"

Religion au Cormyr



La religion au Cormyr est relativement libre. Chacun peut y vénérer les divinités de son choix dans la mesure où cette vénération n’affecte pas l’ordre public et ne menace pas le royaume. Le Cormyr n’a pas de religion officielle, le roi s’étant toujours refuse a établir un « temple royal » afin de ne pas placer une religion au dessus des autres.

Les différents clergés implantés au Cormyr n’ont pas de réelle influence politique au niveau de l’état. Ils sont maintenus à l’écart du pouvoir central par Vangerdahast et les mages de guerre qui craignent de perdre la mainmise sur tout ce qui se fait de magique au Cormyr. Les temples peuvent néanmoins avoir une certaine influence sur la politique locale menée par certains seigneurs, comme c’est le cas notamment à Arabel avec le culte de la Grande Mère.

Chantea, la déesse de la nature et de l’agriculture est la divinité favorite des habitants du Cormyr, comme l’on peut s’y attendre d’un pays dont la principale richesse provient de ses fermes. Deneir, Heaume, Lathandre, Lliira, Milil, Selune, Silvanus, Tempus, Tymora, Tyr Waukyne et dans une certaine mesure Umberlie et Malar y sont également vénérés.