière du voyage, tout comme la personne qui voyageait en dessous.

Regardant les gens aux alentours, elle entendit l'un d'entre eux parler de lois, elle se décida à jeter un coup d'oeil, après tout, si elle ne respectait pas toujours ces dernières, elle avait la plupart du temps une bonne raison, et faisait le reste du temps plus ou moins attention. De plus, il était bon d'être au courant de ce que l'on pouvait dire avoir fait ou ne pas avoir fait, qu'il s'agisse ou non de la vérité.
S'approchant, elle put voir que l'un des affiches, la "seconde plaintes", n'était pas en état. Du reste, rien de bien étonnant ne figurait, sinon qu'elle avait déjà accompli la totalité des actes présents sur la quatrième plainte, et quelques uns de la première. La ville n'avait pas de règles supplémentaires, sinon celles de l'édit, a priori chose courante dans les parages, bien qu'inhabituelle pour Ilséa, mais ce n'était pas grand-chose pour elle. L'affiche manquante devait traiter du vol, celui-ci n'étant pas traité dans les autres documents. C'était d'ailleurs bien dommage, c'était peut-être l'affiche qui la concernait le plus.

Retournant dans la file, attendant patiemment son tour, Ilséa sortit son arc pour se conformer à l'édit affiché, même si elle songeait que rares devaient être les brigands à se conformer à un tel ordre en ville, et de telles personnes il devait y en avoir, il y en avait toujours dans les villes de grandes tailles. Fort heureusement, l'arc d'Ilséa était plus impressionnant qu'utile, servant à décourager d'éventuels agresseurs et inefficace lorsque ces derniers décidaient de passer outre cet avertissement, mais il restait utile dans certaines situations, et il était toujours gênant de se fermer des portes lorsque l'on ignorait de quoi il s'agissait.
Alors que la queue avançait, l'elfe réfléchit à son programme sur place. En premier lieu, elle allait se trouver un lieu où loger et où se nettoyer. Ensuite, il lui faudrait commencer à chercher les informations sur le sujet qui l'intéressait, et voir si d'autres agents des Ménestrels étaient ici. La manière exacte restait à définir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 05 Déc 2012, 14:16

ILSEA GWIRIOLIN

Bien que ce soit le levé du jour, la luminosité n’est guère engageante, des nuages menaçant n’augurent rien de bon et tu peux entendre des grondements, signe qu’un orage s’approche. Comme d’autre, cela fait quelque temps maintenant que tu patiente dans la file, elle n’avance guère et certains commencent à s’impatienter. A la porte, un marchand d’étoffes peine à réunir les papiers nécessaire à son entrée en ville. Il a beau crier haut et fort que ça n’est pas la première fois qu’il vient y faire commence, les Dragons Pourpre restent intransigeant sur ce point : pour faire du commerce il faut montrer patte blanche. Et pour cause il a l’air très nerveux comme s’il cachait quelque chose.

De ton coté, ton réflexe de regarder les lois régissant la ville te vaut des regards détaillés et appuyés de la part d’un autre garde qui patrouille le long de la file d’attente. Il a repéré ton arc imposant et surtout qui détonne au milieu des simple gens. Il te fait un signe de tête approbateur quand il voit ton intention de ne pas te soustraire à tes obligations.

Alors que tu rentre dans le rang, un petit personnage, à peine plus grand qu’un enfant de dix ans, arrive essoufflé et bougon auprès du tableau d’affichage. Il porte un marchepied dans une main et un rouleau dans une autre. Se faufilant, il installe en râlant les quelques marches qui l’aideront à remplacer l’affiche manquante.
- Fichtre quand comprendront-ils que je ne suis pas un larbin. J’écris moi, je cartographie, je fais de l’art. Tous ça parce que je…… et il fini sa complainte en marmonnant pour lui-même. Sortant du matériel de son bissac, il déplia précautionneusement le parchemin avant de l’afficher. Ensuite il prend le temps de vérifier que les autres affiches sont toujours conformes et lisibles.

Les premières goutes tombent déjà mais la file n’avance toujours pas. Une pluie fine bien droite, de celle qui s’insinue dans les tissus pour vous obliger à vous mettre à l’abri. Derrière toi, une mère peine a séparer ses fils qui se chamaillent violemment, au point de te bousculer. Mais aucuns des trois ne s’excuse pour autant. Les esprits s’échauffent un peu tout au long de la colonne, c’est bien connu, la pluie couplée à l’attente, ne faisaient que monter la mauvaise humeur.

Spoiler:
 

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarIlséa
Incinerateur de trolls

Feuille de personnage
Points de vie:
49/49  (49/49)
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Mer 05 Déc 2012, 18:52

Regardant le gamin faire son manège avec les affiches, l'elfe vérifia celle qu'il venait d'ajouter avant de reprendre sa place. Une fois encore, rien d'étonnant sur cette affiche, et elle traitait bien, comme l'elfe le pensait, du vol et des délits du même genre. Aussi Ilséa en avait déjà fait quelques uns, pas dans la cité bien sur, c'était la première fois qu'elle venait, mais dans d'autres lieux. En contrepartie, elle avait lutté de toutes ses forces contre d'autres, tels que le brigandage ou l'esclavagisme, le vol de la liberté.
La file n'avançait pas, et la pluie se mit à tomber. Relevant la capuche de sa cape, même si c'était peu efficace, l'elfe attendit, la patience n'était pas son fort, mais ce genre de chose n'était que relatif par rapport aux autres membres de sa race, si bien qu'elle pouvait passer pour tel face aux hommes.
Derrière les enfants s'agitent, et bousculent les gens aux alentours, dont elle-même. Souriant au fautif, l'elfe songea qu'elle n'était pas à quelques minutes près, aussi dit-elle à la mère de famille :

- Passez donc devant, je ne suis pas pressée, et ces enfants ont bien besoin qu'on les mette à l'abri, il serait dommage qu'eux ou vous tombiez malade. Malgré tout je ne suis pas sur que vous y gagnez grand temps.

Ce marchand aurait pu vérifier ses papiers plus tôt dans la file, ou laisser la place aux autres le temps de les retrouver songea l'elfe, mais la logique était souvent étrangère à ceux qui pensaient ainsi pouvoir gagner un temps infime, au détriment de gens qui en auraient eu besoin, comme la petite famille.
Attendant que la file avance, la Ménestrelle songea au peu qu'elle savait de la cité et de l'emprise de l'organisation sur celle-ci. C'était bien peu pour une aussi grande ville, mais c'était déjà un point de départ, et un bon informateur était bien plus efficace que de nombreux médiocre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarElangel
Puissance mineure
Meneur de Jeu
MessageSujet: Re: La porte du Dragon   Dim 09 Déc 2012, 00:26

ILSEA GWIRIOLIN

Le petit homme repli à la hâte son marche pied et file très vite en bougonnant à l'intérieur de la ville. Pendant ce temps tu viens de reculer d'une place en laissant passer les gamins et leur mère, tu n'obtiendras d'elle qu'un hochement de tête, visiblement elle apprécie ton geste mais semble épuisée ou pas assez polie pour t'en remercier de vive voix. En revanche d'autre voix dans la colonne s'impatiente de plus en plus. Des jurons disgracieux fusent en tous sens et le garde reste aux aguets quant à de possible mouvement de foule. Tu jettes alors un regard en direction du chariot de tissu, quand tu aperçois, entre les nombreuses étoffes, une main remettre en place un bout de tissu.

En regardant autour de toi, tu comprends que tu es la seule à l'avoir vu. Reportant ton attention sur la carriole, tu constate une nouvelle fois le phénomène, mais à ceci près qu'il s'agit maintenant d'un bras entier paré d'un gant clouté, qui semble remettre les tissus comme pour faire un abri pour la pluie. Au vu des affiches que tu viens de lire, il semble évident que le marchant protège un resquilleur. Qui sait s'ils ne sont pas plusieurs. Encre une fois, le Dragon Pourpre ainsi que les autres de la file n'ont toujours rien vu. Puis enfin le chariot et son marchant se mettent en branle et voici qu'au fur et a mesure de son avancée, ton intrigue s'éloigne de toi d'un pas lent et claudiquant.

Ce souci en moins, les entrées en ville se font plus rapide, avec toute cette attente, les personnes qui te précèdent ont eut le temps de préparer leur sous, leur armes et autres déclarations à faire. L'orage gronde enfin au dessus de vos têtes, les petits devant toi font moins les fier et ont enfin stoppé leur chamailleries. Mais tu es toujours intrigué par ce marchant et ce bras métallique à l'arrière. Comment ce pouvait-il qu'il n'y ait que toi qui ait pu le voir. Une ville comme Marsembre avec un tel renfort de sécurité à l'entrée et pourtant aucunes remarques. Il se tramait quelque chose a n'en pas douter, mais est-ce ton rôle ou pas de creuser l'affaire...

_________________
Qui s'y frotte s'y pique...
Les régles
Les quartiers de Marsembre


Dernière édition par Elangel le Lun 31 Déc 2012, 00:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La porte du Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 

La porte du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Porte-peste dans le secteur
» Un rendez-vous d'explorateurs.
» How train your dragon
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsembre la Brumeuse :: Forum des aventures :: Forum des postulants :: Votre arrivée en ville-